WhatsApp: L'UE met fin aux espoirs d'échapper aux nouvelles CGU

WhatsApp: L'UE met fin aux espoirs d'échapper aux nouvelles CGU

Le commissaire à la protection des données de Hambourg avait émis une ordonnance qui a reporté de trois mois bon nombre des conséquences des nouvelles CGU de WhatsApp pour les utilisateurs. Maintenant que l'UE vient d'annuler cette ordonnance, le chaos entourant les nouvelles CGU de WhatsApp va-t-il recommencer?

  • L'UE a annulé l'ordonnance du commissaire à la protection des données de Hambourg Johannes Caspar
  • L'autorité irlandaise de protection des données serait responsable de Facebook en Europe
  • Le comité européen de protection des données souhaite désormais examiner la violation du RGPD par WhatsApp.

En mai 2021, WhatsApp s'est retrouvée dans un énorme scandale de protection des données suite à l'annonce de nouvelles CGU. Alors que Camila avait résumé et commenté les nouveaux changements en détail à l'époque, la situation vient de changer.

Une ordonnance du commissaire à la protection des données de Hambourg, Johannes Caspar, avait retardé de trois mois l'application des nouvelles CGU pour les utilisateurs. Comme l'ont rapporté nos confrères de Giga, cette ordonnance vient d'être annulée par l'Autorité européenne de protection des données (ci-après dénommée EDSA). Heise cite l'EDSA qui a déclaré que les "conditions pour prouver l'existence d'une infraction et l'urgence n'étaient pas remplies".

Facebook dépend de l'autorité irlandaise de protection des données mais pas de Hambourg

Le commissaire à la protection des données de Hambourg a donc eu tort de reporter l'entrée en vigueur des nouvelles CGU. Ce dernier a fait part de son inquiétude à Heise, mais il se voit justifié sur un point. Car bien que son ordonnance ait été invalidée, l'utilisation illégale de données entre WhatsApp et Facebook doit maintenant être examinée.

Les projecteurs vont maintenant se tourner vers l'autorité irlandaise de protection des données, car Facebook y a son siège européen. S'il peut être prouvé que WhatsApp a déjà transmis des données à Facebook, cela signifierait une violation des règles en vigueur.

Un autre revers pour les utilisateurs de WhatsApp

Selon les dernières informations, WhatsApp va être contrôlé pour vérifier s'il partage déjà les données des utilisateurs avec Facebook. C'est une crainte qui a poussé de nombreux utilisateurs à se tourner vers des alternatives à WhatsApp il y a quelques mois.

Quiconque considère le transfert des données des utilisateurs à Facebook comme un risque ou, comme le commissaire adjoint à la protection des données et à la liberté d'information de Hambourg, Ulrich Kühn, le dit: "une mauvaise nouvelle pour les personnes concernées et pour la protection des données en Europe dans son ensemble", devrait tout simplement cesser d'utiliser WhatsApp.

S'il s'avère au final qu'il y a déjà eu un échange de données entre Facebook et WhatsApp, cela aura des conséquences pour Facebook. Mais du point de vue de la protection des données, le mal est déjà fait. Facebook ne pourra pas "rendre" les données, mais seulement se préparer à de futures sanctions ou restrictions. Si vos données sont importantes pour vous et que vous êtes resté fidèle à WhatsApp en raison de l'ordonnance de mai, ce nouveaux renversement de situation devrait être une bonne raison de changer.

Vous pouvez découvrir comment passer de WhatsApp à Signal et comment migrer de WhatsApp vers Telegram dans les articles liés. Bien entendu, nous vous tiendrons également au courant des développements de cette affaire.

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Jerome69Paris depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Une raison de plus de passer à Telegram et d'inviter ses contacts à le faire. Mais bon, on sait ce qu'est le conformisme social... (voir "expérience de Asch" sur YouTube).
    #Panurgisme