Laboratoire ambulant : Votre smartphone pour dépister le coronavirus, le VIH et d'autres virus

Laboratoire ambulant : Votre smartphone pour dépister le coronavirus, le VIH et d'autres virus

De nos jours, de nombreuses personnes utilisent leur smartphone comme "substitut" de leur médecin traitant. Les symptômes sont googlés et les personnes en déduisent un diagnostic. Le nœud du problème est que la plupart des recherches "médicales" donnent des résultats plutôt inquiétants, et vous avez parfois l'impression que vous devriez déjà être mort depuis longtemps. L'utilisation d'Internet, de votre téléphone portable ou de votre Smartwatch ne remplacera bien évidemment jamais une consultation médicale. Néanmoins, des chercheurs de l'université de Cincinnati, dans l'État américain de l'Ohio, continuent d'encourager ce type de pratiques. En effet, ils ont développé un test rapide pour smartphones qui peut être utilisé pour analyser des échantillons de salive ou de sang.  

Il devrait être possible d'autodétecter des agents pathogènes tels que le coronavirus, le VIH ou le paludisme. Tout ce que les patients devront faire est un simple prélèvement de salive ou de sang. Ils devront placer ce prélèvement sur une bandelette de test qui sera insérée dans l'accessoire dédié pour smartphones. Les données seront ensuite automatiquement analysées. Le résultat du test pourra par la suite être communiqué à votre médecin traitant. Ce type de test ambulant pourrait présenter des avantages, en particulier dans les pays en développement dépourvus de centres de soins médicaux modernes et de personnels qualifiés. Il permettrait en effet de détecter plus rapidement les maladies et d'enrayer leur éventuelle propagation plus rapidement.

Bildschirmfoto 2020 02 11 um 08.05.07
Le laboratoire mobile utilisé sur un ancien Galaxy S3 / © Capture d'écran / AndroidPIT

"La puce de laboratoire avec adaptateur d'analyse pour smartphone peut être facilement personnalisée et fournit une plateforme mobile à faible coût et à faible puissance pour la détection rapide de divers biomarqueurs pour le diagnostic et la prévention des maladies", écrit le chercheur Chong dans un article scientifique de la revue nature.com.

Le laboratoire ambulant : l'utilisation est aussi envisagée pour les aéroports

Le laboratoire ambulant a été développé pour un smartphone Android (Galaxy S3 sous Android 4.2.2), qui permet de faire fonctionner l'adaptateur d'analyse via une interface XML. Un petit tutoriel a été développé au sein de l'application pour familiariser l'utilisateur avec le système. Après que la bandelette de test ait été analysée par l'adaptateur, le résultat du test peut être stocké sur le smartphone et présenté aux médecins, par exemple.

Contrairement à l'ECG de l'Apple Watch, le mini-laboratoire pour smartphones n'est pas destiné au consommateur lambda. Son utilisation est plutôt réservée aux pays qui ne disposent pas d'un système de santé moderne. Il serait envisagé d'utiliser également ce dispositif dans les aéroports afin d'effectuer rapidement des tests sur les personnes suspectées d'être infectées par des agents pathogènes contagieux comme par exemple le coronavirus.

À l'avenir, les chercheurs entendent développer d'autres applications pour smartphones de manière à dépister d'autres maladies. On peut par exemple imaginer des prélèvements de gouttes de sang afin de détecter des maladies thyroïdiennes ou les maladies liées aux dérèglements hormonaux. 

Et vous, que pensez-vous de ces avancées technologiques ? Croyez-vous que l'on est au début d'un point de non-retour dans l'utilisation de la technologie à des fins médicales ou d'automédication ?

Source : nature.com

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

12 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Ne cédons pas à la panique.
    A les croire on pourrait imaginer même faire un test adn juste après un rapport ou bien savoir si notre partenaire est enceinte.
    Vive les expert à Wuhan !


  • J'imagine bien le type de détournement d'utilisation qu'un pouvoir très autoritaire (ou qu'une police politique omnipotente) pourrait tirer de ce type de "progrès"... euh, je ne cite pas de noms car malheureusement il y en aurait bien plus qu'un seul 😜

    Je passerai probablement pour parano mais les services d'espionnages bulgares (par exemple) ont déjà fait pire.


  • phil depuis 8 mois Lien du commentaire

    Point précis sur ce type d'appareil:

    - La vente, uniquement dans les officines médicales afin d'éviter des copies inefficaces.
    - Que deviennent les résultats du test ? Quid d'un commerce lucratif derrière...
    ....

    Bref, une bonne idée, mais côté sécurité et vie privée, on va encore être les dindons de la farce...


  • Ces innovations sont très impressionnantes et vont clairement dans le bon sens, chapeau bas à tous ces ingénieurs ingénieux. 🎩


    • Demandez aux medecins ce qu'ils en pensent en général, pas que pour lutter contre la propagation des virus.
      Ils ne sont pas chauds à l'idée qu'un jour on finisse par se soigner tout seul sans voir un médecin, sauf le jour où rien ne va plus et qu'il faudra réparer l es pots cassés, intervenir en urgence et qu'il n'y aura rien à faire ou des décisions difficiles qu'ils devront assumer eux. Alors que c'est complètement la faute du patient et de tout cet environnement techno-soignant.


  • Luna depuis 8 mois Lien du commentaire

    L'homme est mortel, pas envie d'attendre d'être à nouveau en couche pour mourir.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition