Retour sur TikTok et son week-end mouvementé aux US

Retour sur TikTok et son week-end mouvementé aux US

Par où commencer? Lorsque nous avons quitté le bureau vendredi soir, il semblait que TikTok et WeChat allaient être interdits aux États-Unis. En nous reconnectant lundi matin, tout a changé. Voici ce que nous savons après un week-end agité dans la saga Trump versus TikTok.

Beaucoup de choses se sont passées depuis que le ministère américain du commerce a publié vendredi un décret disant qu'il obligerait Apple et Google à retirer TikTok et WeChat du Play Store et de l'App Store. La crainte que les 100 millions d'utilisateurs de TikTok dans la région soient affectés a ensuite été écartée samedi lorsque TikTok a publié une déclaration disant qu'un accord avait été conclu entre ByteDance, Oracle et Walmart.

La déclaration, qui a été publiée sur le Twitter de TikTok, a annoncé qu'Oracle sera responsable de l'hébergement de toutes les données des utilisateurs américains et de la sécurisation des systèmes informatiques associés afin de garantir que les exigences de sécurité nationale des États-Unis soient pleinement satisfaites.

Donald Trump aurait approuvé l'accord de principe, qui entrainera la création d'une nouvelle société appelée TikTok Global, dont le siège sera aux États-Unis.

Oracle et Walmart participeront tous deux à un tour de financement pré-IPO (pré introduction en bourse) de TikTok Global, au cours duquel ils seront autorisés à acquérir jusqu'à 20% de participation cumulée dans la société. Reuters rapporte qu'Oracle Corp prendra 12,5% et Walmart Inc. les 7,5% restants.

Environ 40 % de ByteDance sont déjà détenus par des investisseurs américains. La Maison Blanche va probablement faire appel à certains de ces investisseurs, ainsi qu'à Oracle et Walmart, pour pouvoir présenter TikTok Global comme étant détenue à 53 % par des entreprises américaines. En réalité, ByteDance détiendra 80 % de TikTok Global.

"Dans le cadre de cet accord, TikTok fonctionnera sur le cloud d'Oracle et ce dernier deviendra un investisseur minoritaire dans TikTok Global", a déclaré Safra Catz, PDG d'Oracle, "Oracle déploiera rapidement, fera évoluer rapidement et exploitera les systèmes TikTok dans son cloud.

Nous sommes confiants à cent pour cent dans notre capacité à fournir un environnement hautement sécurisé à TikTok et à garantir la confidentialité des données aux utilisateurs américains de TikTok, et aux utilisateurs du monde entier. Cette sécurité grandement améliorée et cette confidentialité garantie permettront à la croissance rapide et continue de la communauté des utilisateurs de TikTok de profiter à toutes les parties prenantes".

Il a également été rapporté que Trump souhaite qu'un fonds d'éducation américain de 5 milliards de dollars fasse partie de l'accord, bien que le président n'ait pas précisé quelles entreprises paieraient la facture. ByteDance a depuis répondu en disant qu'il n'était pas au courant d'une telle évolution.

CNN a rapporté que Trump avait précédemment exprimé le souhait que les sociétés participant à l'accord effectuent un paiement au Trésor américain, mais qu'il avait été surpris d'apprendre qu'un tel arrangement serait illégal.

Et si WeChat était interdit?

Pendant ce temps, un juge californien a bloqué les tentatives du gouvernement américain visant à interdire WeChat, l'application de messagerie et de paiement chinoise qui est essentiellement la pierre angulaire de la vie des jeunes dans ce pays. La juge Laurel Beeler, magistrate américaine, a déclaré que des questions sérieuses relatives au premier amendement de la constitution, qui garantit la liberté d'expression, doivent être posées.

AndroidPIT wechat 3
Un appel vidéo ayant lieu sur WeChat. / © AndroidPIT

Le juge Beeler, qui siège à San Francisco, a déclaré: "Alors que les preuves générales concernant la menace à la sécurité nationale liée à la Chine sont considérables, les preuves spécifiques concernant WeChat sont modestes.

Ainsi, même après qu'un accord avec Microsft ait été refusé par ByteDance au début du mois, il semble que TikTok et WeChat soient bien partis pour rester. Donald Trump a, par défi, assoupli sa position sur la question de TikTok, après avoir d'abord semblé ne pas vouloir se contenter de moins qu'un rachat complet des opérations américaines de TikTok, peut-être pour éviter de se mettre à dos 100 millions de jeunes citoyens juste avant les élections du 3 novembre. La saga WeChat n'est pas encore terminée, mais nous garderons un œil sur la situation pour vous.

A lire également sur NextPit France :

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

13 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition