Test de l'Asus ROG Phone 5, démesuré mais pertinent

Test de l'Asus ROG Phone 5, démesuré mais pertinent

Le ROG Phone 5 d'Asus est une nouvelle fois le smartphone Android le plus puissant du marché. Mais est-ce qu'un smartphone gaming vendu entre 800 et 1000 euros à une niche d'utilisateurs geeks est pertinent en 2021? Selon moi oui et je vous explique pourquoi dans mon test complet.

Note

Plus

  • Ecran Amoled 144 Hz d'une fluidité exemplaire
  • La puissance brute du Snapdragon 888
  • Le contrôle de température exemplaire
  • L'autonomie excellente
  • Design plus sage mais plein de personnalité

Moins

  • Le module photo globalement trop moyen
  • Le suivi logiciel de ROG UI
  • Dimensions et poids massifs

Mon avis sur l'Asus ROG Phone 5 en bref

L'Asus ROG Phone 5 se décline en trois configurations de 8/128 Go, 12/256 Go et 16/256 Go respectivement vendues 799, 899 et 999 euros. La version Pro ne devrait pas sortir en France et la Ultimate devrait être une exclusivité limitée à un nombre très restreint d'exemplaires dans le monde vendus au prix fort de 1299 euros.

J'ai donc pu tester la version de base de ce ROG Phone 5 qui est plus puissante et moins chère que la totalité des autres smartphones haut de gamme Android en 2021 comme les OnePlus 9 Pro, Samsung Galaxy S21 et Oppo Find X3 Pro

Sauf que comme son prédécesseur le ROG Phone 3, ce flagship reste un smartphone gaming avant tout et donc très moyen en photo, contrairement à ses concurrents. Pour autant, je trouve le choix d'Asus de tout miser sur la puissance avec un Snapdragon 888, 16 Go de RAM LPDDR5, un écran Amoled 144 Hz et une batterie de 6000 mAh tout à fait pertinent à l'ère où les smartphones deviennent voire sont nos principaux moyens de consommer du contenu multimédia.

Gardez vos appareils photo compacts surcotés, moi je préfère ma machine de guerre gaming qui me permet non seulement de jouer mais de mater des films/vidéos et d'écouter de la musique dans des conditions optimales et sans aucune concession. 

Un design plus sage mais plein de personnalité

Le ROG Phone 5 d'Asus poursuit les efforts de son prédécesseur pour devenir plus sobre et oins outrancieusement connoté gaming sans toutefois oublier son public cible ni ses racines. Fini les courbes agressives ou la chambre à vapeur apparente. Le dos est lisse, les bords en métal sont mats mais le smartphone conserve une certaine personnalité. 

En bref, j'ai aimé:

  • double port USB-C dont 1 latéral
  • prise jack 3,5 mm avec Quad DAC
  • connotation gaming présente mais estompée

En bref, je n'ai pas aimé: 

  • pas de certification IP d'étanchéité 
  • dimensions et poids massifs
NextPit Asus ROG Phone 5 usb
La finition du ROG Phone 5 d'Asus est finalement assez sobre. / © NextPit

Comme expliqué plus haut, le ROG Phone 5 n'est pas un sapin de Noël illuminé à coups de LED RGB. Le design fait très "cyberpunk", certes, mais il est nettement plus sobre. Le dos en verre lisse arbore des diagonales de style fibre de carbone ainsi que des pointillés numérique pour matérialiser le logo ROG, qui s'illumine sur commande, évidemment. 

Ce que j'apprécie vraiment, c'est que l'esprit gaming est davantage suggéré que brandi. La discrète insription "GLHF" (Good luck, have fun, une allocution courante sur les jeux en ligne compétitifs) sur le port double SIM rouge métallisé en est un bon exemple.  

NextPit Asus ROG Phone 5 side
La connotation gaming est plus suggérée que revendiquée. / © NextPit

Le ROG Phone 5 revient enfin à un double port USB-C avec un des deux ports situés sur la tranche latérale gauche, parfait pour charger le smartphone tout en continuant à jouer sans être gêné par le câble. Je salue également la présence d'une prise jack 3,5 mm avec un Quad DAC pour y brancher des casques et/ou écouteurs audiophiles et écouter du FLAC sans problème. 

NextPit Asus ROG Phone 5 edge
Les gachettes haptiques ou Air Triggers sont toujours présentes et toujours aussi sympas à utiliser. / © NextPit

En revanche, le smartphone est assez épais et surtout lourd avec ses 238 grammes! Le ROG Phone 5 d'Asus ne dispose pas non plus de certification IP pour la résistance à l'eau et à la poussière. Même le port SIM est dépourvu de joint en silicone pour l'étanchéité. 

Globalement, j'ai beaucoup apprécié le design du ROG Phone 5 d'Asus. Un look sobre et moderne qui n'oublie pas de flatter sa niche d'utilisateurs cible avec quelques clins d'œil geeks.

Un écran Amoled 144 Hz super fluide

L'Asus ROG Phone 5 embarque une dalle Samsung Amoled de 6,78 pouces au format 20.4:9 et d'une résolution Full HD+ de 2448 x 1080 pixels, soit 395 ppp. Cet écran plat propose également un taux de raffraîchissement de 144 Hz adaptatif, un taux d'échantillonnage tactile de 300 Hz et une luminosité maximale de 800 nits. 

En bref, j'ai aimé: 

  • la fluidité exceptionnelle 
  • les commandes tactiles réactives et précises en jeu
  • écran lisible en toutes conditions de lumière

En bref, je n'ai pas aimé: 

  • le taux de raffraîchissement adaptatif pas assez intelligent
  • pas de QHD+ (mais le choix est compréhensible)
NextPit Asus ROG Phone 5 screen
L'écran du ROG Phone 5 n'innove pas beaucoup par rapport au ROG Phone 3, mais la recette est toujours aussi efficace. / © NextPit

Asus a tout misé sur la fluidité de l'écran de son ROG Phone 5. Une fluidité qui passe par le taux de raffraîchissement, le taux d'échantillonnage tactile et le temps de réponse tactile. 

Commençons par le taux de raffraîchissement. Il peut-être réglé sur 60, 120 ou 144 Hz mais est "adaptatif." Cette notion de taux "adaptatif" diffère d'un constructeur Android à l'autre et ladite adaptation n'est pas toujours pertinente. Pour ce qui est de l'interface système et de l'UI de chaque application, le taux de raffraîchissement sera à fixé à hauteur de celui qui vous avez sélectionné par défaut. 

Jusque-là, tout va bien. Mais j'ai noté plusieurs incohérences comme sur Youtube par exemple. En 120 Hz par défaut, l'interface de l'application Youtube s'affiche bien en 120 FPS, et lorsque je lance la lecture d'une vidéo, l'écran passe à 60 Hz, ce qui est normal. En revanche, en 144 Hz par défaut, l'interface s'affiche effectivement en 144 FPS mais je ne descends qu'à 120 Hz pour la lecture d'une vidéo. Un choix peu logique en termes de dépenses d'énergie.

NextPit Asus ROG Phone 5 front camera
L'écran du ROG Phone 5 est taillé pour les jeux vidéo et la lecture de vidéos. / © NextPit

En jeu, ces problèmes ne se posent pas vraiment sauf dans les menus de certains jeux qui sont évidemment bloqués à 30/60 FPS. Et si le nombre de jeux ayant adopté les 144 Hz reste marginal, jouer à CoD Mobile en 120 FPS ou Genshin Impact en 60 FPS constants était d'un plaisir absolu. 

Venons en au taux d'échantillonnage tactile. Sur le ROG Phone 5, il est porté à 300 Hz. L'écran enregistre donc chaque contact tacile 300 fois par seconde. Combinez cela à la latence tacile de 24,3 ms (le délai entre le contact tactile et l'éxécution d'une commande) et vous avez un véritable avantage sur les jeux multijoueur. 

J'aurais certes adoré bénéficier d'une meilleure résolution en QHD+ comme sur un Samsung Galaxy S21 Ultra par exemple, mais ce choix aurait sûrement trop nuit à l'autonomie du ROG Phone 5. En dehors de cela, l'écran du ROG Phone 5 d'Asus est d'une fluidité exceptionnelle pour les jeux mais aussi pour tout autre contenu multimédia.

Le Snapdragon 888 et le contrôle de température exceptionnel

L'Asus ROG Phone 5 est doté du SoC Snapdragon 888 de Qualcomm, comme bon nombre d'autres smartphones Android haut de gamme. Sans surprise, le ROG Phone 5 d'Asus est un monstre de puissance brute mais brille surtout de par son contrôle de température qui bat littéralement TOUS les records. 

En bref, j'ai aimé:

  • les performances brutes du Snapdragon 888
  • l'absence totale de surchauffe avec le ventilateur externe
  • sa résistance au thermal throttling 

En bref, je n'ai pas aimé: 

  • le mode X n'apporte pas de boost concret des performances

En termes de performances brutes, le ROG Phone 5 se comporte comme ses équivalents non-gaming sur le segment haut de gamme. J'ai retenu les scores obtenus avec le mode X, censé booster les performances et avec le ventilateur externe AeroActive Cooler 5 branché (qui fait pas mal de bruit tout de même).

NextPit Asus ROG Phone 5 fan
Le ventilateur AeroActive Cooler 5 du ROG Phone 5 dipose de 2 boutons physiques qui peuvent faire office de gachettes L2/R2. Très pratique pour les FPS. / © NextPit

Contrairement au mode X, qui n'a pas apporté de gain concret en performances, le ventilateur s'est quant à lui révélé très utile pour limiter le thermal throttling. Vous ne pouvez pas réellement overclocker le CPU. Vos 8 Kyro 680 en tri-cluster (1+3+4) resteront bridés à 2,84, 2,42 et 1,8 GHz respectivement. C'est vraiment sur l'endurance que le ROG Phone 5 se démarque, plus que sur les perfs brutes.

Asus ROG Phone 5

Benchmarks graphiques
Benchmarks Asus ROG Phone 5 OnePlus 9 Pro Xiaomi Mi 11 Samsung Galaxy S21 Ultra
3D Mark Wild Life 5677 5670 5702 7373
3D Mark Wild Life Stress Test 5669 5698 5697 5175
Geekbench 5 (Simple / Multi) 1123/3750 1112/3633 1085/3490 942 / 3407

Mémoire PassMark

31994 31891 26.333 31.752

Disque PassMark

119670 112370 120.430 81.108

Outre la puissance brute qui est au rendez-vous, le véritable point fort de l'Asus ROG Phone 5 est sa résistance à la chaleur. Cela veut dire que le smartphone peut monter en température de manière considérable, mais il gère bien mieux cette bouffée de chaleur que ses concurrents, ce qui lui permet de proposer un niveau de performances plus stable. Et c'est en grande partie grâce au ventilateur externe.

 Sur le test Wild Life Stress Test de 3DMark, qui simule un usage gaming intensif, le ROG Phone 5, en mode X et avec l'AeroActive Cooler 5 branché, ne montre aucun signe de surchauffe. Le niveau de perfs reste absolument contant de la première à la dernière boucle de test. Regardez l'écart de perfs entre le début et la fin du benchmark ci-dessous (courbes violette et verte), il est quasi nul! C'est la première fois que j'obtiens un tel résultat.

asus rog phone 5 review performance1
L'écart de performances du ROG Phone 5 entre la première et la dernière boucle de test est quasi nul./ © NextPit

Pour comprendre l'impact du contrôle de température, j'ai réalisé le même test selon les mêmes paramètres mais en retirant le ventilateur externe. Observez la nette baisse de performances dès que la température monte. Ne vous méprenez pas, c'est tout à fait normal et même sain que le smartphone se bride pour limiter la surchauffe et propose un framerate plus stable.

Mais on a perdu à peu près 10 FPS par rapport au test avec le ventilateur. Ce qui est positif, c'est que cette baisse de perfs (le thermal throttling) est progressive et a donc moins de chances d'être ressentie concrètement par l'utilisateur en jeu. Notez que sans ventilo, j'ai obtenu de meilleurs scores avec le mode de performances "dynamique" (comprenez équilibré) qu'avec le mode X.

asus rog phone 5 review performance2
Sans le ventilateur externe, le ROG Phone 5 opère un thermal throttling progressif. / © NextPit

Le ROG Phone 5 démontre ici toute l'utilité d'un smartphone gaming. Plutôt que d'entretenir une niche de geeks, Asus repousse ici les standards en termes de performances qu'un flagship est capable et devrait être capable de fournir. C'est une réussite totale sur ce point.

Le triple module photo 64 MP qui laisse indifférent

Le ROG Phone 5 d'Asus propose peu ou prou le même module photo que le ROG Phone 3 de l'an dernier avec un objectif principal 64 MP, un ultra grand-angle de 13 MP et un capteur macro 5 MP.

En bref, j'ai aimé: 

  • les photos corrects en grand-angle de jour
  • la colorimétrie naturelle

En bref, je n'ai pas aimé: 

  • le module photo manque de polyvalence
  • pas de téléobjectif
  • beaucoup de bruit même de jour
NextPit Asus ROG Phone 5 camera
Le module photo de l'Asus ROG Phone 5 n'a vraiment rien d'excitant. / © NextPit

En général, la partie photo est parmi les plus détaillées de mes tests de smartphones. Mais ici, je vais simplement vous inviter à revisiter mon test du ROG Phone 3 puisque le rendu est tout bonnement identique. Asus l'a volontiers concédé lui-même durant sa keynote et durant les briefs presse, la photo, on s'en fout un peu sur un smartphone gaming. 

Personnellement, je ne partage absolument pas ce postulat mais je le comprends tant investir autant dans le module photo que dans l'optimisation des performances serait déraisonnable pour un smartphone de niche et surtout contre productif puisqu'il cannibaliserait les parts de marché de la gamme ZenFone.

Je me contenterai donc de noter que de jour et dans de bonnes conditions de lumière, le capteur principal Sony IMX686 de 64 du ROG Phone 5 s'en sort correctement. Cet objectif vieillissant n'est plus du calibre d'un flagship mais il a fait ses preuves. Je trouve la colorimétrie toujours aussi naturelle, avec un traitement peu agressif. Mais l'absence de stabilisation optique pose quelques soucis de mise au point.

asus rog phone 5 review photo 1
Oubliez le zoom avec le ROG Phone 5 d'Asus. / © NextPit

Le zoom est décevant, même pour un zoom numérique et se contente d'un pauvre grossissement maximal x8 qui ne conserve aucun niveau de détails et se permet même d'afficher du bruit numérique. 

De nuit, le mode nuit dédié ne marche qu'avec les grossissements x0,6 (ultra grand-angle) et x1 (grand-angle, principal). Le résultat est un mélange de spots de bouillie numérique à cause du bruit drapés d'un voile de lissage beaucoup trop prononcé qui retire tout piqué aux clichés. Beaux de loin mais loin d'être beaux, comme on dit. 

asus rog phone 5 review photo 2
A gauche: sans mode nuit, à droite: avec mode nuit. / © NextPit

Globalement, je n'ai pas été déçu par le module photo du ROG Phone 5 d'Asus, mais plutôt indifférent. Et j'ignore si c'est une bonne ou une mauvaise chose. Je comprends qu'on ne peut pas cocher toutes les cases en tant que smartphone gaming, mais faut-il pour autant risquer qu'un élément aussi central de la fiche technique paraîsse anecdotique? 

La batterie de 6000 mAh et charge rapide 65 Watts bien optimisées

L'Asus ROG Phone 5 reprend la même batterie de 6000 mAh en double cellule que son prédécesseur avec une charge filaire 65 Watts et sans charge sans-fil.

En bref, j'ai aimé:

  • les 6000 mAh durent toute la journée voire plus
  • les modes de préservation de la batterie

En bref, je n'ai pas aimé: 

  • pas de charge sans-fil

Si on garde la même capacité de charge que sur le ROG Phone 3 de l'an dernier, Asus a augmenté la puissance de sa charge rapide en passant de 30 à 65 Watts. Comme mon confrère Ben a pu l'expliquer dans un article complet sur les potentiels méfaits de la charge rapide sur nos batteries de smartphones, les cellules se dégradent avec le nombre de cycles de charge et avec la chaleur.  

Ainsi, comme la plupart des autres flagships Android de 2021, le ROG Phone 5 a opté pour une batterie à deux cellules de 3000 mAh qui se rechargent selon le procédé MMT (middle middle tab). Ce qui veut dire que les deux cellules sont positionnées symétriquement l'une à côté de de l'autre et se rechargent en simulatané du milieu vers l'extérieur, plutôt que d'une extrémité à l'autre. Ce procédé réduit l'impédance et la température.

En usage concret, j'ai tenu en moyenne 19 heures avec le mode de performances "dynamique" activé et l'écran réglé sur un taux de raffraîchissement de 120 Hz. Avec le mode X activé et le ventilateur externe branché tout en ayant le taux de raffraîchissement réglé sur 144 Hz, j'ai tenu 16 heures. C'est nettement plus d'une journée et demie d'utilisation. 

Pour la charge rapide, le bloc de 65 Watts permet une charge complète en 53 minutes. C'est rapide, mais pas autant que l'Oppo Find X3 Pro, qui propose la même puissance de charge pour une charge bien plus rapide (26 minutes) sur un accumulateur de 4500 mAh ou même la Warp Charge 65T du OnePlus 9 Pro.

Le menu d'Asus pour préserver la batterie est d'ailleurs assez complet. On peut y définir une plage horaire de charge ou encore la limiter pour maximiser la durée de vie de la batterie. 

asus rog phone 5 review battery1
Le ROG Phone 5 d'Asus ne vise pas la charge la plus rapide, mais la plus saine et efficace pour la batterie. / © NextPit

Cette année, un nouveau réglage baptisé "bypass charging" permet au ROG Phone 5 de chercher son alimentation directement depuis le bloc de charge et non depuis la batterie, ce qui permet de réduire la chauffe et s'avère particulièrement pratique lors de longues sessions de jeu. 

asus rog phone 5 review battery2
Le mode bypass charging pour s'ailmenter directement depuis le chargeur n'est activable qu'une fois que vous avez lancé un jeu. / © NextPit

Globalement, l'autonomie du ROG Phone 5 d'Asus est encore une fois dans le très haut du panier de ce qui se fait sur Android. Les 6000 mAh encaissent parfaitement toutes les dépenses en énergie de cette fiche technique très gourmande et la charge rapide est suffisamment optimisée pour ne jamais manquer de jus tout en préservant la batterie. Comme quoi, on peut performer tout en modération.

La fiche technique de l'Asus ROG Phone 5

Asus ROG Phone 5

Fiche technique
Specs Asus ROG Phone 5
Processeur
  • Snapdragon 888
  • GPU Adreno 660
Mémoire
  • 8 Go LPDDR5/ 128 Go UFS 3.1
  • 12 Go LPDDR5/ 256 Go UFS 3.1
  • 16 Go LPDDR5/ 256 Go UFS 3.1

Stockage extensible

Non, pas de port microSD

Connectivité 5G
Ecran
  • 6,78 pouces, AMOLED, 20.4:9
  • 2448 x 1080 pixels, 395 ppi
  • taux de raffraîchissement 144 Hz
  • échantillonnage tacile 300 Hz
Taille 172.8 mm, 77.2 mm, 10.29 mm
Poids 238 grammes
Appareil photo
  • principal grand-angle 64 MP: Sony IMX686, ouverture f/1.8, taille capteur 1/1.7”, pas d'OIS
  • ultra grand-angle 13 MP: ouverture f/2.4, FOV 125°
  • macro 5 MP: ouverture f/2.0
  • selfie 24 MP: ouverture f/2.45
 

Vidéo

 

  • 8K (7680 par 4320) à 30 fps (objectif principal)
  • 4K (3840 par 2160) à 30/60 fps (objectif principal), à 30 fps (ultra grand-angle)
  • 1080p à 30/60 fps; 720p à 30 fps
  • Time Lapse (4K)
  • Slow Motion video (4K à 120 fps; 1080p à 240/120 fps; 720p à 480 fps)
Capacité de la batterie 6000 mAh (2 x 3000 mAh MMT)
Charge rapide
  • filaire 65 Watts
  • pas de charge sans-fil
Audio
  • Double haut-parleurs frontaux avec GameFX & Dirac HD Sound
  • prise jack 3,5 mm avec Quad DAC
Certification IP Aucune
OS ROG UI basé sur Android 11
Prix à partir de 799 euros

Conclusion

L'Asus ROG Phone 5 est sans conteste le meilleur smartphone Android pour jouer en 2021. Avec un prix d'entrée de 799 euros, il est cher pour un smartphone haut de gamme au module photo 64 MP plus que moyen, certes. Mais il reste moins cher qu'un OnePlus 9 Pro, Samsung Galaxy S21 de base ou un Oppo Find X3 Pro tout en étant largement plus performant pour les contenus multimédia. 

Plutôt que de me contenter d'un banal et stérile statu quo de testeur qui ne veut fâcher personne, je dirai que le ROG Phone 5 vise certes une niche pour l'instant, mais que c'est la bonne niche. Je répète ma formule maladroite: "Gaming is the new photography." 

Comme le module photo, le segment gaming et plus largement la course à la performance est le prochain vecteur d'innovation et de concurrence sur le marché des smartphones Android, selon moi. Après tout, un score de benchmark graphique n'est-il pas déjà plus vendeur qu'un bon score DxOMark en photo? 

Personnellement, je peux tout à fait accepter de composer avec des photos moyennes mais correctes si mon smartphone me permet en retour de jouer des heures à des jeux exigeants sans aucune perte de performance et sans jamais devoir m'arrêter parce que le smartphone surchauffe à m'en brûler les mains ou parce que je dois le recharger. 

J'envisage mon smartphone comme un outil multimédia, un moyen de consommer du contenu vidéo(ludique), musique etc... pluôt que comme un appareil photo. Je privilégierai toujours la puissance et l'endurance à de belles photos en zoom optique et de nuit.

Alors oui on peut me rétorquer qu'avoir une bête de course pour jouer à des jeux mobiles, c'est totalement overkill. Mais n'est-ce pas la même chose que d'acheter un smartphone à 1300 euros et cinq capteurs photo pour prendre des selfies pour Snapchat et faire des vidéos en 720p pour TikTok?

Derniers Articles

6 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Un smartphone haut-de-gamme qui fait des concessions en photo pour rendre tout le reste meilleur, je peut comprendre pourquoi cela se fait peu mais quand ça se fait, j'apprécie. La seule chose qui me gène s'est son statut de smartphone gaming, parce que le problème avec les smartphones gaming quelle que soit la marque, s'est le suivi logiciel. Dommage car en en faisant abstraction, s'est quasiment le seul téléphone dans lequel je serais OK pour mettre 800 euros, et même pas pour faire tourner des jeux, ou en tout cas rien de bien gourmand à part peut-être un petit Dolphin de temps en temps.


  • Ah ! Enfin un smartphone haut de gamme qui propose un écran "full screen" sans aucun trou et une grosse batterie de 6.000 mAh. Comme quoi l'impossible est donc possible, même en 2021. Bravo à Asus pour oser aller à contre-courant et ne pas céder à la mode actuelle des écrans troués qui n'apportent strictement rien à l'expérience utilisateur, bien au contraire.

    Quel intérêt de proposer carrément de la 8k lorsque les caméras sont bidons ? C'est vraiment histoire de dire qu'elle y est.

    Pour le reste, aucun intérêt à mes yeux, je préfère un appareil plus équilibré, meilleur en photo/vidéo et suffisant au niveau puissance pour faire tourner confortablement toutes mes applis. Quant aux jeux...bref, passons, j'ai passé l'âge.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition