App Store: Google va bien se plier aux nouvelles règles de confidentialité d'Apple

App Store: Google va bien se plier aux nouvelles règles de confidentialité d'Apple

Google a confirmé ce mercredi 6 janvier qu'il va bel et bien jouer le jeu et se plier aux nouvelles règles de confidentialité de l'App Store imposées par Apple, contrairement aux spéculations d'une partie de la presse tech américaine.

Ces règles, entrées en vigueur le 8 décembre dernier, imposent aux développeurs tiers (mais aussi à Apple lui-même), de préciser pour chaque application publiée sur l'App Store comment sont collectées les données personnelles des utilisateurs et comment ces dernières sont utilisées. 

Un article de Fast Company, un magazine d'affaires américain qui traite de la tech, spéculait lundi 5 janvier que Google serait embêté par les nouvelles mesures de protection de la vie privée imposées par Cupertino. Toujours selon le magazine, Mountain View aurait même traîné de la patte en repoussant les mises à jour de ses applications sur l'App Store d'Apple, refusant de se mettre en conformité avec l'obligation de transparence sur la collecte de données

Comme l'a rapporté TechCrunch ce mercredi, il n'en serait rien et un porte-parole de Mountain View a même confirmé que la firme travaillait à ajouter les labels de confidentialité requis par Apple aux fiches de toutes les applications de son vaste catalogue disponible sur l'App Store.

L'App Store, un dilemme pour les boulimiques de la data

Google ayant coupé court aux rumeurs, il ne sert plus à grand chose de spéculer. Pour autant, il paraît évident que la mise en conformité des géants de la tech comme Google ou Amazon, qui n'a pas non plus mis à jour son application sur l'App Store avec le label de confidentialité, est une question très épineuse. 

Particulièrement pour Google, dont la pierre angulaire de son business model, la publicité, est ultra-dépendante des données personnelles que le géant de la tech collecte. Il pourrait donc sembler étrange que, comme l'a souligné Fast Company dans son article initial, Google n'ait plus mis à jour la plupart de ses applications sur l'App Store depuis le 7 décembre, soit la veille de l'entrée en vigueur des nouvelles règles de confidentialité. 

Pour rappel, les informations que chaque développeur doit auto-déclarer pour chaque application sont classées en trois catégories principales, par ordre d’importance face au traquage: 

  • les données utilisées pour vous traquer
  • les données liées à vous
  • les données qui ne sont pas liées à vous
apple app store privacy label facebook ios
Voilà à quoi ressemblent les fameux "labels" de l'App Store sur la collecte de données, ici pour l'application iOS de Facebook. / © NextPit

Pour autant, on pourrait très facilement écarter ces soupçons en considérant que le Gafam, aussi riche en ressources qu'il soit, ait besoin de temps pour se conformer en bonne et due forme aux nouvelles dispositions de l'App Store. Et comme l'a rappelé TechCrunch, le mois de décembre est de toute façon un mois généralement mou logiciellement parlant. 

L'App Store a fermé cette année du 23 au 27 décembre 2020 dans le cadre de sa "pause" annuelle. Google pratique également un "code freeze" et met à l'arrêt la publication de mises à jour, entre autre, du 11 décembre à début janvier afin d'éviter d'éventuels plantages de ses services et produits alors que bon nombre de ses employés sont en congés. 

Quoi qu'il en soit, la deadline du 8 décembre est déjà dépassée et Google a officiellement déclaré préparer sa mise en conformité. Les prochaines mises à jour de ses applications sur l'App Store devront donc obligatoirement apporter les renseignements nécessaires sur la collecte et l'utilisation des données personnelles de ses utilsateurs... chez Apple. Un comble, non? 

Derniers Articles

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition