NextPit

Test ColorOS 12: Mon avis complet sur la surcouche Android 12 d'Oppo

Test ColorOS 12: Mon avis complet sur la surcouche Android 12 d'Oppo

ColorOS 12 est la nouvelle interface des smartphones Oppo basée sur Android 12. Je teste ColorOS 12 sur un Oppo Find X3 Pro depuis une semaine et je vous propose mon avis complet sur cette surcouche Android.

ColorOS 12 n'est pas encore officiellement disponible et vous pouvez retrouver le calendrier de déploiement dans mon article de présentation de ColorOS 12. Le but de cet article est de vous donner une vue d'ensemble de l'interface d'Oppo, de vous présenter ses fonctionnalités et vous donner mon ressenti. Je ne vais donc pas chronométrer la vitesse des animations à la milliseconde près. Je suis un nerd mais j'ai mes limites et il y a plein de concurrents qui font ça mieux que moi.

Oppo Find X3 Pro

Sommaire

Le design plus "inclusif"

Je ne vais pas m'étendre sur le design de ColorOS 12 puisque j'y ai consacré un article dédié qui vous donnera un aperçu bien plus complet de la nouvelle identité visuelle de l'OS.

Le maître mot d'Oppo est l'inclusivité. Par inclusif, le fabricant entend le fait de rendre son interface plus adaptée à des publics différents. Je pense qu'il est plus pertinent de parler d'accessibilité. En gros, Oppo a fait un peu le ménage pour alléger ColorOS visuellement et rendre sa surcouche plus épurée. 

ColorOS 12 Global Design No Dark Mode
ColorOS 12 Design par défaut
ColorOS 12 Global Design
ColorOS 12 Design mode sombre

Ces changements sont par exemple visibles dans les Paramètres où les informations sont moins denses, les polices sont plus grandes et les icônes de chaque section sont logées dans des bulles arrondies aux couleurs vives. Le tout rend l'interface plus facile à lire, réduit l'encombrement et lui donne un aspect plus moderne, plus propre.

Globalement, Oppo n'a pas apporté de changements drastiques au look de sa surcouche, mais c'est toujours positif de voir une interface s'alléger, du moins visuellement, plutôt que l'inverse.

Toujours plus d'options de personnalisation

ColorOS 12 propose également pas mal d'options pour personnaliser son interface. Oppo ne pousse pas le concept aussi loin que Xiaomi, par exemple. Mais j'ai trouvé l'éventail de possibilités tout à fait correct.

On peut noter de nouvelles icônes propriétaires, des animations retravaillées avec un nouveau moteur Quantum Animation Engine 3.0 et Material You, enfin presque Material You mais pas totalement mais quand même un peu et c'est déjà très bien. 

En effet, ColorOS 12 n'utilise pas Material You puisque le fabricant explique ne pas y avoir eu accès pour l'instant. Mais Oppo a bricolé sa propre alternative maison pour émuler le Dynamic Theme d'Android 12 et adapter la couleur de votre interface à la couleur dominante de votre fond d'écran. J'ai trouvé l'effet très réussi, personnellement.

coloros 12 ui global material you design
L'interface ColorOS 12 en mode Dynamic Theme même sans Material You. / © NextPit

Les icônes sous ColorOS sont ultra personnalisables parmi plusieurs templates dont le Material Style, qui opte pour un look plus réaliste et donc moins "flat" avec du relief et des nuances d'ombre. Les icônes réagissent à la pression de votre doigt et les animations d'ouverture de chaque app sont assez sympas.

coloros 12 ui icons
Les nouvelles icônes d'Oppo dans ColorOS 12. / © NextPit

Les animations retravaillées avec un nouveau moteur

Les animations, parlons-en justement. Oppo se targue de les avoir totalement retravaillées avec un nouveau moteur Quantum Animation Engine 3.0. Ce moteur intervient sur 3 éléments-clés pour rendre les animations plus fluides:

  • La résistance 3D: Le scrolling s'adapte à votre vitesse de balayage, donc plus vou swipez vite, plus le scrolling est long. Un peu comme une roue qu'on ferait tourner. 
  • L'inertie: Les éléments à l'écran ont une physique, ils réagissent lorsque vous interagissez avec eux. Lorsque vous faites glisser une fenêtre flottante, celle-ci va continuer de flotter un peu même après que vous l'ayez relâchée, par exemple.
  • Le retour: L'interface réagit et vous fait savoir que votre action est effectuée même si elle n'est pas valide. C'est tout bête, mais lorsque vous swipez dans le menu d'accès rapide, l'interface réagit même s'il n'y a plus de page vers laquelle swiper. C'est difficile à illustrer avec des mots uniquement. Mais ça donne l'impression que l'interface réagit à toutes nos actions, pas uniquement celles "autorisées" ou reconnues par le système. Cela rend le tout plus organique.

Les nouvelles fonctionnalités

Productivité et multitâche

Avec ColorOS 11, Oppo lançait une nouvelle fonction appelée FlexDrop permettant d'utiliser des applications dans des fenêtres flottantes. Cette fonctionnalité très pratique fait son retour dans ColorOS 11 sous le nom de Flexible Windows. Et pour le coup, c'est assez dingue de voir à quel point c'est fluide et intuitif. 

On peut créer une fenêtre flottante soit via le menu latéral Smart Sidebar ou en swipant vers le haut depuis une application, cacher la fenêtre en la balayant vers la tranche gauche ou droite de l'écran, tapoter une fois pour la réduire et deux fois pour la passer en plein écran. Ça marche du feu de dieu et c'est peut être ma fonction préférée de ColorOS 12.

Aux côtés de cette nouvelle fonction, on retrouve aussi d'anciennes comme le 3-Finger translate qui permet de faire une capture d'écran rapide en swipant avec 3 doigts puis de traduire le texte dans l'image via Google Lens et Google Traduction. 

Oppo a également procédé à quelques autres ajouts comme la fonction PC Connect, un mode DeX à la Oppo pour faciliter les interactions entre votre smartphone Oppo et votre PC (Windows uniquement). Mais cette fonctionnalité ne sera pas disponible avant février 2022.

Utilitaire de batterie et le nouveau Phone Manager

Oppo a également revu sa copie pour ce qui est de l'utilitaire de batterie. Il permet désormais d'afficher une infographie assez précise pour visualiser son temps d'écran et son usage. 

C'est quelque chose qui devrait être un acquis pour tous les fabricants Android. Mais ce n'est malheureusement pas le cas. Je salue donc Oppo sur ce point. 

On retrouve aussi la nouvelle application Phone Manager qui est très inspirée de ce qui se fait sur MIUI. Elle permet de regrouper les principaux menus d'utilitaire pour la batterie, les applications et le Privacy Dashboard (le panneau de confidentialité d'Android 12). Je ne suis personnellement pas très fan des applications natives qui "optimisent" notre smartphone puisqu'elles se contentent en général de tuer les applications qui tournent en tâche de fond pour libérer de la RAM et alléger la charge sur la batterie.

ColorOS 12 Battery
L'utilitaire de batterie de ColorOS 12
ColorOS 12 Phone Manager
L'application Phone Manager de ColorOS 12

Mode sombre ajustable

C'est une nouveauté de ColorOS 12 qui n'en est pas une puisqu'on la retrouvait déjà sous ColorOS 11 (merci beaucoup au lecteur qui me l'a rappelé). Le mode sombre est toujours ajustable selon 3 niveaux différents d'intensité. Ces modes viennent surtout modifier le contraste et l'intensité du noir. Le mode sombre peut aussi adapter le contraste de votre fond d'écran, des icônes d'applications etc... Personnellement, je ne l'utiliserais pas tellement puisque les modes d'intensité plus atténués affectent la colorimétrie de l'écran.

coloros 12 ui dark mode
Le mode sombre de ColorOS 12. / © NextPit

Vie privée

Sur la confidentialité et la protection des données, Oppo veut rester sur sa lancée et propose une intégration à 100% des fontions de confidentialité d'Android 12. Les utilisateurs ont accès au Privacy Dashboard, au partage de la localisation approximative ainsi qu'aux indicateurs LED d'utilisation de l'appareil photo/microphone.

Oppo vante aussi une fonction appelée Anti-peeping mode censé empêcher quiconque d'épier vos notifications. Avec un capteur, ce mode peut détecter si quelqu'un regarde votre écran en même temps que vous, et réduit le niveau de détail des notifications qui s'affichent. Malheureusement, cette fonctionnalité n'est pas disponible dans la version de ColorOS 12 que j'ai testée. 

coloros 12 ui privacy
Le Privacy Dashboard d'Android 12 est intégré dans ColorOS 12. / © NextPit

Accessibilité

J'ai déjà évoqué qu'Oppo mettait l'accent sur l'inclusivité de ColorOS 12 et cette inclusivité passe aussi par l'accessibilité. Oppo a donc intégré les fonctions Agrandissement et TalkBack de Google par défaut pour les personnes malvoyantes. La première permet d'agrandir les éléments affichés à l'écran. La seconde de lire à voix haute ce que vous touchez à l'écran. 

Il y a également des couleurs à fort contraste, et une nouvelle fonctionnalité appelée Color Vision Enhancement qui ajuste la colorimétrie de l'écran en fonction de votre vision. Le test de vision est assez ludique et pour les personnes malvoyantes ou atteintes de dyschromatopsie, cela peut s'avérer utile (bien que je n'aie pas vérifié auprès d'une personne concernée, mea culpa et n'hésitez pas à m'alpaguer dans les commentaires si vous connaissez quelqu'un).

coloros 12 ui vision enchancement
Le test de vision pour régler le mode Color Vision Enhancement sur ColorOS 12. / © NextPit

Conclusion 

La version de ColorOS 12 que j'ai testée ici n'est qu'une Alpha. Oppo a lancé une bêta publique mais elle n'est pas encore ouverte en Europe. Je ne peux donc pas décemment donner un quelconque avis définitif sur ColorOS 12. D'autant que certaines fonctionnalités comme l'anti peeping mode, les Omojis ou PC Connect n'étaient pas disponibles dans ma version. 

Pour autant, premier avis, temporaire de surcroît, est tout à fait positif. L'ex-fanboy de OnePlus que je suis ne s'offusquerait même pas de retrouver cette surcouche sur les futurs Opplus 10, par exemple. 

J'aime la variété dans les options de personnalisation tout comme le fait qu'elles ne partent pas dans tous les sens au risque d'alourdir l'interface. J'apprécie les fenêtres flottantes qui nettement plus intuitives que sur OneUI, alors que la surcouche de Samsung était la référence en la matière à mes yeux. 

En revanche, je trouve qu'Oppo a été un peu pingre en nouveautés et innovations cette année. Les changements par rapport àn ColorOS 11 sont tout sauf drastiques, au contraire. Et certains ajouts proviennent même d'OxygenOS 11, comme le mode Canva pour l'AoD. J'espère également que le Dynamic Theme et Material You feront l'objet d'une implémentation plus poussée, bien que j'en doute. 

Mais je suis nettement plus optimiste quant à la philosophie du fabricant pour l'avenir de ColorOS. C'est rafraîchissant de voir une surcouche Android chinoise devenir de plus en plus épurée au lieu de surchargée et qui fait plus d'efforts pour coller à Android 12 tout en ayant sa propre "personnalité" identité, ne serait-ce que visuelle.

Que pensez-vous de ColorOS 12? Qu'est-ce qu'Oppo devrait améliorer selon vous? Quelles sont les réussites de cette surouche Android 12? Qu'aimeriez-vous lire dans ce test pour les prochaines mises à jour?

NextPit reçoit une commission pour les achats effectués via les liens marqués comme étant affiliés. Cela n'a aucune influence sur le contenu éditorial, et ne représente aucun coût pour vous. Pour en savoir plus sur comment nous monétisons notre contenu, rendez-vous sur notre page dédiée à la transparence.
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Derniers Articles

Articles recommandés

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • tom miaou depuis 1 mois Lien du commentaire

    sauf que le mode sombre en 3 partie est déjà présent sur color os 11 ainsi que la notif de localisation quand on est agressé etc rien de bien nouveau.c'est surtout la batterie qui a du mal...en esperant qu'ils ont fait un effort


    • Antoine Engels
      • Admin
      • Staff
      depuis 1 mois Lien du commentaire

      Merci pour la piqûre de rappel sur le mode sombre ajustable. Je me suis laissé endormir par le review guide d'Oppo qui, bizarrement, insistait dessus.