Gagnants et perdants de la semaine : les millions de Musk et le scandale Sonos

Gagnants et perdants de la semaine : les millions de Musk et le scandale Sonos

Une nouvelle semaine de passée dans le monde fou de la technologie, et elle a été très animée. Il y avait plusieurs candidats pour notre perdant de la semaine, mais quand il s'agit de choisir un gagnant, un nom s'est imposé. Voici nos plus grands gagnants et perdants des sept derniers jours.

Permettez-moi quelques mentions spéciales avant d'entrer dans le vif du sujet. C'était une bonne semaine pour Huawei. Le géant chinois de la technologie semble avoir décidé de passer au plan B et de faire tapis. Alors que les négociations de la Maison Blanche semblent ne mener nulle part, Huawei a débarqué à Londres avec de l'argent en poche pour convaincre les développeurs d'apporter leurs applications dans son AppGallery. Il a ensuite conclu un accord avec la société néerlandaise TomTom pour résoudre son problème Google Maps. Je suis impatient de voir jusqu'où Huawei peut aller, et si cela peut briser le duopole Apple/Google sur les applications. Mais Huawei n'est pas mon gagnant de la semaine...

Je tiens également à mentionner le finaliste de la semaine, M. Jeff Bezos. Le patron d'Amazon n'a sûrement pas passé une très bonne semaine, et c'est peu dire. Il a été révélé cette semaine que l'iPhone de Bezos a été piraté en 2018 après avoir reçu un message WhatsApp qui semblait avoir été envoyé par le prince héritier d'Arabie Saoudite, Mohammed bin Salman. Si le futur roi de l'Arabie Saoudite était effectivement impliqué, la révélation serait extrêmement préjudiciable pour toutes les parties concernées. Mais ni Jeff Bezos ni Mohammed bin Salman n'est mon perdant de la semaine...

Gagnant de la semaine : Elon Musk

La semaine a été glorieuse pour le fondateur de Tesla, Elon Musk. Le fabricant américain de véhicules électriques a récemment vu sa valeur grimper en flèche et s'élève aujourd'hui à plus de 100 milliards de dollars. C'est une excellente nouvelle pour le solde bancaire de Musk, avec des rapports laissant entendre que le visage souvent énigmatique de Tesla devrait recevoir un paiement de 50 milliards de dollars.

Musk vaut déjà environ 30 milliards de dollars, mais des rapports cette semaine ont fait la lumière sur un accord signé en mars 2018. À l'époque, Tesla valait environ 54 milliards de dollars. L'accord, qui est assez stupéfiant quand on y regarde de plus près, stipule que si Musk peut faire de Tesla une société à 650 milliards de dollars avant 2028, il déclenchera des paiements en actions d'une valeur de 50 milliards de dollars au cours du plan décennal.

tesla cybertruck seite
Les actions de Tesla ont grimpé en flèche depuis la révélation du Cybertruck. / © Tesla

Étant donné que Musk a déjà doublé la valeur de Tesla en moins d'un an depuis la signature de l'accord, vous ne parieriez pas contre le fait qu'il encaisse la plupart, sinon la totalité, de ces 50 milliards de dollars sur les neuf prochaines années.

Le perdant de la semaine : Sonos

Lorsque Sonos a annoncé cette semaine qu'elle ne fournirait pas de mises à jour logicielles et de sécurité pour certains de ses anciens haut-parleurs, la société a suscité l'indignation des consommateurs. Non seulement les propriétaires de haut-parleurs de première génération de la marque ne pourront pas mettre prochainement à jour leur système audio domestiqu, mais ils seront également empêchés de mettre à jour les appareils plus récents qui sont connectés aux produits dits "anciens".

Bizarrement, Sonos s'est vanté dans le même communiqué de presse que "92 % des produits que nous avons expédiés sont encore utilisés aujourd'hui". Le message ici est tout simplement incroyable. Sonos aurait aussi bien pu dire : "Nous savons que vous utilisez nos produits, mais nous allons quand même vous les laisser bien qu'ils deviennent inutilisables".

AndroidPIT Sonos one play one smart speaker 0630
Vos haut-parleurs Sonos de première génération sont sur le point d'être abandonnés par la société qui sait que vous les utilisez encore ! / © NextPit par Irina Efremova

Les consommateurs se sont, sans surprise, révoltés face à cette annonce. Je ne peux pas m'empêcher de penser que Sonos s'est lui-même mis dans une mauvaise position. Ne pas fournir de mises à jour aux anciens produits n'est pas vraiment choquant dans ce secteur, mais la manière dont la marque a communiqué la décision était totalement insensée.  Il s'agit donc plus d'un désastre en termes de communication que d'un scandale industriel à propement parler

Qui étaient vos gagnants et vos perdants cette semaine ? Partagez vos opinions dans les commentaires.

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

6 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition