Test du Realme GT: Le dernier des flagship-killers

Test du Realme GT: Le dernier des flagship-killers

Le Realme GT que j'ai testé veut résusciter le concept de flagship-killer en proposant une fiche technique résolument haut de gamme avec écran Amoled 120 Hz, Snapdragon 888, charge rapide 65 Watts le tout à moins de 500 euros! Ce rapport qualité/prix inédit pour un smartphone haut de gamme en 2021 tient-il toutes ses promesses?

Note

Plus

  • L'écran Amoled 120 Hz et 1000 nits
  • Les performances du Snapdragon 888
  • Le contrôle de température efficace
  • La SuperDart Charge 65 Watts rapide
  • Prise jack 3,5 mm
  • Chargeur fourni dans la boîte
  • Son prix

Moins

  • Le design trop convenu
  • Le module photo trop "milieu de gamme"
  • Pas de charge sans-fil
  • Pas de certification IP

Mon avis sur le Realme GT en bref

Realme s'est réveillé un beau matin de juin 2021 et a décidé de se la jouer OnePlus. Enfin je parle du OnePlus "à l'époque" comme on dit, l'époque où le concept de flagship killer existait encore. Proposer l'essentiel d'un smartphone haut de gamme à un prix défiant toute concurrence. Voilà un pari que le fabricants Android n'ont plus osé faire depuis au moins 2 ans.

Mais revenons sur terre un instant. Le Realme GT officialisé ce mardi 15 juin 2021 se décline en deux configurations 8/128 Go et 12/256 Go respectivement vendues 449 et et 599 euros. Une offre early bird du 21 au 22 juin pour celles et ceux qui opteraient pour précommande fait même tomber les prix à 399 et 499 euros pour chaque modèle, respectivement.

 

NextPit Realme GT Display
Le Realme GT est l'un des smartphones avec Snapdragon 888 les moins chers du marché. / © NextPit

Qui peut s'asseoir à la table de Realme et dire je vends un smartphone avec écran Amoled 120 Hz, Snapdragon 888, triple module photo 64 MP, batterie de 4500 mAh et charge rapide 65 Watts, le tout à moins de 400 euros? Sur le papier, le rapport qualité/prix est totalement fou. 

Alors évidemment, comme on va le voir dans mon test, Realme a forcément fait des concessions techniques pour proposer un tarif si compétitif. Mais selon moi, le compromis est actuellement le plus intéressant du marché. 

Design et écran: Dalle Amoled 120 Hz enrobée de cuir végan (ou pas)

Malheureusement, Realme ne nous a pas gratifié de la sublime version Racing Yellow en cuir végan. Mon modèle de test arborait un revêtement en verre tout ce qu'il y a de plus classique dans le coloris Dashing Blue. Il embarque un écran Amoled au taux de raffraîchissement de 120 Hz et à la luminosité maximale de 1000 nits.


J'ai aimé:

  • l'écran Amoled 120 Hz fluide et lumineux (1000 nits)
  • le coloris Racing Yellow
  • poids réduit (pour un flagship)
  • prise jack 3,5 mm

Je n'ai pas aimé:

  • design trop conventionnel 

NextPit Realme GT
Le coloris Dashing Blue reste sympa, mais la version en cuir Racing Yellow me plaît plus. / © NextPit

La dalle Amoled de 6,43 pouces du Realme GT propose une résolution Full HD+ de 2400 x 1080 soit 409 ppp. Le taux de raffraîchissement de 120 Hz est un peu trop caché dans l'onglet "Plus" des paramètres de l'écran. C'est tout de même dommage pour une fonction-clé. 

Mais en dehors de cela, j'ai trouvé l'écran du Realme GT bien calibré et surtout fluide. Le taux d'échantillonnage est lui aussi adaptatif, bloqué à 120 Hz pour les usages classiques et pouvant passer à 360 Hz pour le gaming. C'est exactement la même chose que propose OnePlus sur ses derniers flagships. 

NextPit Realme GT Front Camera
L'écran du Realme GT est plat. / © NextPit

L'écran du Realme GT est par ailleurs assez lumineux avec 1000 nits de luminosité maximale. Ce n'est pas un highscore sur le marché haut de gamme Android, mais c'est dans le haut du panier.

Pour le design, j'ai tenu à l'évoquer en dernier puisqu'il m'a finalement peu inspiré. Je me suis sûrement trop hypé avec le coloris Racing Yellow. La variante Dashing Blue que j'ai testée n'est pas vilaine, loin de là. Mais on est sur du vu et revu. 

NextPit Realme GT Side
Pour un smartphone Realme, ce fameux GT est effectivement assez fin. / © NextPit

Le module photo ressemble aussi à tous ceux qu'Oppo et OnePlus ont sorti récemment, excepté celui de l'Oppo Find X3 Pro évidemment. Je salue la présence d'une prise jack 3,5 mm ainsi que le form factor finalement assez fin et léger pour un flagship et surtout pour un smartphone Realme. 186 grammes et 8,4 mm d'épaisseur, ce doit être un record pour le fabricant.

Le design du Realme GT est très convenu, mais si on ne considère que la version Racing Yellow en cuir végan, mon jugement de valeur perd toute sa pertinence. Quant à l'écran, j'ai vraiment l'impression qu'il coche à peu près toutes les cases: Amoled 120 Hz, écran plat, luminosité max élevée... C'est assurément l'un des points forts de ce Realme GT.

Performances: Le Snapdragon 888 enfin dompté?

Le Realme GT embarque le SoC haut de gamme Snapdragon 888 de Qualcomm. C'est le premier smartphone à intégrer ce processeur. 


J'ai aimé: 

  • les performances brutes du Snapdragon 888
  • le contrôle de température

Je n'ai pas aimé:

  • -

NextPit Realme GT USB
La prise jack 3,5 mm est présente, pas de slot microSD en revanche. / © NextPit

Avant de commencer, j'estime qu'il est nécessaire de rappeler que le Realme GT a fait l'objet d'une polémique concernant les performances du Realme GT, du modèle chinois en tout cas. GT été "banni" pendant trois mois par AnTuTu de sa plateforme en mars dernier. AnTuTu avait alors évoqué des accusations de triche et de manipulation des résultats de benchmark pour justifier le retrait du Realme GT (le modèle chinois).

Realme a rétorqué dans la foulée que les résultats "étaient réels et obtenus avec la version à jour" d'AnTuTu. Cette dernière laissait alors à Realme un délai pour changer la manière à laquelle le Realme GT se comportait sur son benchmark sans quoi le ban serait permanent. Mais à en croire la présence du Realme GT en tête du classement actuel d'AnTuTu, la situation semble avoir été résolue. C'est de toute façon un péché dont TOUS les fabricants ont été coupables par le passé. 

Realme GT

Benchmarks graphiques
Benchmarks Realme GT Asus Zenfone 8 OnePlus 9 Xiaomi Mi 11
3D Mark Wild Life 5947 5753 5683 5702
3D Mark Wild Life Stress Test 5945 5825 5716 5697
Geekbench 5 (Simple / Multi) 1116/3480 1124/3738

1119/3657

1085/3490

Mémoire PassMark

25709 32247 32124 26.333

Disque PassMark

107337 112318 115311 120.430

En termes de performances brutes, le Realme GT s'en sort très bien. Je l'ai confronté à des flagships de base ou "vanilla" comme on dit en anglais. Les Asus Zenfone 8, OnePlus 9 et Xiaomi Mi 11 sont à la fois plus chers mais aussi considérés comme des flagships "abordables" par rapport à leurs confrères Pro ou Ultra. Sur les tests purement graphiques (3DMark), le Realme GT les dépasse.

Mais quand on parle performance, il faut aussi tenir compte de la gestion de la température et du thermal throttling, la limitation des performances pour empêcher la surchauffe. Sur ce point, Realme a tenu à mettre l'accent sur son système de refroidissement basé sur une chambre à vapeur en acier inoxydable.

