NextPit

Test du Samsung Galaxy Z Fold 4: Beaucoup trop bon pour être aussi cher

NextPit Samsung Galaxy Z Fold 4 Review
© NextPit

Avec le Galaxy Z Fold 4, Samsung ne se réinvente pas sur le marché des smartphones pliables. Son concept désormais éprouvé est toujours plus convaincant, mais doit maintenant se démocratiser avec un prix plus abordable.J'ai testé le Samsung Galaxy Z Fold 4 pendant plusieurs semaines pour NextPit et vous donne mon avis complet.

Note

Plus

  • Le format hybride tablette/smartphone toujours aussi pertinent
  • Le design soigné et la finition excellente
  • La charnière plus discrète mais aussi plus rigide
  • Le triple module photo 50 MP efficace et polyvalent avec zoom optique x3
  • L'autonomie très solide
  • De bonnes performances
  • 4 MAJ Android et 5 ans de MAJ de sécurité
  • Indice IPX8

Moins

  • La caméra selfie sous l'écran décevante
  • La résolution HD+ de l'écran de couverture trop faible
  • L'écran de couverture encore un peu trop étroit
  • La recharge filaire de 25 W beaucoup trop lente
  • Pas de prise jack

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 en bref

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 est disponible en France depuis le 26 août 2022. Le smartphone pliable de Samsung se décline trois configurations de mémoire: 

  • 12/256 Go: 1799 €
  • 12/512 Go: 1919 €
  • 12 Go/1 To: 2159 €

C'est clairement toujours un flagship ultra premium dont les prix sont similaires à ceux d'un iPhone 14 Pro Max. Je dis "toujours" car le concept du smartphone pliable selon Samsung a clairement fait ses preuves. C'est une catégorie de produit à part entière. Mais on attend encore qu'elle se démocratise et que Samsung pratique des prix moins exorbitants. 

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
Le Samsung Galaxy Z Fold 4 vaut-il ses 1800 euros? / © NextPit 

Design

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 ne propose fondamentalement pas de gros changements en termes de design par rapport à son prédécesseur. On peut noter de petites optimisations sur la charnière et au niveau du facteur de forme quand il est replié. 


J'ai aimé: 

  • Charnière rigide qui tient en place
  • Revêtement mat au dos très soigné
  • Gorilla Glass Victus à l'avant et l'arrière (replié)
  • Indice IPX8

Je n'ai pas aimé: 

  • Pas de prise jack
  • Pas de port microSD
  • Pas d'emplacement pour le S Pen

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
Le revêtement mat et lisse au dos est très soigné / © NextPit

Le Galaxy Z Fold 4 est un smartphone massif avec des dimensions de 155,1 x 130,1 x 6,3 mm déplié et de 155,1 x 67,1 x 14,2-15,8 mm replié. Le smartphone pliable pèse 263 g contre les 271 g du Galaxy Z Fold 3. Replié, je le sentais peser dans ma poche de jeans. 

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
Lorsqu'il est replié, le Galaxy Z Fold 4 reste un smartphone épais et lourd. / © NextPit

La charnière est un peu plus fine et semble nettement plus solide, ou plutôt rigide. Ça vous force à utiliser vos deux mains pour déplier le machin mais ça permet aussi de pouvoir le plier à presque tous les angles sans qu'il s'ouvre ou se ferme tout seul. Pour le fameux mode Flex, c'est un gros plus. Samsung garantit toujours 200.000 ouvertures sans problème.

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
La charnière du Galaxy Z Fold 4 a été légèrement optimisée, elle est un peu plus rigide / © NextPit

Replié, l'écran de couverture de 6,2 pouces du Galaxy Z Fold 4 propose un ratio 23,1:9 moins étroit que sur la génération précédente. Ça reste toujours plus étroit qu'un smartphone normal, mais j'avais un peu plus de place pour écrire des messages avec mes gros pouces. Déplié, la diagonale de 7,6 pouces fait toujours autant plaisir.

Mais la pliure reste très notable visuellement et tactilement. La caméra selfie cachée sous l'écran intérieur est encore assez visible, notamment sur fond blanc. Et l'écran a quand même pas mal de réflectance quand on le regarde en plein jour ou sous la lumière. Hormis l'écran principal qui est fait de verre ultra fin (UTG, Ultra thin glass), l'écran de couverture et le dos sont en Gorilla Glass Victus.

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
La pliure de l'écran reste très visible sur le Gaaxy Z Fold 4 et ce, dès la première utilisation / © NextPit

Au dos, le revêtement mat est d'une finition excellente et très agréable au toucher. Le module photo ressort pas mal en relief. Le cadre en aluminium est, lui aussi, plutôt classe avec un lecteur d'empreinte sur la tranche droite très réactif et bien placé. On a aussi deux grilles pour les haut-parleurs stéréo en bas et en haut. Le Galaxy Z Fold 4 est par ailleurs certifié IPX8 (immersion jusqu'à 1 m pendant 30 minutes sous l'eau douce).

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
Le lecteur d'empreintes à ultrasons est précis et réactif en plus d'être bien placé / © NextPit

Écran

Le gros point fort du Galaxy Z Fold 4 est évidemment sont format hybride smartphone/mini tablette qui permet d'utiliser ses deux écrans Amoled pour différents types d'utilisation. 


J'ai aimé: 

  • La résolution de l'écran principal et le taux de rafraîchissement adaptatif 120 Hz
  • Les possibilités d'affichage en écran scindé et fenêtré
  • Une bonne luminosité sur les deux écrans

Je n'ai pas aimé: 

  • La résolution de l'écran de couverture (excusable)
  • L'écran de couverture reste assez étroit (c'est mieux mais toujours pas optimal)
  • Le ratio pas toujours adapté

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
L'écran Amoled déplié du Galaxy Z Fold 4 a une diagonale de 7,6 pouces, comme sur l'ancien modèle / © NextPit

 

  Taille/Ratio Technologie Résolution Taux de rafraîchissement Luminosité
Écran extérieur 6,2 pouces | 23,1:9 Amoled HD+ (2316 x 904 p) Adaptatif: 48 - 120 Hz 1200 nits
Écran intérieur 7,6 pouces | 21,6:18 QXGA+ (2176 x 1812 p) Adaptatif: 1 - 120 Hz

Samsung n'a vraiment plus besoin de me convaincre de la pertinence du format pliable pour la consommation de contenu et même le gaming. J'ai l'impression que Samsung a amélioré le taux d'échantillonnage tactile parce que les commandes tactiles me semblaient vachement plus réactives que sur le modèle précédent.  

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
La résolution HD+ de l'écran de couverture est assez limitée mais elle suffit pour l'usage qu'on en fait / © NextPit

Bon, la résolution HD+ de l'écran de couverture fait un peu pitié, il faut l'avouer. Mais ce n'est clairement pas cet écran que vous allez utiliser pour regarder des vidéos ou pour jouer. Cet écran est purement utilitaire, pour répondre à quelques messages, consulter vos mails, contrôler votre lecture de musique etc.

L'écran principal, couplé au Flex Mode et aux fonctions d'écran scindé et de fenêtres flottantes, permet tellement de combinaisons, j'avais la tête qui tournait. On peut afficher chaque application en écran scindé ou dans une fenêtre flottante ajustable. On peut aussi afficher chaque application en plein écran, 16:9 ou 4:3.

Le format de l'écran n'est toujours pas 100% adapté à tous les contenus. On a encore des bandes noires sur Netflix ou Youtube ou alors, il faut zoomer et perdre une partie des infos affichées à l'écran. Mais sur les jeux que j'ai testés, je n'ai pas noté de problèmes au niveau de l'interface alors que c'était le cas sur le Galaxy Z Fold 3 l'an dernier.

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
La petite grille de la caméra selfie cachée sous l'écran est visible à l'œil nu / © NextPit

Dans tous les cas, on peut toujours bidouiller, presque à l'infini, avec les fonctions multitâches pour afficher des contenus multiples en simultané. Je me suis même un peu trop enflammé parfois. J'ai par exemple tenté d'afficher mon jeu Apex Legends Mobile sur la moitié inférieure, mes messages Discord sur la moitié supérieure et une vidéo YouTube de conseils pour mieux jouer au jeu dans une fenêtre flottante. 

Et le pire, c'est que ça marchait! Je ne dis pas que j'utilisais cette configuration en permanence. On s'en lasse rapidement et c'est quand même dommage de ne pas profiter d'un contenu en plein écran. Mais pour ces soirées chill où je veux lancer une partie pour me détendre et avoir une vidéo en bruit de fond, je trouve ça assez génial d'avoir cette possibilité.

Après, toutes les combinaisons ne marchaient pas forcément. Certaines applications peuvent buguer, surtout quand on les ferme et les relance. Et il faut parfois forcer l'écran scindé ou le mode fenêtré qui n'est pas toujours optimisé. Mais le processus en lui-même est super sympa et j'adore découvrir de nouvelles combinaisons auxquelles je n'avais pas pensé.

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
Avec le Galaxy Z Fold 4, vous avez deux caméras selfie / © NextPit

Interface/OS

Le Galaxy Z Fold 4 tourne sous One UI 4.1.1, la surcouche de Samsung basée sur Android 12. On retrouve les particularités liées aux smartphones pliables du fabricant avec le Flex Mode.


J'ai aimé: 

  • Le Flex Mode pour mater Youtube en mode laptop
  • La politique de mise à jour de Samsung (4 versions Android et 5 ans de MAJ de sécurité)
  • La Taskbar super utile pour le multitâche
  • Le passage en écran scindé et fenêtre flottante très intuitif

Je n'ai pas aimé:

  • Pas assez d'applications pertinentes pour rentabiliser le Flex Mode

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
Le Samsung Galaxy Z Fold 4 tourne sous One UI 4.1.1 basée sur Android 12 / © NextPit

Pour cette partie du test, je peux vous rediriger vers notre test complet de One UI 4, la dernière surcouche de Samsung qu'on a décortiquée de long en large. 

Je ne vais pas non plus m'étendre sur le fameux Flex Mode puisque j'y ai consacré un article à dédié. Le seul détail marquant sur le Flex Mode est le manque cruel d'applications prises en charge nativement. Trop peu de développeurs jouent encore le jeu pour proposer une interface adaptée de leurs applications. 

YouTube se démarque avec une UI vraiment ergonomique. TikTok a fait des efforts même si l'interface est totalement inutilisable quand on passe sur l'écran de couverture, vous forçant à redémarrer l'app (ou à la désinstaller et supprimer votre compte, je dis ça, je ne dis rien). 

Mais dans la plupart des cas, lorsque vous activez le Flex Mode en dehors des applications natives de Samsung, vous avez simplement un écran par défaut. Il permet de faire des captures d'écran, d'ouvrir le menu d'accès rapide, de régler la luminosité et le volume ou de placer un track pad afin d'interagir avec l'application via un curseur. 

Un dernier mot aussi sur la barre des tâches qui est extrêmement utile pour les scénarios multitâche. Mais là aussi, je vous ai fait un guide complet sur la Taskbar du Galaxy Z Fold 4 que je vous invite à consulter.

Performances

Le Samsung Galaxy Z Flip 4 embarque un SoC Snapdragon 8+ Gen 1 gravé en 4 nm avec son GPU Adreno 730. Le tout est couplé à 256 Go, 512 Go ou 1 To de stockage UFS 3.1 et à 12 Go de RAM.

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
Le SoC Snapdragon 8+ Gen 1 de Qualcomm fait du bien aux performances et à l'autonomie du Galaxy Z Fold 4 / © NextPit

Le smartphone peut faire tourner n'importe quel jeu en 60 FPS sans devoir faire la moindre concession graphique. La puce est également la bienvenue pour gérer toutes vos excentricités multitâches. Les transitions entre plusieurs applications en écran scindé et fenêtré sont fluides et sans à-coups.

  Samsung Galaxy Z Fold 4 Samsung Galaxy S22 Ultra Samsung Galaxy Z Fold 3 Huawei Mate XS 2
3D Mark Wild Life 8611 5682 5683 5793
3D Mark Wild Life Stress Test Meilleure boucle: 10.332
Pire boucle: 5606
Meilleure boucle: 5741
Pire boucle: 3351
Meilleure boucle: 5579
Pire boucle: 3435
Meilleure boucle: 5782
Pire boucle: 3267
Geekbench 5 Simple: 1332
Multi: 3947
Simple: 1155
Multi: 3356
Simple: 1095
Multi: 3239
Simple: 840
Multi: 2759

Le dernier SoC de Qualcomm est également moins prompt aux problèmes de surchauffe que ses prédécesseurs. Le bridage thermique est progressif et se stabilise assez rapidement même si le taux de stabilité de 55% sur 3D Mark (Wild Life Stress Test) n'est pas ce qui se fait de mieux sur le marché haut de gamme.

Le seul gros problème que j'ai rencontré en jeu, c'est l'impossibilité de bloquer les gestes de navigation quand je jouais en plein écran. Dès que je swipais vers le haut un peu trop vite, le menu des applications récentes s'ouvrait et coupait ma partie. La totalité des fabricants Android proposent des modes gaming qui bloquent ces gestes tactiles accidentels. Il est grand temps que Samsung se mette à la page.

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
Les performances du Galaxy Z Fold 4 ne sont pas les plus stables sur cette gamme de prix. Mais il surclasse largement son prédécesseur. / © NextPit

Qualité photo

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 intègre un triple module photo à l'arrière porté par un objectif principal grand angle de 50 Mp. On retrouve aussi un téléobjectif x3 de 10 MP et un objectif ultra grand angle de 12 MP. 


J'ai aimé: 

  • Les couleurs vives et la plage dynamique bien gérées de jour
  • Le mode nuit efficace et utilisable avec tous les objectifs
  • Le zoom optique x3 efficace même de nuit
  • Vidéo 4K à 60 FPS avec tous les objectifs sans l'ultra grand angle (bloqué en 4K à 30 FPS)
  • Des astuces logicielles sympas pour faciliter les prises de vue

Je n'ai pas aimé:

  • La caméra selfie sous l'écran décevante
  • Rendu en ultra grand angle pas toujours cohérent par rapport à l'objectif principal

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
Le triple module photo du Galaxy Z Fold 4 accueille enfin un téléobjectif avec zoom optique x3 / © NextPit

Pour faire simple, la qualité photo est comparable à celle du Samsung Galaxy S22 Plus. On est donc légèrement en deçà du Galaxy S22 Ultra, notamment en termes de qualité du zoom. 

De jour, on retrouve la signature classique de Samsung. Les couleurs sont vives et la plage dynamique est très bien gérée. ça donne des clichés lumineux que vous n'aurez pas à retoucher pour les partager sur les réseaux sociaux ou à vos proches. Le rendu n'est pas le plus naturel, mais c'est un choix assumé de Samsung qu'on connaît toutes et tous, je pense.

Le rendu en ultra grand angle offre des photos toujours un peu plus sombres et accentue notablement la saturation des couleurs pour compenser. La distorsion aux bords de l'image est efficacement atténuée et on profite bien du FOV de 123°. Le niveau de détails est aussi moins bon, particulièrement en basse lumière. 

Le téléobjectif de 10 MP propose un zoom optique x3 de très bonne qualité. C'est nettement mieux que sur le modèle précédent. Et le grossissement x3 est correct même de nuit. Je poussais sans problème jusqu'à x10 sans que la perte de qualité ne soit trop rédhibitoire. L'application photo permet même d'afficher un viseur sur une moitié de l'écran déplié du Galaxy Z Fold 4 pour faciliter la mise au point.

Le mode nuit est par ailleurs très efficace. Dans certains cas, il assombrissait même un peu plus la scène qu'en mode par défaut, tout en atténuant l'effet de flare des éclairages urbains, pour proposer un rendu "nocturne" plus naturel.

Côté selfie, la qualité est correcte avec l'objectif frontal extérieur. Mais la caméra sous l'écran intérieur est très nettement en deçà des standards du marché. Cette technologie n'est tout simplement pas au point. Pour les appels vidéo, pourquoi pas. Mais pas pour les égo-portraits. Là encore, on peut avoir un retour vidéo des selfies avec l'écran de couverture, ce qui est très pratique.

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
L'écran de couverture peut servir de viseur pour les selfies et le mode Flex marche très bien avec l'application photo de Samsung / © NextPit

Autonomie

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 embarque une batterie de 4400 mAh qui accepte une recharge "rapide" filaire d'une puissance de 25 W, une recharge sans fil de 15 W et la recharge sans fil inversée de 4,5 W. 


J'ai aimé: 

  • Autonomie très bonne
  • Recharge sans fil et sans fil inversée

Je n'ai pas aimé: 

  • Recharge beaucoup trop lente
  • Chargeur non inclus

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
Le Galaxy Z Fold 4 m'a surpris par sa très bonne autonomie malgré une batterie assez petite / © NextPit

La batterie de 4400 mAh est vraiment très petite pour un smartphone pliable. Mais le Samsung Galaxy Z Fold 4 s'en sort très bien quand on l'utilise de façon hybride. En gros, j'effectuais la plupart de mes tâches utilitaires et bureautique light sur l'écran de couverture, avec le smartphone replié. Répondre à des messages, écouter ma musique, consulter les réseaux sociaux, gérer mes mails, etc. 

Et de façon occassionnelle pendant la journée, et surtout le soir chez moi, je passais soit en mode Flex soit en mode totalement déplié pour mater des vidéos et jouer. Dans ce scénario, je tenais systématiquement une journée pleine d'utilisation avant de tomber sous la barre des 20% d'autonomie. 

Même durant l'IFA 2022, je n'ai jamais eu besoin de brancher le Z Fold 4 sur ma batterie externe alors que je filmais, enregistrais des interviews en plus de mes tâches normales du quotidien. 

La recharge est en revanche vraiment problématique. 25 W en 2022 ce n'est plus possible. C'est anachronique. Le fait que le chargeur ne soit pas fourni avec un smartphone à 1800 euros est aussi assez scandaleux. 

Conclusion

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 n'apporte pas suffisamment de nouveautés par rapport au Z Fold 3. Si vous hésitez entre les deux, profitez des probables baisses de prix de l'ancien modèle. 

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 reste aussi beaucoup trop cher. Il est carrément hors de prix et Samsung doit sérieusement songer à démocratiser cette catégorie de produit qui a désormais une vraie pertinence, une légitimité à exister. 

Samsung Galaxy Z Fold 4 test
Le Galaxy Z Fold 4 est un concept éprouvé, il ne reste plus qu'à faire baisser son prix / © NextPit

Mais le Samsung Galaxy Z Fold 4 est indéniablement LE smartphone le plus intéressant sur le marché. Ou plutôt, parmi les smartphones avant-gardistes ou novateurs, il est celui qui présente le concept le plus abouti et le plus fonctionnel. L'achat d'un Galaxy Z Fold 4 est infiniment plus rationnel que celui d'un Huawei Mate Xs 2 ou d'un Oppo Find N, par exemple.

Même après quatre itérations, le cool factor marche toujours aussi bien. Il reste le seul smartphone que je regrette de devoir rendre après un test et que j'aimerais pouvoir acheter avec mes propres sous. Mais il est aussi grand temps que Samsung se bouge sur certains points-clés comme la pliure de l'écran encore très notable et la recharge pas du tout rapide.

NextPit reçoit une commission pour les achats effectués via les liens marqués comme étant affiliés. Cela n'a aucune influence sur le contenu éditorial, et ne représente aucun coût pour vous. Pour en savoir plus sur comment nous monétisons notre contenu, rendez-vous sur notre page dédiée à la transparence.
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Derniers Articles

Articles recommandés

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition