Test de la Withings ScanWatch: Une smartwatch avec ECG et SPO2 hybride et puissante

Test de la Withings ScanWatch: Une smartwatch avec ECG et SPO2 hybride et puissante

L'Apple Watch n'a pas inventé les fonctions de bien-être sur les smartwatch. Il n'est donc pas nécessaire de dépenser 450 euros ou plus pour une montre connectée avec ECG ou capteur SPO2. La montre hybride Withings ScanWatch arrive avec sa gamme complète de caractéristiques pour la santé au prix de 300 euros. Sur le papier, elle impressionne par quatre points-clés: le tracker activité, l'ECG, le tracker de sommeil et de la respiration. Comment fonctionne-t-elle en pratique? La réponse dans ce test de NextPit de la Withings ScanWatch en version 38 millimètres.

Note

Plus

  • Un large éventail de fonctions
  • Une utilisation simple
  • Un design au charme analogique
  • Application santé complète

Moins

  • Podomètre peu précis
  • Le suivi du sommeil est inexact
  • Peu pratique pour le sport
  • Problèmes de mesure du pouls
  • Prix élevé

À qui s'adresse le Withings ScanWatch ?

La Withings ScanWatch  est disponible en France depuis le 7 septembre. Vous pouvez choisir entre un cadran analogique blanc et noir, d'un diamètre de 38 ou 42 millimètres. La version la plus petite coûte 280 €, la plus grande 300 €.

Le boîtier en acier inoxydable est toujours argenté, l'écran OLED est toujours monochrome, c'est-à-dire avec du texte blanc sur fond noir. La boîte contient un bracelet en plastique noir. Withings propose également des bracelets originaux en tissu (36 euros), en cuir (50 euros), en version milanaise (50 euros) et en bracelet à maillons en acier inoxydable (90 euros).

J'ai aimé la Withings ScanWatch pour...

... Son design

La Withings ScanWatch est idéale si vous recherchez une montre connectée avec des fonctions de "santé" (grosses guillemets) ou plutôt de bien-être qui ne ressemble pas à un ordinateur.

Au lieu d'un appareil de suivi de la condition physique fonctionnel ou d'une smartwatch encombrante, le modèle hybride du fabricant ressemble à une montre analogique. Seul un petit écran PMOLED à l'intérieur du cadran révèle qu'il y a beaucoup de technologie numérique sous le capot. 

Le boîtier est quelques millimètres plus épais que les modèles Withings précédents en raison de l'abondance de technologie, mais le fabricant a conservé en grande partie l'aspect agréablement discret des montres classiques. Le boîtier en acier inoxydable avec cadran laqué en laiton et index chromés appliqués laisse une impression très élégante.

Le verre saphir étant utilisé, le verre du couvercle est particulièrement résistant. Après ma période d'essai d'un mois, la Withings ScanWatch n'a pas encore de rayures graves, bien que je ne l'aie pas toujours manipulée avec soin pour des raisons de maladresse. 

Withings ScanWatch Handson 3
La Withings ScanWatch convainc par sa simplicité d'utilisation . / © NextPit

Un bracelet de sport en fluoroélastomère est inclus dans la boîte. Mais le côté plastique n'est pas trop notable. Il pourrait aussi s'agir d'un bracelet en cuir de haute qualité (mais uniquement végétalien pour nous, s'il vous plaît !). Il est également confortable à porter.

... La riche gamme de fonctions

Déjà, lorsque Withings a présenté sa ScanWatch au CES 2020, il a fait sensation par la richesse de ses fonctions de bien-être. Bien sûr, le suivi des activités et de la condition physique est de la partie comme partout ailleurs.

De plus, le boîtier en acier inoxydable contient des capteurs qui mesurent le rythme cardiaque, effectuent un ECG, estiment la quantité d'oxygène dans le sang (SPO2) et détectent les troubles respiratoires pendant le sommeil. En général, on ne trouve cela qu'avec des produits de télémédecine coûteux ou directement chez un médecin ou dans un laboratoire du sommeil.

Par exemple, il est très important pour moi de surveiller la qualité de mon sommeil en fonction de ma respiration. Pour cela, je devais utiliser le tapis capteur de sommeil Withings Sleep. Désormais, une montre suffit. On ne peut pas pour autant considérer ce produit comme un outil médical, évidemment. Cela reste des fonctions de bien-être et non de santé qui ne peuvent en aucun cas se substituer à une solution médicale.

Malheureusement, la ScanWatch n'a toujours pas la détection d'apnée du sommeil annoncée. Cette fonction n'a pas été terminée à temps en raison d'un décalage de développement lié au Covid-19, m'a dit le fabricant. Une mise à jour sera disponible plus tard dans l'année.

... Détection d'activité partiellement très bonne 

D'autres montres intelligentes et appareils de suivi de la condition physique ignorent complètement quand je fais du vélo. Ce n'est pas le cas de la ScanWatch. Elle reconnaît exactement le moment où je monte ou descends de mon vélo. De plus, l'altimètre de la montre compte le nombre exact de marches que j'ai montées. Dans d'autres cas, cependant, la montre ne mesure pas aussi précisément. Plus d'informations à ce sujet ci-dessous.

... La simplicité d'utilisation 

Withings a résolu le conflit d'objectifs entre l'accès facile aux fonctions numériques et la préservation de l'aspect analogique. Une simple pression sur la nouvelle couronne plus grande permet d'activer l'écran PMOLED, autrement sombre.

Lorsque je tourne la couronne, je fais défiler les écrans. Une autre pression active un enregistrement ECG, une mesure de l'oxygène dans le sang (SPO2) ou un mode d'entraînement. Je fais tout le reste dans l'application d'accompagnement appelée Health Mate.

... L'application compagnon bien conçue

Récemment, Withings a rénové l'application Health Mate pour Android et iOS. En plus de la visualisation des données déjà très étendue et claire, il existe désormais un chatbot qui explique le contexte de certains résultats de mesure.

Un côté pédagogique que j'ai trouvé assez sympa. Autre avantage, les données peuvent être facilement exportées et synchronisées avec Apple Health et Google Fit.

withingsscanwatch app
L'application Health Mate de la Scanwatch de Withings est très bien fait / © NextPit

J'ai moins aimé la Withings ScanWatch pour...

... Le podomètre peu précis

Comme pour les précédentes montres Withings, le podomètre semble compter de manière très prudente, c'est-à-dire qu'il n'enregistre que les activités intensives. La technologie des capteurs continue apparemment à ignorer les mouvements normaux de la vie quotidienne. Ainsi, le nombre de pas atteint s'écarte fortement de la réalité. .

Withings ScanWatch Handson 2
Tant de bons capteurs mais le podomètre reste mauvais  . / © NextPit

...Son suivi inexact du sommeil

L'application a pour but de décomposer la qualité du sommeil des dernières nuits, semaines et mois en un indice de 0 à 100 développé par Withings. L'algorithme tient compte de la durée et de la profondeur de votre sommeil, de la fréquence de vos réveils et du temps qu'il vous faut pour vous endormir et vous lever.

Lors des tests pratiques, les résultats étaient beaucoup plus invraisemblables que lors de l'utilisation du matelas de sommeil Withings Sleep Analyzer. Elles ne correspondaient pas toujours au degré de rétablissement perçu. De plus, le ScanWatch manque souvent le début et la fin du sommeil.

Les capteurs d'accélération et de fréquence cardiaque de la montre ne mesurent évidemment pas aussi précisément que les capteurs de pression, de bruit et de fréquence cardiaque du matelas connecté.

Les fonctions clés pour le suivi du sommeil ne sont pas encore prêtes. Withings a annoncé avec confiance que la ScanWatch serait la première montre à détecter l'apnée du sommeil. Toutefois, le fabricant n'est pas encore autorisé à faire de la publicité pour le modèle de cette manière au départ.

Elle est réservée aux produits médicaux qui ont été testés et approuvés cliniquement. Ce processus est toujours en cours, le Covid-19 a bouleversé le calendrier. Pour l'instant, la montre ne détecte donc que les troubles respiratoires, mais ne les classe pas dans la catégorie des apnées.

Je suis curieux de savoir si la détection des ronflements et de l'apnée du ScanWatch correspond aux résultats de l'analyseur de sommeil Withings. Un capteur de bruit y est intégré, ce qui fait défaut à la ScanWatch.

... Sa mesure des troubles respiratoires

Même la fonction existante ne fonctionne en mode standard qu'à feu doux. Ex works ScanWatch ne vérifie les troubles respiratoires qu'une fois tous les trois mois sur trois nuits. C'est un intervalle très large. Cela signifie que les problèmes de santé liés à la respiration ne peuvent pas être surveillés en permanence.

Si vous le souhaitez, vous devez modifier le réglage de ce que l'on appelle le balayage respiratoire de "Automatique" à "Toujours en marche". Ensuite, la montre prendra une mesure chaque nuit. Mais cela réduit considérablement l'autonomie!

... Sa batterie n'est pas aussi endurante que prévu

Withings promet jusqu'à 30 jours de fonctionnement avant que vous ne deviez recharger la batterie de la ScanWatch via une station de charge propriétaire. Mais pour cela, il faut désactiver toutes les fonctions intelligentes. Si j'active le scan respiratoire continu et que je me laisse en plus réveiller le matin par "Smart Wake-up", la batterie perd dix pour cent de sa charge restante pendant la nuit. 

Si ensuite beaucoup de messages WhatsApp et d'autres notifications arrivent sur l'écran PMOLED de la ScanWatch, c'est vite fini, le terrain. Après seulement deux semaines, le niveau de charge restant était déjà tombé à 15 % lors du test. C'est encore beaucoup par rapport aux autres appareils de suivi de la condition physique, mais cela ne correspond pas à la durée maximale sensationnelle que le fabricant annonce avec audace.

... Ses faiblesses en tant que montre sportive

Withings se concentre sur les fonctions de bein-être, mais complète également ScanWatch avec des caractéristiques communes pour le sport et le fitness. Cependant, la montre a montré ses limites lors de l'épreuve pratique de mon collègue Stefan Möllenhoff.

Par exemple, le système de suivi automatique ne peut rien faire avec le piano et interprète à tort les mouvements de la main comme du vélo. En termes de facilité d'utilisation, la nouvelle couronne numérique est placée de manière défavorable sur le bord du boîtier si vous pliez fortement les mains lors de pompes ou d'exercices similaires. Il peut alors arriver qu'une pression accidentelle sur la couronne interrompe l'enregistrement de vos séances d'entraînement.

De plus, la montre mesure le rythme cardiaque de manière imprécise lors d'entraînements non linéaires. Pendant l'entraînement intensif HIIT (Entraînement fractionné de haute intensité), au lieu des 120 à 170 battements par minute plausibles, elle n'enregistre qu'une valeur de 60, qui correspond à un pouls au repos.

En course à pied, la mesure du pouls est encore moins précise et ne peut remplacer un système de ceinture thoracique. De telles mesures peu fiables ne sont pas inhabituelles pour les capteurs d'impulsions optiques. Mais le modèle Garmin Venu de la même gamme de prix fonctionne toujours mieux que la Withings ScanWatch dans le test.

La mesure du pouls n'est apparemment pas encore mature. Cela est dû au fait que Withings n'a pas reçu à temps l'avertissement annoncé concernant les fréquences cardiaques trop basses et trop élevées et qu'il souhaite présenter une mise à jour dans le courant de l'année.

Si vous aimez courir, le Withings Health Mate ne sera pas un bon choix. L'application n'affiche guère les mesures les plus nécessaires et ne peut remplacer des applications spécialisées en cours d'exécution

... Son prix

Bien sûr, dans l'ensemble, la Withings ScanWatch a beaucoup à offrir. Mais la hausse des prix par rapport aux modèles précédents semble encore très importante. La Withings Move ECG offre déjà une reconnaissance ECG à un prix de 130 euros. 

Verdict final

L'année 2020 ne s'arrête pas non plus à Withings. Tout d'abord, la très attendue Withings ScanWatch est arrivée plus tard que prévu. Ensuite, elle ne fonctionne qu'incomplètement. Et une partie de ce qu'elle peut faire, elle ne peut pas le faire très bien.

Ce qui reste, c'est le design chic avec un air analogique et la longue malgré tout. Mais pour ces caractéristiques, il n'est pas nécessaire d'acheter le nouveau modèle qui coûte cher. Par exemple, si vous combinez la Withings Steel HR avec le tapis capteur de 130 euros Withings Sleep Analyzer pour un suivi vraiment précis du sommeil et de la respiration, vous payez un peu plus cher globalement, mais vous obtenez aussi un ensemble bien plus fonctionnel.

A lire également sur NextPit France:

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition