Le Samsung Galaxy Z Fold 2 restaure (un peu) ma foi en les flagships

Le Samsung Galaxy Z Fold 2 restaure (un peu) ma foi en les flagships

OPINION - 2020 euros, c'est apparemment ça le prix de l'innovation, ou du moins de l'évolution. Toujours aussi inaccessible, et donc peu pertinent, que son prédécesseur, le Samsung Galaxy Fold 2 marque néanmoins un réel progrès pour le géant sud-coréen. De quoi me redonner espoir pour l'avenir des flagships. 

Le premier billet d'opinion que j'ai écrit pour NextPit en mars dernier s'intitulait "Le smartphone flagship est mort, autopsie d'un concept de l'ancien monde." J'y décrivais la totale perte de sens et surtout d'identité des smartphones haut de gamme qui se ressemblent tous entre eux et peinent à véritablement se démarquer du milieu de gamme. 

Je déplorais donc le manque de cachet des flagships, ce "je-ne-sais-quoi" qui donne envie d'oublier leur prix exorbitant juste pour le plaisir de posséder quelque chose d'unique et de ne pas être comme tout le monde. Le dernier exemple en date est le Galaxy Note 20. Je lui ai consacré un billet d'humeur au vitriol tout en espérant que le test que je suis en train d'en faire me fera mentir.

Mais ça, c'était avant. Le Samsung Galaxy Z Fold 2 pourrait, sur le papier, paver un chemin d'espérance pour redresser la barre des navires amiraux. 

Un grand pas pour Samsung, et pour les flagships

Un flagship est cher, justement parce qu'il sert de vitrine techologique et marketing à son constructeur. Une minorité l'achète au prix fort et sert d'investisseurs pour financer la R&D et faire évoluer le concept de chaque marque. De sorte à l'améliorer au point de le démocratiser à un prix plus abordable avec le temps.

Et pour la première fois depuis longtemps, cette promesse semble enfin être tenue à moitié. Oui, le Fold 2 est toujours aussi cher que son prédécesseur. Mais c'est tout de même frappant, ne serait-ce que visuellement, on ne peut que constater le pas de géant entre le Galaxy Z Fold 2 et le Fold première génération.

Avec son écran principal presque sans bord, la réduction de la gigantesque encoche au profit d'un poinçon et l'intégration d'un grand écran de couverture, le Fold 2 ringardise son prédécesseur. Et c'est tant mieux! Ajoutez à cela l'amélioration de la charnière sur les bonnes bases du Galaxy Z Flip, que mon confrère David avait déjà notée dans son test à l'époque, et on sent que le design du Fold 2 est arrivé à un stade de maturité acceptable.

Ce que je veux dire par là, c'est qu'il a l'air, sur le papier, suffisamment abouti pour être vendu comme un produit fini, ce qui n'était pas le cas pour le premier Fold. Ce dernier m'avait d'ailleurs laissé totalement de marbre, à titre personnel. Qu'on se comprenne, le Fold 2 est toujours aussi inaccessible, vu son prix, et n'a donc pas d'intérêt pour 99% des consommateurs.

Mais on voit vraiment un saut technologique par rapport à la première génération. C'est une chose assez rare quand même de nos jours, surtout sur les flagships. C'est quand la dernière fois qu'un nouveau modèle a véritablement marqué un progrès par rapport á son prédécesseur?

Comme j'ai pu en discuter avec certains lecteurs, le dernier exemple que j'ai en tête c'est l'iPhone 11. Il n'innovait pas vraiment mais il marquait un réel progrès par rapport à la génération précédente, comme l'iPhone X avant lui. Sauf que là c'était une mise à jour d'Apple au niveau des standards hardware déjà en vigueur chez Android.  

Le ruissellement vers le bas se fait encore attendre

En début d'article, j'expliquais que la promesse des flagships (se vendre à prix d'or pour se démocratiser avec le temps) n'était qu'à moitié remplie par le Fold 2. 

En effet, le Galaxy Z Fold 2 n'est absolument pas moins cher que le Fold premier du nom. On ne peut pas dire que le prix de 2020 euros va permettre à la technologie pliable de Samsung de se démocratiser en 2020. Même le Galaxy Z Flip se vend 1500 euros. Il faut se plier en quatre pour acheter un smartphone pliable. 

Mais en même temps, je vous parlais d'un chemin d'espérance, pas d'un miracle qui m'a fait totalement changer d'avis sur la pertinence des flagships. Le Fold 2 est un smartphone ultra haut de gamme et Samsung semble parfaitement assumer ce positionnement. 

Sauf que la surprise et l'émerveillement initial à la sortie du premier Fold se sont logiquement un peu estompées pour celle du Fold 2. À force de retarder le ruissellement par le bas de cette techno, le fait de la rendre accessible à davantage de consommateurs, les "early adopters" risquent de manquer à l'appel d'année en année. 

Pour l'anecdote, lors du brief avant la conférence de lancement du Fold 2, Samsung expliquait en intro avoir conduit un sondage auprès d'utilisateurs du premier Fold pour faire un retour d'expérience. Le nombre de sondés s'élevait à... 476 utilisateurs. 

476 en Corée du Sud et aux Etats-Unis! Samsung n'a évidemment pas vendu moins de 500 Galaxy Fold en un an, ce serait absurde. Mais ce très faible échantillon est tout de même révélateur de la faible base de consommateurs sur laquelle la marque peut potentiellement s'appuyer en comparaison à ses autrees produits. 

Il faut donc absolument l'élargir, cette base. Au lieu de baisser ses prix, Samsung a tout misé sur la qualité du Fold 2. Il n'est pas plus accessible, mais plus abouti. Après la bêta qu'était le Fold 1, le Fold 2 est le produit fini qui doit confirmer le pari de Samsung.

J'espère simplement pouvoir tester le Galaxy Z Fold 2 afin de voir si Samsung a bien joué ses cartes.

À lire également sur NextPit France: 

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition