Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Les iPhone sont plus réparables, l'heure tourne pour TikTok - Nos gagnants et perdants de la semaine

Les iPhone sont plus réparables, l'heure tourne pour TikTok - Nos gagnants et perdants de la semaine

La semaine a été marquée par d'excellentes nouvelles pour les réparateurs tech indépendants en Europe, mais aussi de mauvaises pour le réseau social TikTok, attaqué de toutes parts. Voici nos gagnants et perdants de la semaine.

Mais avant, commençons par la traditionnelle mention honorable. Cette semaine a été quelque peu étrange. Un peu comme le calme avant la tempête. Un ouragan qui nous arrive du nord. Nous espérons tous que l'annonce de OnePlus Nord, prévue le 21 juillet, sera à la hauteur du teasing que la marque entretient depuis des semaines. 

Gagnant de la semaine: Apple et le droit à la réparation

Désolé, les anti-pommistes! Désormais, vous avez une raison de moins d'être en colère contre Apple. Pendant trop longtemps, Apple s'en est tenu à la politique consistant à ne fournir des pièces de rechange d'origine pour ses produits qu'à des réparateurs certifiés.

Cela limitait non seulement notre droit à la réparation, mais les ateliers de réparation indépendants devaient soit acquérir de manière "créative" des pièces d'origine pour les produits Apple, soit utiliser des alternatives, souvent de qualité inférieure.

Je ne me souviens que trop bien d'avoir envoyé mon iPhone X à un service de réparation à Hambourg, en Allemagne, qui aurait utilisé des pièces d'origine pour remplacer mon écran. Deux mois plus tard, l'écran s'est détaché et présentait d'étranges taches. Un contrôle chez Apple a montré qu'aucune pièce d'origine n'avait été utilisée. Néanmoins, j'ai payé cher pour le faire réparer.

Ces situations gênantes pourraient enfin appartenir au passé, car les ateliers de réparation indépendants devraient avoir accès aux pièces d'origine tout comme les partenaires certifiés d'Apple - selon les mêmes conditions - en Europe et en Amérique du Nord. Ils doivent cependant s'assurer contractuellement qu'ils sont qualifiés pour effectuer les réparations. Apple se réserve le droit de faire un audit des ateliers de réparation concernés.

Ouf, Apple a fait les choses correctement cette semaine mais aurait pu, à un leak près, être notre perdant de la semaine. La faute aux rumeurs selon lesquelles Apple mais aussi Samsung cesseraient d'inclure un chargeur dans la boîte de leurs smartphones. Mais il faut encore attendre que ces bruits de couloir se confirment avant de s'indigner.

D'autant que plus j'y pense et plus je me dis que si cela devait se produire, on s'habituerait tous aux chargeurs non-inclus, comme on l'a déjà fait avec la prise jack ou le bouton d'accueil. Bien sûr, on râlera pendant quelques semaines ou quelques mois, puis tous les fabricants de smartphones suivront la mode et cela deviendra normal. C'est toujours comme ça.

Arbeiten am iPhoneSE
À l'avenir, les réparateurs indépendants pourront avoir accès aux pièces d'origine Apple. / © iDoc

Perdant de la semaine: TikTok, TikTok... son heure a-t-elle sonné?

Je suis probablement trop vieille pour le réseau social tant vanté. Snapchat est la dernière tendance que j'ai suivie et je dois dire que j'installe et j'essaie déjà beaucoup d'applications, mais je n'ai jamais touché à TikTok. Les principales raisons sont la sécurité controversée et les algorithmes discriminatoires douteux qui filtrent le contenu. Cependant, il est possible que le temps de TikTok soit de toute façon révolu.

Cette semaine, de nombreux médias ont parlé du réseau social, qui a fait l'objet de critiques répétées. Cette fois-ci, c'est sérieux. Le gouvernement indien a interdit TikTok ainsi que 58 autres applications provenant de Chine. C'est dramatique pour le service, puisque sur 500 millions d'utilisateurs dans le monde, 120 millions vivent en Inde.

La raison invoquée par le gouvernement indien est liée à des préoccupations de sécurité nationale. Le ministère indien des technologies de l'information a reçu des informations selon lesquelles des données d'utilisateurs ont été transférées sur des serveurs à l'extérieur du pays. Les applications bloquées sont impliquées dans des activités qui pourraient être préjudiciables à la défense, à la sécurité nationale et à l'ordre public de l'Inde.

shutterstock 1309336414
Le réseau social TikTok est-il sur le point de s'effondrer? / © BigTunaOnline / Shutterstock

Les problèmes de sécurité liés à TikTok ne sont pas nouveaux, comme je l'ai mentionné au début. Cela n'a pas été prouvé, mais le service est soupçonné de partager les données des utilisateurs avec le gouvernement chinois.

Aux États-Unis, les créateurs de TikTok, Bytedance, ont déjà dû payer une amende d'un million de dollars parce que des données d'utilisateurs mineurs ont également été collectées. Avec des revenus de 17 milliards de dollars en 2019, cette "amende" semble carrément ridicule.

Entre-temps, les États-Unis envisagent également d'interdire l'application et l'Europe porte un regard critique sur le service. Tic-tac, tic-tac, décidément, les entreprises tech chinoises n'ont pas fini d'être au cœur de conflits diplomatiques.

À lire également sur AndroidPIT France: 

Derniers Articles

Articles recommandés

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Konsau depuis 4 semaines Lien du commentaire

    Je ne pense pas que Apple culpabilisait. Ce revirement est certainement dû à la peur de perdre des clients qui ont déjà payés cher leur téléphone et qui devaient payer cher aussi pour les réparations. Peut-être aussi du greenwashing car du coup, on achetait un nouveau téléphone plutôt que de réparer l'ancien.