Selon le fabricant, la majorité des chambres à vapeur dans les smartphones sont en cuivre, un matériaux à forte conduction thermique mais trop friable, selon Realme, ce qui le rendrait sujet à défauts et limiterait donc son efficacité pour garder votre smartphone au frais. La chambre de vapeur du Realme GT est donc toujours en cuivre, mais recouverte d'une couche d'acier. D'autres composants-clés sont également recouverts de plusieurs couches de graphite, ce qui est désormais assez courant.

realme gt review performance
Le contrôle de température est efficace mais sur de longues sessions de jeu le thermal throttling se fait sentir. / © NextPit

J'ai donc soumis le Realme GT au Wild Life Stress Test qui simule une session de gaming intense pendant 20 minutes. On peut voir qu'en l'espace de 20 minutes, le smartphone est passé de 32 à 48°C, une température tout à fait normale. On a aussi perdu 10% de batterie et le framerate oscillait entre 14 et 43 FPS. 

Ce qui est intéressant, c'est que pendant les 300 premières secondes du test (donc 5 minutes), le Realme GT est parvenu à maintenir un niveau de performances constant alors que la température montait en flèche. Ce n'est qu'une fois le pic de température atteint que le framerate commence à perdre en stabilité. Toutes les 100 secondes, le smartphone semble ralentir la cadence pour ensuite repasser la seconde.

En usage concret, Call of Duty: Mobile a tourné sans problèmes en 60 FPS quasi-constants avec toutes les options graphiques réglées au max. Même après une heure de jeu, le smartphone ne m'a jamais brûlé les mains. Sur tous les smartphones que j'ai testés depuis début 2021, seuls les modèles "gaming" ont réussi cet exploit. 

realme gt review game space
40°C est une température tout à fait normale pour votre smartphone et qui ne l'empêche pas d'être performant. / © NextPit

Dans l'ensemble, le Realme GT propose des performances totalement haut de gamme malgré son prix. Le contrôle de température est par ailleurs très efficace. C'est un très bon point pour le Realme GT ici.

Photo: Un module milieu de gamme

Le Realme GT embarque un triple module photo porté par un objectif principal grand-angle de 64 MP lui-même couplé à un ultra grand-angle de 8 MP et un capteur macro de 2 MP. À l'avant, on retrouve un objectif selfie grand-angle de 16 MP.


J'ai aimé:

  • un bon niveau de détails en grand angle
  • des couleurs assez fidèles (grand angle) malgré une balance des blancs un peu froide
  • plage dynamique assez large
  • le mode nuit parfois efficace

Je n'ai pas aimé:

  • pas mal d'aberrations chromatiques en ultra grand-angle
  • capteur macro 2 MP anecdotique
  • mode nuit utilisable sur tous les capteurs mais seulement exploitable en grand-angle
  • pas de téléobjectif dédié, pertes de qualité en zoom

NextPit Realme GT Camera
Le triple module photo 64 MP du Realme GT cache un vilain capteur macro de 2 MP. / © NextPit

Commençons par l'objectif principal, puisque c'est celui que vous allez utiliser dans 99% des cas si vous achetez le Realme GT. Il s'agit d'un Sony IMX 682 de 64 MP avec une ouverture f/1.8 et une longueur focale équivalante à 26 mm.

C'est un objectif qu'on retrouve fréquemment sur des smartphones milieu de gamme plutôt que des flagships haut de gamme. Il embarque la technologie de pixel bining quad-pixel de Sony ce qui veut dire que les clichés sont capturés en 16 MP par défaut.

De jour, dans de bonnes conditions de lumière, l'objectif principal du Realme GT s'en sort très bien. 

Objectif principal 64 MP / ultra grand-angle 8 MP

ALT-Tag Photo 1Objectif principal x1 ALT-Tag Photo 2Objectif ultra grand-angle x0,6

On peut tout de suite noter une balance des blanc un peu froide (les éléments censés être blancs tirent davantage vers les tons bleus que vers les tons jaunes ou chauds). Je trouve la colorimétrie malgré tout assez fidèle, à condition de désactiver la reconnaissance de scène du fameux mode IA. 

Objectif principal 64 MP / ultra grand-angle 8 MP

ALT-Tag Photo 1Objectif principal x1 ALT-Tag Photo 2Objectif ultra grand-angle x0,6

Quand à l'objectif ultra grand-angle de 8 MP, il propose une ouverture de f/2.3 et un FOV de 119°. Dans certains cas, comme sur les photos juste ci-dessus, j'ai pu trouver le rendu assez cohérent avec celui du module principal. Mais j'ai plusieurs fois remarqué des aberrations chromatiques, comme ci-dessous ainsi qu'une moins bonne gestion de l'exposition.

Objectif principal 64 MP / ultra grand-angle 8 MP

ALT-Tag Photo 1Objectif principal x1 ALT-Tag Photo 2Objectif ultra grand-angle x0,6

En revanche, j'ai trouvé la perte de détails entre grand-angle et ultra grand-angle assez limitée tout comme la distorision aux bords de l'image, ce qui est plutôt positif.

Objectif principal 64 MP / ultra grand-angle 8 MP

ALT-Tag Photo 1Objectif principal x1 ALT-Tag Photo 2Objectif ultra grand-angle x0,6

Pour ce qui est du zoom, le Realme GT se contente d'un grossissement numérique allant de x2 jusqu'à x10. C'est donc l'objectif principal de 64 qui entre en jeu ici puisque le Realme GT fait l'impasse sur un téléobjectif dédié. 

Objectif principal zoom x2, x5, x10

ALT-Tag Photo 1Objectif principal x2 ALT-Tag Photo 2Objectif principal x5 ALT-Tag Photo 3Objectif principal x10

Tant qu'on reste dans les limitations du grossissement x2, le rendu reste tout à fait correct voire même assez bon. Bon niveau de détails, pas trop de bruit ni de lissage excessif (pour réduire ledit bruit). Au-delà du x2, les choses se gâtent, évidemment.

Objectif principal 64 MP zoom x2, x5, x10

ALT-Tag Photo 1Objectif principal x2 ALT-Tag Photo 2Objectif principal x5 ALT-Tag Photo 3Objectif principal x10

En zoom x5 et en x10, on perd très vite en piqué, les textures s'applatissent sous le lissage. Je n'irais pas jusqu'à dire que les clichés sont inexploitables car c'est loin d'être le cas. Mais heureusement que Realme a limité son grossissement maximum à x10.

Objectif principal 64 MP zoom x2, x5, x10

ALT-Tag Photo 1Objectif principal x2 ALT-Tag Photo 2Objectif principal x5 ALT-Tag Photo 3Objectif principal x10

De nuit je me suis presque toujours retrouvé à utiliser le mode nuit dédié appelé Nightscape. Realme semble avoir pas mal travaillé dessus puisque qu'on peut l'utiliser sur chacun des objectifs (même selfie) du Realme GT et qu'il dispose même d'un mode pro. 

Objectif principal 64 MP sans / avec mode nuit

ALT-Tag Photo 1Objectif principal x1 sans mode nuit ALT-Tag Photo 2Objectif principal x1 avec mode nuit

Et force est de constater qu'avec l'objectif principal, le mode nuit Nightscape marche plutôt bien. Dans la plupart des scénarios, la scène est bien illuminée et devient plus lisible. La bonne réduction du bruit numérique (zoomez sur le ciel pour comparer) se fait malheureusement au prix d'un lissage agressif qui fait perdre les clichés en netteté.

Objectif ultra grand-angle 8 MP avec / sans mode nuit

ALT-Tag Photo 1Objectif ultra grand-angle x0,6 sans mode nuit ALT-Tag Photo 2Objectif ultra grand-angle x0,6 avec mode nuit

N'espérez pas non plus utiliser le mode nuit avec un autre objectif que le capteur principal. Ci-dessus, la scène capturée en ultra grand-angle est totalement inexploitable sans mode nuit. Nightscape limite la casse et rend le tout au moins lisible mais sans aucun détail.  

Mais en grand-angle, je trouve le résultat très respectable, surtout pour un objectif milieu de gamme.

Objectif principal 64 MP avec / sans mode nuit

ALT-Tag Photo 1Objectif principal x1 sans mode nuit ALT-Tag Photo 2Objectif principal x1 avec mode nuit

Dans l'ensemble, j'ai trouvé le module photo du Realme GT moyennement efficace ou plutôt efficace dans ses propres limitations qui, elles, le rendent moyen. C'est bien joli de pouvoir prendre de beaux clichés avec l'objectif principal, mais ça c'est le minimum syndical, flagship-killer ou pas. Je regrette les quelques couacs logiciels de l'ultra grand-angle et l'absence de téléobjectif dédié. Pour autant je les comprends puisqu'elles sont le revers de médaille du prix compétitif du smartphone.

Autonomie: Batterie modeste mais charge très rapide

Le Realme GT embarque une batterie de 4500 mAh qui accepte la charge rapide filaire SuperDart Charge en 65 Watts. Le smartphone propose aussi la charge sans-fil inversée en 2,5 Watts.


J'ai aimé: 

  • l'autonomie correcte
  • la charge filaire rapide

Je n'ai pas aimé:

  • pas de charge sans-fil
  • modes de préservation de la batterie trop agressifs

Les 4500 mAh peuvent paraître assez limite pour un flagship. Mais c'est tout de même 500 mAh de plus que le Samsung Galaxy S21 par exemple.

En usage -tensif comprenant un test photo en extérieur de 2 heures, une session gaming d'une heure et une séance de benchmahrks d'une heure également, le tout avec l'écran réglé sur 120 Hz, j'ai atteint les 30% de batterie en fin de journée, avec 14h40 d'utilisation dont 6 heures de temps d'écran. 

En usage concret, sur une journée de travail classique ponctuée de brefs appels en visio, de consultation de messages/Twitter et d'écoute de musique prolongée, le Realme GT a tenu plus de 16 heures. C'est une autonomie tout à fait respectable.

Pour ce qui est de la recharge, le Realme GT accepte la SuperDart Charge filaire en 65 Watts. Il m'a fallu en moyenne un peu plus d'une demi-heure pour passer de 0 à 100%.

À défaut d'être ultra solide, l'autonomie du Realme GT est tout à fait correcte pour sa gamme de prix. La rapidité de sa SuperDart Charge est une compensation que j'accepte volontiers. Cependant, certains modes de préservation de la batterie (dont la désactivation agressive des apps en tâche de fond) ne sont pas les plus efficaces.

La fiche technique

Realme GT

Fiche technique
Composants Specs
Processeur Qualcomm Snapdragon 888
Mémoire    
  • 8/128 Go
  • 12/256 Go
  • LPDDR 5/UFS 3.1
Stockage extensible? Non
Ecran
  • Amoled 6,43 pouces
  • Full HD+ 1080 x 2400
  • taux de raffraîchissement de 120 Hz
  • luminosité max 1000 nits
Module photo    
  • objectif principal 64 MP: Sony IMX682 ouverture f/1.8, équivalent 26 mm
  • ultra grand-angle 8 MP: ouverture f/2.3, FOV 119°
  • macro 2 MP: ouverture f/2.4
  • selfie 16 MP: ouverture f/2/5
Vidéo
  • 4k à 30/60 FPS
  • 1080p à 30/60 FPS
  • 720p 30/60 FPS
Batterie
  • 4500 mAh
  • charge rapide SuperDart Charge 65 W
  • charge sans-fil inversée 2,5 W
  • chargeur inclus
OS Realme UI 2 basé sur Android 11
Audio

prise jack 3,5 mm

Connectivité Wifi 6 / Bluetooth 5.2 / NFC / LTE / 5G / Double SIM
Certification IP Aucune
Dimensions & Poids
  • 158.5 x 73.3 x 8.4 mm (ou 158.5 x 73.3 x 9.1 mm pour la version en cuir végan)
  • 186 g
Coloris Racing Yellow, Dashing Blue, Dashing Silver
Prix 449 / 599 €

Conclusion

Le Realme GT est-il un véritable flagship-killer? 

Si on le compare à un Samsung Galaxy S21 Ultra ou un Xiaomi Mi 11 Ultra, évidemment que non. En revanche, si on l'aligne aux côtés de flagships "vanilla" comme un OnePlus 9, un Xiaomi Mi 11 ou un Samsung Galaxy S21, le parallèle devient tout de suite plus intéressant. 

En fait, le Realme GT présente des qualités et des défauts similaires à ces smartphones d'entrée de haut de gamme sauf que son prix nettement plus compétitif rendent ces mêmes qualités encore plus appréciables et ces défauts plus pardonnables. 

Typiquement, si je devais m'acheter un smartphone Android neuf le plus performant possible au meilleur prix possible, c'est le Realme GT que j'achèterais. Ne reste plus qu'à savoir si les 1 an de mise à jour majeure d'Android et deux années de patches de sécurité en vallent la chandelle pour vous, même à ce prix.

Derniers Articles

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition