NextPit

Test du Realme GT 2 Pro: Le flagship le plus classe de 2022

Mis à jour : Le test complet
NextPit Realme GT 2 Pro Review
© NextPit

Le Realme GT 2 Pro est le dernier flagship de Realme et sans conteste le smartphone haut de gamme le plus classe de l'année avec un design écoresponsable en collaboration avec l'artiste Naoto Fukasawa. Mais que vaut-il face à la concurrence ou même le Realme GT Neo 3 et sa recharge rapide 150W? Je vous donne mon avis dans ce test complet.

NextPit Logo white on transparent Background
NEXTPITTV

Note

Plus

  • Design réfléchi et super classe
  • Écran Amoled 120 Hz bien calibré
  • Grosse batterie de 5000 mAh solide
  • Performances au rendez-vous et sans surchauffe
  • Objectif photo principal efficace
  • 3 versions d'Android et 4 ans de mises à jour de sécurité

Moins

  • Pas le meilleur en photo sur cette gamme de prix
  • Pas de port microSD, de prise jack 3,5 mm ni d'indice IP
  • Pas de recharge sans fil

Le Realme GT 2 Pro en bref

Le Realme GT 2 Pro sera disponible le 11 mars 2022 et se décline en deux versions de 8/128 Go et 12/256 Go respectivement vendues à partir de 749 et 849 €. Realme markète le Realme GT 2 Pro comme son premier vrai flagship, comme un smartphone pleinement haut de gamme qui, cette fois-ci, ne fait vraiment aucune concession sur la fiche technique-type qu'on attend de ce genre d'appareils. 

J'ai pu le prendre en main pendant une petite heure et le premier constat, c'est que Realme s'est lancé dans un marathon de cochage de cases. Écran Amoled LTPO 2.0 en 120 Hz et avec luminosité max de 1400 nits? Ok. Triple module photo avec objectif Sony IMX766 de 50 MP et OIS? Ok. Design minimaliste et éco-sensible réalisé en collab' avec un designer de renom? Ok. SoC Snapdragon 8 Gen1? Ok. Grosse batterie de 5000 mAh avec charge rapide 65 watts? Ok. Hein, quoi? Politique de mise à jour allongée jusqu'à 4 ans? Ok aussi alors. 

Bref, le but de Realme n'est pas de sortir un énième flagship killer. Le Realme GT 2 Pro est conçu pour jouer dans la cour des grands. Et à l'issue de cette courte prise en main, je me demande si Realme va réussir là où OnePlus a échoué?

Design: Un look en papier qui déchire

Le Realme GT 2 Pro adopte un revêtement imitant le papier et réalisé en collaboration avec un designer industriel japonais, Naoto Fukasawa, à partir de matériaux bio-sourcés et durables.


J'ai aimé:

  • la texture, l'effet papier très réussi et original
  • l'effort sur l'intégration de matériaux éco-sensibles
  • très bonne préhension

Je n'ai pas aimé: 

  • pas d'indice IP

Le Realme GT 2 Pro vu de dos
Le design au dos du Realme GT 2 Pro a la même texture que du papier à lettre, le look est très élégant / © NextPit

Qui dit produit haut de gamme dit forcément collab' avec un artiste plus ou moins connu dans certaines sphères, je pense que tout le monde a compris ce principe de l'économie de la hype. Mais pour le coup, j'aime beaucoup la proposition du Realme GT 2 Pro. 

Le dos est fait d'un polymère biologique plus léger que les dos en plastique ou glasstic qu'on retrouve chez d'autres fabricants. Le design appelé "Paper Tech Master" imite le grain d'une feuille de papier. Au toucher, c'est assez agréable de ressentir la texture rugueuse, qui évoque un papier à lettre un peu luxueux. Ces aspérités du revêtement permettent aussi d'avoir une bonne préhension lorsqu'on tient le smartphone. Le Realme GT 2 Pro ne glisse pas des mains et n'attrape pas les traces de doigt

La tranche transversale inferieure du Realme GT 2 Pro avec vue sur son port USB-C
Pas de prise jack 3,5 mm, de port microSD ni d'indice IP sur le Realme GT 2 Pro / © NextPit

Le smartphone se décline en trois coloris: Paper White, Paper Green et Titanium Blue. Les deux premiers, blanc cassé et vert sauge, ont vraiment une "vibe" à la Pixel de Google que j'apprécie. Le dernier, un coloris noir aux reflets bleutés et et à la texture brillante pailletée, m'a moins plu, en revanche.

Le module photo à l'arrière est assez classique, mais je trouve sympa le fait d'avoir sérigraphié la signature de Naoto Fukusawa, comme le ferait un artiste sur une paire de Nike ou autres collabs de l'industrie de la mode. Par contre, aucun indice IP pour la résistance à l'eau et à la poussière n'est mentionné. Qu'on s'en moque ou pas, l'IP68 est une case à cocher pour un flagship Android. 

Le Realme GT 2 Pro vu de cote, au niveau de sa tranche laterale droite
Le Realme GT 2 Pro est plutôt fin par rapport aux autres modèles du fabricant / © NextPit

Écran: Une dalle Amoled LTPO 2.0 en 120 Hz

Le Realme GT 2 Pro mise beaucoup sur sa nouvelle technologie d'écran Super Reality avec une dalle Amoled LTPO 2.0 de 6,7 pouces qui propose un taux de rafraîchissement adaptatif de 1 à 120 Hz, un taux d'échantillonnage tactile jusqu'à 1000 Hz, le color 10-bit et une luminosité max de 1400 nits.


J'ai aimé: 

  • Écran assez lumineux
  • Le taux de rafraîchissement 120 Hz adaptatif
  • Le taux d'échantillonnage tactile de 1000 Hz
  • La colorimétrie fidèle avec le mode Pro
  • La résolution WQHD+

Je n'ai pas aimé: 

  • La colorimétrie trop froide sans réglages
  • Pas l'écran le plus lumineux sur cette gamme de prix

Ecran du Realme GT 2 Pro vu du dessus
L'écran du Realme GT 2 Pro est très lumineux / © NextPit

L'appellation 2K est un peu bizarre puisqu'on est sur une résolution WQHD+ de 3216 x 1440p. Mais on est clairement sur un écran Amoled haut de gamme. La colorimétrie est très juste une fois que vous l'avez réglée sur le mode Pro/Cinématique qui permet d'afficher l'espace colorimétrique P3. Les couleurs sont moins vives qu'avec le mode par défaut, mais elles sont aussi plus justes, en tout cas à l'œil nu.

Captures d ecran des parametres de l ecran du Realme GT 2 Pro
La colorimétrie de l'écran du Realme GT 2 Pro est très personnalisable et la définition WQHD+ fait toujours plaisir sur un flagship / © NextPit

Le taux de rafraîchissement variable peine encore à me convaincre. On a beau nous assurer que la technologie LTPO 2.0 permet de descendre jusqu'à 1 Hz, je n'ai encore jamais pu constater une telle variation dans les nombreux scénarios de test que j'ai pu effectuer.

Lorsque je reste sans rien faire dans l'interface, je tombe à 5 Hz. Quand je navigue ou que j'ouvre une application, je monte à 120 Hz. Sur Youtube, j'oscillais entre 30 et 60 Hz, selon le framerate (30 ou 60 FPS) de la vidéo concernée. Mais j'avoue que la variation est très réactive. Avec le compteur de FPS d'Android (activable dans les options développeur), je pouvais voir que dès que je commençais à faire défiler les commentaires d'une vidéo, par exemple, je passais immédiatement de 30 à 120 Hz.

Mais dans tous les cas, j'ai tendance à bloquer le taux de rafraîchissement à 120 Hz. Tout est fluide dans la navigation mais certains jeux restaient bloqués en 60 Hz même en activant le mode GT 3 (qui booste les performances et force les 120 Hz partout).

Captures d ecran taux de rafraichissement variable de l ecran du Realme GT 2 Pro
Le taux de rafraîchissement du Realme GT 2 Pro est bien variable mais je n'ai jamais atteint les 1 Hz. Et les jeux mobiles restent bloqués en 60 Hz / © NextPit

Un mot aussi sur le taux d'échantillonnage qui, comme chez Oppo ou OnePlus, peut monter jusqu'à 1000 Hz. Pour les jeux vidéo, c'est une fonctionnalité vraiment pratique puisque les commandes tactiles sont plus réactives et, surtout, votre visée est plus précise. 

L'écran est par ailleurs plat et sans bords, ne présentant pas de menton ni de front proéminents. Quant à la luminosité, Realme annonce 1400 nits mais cette mesure ne peut évidemment être atteinte qu'un pic (peak). Autrement dit, on ne l'obtient qu'avec le mode haute luminosité (HBM) et sur une partie de l'écran seulement. 

En typique (typ), on est plutôt aux alentours des 480 nits et en mode HBM on peut pousser à 778 nits. C'est un score très respectable, mais légèrement en deçà de certains concurrents haut de gamme sur cette même tranche de prix.

Ecran du Realme GT 2 Pro avec son poincon centre en haut a gauche
Le classique poinçon centré à gauche comme sur tous les smartphones Oppo, OnePlus et Realme / © NextPit

Interface: Realme UI 3.0 sur Android 12 et 4 ans de mises à jour

Le Realme GT 2 Pro tourne sur l'interface Realme UI 3.0 basée sur Android 12 et le fabricant a également allongé sa politique de mise à jour.


J'ai aimé: 

  • Interface légère et personnalisable
  • Fonctions d'Android 12 bien implémentées
  • 3 mises à jour Android et 4 ans de mises à jour de sécurité garanties

Je n'ai pas aimé: 

  • Quelques bloatwares

Captures d ecran du design de l interface du Realme GT 2 Pro
Realme UI est une surcouche assez légère et plutôt personnalisable / © NextPit

Malgré les quelques bloatwares que j'ai répérés (Amazon, Booking, TikTok, Joom), Realme UI 3 est une surcouche Android assez légère, avec plusieurs options de personnalisation sympas. Realme a même fait l'effort d'implémenter, plus ou moins, les thèmes dynamiques d'Android 12 qui permettent d'appliquer la couleur dominante de votre fond d'écran à l'ensemble de l'interface. Le Privacy Dashboard d'Android 12 est, lui aussi, de la partie, évidemment.

On retrouve ensuite les fonctionnalités de multitâche héritées de ColorOS 12 avec les fenêtres flottantes et la Smart Slidebar, qui permet d'accéder à des raccourcis en swipant depuis le bord de votre écran. Realme propose aussi des fonctions plus gadgets mais rigolotes dans Realme Lab, un menu qui permet de tester des fonctionnalités en cours de développement comme la mesure de la fréquence cardiaque via le lecteur d'empreintes sous l'écran.

Captures d ecran de l interface du Realme GT 2 Pro avec les themes dynamiques d Android 12
Realme a fait l'effort d'implémenter les thèmes dynamiques d'Android 12 dans sa surcouche RealmeUI 3 / © NextPit

Dernier positif, Realme a décidé d'allonger sa politique de mise à jour et de proposer 3 versions majeures d'Android et quatre ans de mises à jour de sécurité pour son Realme GT 2 Pro. C'est une assez bonne nouvelle quand on sait que le fabricant s'en tient généralement au minimum syndical de ce qui se fait sur Android One, à savoir 2 versions Android et 3 ans de patches de sécurité. 

C'est vraiment intéressant de voir des fabricants comme Realme, connus pour principalement viser le rapport fiche/technique prix, commencer à changer leur approche de la durabilité logicielle de leurs smartphones.

Performances: Un bridage thermique trop précoce

Le Realme GT 2 Pro embarque le SoC Snapdragon 8 Gen 1 de Qualcomm, gravé en 4 nm, avec son GPU Adreno 730 le tout couplé à 128 ou 256 Go de stockage UFS 3.1 et 8 ou 12 Go de RAM LPDDR5. 


J'ai aimé: 

  • Les performances brutes du SD 8 Gen 1
  • Pas de surchauffe

Je n'ai pas aimé: 

  • L'impact du mode GT 3 pas visible dans les benchmarks
  • Bridage thermique qui intervient trop rapidement

Sur nos différents benchmarks, le Realme GT 2 Pro s'en sort plutôt très bien en termes de puissance brute, sans surprise. Je trouve dommage que le mode GT 3, censé booster les performances, n'ait pas eu d'impact visible sur les résultats de benchmark. Mais qui dit Snapdragon, dit aussi surchauffe. Pour y remédier, le Realme GT 2 Pro est doté d'une chambre de refroidissement à vapeur faite de 9 couches d'acier inoxydable pour faire baisser la température de 3 °C. 

  Realme GT 2 Pro
Snapdragon 8 Gen 1
Xiaomi 12
Snapdragon 8 Gen 1
Samsung Galaxy S22
Exynos 2200
OnePlus 10 Pro
Snapdragon 8 Gen 1
3DMark Wild Life 8939 9926 7035 9541
3DMark Wild Life Stress Test
  • Meilleure boucle: 9118
  • Pire boucle: 6048
Surchauffe
  • Meilleure boucle: 5581
  • Pire boucle: 3537
  • Meilleure boucle: 9845
  • Pire boucle: 6069
Geekbench 5
  • Simple: 1243
  • Multi: 3356
  • Simple: 1179
  • Multi: 3591
  • Simple: 1158
  • Multi: 3414
  • Simple: 982
  • Multi: 3363

Et après 20 minutes d'un usage gaming intensif simulées par le benchmark Wild Life Stress Test de 3DMark, le Realme GT 2 Pro n'a pas dépassé les 50 °C, restant cantonné à 47 °C maximum. En revanche, ce contrôle de température se fait forcément au détriment de la stabilité. C'est logique, je sais, mais je trouve le bridage thermique de Realme, non pas trop agressif, mais trop soudain. 

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, dès la 200ème seconde de test, soit un peu plus de 3 minutes (sur un test de 20 minutes au total), on passe de 60 à 30-40 FPS. 3DMark indique un taux de stabilité moyen de 66,3%, ce qui n'est pas bon. 

Capture d ecran du benchmark 3DMark Wild Life lance sur le Realme GT 2 Pro
Le Realme GT 2 Pro ne surchauffe pas, mais le bridage thermique est quasi immédiat / © NextPit

Comme toujours, en usage concret, ces subtilités se ressentent moins, voire pas du tout. J'ai pu faire tourner mon jeu du moment, Apex Legends Mobile avec les graphismes et le taux d'images par seconde réglés sur l'avant-dernier cran. 

Concrètement, je tournais sans problème en 60 FPS quasi constants et sans ressentir le smartphone chauffer outre mesure. Vous pouvez d'ailleurs le constater dans l'extrait de gameplay ci-dessous, enregistré en résolution 2K (32 Mbps) à 60 FPS.

Photo: Un FOV de 150° et un mode microscope

Le Realme GT 2 Pro embarque un triple module photo à l'arrière avec un objectif principal grand-a ngle Sony IMX766 de 50 MP, un ultra grand-angle Samsung JN1 de 50 MP avec un champ de vision de 150° et une micro-lentille x40.


J'ai aimé: 

  • L'objectif principal de 50 MP avec son capteur Sony IMX766 + OIS
  • L'ultra grand angle de 50 MP avec son FOV de 150°
  • Les photos de nuit et le mode nuit corrects
  • L'objectif microscope rigolo
  • La vidéo en 8K

Je n'ai pas aimé: 

  • La fonction Fish Eye de l'ultra grand angle un peu gadget
  • Pas de téléobjectif
  • Le zoom numérique assez limité

Le Realme GT 2 Pro de dos avec vue sur son triple module photo
Le triple module photo du Realme GT 2 Pro intègre le capteur Sony IMX766 dans l'objectif grand angle / © NextPit

L'objectif principal du Realme GT 2 Pro a un capteur Sony IMX766 qu'on connaît bien désormais. Pas de surprise en termes de rendu. On a un très bon niveau de détails, le piqué est au rendez-vous et la colorimétrie correcte bien que je trouve qu'elle penche un peu trop du côté naturel/neutre. Mais si vous voulez accentuer un peu plus les couleurs, le mode IA (reconnaissance de scène) est là pour ça. 

Pas de téléobjectif dans ce module photo et le zoom numérique s'avère assez moyen dans les grossissements x2 à x5 et vraiment peu pertinent au-delà (il va jusqu'à x20). 

On retrouve ensuite un objectif ultra grand angle avec un très large FOV de 150° quand les autres fabricants se contentent généralement de 120°. Le capteur utilisé est un gros Samsung Iscocel JN1. On conserve un bon niveau de détails mais les photos sont notablement plus lisses qu'avec l'objectif principal grand angle. 

Vidéo du Realme GT 2 Pro en 8K à 24 FPS:

Enfin, le Realme GT 2 Pro embarque un objectif microscope comme sur l'Oppo Find X3 Pro. La mise au point est très capricieuse et les photos pas toujours 100% nettes. Mais ce gadget est assez rigolo à utiliser et permet de faire des photos sympas avec un niveau de zoom x20 par défaut qui peut monter jusqu'à x40. Il faut en revanche vraiment coller l'objectif au sujet qu'on souhaite photographier. 

Vidéo du Realme GT 2 Pro en 4K à 60 FPS avec l'objectif principal:

De nuit, le Realme GT 2 Pro s'en sort très bien en grand angle et ultra grand angle. Le mode nuit dédié a tendance à un peu trop pousser la colorimétrie vers les tons chauds. Mais ça reste tout à fait correct.

Vidéo du Realme GT 2 Pro en 1080p à 60 FPS avec l'objectif ultra grand angle:

En vidéo, le Realme GT 2 Pro peut filmer jusqu'en 8K à 30 FPS avec l'objectif principal et jusqu'en 4K à 30 FPS avec l'objectif ultra grand angle. La caméra selfie ne permet quant à elle de filmer en 1080p maximum.

Vidéo du Realme GT 2 Pro en 1080p avec l'objectif selfie:

Autonomie: Batterie de 5000 mAh et recharge rapide 65 watts

Le Realme intègre une batterie de 5000 mAh qui accepte la recharge rapide filaire SuperDart Charge de 65 watts. 5000 mAh, pour un flagship Android en 2022, c'est très bien. Reste à voir à quel point l'écran 2K et le Snapdragon 8 Gen1 affectent l'autonomie. 


J'ai aimé: 

  • L'autonomie correcte
  • La grosse batterie de 5000 mAh
  • Le chargeur inclus
  • La recharge rapide 65 watts efficace

Je n'ai pas aimé: 

  • Dommage de ne pas avoir l'Ultradart Charge de 150 watts
  • Pas de recharge sans-fil

Avec ses 5000 mAh, je m'attendais à une autonomie monstrueuse pour le Realme GT 2 Pro. En réalité, elle est bonne mais assez loin de mes espérances. En faisant tourner le benchmark PC Mark avec l'écran en Full HD+, le taux de rafraîchissement adaptatif activé et la luminosité réglée sur 200 nits, le smartphone a mis 13h16 avant de passer sous la barre des 20% de batterie. 

Ce score est honorable. Mais pour considérer l'autonomie comme très bonne, voire excellente, il aurait fallu que le Realme GT 2 Pro tienne 15 à 16 heures minimum. En usage concret, j'ai pu l'utiliser en moyenne une journée et demi avant de devoir le brancher sur secteur. 

Capture d ecran du benchmark PC Mark pour tester l autonomie du Realme GT 2 Pro
L'autonomie du Realme GT 2 Pro est bonne sans être excellente / © NextPit

Quant à la recharge rapide, la proposition de Realme est assez standard. 65 watts en filaire, c'est amplement suffisant pour 99% des utilisateurs. Mais le fabricant aurait pu pousser un peu plus pour avoir la recharge sans-fil, normalement présente sur un flagship. 

J'étais aussi assez déçu que le Realme GT 2 Pro n'inaugure pas la nouvelle technologie de recharge de Realme. Appelée UltraDart Charge, elle délivre une puissance de 150 watts et permet de recharger votre smartphone de 0 à 50% en 5 minutes. Realme a réservé cette technologie au Realme GT 3 Neo, le flagship milieu de gamme du fabricant. J'aurais trouvé plus logique que Realme la déploie d'abord sur son modèle le plus premium.

Fiche technique

  Fiche technique
Produit
illustration Realme GT 2 Pro
Coloris Paper White, Paper Green, Titanium Blue
Dimensions & Poids

74,7 x 163 x 8,18 mm | 189 g

Écran Amoled LTPO 2.0 | 6,7 pouces | WQHD+ 3216 x 1440 pixels | taux rafraîchissement 1-120 Hz | luminosité max 1400 nits | taux échantillonnage tactile 1000 Hz 
Mémoire 8/128 Go | 12/256 Go
CPU & GPU Qualcomm Snapdragon 8 Gen1 | Adreno 730
OS RealmeUI 3.0 basé sur Android 12 | 3 mises à jour majeures + 4 ans de patches de sécurité
Module Photo
  • Objectif principal grand-angle: 50 MP | ouverture f/1.8 | OIS | PDAF multidirectionnel
  • Objectif ultra grand-angle: 50 MP | ouverture f/2.2 | FOV 150°
  • Objectif microscopique: 40 MP | ouverture f/3.0 | AF | grossissement x40
  • Selfie: 32 MP | ouverture f/2.4
Vidéo
  • Au dos: 8K et 4K à 30/60 FPS | 1080p à 30/60/240 FPS | gyro-EIS
  • Selfie: 1080p à 30 FPS
Batterie 5000 mAh | recharge rapide filaire SuperDart 65W | pas de recharge sans-fil
Audio Double haut-parleurs stéréo | pas de prise jack 3,5 mm
Prix 749€ | 849€

Conclusion

Le Realme GT 2 Pro est un excellent smartphone. Je trouve que l'indice IP, le téléobjectif et la recharge sans fil doivent être dans la fiche technique d'un flagship Android. Mais en dehors de ça, on a un très bel écran Amoled 120 Hz, une grosse batterie de 5000 mAh, la recharge rapide de 65 watts, un module photo polyvalent et original.

C'est typiquement le genre de téléphone à qui je donnerais une note de 4 sur 5. Pas parfait, mais très bon. Mais Realme est allé plus loin en prolongeant sa garantie de mises à jour avec 3 versions d'Android et 4 ans de patch de sécurités et en proposant un design classe, sobre et recherché. 

Je lui donne donc 4,5 sur 5. Certes, le Realme GT 2 Pro est le smartphone le plus cher jamais vendu par Realme jusqu'à maintenant. Mais il s'aligne face à la concurrence de Samsung et Xiaomi. Il n'y a que le Google Pixel 6, vendu un peu moins cher et bien meilleur en photo, que je pourrais envisager comme alternative. 

Mais cette montée des prix s'accompagne d'une réelle montée en gamme. Le Realme GT 2 Pro est assurément un flagship. Un très bon flagship même et qui a de la gueule, en plus.

NextPit reçoit une commission pour les achats effectués via les liens marqués comme étant affiliés. Cela n'a aucune influence sur le contenu éditorial, et ne représente aucun coût pour vous. Pour en savoir plus sur comment nous monétisons notre contenu, rendez-vous sur notre page dédiée à la transparence.
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Derniers Articles

Articles recommandés

6 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Ali Gator depuis 5 jours Lien du commentaire

    Plutôt pas mal dans l'ensemble, même très bien. Bonnes performances, bonne autonomie, très bonne politique de mise à jour, performances photos correctes, pas de surchauffe... Un peu dommage pour l'absence de prise jack et de port microSD, mais malheureusement il faudra s'habituer à en voir de moins en moins. Ensuite, l'absence de charge sans-fil ne me dérange pas, tout comme à la charge rapide de 65W qui reste plutôt correct.

    Maintenant, la question est de savoir si après 1 ou 2 ans d'utilisation, ce dos avec "effet papier" sera toujours aussi blanc. Sinon, avec quoi le nettoyer ? Faudra-t-il un produit spécifique, un chiffon spécifique, ou bien une gomme ?... ... ...


  • Pirlo01 depuis 6 jours Lien du commentaire

    Oui il ne surchauffe pas car il bride les performances et juste après 3 minutes d'utilisation intensive ...


  • artylax depuis 6 jours Lien du commentaire

    très bon article et très complet. s'agissant du smartphone, j'ai de gros doutes sur la durabilité du dos avec "effet papier". j'imagine bien que dans 1 ou 2 ans, il sera bien crado et impossible à nettoyer.


  • Pirlo01 depuis 4 mois Lien du commentaire

    J'espère qu'il ne se cassera pas en 2 comme le OnePlus 10 pro testé par le célèbre Jerry ring everything !! Et l'absence de téléobjectif n'est plus une surprise en 2022 le téléobjectif est devenu très cher et très rare ...point positif sur le papier les spécifications sont top , et il est le smartphones le moins cher avec la dernière puce 8 gen 1 et panneaux Amoled LTPO 2 !! C'est déjà pas mal ...


  • Luna
    • Mod
    depuis 4 mois Lien du commentaire

    Une collaboration qui clairement apporte quelque-chose de nouveau, de frais et surtout qui nous sort du ienne design Young Boy pour Gamer, enfin.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition