Huawei Mate 40 Pro: Pourquoi ce flagship sera le baroud d'honneur du géant chinois

Huawei Mate 40 Pro: Pourquoi ce flagship sera le baroud d'honneur du géant chinois

Le lancement de la nouvelle série Mate de Huawei aurait été l'un des temps forts de l'année pour nous et pour de nombreuses autres publications par le passé. Cette année, cependant, la keynote du Mate 40 prévue ce jeudi 22 octobre a déjà un triste goût amer.

Nous sommes depuis plus d'un an dans l'ère post-Google pour le plus gros fabricant de smartphones au monde. Et si le divorce semble définitivement entamé, avec un brin d'espoir, ou plutôt d'Harmony si vous me permettez le jeu de mots, pour l'avenir, l'attente des prochains Huawei Mate 40 n'a décidément pas la même saveur. 

Presque entièrement leaké cette semaine, le Huawei Mate 40 Pro prévu pour la France a l'air passionnant du point de vue hardware, en grande partie grâce au nouveau chipset Kirin 9000. Le SoC à octa-core est bourré de noyaux Arm Cortex cadencés jusqu'à 3,13 GHz, selon les fuites.

En termes de puissance brute, il va être difficile à battre, les Kirin étant connus pour rivaliser sans problèmes avec les puces haut de gamme Snapdragon de Qualcomm ou Bionic d'Apple. L'écran incurvé en cascade, qu'on l'aime ou non, est de retour cette année aussi, et un quadruple module photo assez original viennent conclure ce tiercé gagnant de tout smartphone premium qui se respecte.

Mais tout cela n'a pas d'importance, du moins en dehors de la Chine. Huawei est obligé d'expédier son nouvel appareil avec Android 10, sans applications et services Google, sans Play Store, et sans aucun espoir de les proposer tout en continuant de travailler d'arrache pied à faire passer cette pillule encore difficile à avaler.

Le point de basculement se fait sentir

L'expédition par Huawei de smartphones sans Google en Europe n'est pas une nouveauté, bien sûr. C'est aussi le cas du Huawei Mate 30 Pro de l'année dernière, un autre smartphone impressionnant d'un point de vue matériel qui, au départ, n'était pas vendu en Europe.

Il est finalement apparu dans des régions comme la France avec un avertissement important indiquant que le Mate 30 Pro est basé sur le projet Open Source Android utilisant les services mobiles Huawei (HMS) et EMUI 10.1 : "Les Google Apps ainsi que les services mobiles Google ne sont pas disponibles pour le Huawei Mate 30 Pro.

Il se peut donc que certaines applications ne soient pas disponibles ou ne soient pas compatibles", pouvait-on lire sur le site officiel, les clients potentiels devaient prendre connaissance de l'avertissement avant de pouvoir passer à la page d'achat. 

AndroidPIT huawei mate 30 pro display
Le Mate 30 Pro est toujours l'un des meilleurs smartphones que vous ne pouvez pas acheter au Royaume-Uni. / © NextPit

Une expérience d'achat peu attrayante, n'est-ce pas? Le fait que le Mate 30 Pro puisse maintenant être acheté pour moins de 600 euros  soit près de la moitié de ce qu'il coûtait lors de son lancement il y a un an me laisse penser que ces produits ne s'envolent pas vraiment des rayons virtuels en Europe.

Mais ce n'est pas seulement la perte des applications et des services de Google qui m'amène à penser que la fin est pourrait être pour Huawei en Europe. Le géant chinois a un problème bien plus important à résoudre que de devoir remplacer les applications manquantes sur ses appareils. 

En août 2020, le ministère américain du commerce a annoncé de nouvelles sanctions qui, si elles ne sont pas levées, donneront à Huawei un bien plus grand mal de tête que l'interdiction précédente. Selon les nouvelles règles, les entreprises étrangères de semi-conducteurs ne peuvent plus vendre à Huawei des puces développées ou produites à l'aide de logiciels ou de technologies américaines, sans obtenir au préalable une licence.

Huawei ne pouvait déjà pas acheter de semi-conducteurs pour ses puces HiSilicon à TSMC, le principal fournisseur taïwanais de semi-conducteurs, mais maintenant MediaTek a été ajouté à la liste des petits amis que Donald Trump n'approuve pas tout comme d'autres fournisseurs comme Samsung, plus récemment.

Des rumeurs suggèrent que Huawei a subi une perte d'environ 12 milliards de dollars de recettes en 2019, et la situation politique s'est aggravée depuis. Combien de temps encore pouvons-nous espérer mettre la main sur des appareils tels que la série Mate dans nos contrées?

ifa 2020 huawei stand
Le stand de Huawei à l'IFA 2020, l'un des seuls "vrais" stands du salon cette année. / © NextPit

Le Mate 40 Pro, la "dernière carte" de Huawei en Europe

Il y a seulement un mois, nous écrivions que lors de l'IFA 2020, Huawei a montré qu'il ne renonçait pas à l'Europe. Le constructeur avait rappelé haut et fort son engagement européen tout comme ce qu'il a apporté à ce marché. En ce sens, le Huawei Mate 40 Pro pourrait aussi être un ultime sursaut d'orgueil du géant chinois, un coup d'éclat qui pourrait peut-être le relancer, qui sait?

Et bien que je sois d'accord avec l'argument avancé dans cet article de mon confrère Antoine, il me semble que nous approchons rapidement d'un tournant en termes de commercialisation des smartphones en particulier.

Huawei est assez grand et riche pour encaisser un autre coup de 12 milliards de dollars et survivre, c'est certain. En Chine, l'entreprise est toujours le numéro un incontesté. Mais parlez à n'importe lequel des représentants de Huawei en Europe et la conversation est toujours orientée vers la stratégie dite 1+8+N, le nom que Huawei a donné à sa stratégie 5G et à l'ensemble de l'écosystème de produits.

La série Huawei Mate a souvent été la référence en matière de performances des smartphones, en lançant généralement le dernier processeur Kirin, mais aussi d'autres innovations qui ont tendance à devenir la norme un an ou deux plus tard.

Sur le Mate 30 Pro, nous avons eu l'écran incurvé avec la fonction Side Touch Interaction. Je me souviens du Mate 20 Pro avec son capteur d'empreintes digitales intégré sous l'écran et l'un des premiers modules d'appareil photo carré que nous avions vu au dos.

Le Mate 10 Pro a apporté pour la première fois une toute nouvelle unité de traitement neuronal (NPU) à l'appareil photo, permettant à l'IA de retoucher les prises de vue au fur et à mesure. La série Mate est synonyme d'innovation.

AndroidPIT huawei mate 10 pro review 1723
Le Mate 10 Pro a apporté pour la première fois une NPU aux caméras des smartphones Huawei. / © NextPit

Revenons en au Mate 40 Pro, la dernière carte de Huawei en Europe. Le matériel, comme toujours, semble de premier ordre, mais certains dans l'industrie l'appellent déjà le dernier des flagships de Huawei. Comment Huawei pourra-t-il se montrer plus investi à l'égard de sa ligne de smartphones ultra-premium et la plus chère s'il ne peut pas vendre ses appareils en dehors de sa région d'origine?

Nous pourrions ne pas voir le Mate 50 Pro chez nous, et ce serait une énorme déception. Nous allons bientôt vous présenter le Mate 40 Pro, et nous allons l'adopter comme l'espèce en voie de disparition qu'il est. Aussi douloureux que cela puisse paraître, ce sera peut-être la dernière fois que nous prenons en main un Smartphone Huawei.

À lire également sur Nextpit France:

Source : CNN Business

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

12 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Saviez-vous que :
    - Huawei appartient à ses employés
    - Xiaomi a plusieurs sociétés occidentales (américaines , britaniques, etc.) dans ses actionnaires ?
    Informations que les media ne vous donnent jamais


  • Pourquoi le Huawei Mate 40 Pro n'est-il pas Android 11 ?


  • Un smartphone sans google, pas vraiement un problème, j'ai vécu très bien avec mes Blackberry sans, sur mes mini pc ipaks sous win ce non plus, et c'était très agréable de s'en servir.
    Faire ses achats dans la bouillie du playstore, 20 applis boîteuses pour faire la même chose, pas grand intérêt.
    le pire c'est que certaines sont virussées et que google n'intervient pas.
    Mon fils a acheté un petit modèle de cette marque, 100€ avec la remise, il en est ravi, très solide il est pas encore cassé!un exploit!


  • Snif , snif , il manque juste la larme pour pleurer , Huawei est fini dans nos contrées et c'est Xiaomi qui l'a remplacé , la seul réel perte est l'avance technologique de Huawei sur le département de la photographie et sa puce propriétaire Kirin , pour le reste il suffit de regarder le Xiaomi mi 10 Ultra ( qui n'est certes vendu qu'en Chine ) pour se dire que Xiaomi est capable aussi de faire aussi bien en photographie et amélioration technologique recharge 120 watt ...


  • J'aimerais pouvoir défendre Huawei, qui fait d'excellents produits, mais tant que je ne connaîtrai pas la vérité sur cette histoire, je m'en abstiendrai. Tous ceux qui parlent et défendent Huawei bec et ongles ne connaissent rien de la réalité des faits, ils n'en savent que ce qu'ils en ont lu dans les médias. Les médias... Comme si l'on pouvait se fier à eux... Ils appartiennent presque tous à quelques milliardaires qui font la pluie et le beau temps dans les rédactions. Car le rédacteur en chef est rarement à son poste par hasard et il est tout sauf libre, sauf d'aller pointer au chômage s'il ne veut pas suivre les grandes lignes voulues par son patron. De toute façon, dans ces histoires, chacun des protagonistes affirme qu'il est innocent et l'on n'apprend que beaucoup plus tard qui avait raison, parfois après des décennies. Je pleure nettement plus sur le sort des commerçants et entrepreneurs totalement dans la mouise à cause des mesures sanitaires délirantes actuelles.


    • Les Etats-Unis affirment avoir des preuves. Berlin à affirmer en avoir également. Dernièrement, c'est Londres qui affirme à son tour en avoir. Mais ce serait bien que ces preuves soient exposées au public, histoire de se faire un avis définitif sur cette affaire et ainsi prendre une décision. A défaut de les connaître, nous n'avons que des soupçons. Et cela peut suffire pour nous aiguiller dans nos choix lors de l'achat d'un nouveau smartphone. Pour ma part, je reste méfiant vis-à-vis d'Huawei et même des autres constructeurs chinois, même si les récents smartphones donnent vraiment envie.


      • C'est justement que les constructeurs chinois avancent très vite dans la technologie du smartphone que ça fait peur à certains comme Apple par exemple.
        Un jour il est possible que ce soit Xiaomi qui trinque s'il continu à avancer comme il le fait.
        Certains trouveront des excuses pour lui faire subir le même sort que Huawei


    • Antoine Engels
      • Admin
      • Staff
      depuis 1 mois Lien du commentaire

      *click* et encore une capture d'écran à ajouter à mon album des théories complotistes sur les médias. Allez, je retourne dans mon vaisseau reptilien écrire un article pour alimenter un coup d'État au Pérou.


    • Complément d'accord avec ton propos Jérôme.


  • Le téléphone Huawei est mon meilleur téléphone que j'utilise quel kan soit la denigration des autres sa reste toujours meilleur merci 💐💐💐


  • C'est déjà Au marché ???


  • Luna depuis 1 mois Lien du commentaire

    Je ne suis pas d'accord avec cette analyse, Huawei a réussi sur Android à s'affranchir des services Google Play, au coeur des procès antitrust aux États-Unis ce n'est pas un détail, il est le garant de notre OS, de notre liberté d'utilisateur de vivre avec ou sans Google et bravo Huawei, car sur Android on a le choix de vivre avec beaucoup de Google, à la folie et même pas du tout, on n'est pas chez Apple, nous on joue à Fortnite !!

    En vérité le Mate 40 va sortir avec Android 11 et pour le reste des sanctions, c'est comme pour TikTok, faudra voir avec les électeurs (ʘᴗʘ✿)

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition