Sujets chauds du moment

Test du JMGO N1 Ultra: Ce vidéoprojecteur 4K va vous bluffer et pas que pour son prix

jmgo n1 ultra nextpit review 2
© nextpit

Lire dans d'autres langues :

Le JMGO N1 Ultra est un projecteur 4K avec une puissance de 2200 lm, un design vraiment hors du commun et un prix vraiment élevé. Le N1 Ultra de JMGO est intéressant à première vue, mais avec son prix de 2200€, il est loin d'être un choix facile. On a testé pour vous le JMGO N1 Ultra pour savoir s'il vaut vraiment le coup de payer autant pour ce vidéoprojecteur.

JMGO N1 Ultra

Plus

  • Qualité d'image exceptionnelle grâce à la 4K et au HDR 10
  • Bonne luminosité de 2200 lm grâce au système triple laser
  • Bon son grâce à deux haut-parleurs 10 W de Dynaudio
  • Grande flexibilité grâce au "gimbal" et à l'auto-verrouillage

Moins

  • Effet arc-en-ciel parfois très perceptible
  • Accessoires de fixation au mur ou sur trépied assez coûteux
  • Consommation électrique assez élevée (130 W)
JMGO N1 Ultra
JMGO N1 Ultra
JMGO N1 Ultra: Toutes les offres

Avis en bref et guide d'achat

La qualité d'image du JMGO N1 Ultra est l'une des meilleures que nous ayons jamais testées. Le concept du projecteur, qui peut être orienté et incliné de manière optimale, est également convaincant. Les seuls inconvénients sont une consommation d'énergie assez élevée et des accessoires assez chers pour le montage au mur ou sur un trépied. Ah oui, et le prix de 2200 euros est également assez élevé.


Ndlr*: Ce test a été publié sur nextpit Allemagne et était sponsorisé par Geekmaxi. Il n'est pas sponsorisé sur nextpit France. Ce partenariat entre Geekmaxi et nextpit n'a eu aucune influence sur l'avis du testeur ni la note du test.

Design et finition

Le JMGO N1 Ultra a un design un peu particulier. Il me fait un peu penser à un mélange entre la lampe du logo Pixar et le robot nettoyeur Wall-E de Pixar. Moins anthropomorphe, on a ici un vidéoprojecteur suspendu à un pied mobile. Cela permet de l'incliner à 135° et de le faire pivoter à 360° - mais si vous souhaitez installer le vidéoprojecteur de manière fixe, il vous faudra débourser un peu d'argent.


Les points forts du JMGO N1 Ultra:

  • Suspension astucieuse avec une grande flexibilité
  • Position astucieuse du câble d'alimentation dans le support
  • La boîte fait office de mallette de transport

Les points faibles du JMGO N1 Ultra:

  • Assez grand et lourd
  • Fixation sur trépied uniquement via les accessoires JMGO
  • Pas de boutons sur le vidéoprojecteur, application mobile comme alternative de contrôle

Je salue toujours le courage d'adopter de nouvelles approches en matière de technologie. Et il s'avère que JMGO a vraiment fait de bons choix pour la conception du N1 Ultra. Dans de nombreux tests et sur le site du fabricant, le pied intégré est appelé "pied gimbal", mais j'aimerais ajouter que le pied du N1 Ultra n'est pas motorisé, mais il qu'il est facile à utiliser d'une seule main.

Les charnières du JMGO N1 Ultra
Les charnières du JMGO N1 Ultra sont parfaitement équilibrées / © nextpit

Le fait que le vidéoprojecteur puisse pivoter à 360° et s'incliner à 135° est vraiment pratique au quotidien. D'autres mini-projecteurs, comme le Xgimi Halo+ (test), disposent tout au plus de pieds réglables en hauteur, qui permettent d'orienter le projecteur. Le N1 Ultra permet de régler l'orientation du en continu, ce qui simplifie considérablement sa mise en place.

De plus, comme Xgimi range le câble de recharge dans le pied, on a rarement couru le risque d'une erreur de réglage lors du test. Comme la résistance est suffisamment élevée, cela ne s'est pratiquement jamais produit, même en cas d'utilisation d'un PC portable connecté.

À ce propos, vous pourrez connecter des PC portables et d'autres appareils au JMGO N1 Ultra via les ports suivants:

  • USB type A
  • HDMI 2.1 sans eARC
  • HDMI 2.1 avec eARC
  • Prise jack 3,5mm pour AUX
  • Connecteur DC pour alimentation propriétaire

La diversité de la connectique est correcte pour un vidéoprojecteur connecté. Le fait qu'il y ait deux connecteurs HDMI 2.1 est bienvenu, car ils assurent surtout une faible latence. Pour une utilisation en home cinéma, on pourrait souhaiter une sortie audio optique pour connecter des systèmes surround. Au moins, la compatibilité avec les barres de son est assurée grâce à la prise en charge eARC du câble HDMI.

Les ports du JMGO N1 Ultra
Les ports du JMGO N1 Ultra se trouvent à l'arrière. / © nextpit

JMGO cache encore une astuce sympa dans la boîte. En effet, grâce à une poignée de transport et un bon rembourrage en polystyrène, elle peut être utilisée comme étui de transport. Malheureusement, ses dimensions (41 x 29 x 22 cm) sont trop grandes pour la plupart des sacs à dos.

En général, le JMGO N1 Ultra est assez grand avec des dimensions de 24 x 20 x 23,6 cm (LxHxP). Avec un poids de 4,5 kg, on peut également se demander si le JMGO N1 Ultra fait encore partie de la catégorie des "mini-projecteurs".

Si vous souhaitez installer le JMGO N1 Ultra de manière fixe, vous devrez acheter des accessoires optionnels de JMGO. En effet, le fabricant a renoncé à placer un filetage pour trépied. Le Floor Stand, qui peut également être tourné à 360°, coûte la coquette somme de 130 euros, et il faut compter à peu près le même prix pour le Ceiling-Mount.

Le bouton d'allumage du JMGO N1 Ultra
Le bouton d'allumage est le seul bouton du JMGO N1 Ultra / © nextpit

Le seul bouton disponible est un interrupteur marche/arrêt situé en bas du pied du projecteur. Si vous égarez la télécommande, vous pourrez toutefois utiliser l'application JMGO pour le contrôler. Vous trouverez une capture d'écran dans la section suivante!

Dans l'ensemble, le design du JMGO N1 Ultra est convaincant. Il est frais et suffisamment conséquent pour apporter de réels avantages au quotidien. Si vous souhaitez installer le vidéoprojecteur de manière permanente, vous devrez toutefois débourser un peu d'argent.

Interface/OS et fonctionnalités

Le JMGO N1 Ultra tourne sous Android 11 dans sa version TV. Le fabricant a choisi de ne pas installer sa propre interface, mais d'ajouter des fonctions d'optimisation de l'image et du son dans les paramètres. Il en résulte un OS tout à fait confortable et surtout complet. Comme pour beaucoup des projecteurs sous Android, il manque une application Netflix native.


Les points forts du JMGO N1 Ultra:

  • OS clair et complet avec de nombreuses applications
  • Nombreuses fonctions de réglage de l'image et d'optimisation du son
  • Fonction Chromecast
  • Contrôlable via l'application

Les points faibles du JMGO N1 Ultra:

  • Pas d'application Netflix native, l'installation de l'APK n'a pas abouti lors du test

Pour assurer la fluidité de l'interface sur le N1 Ultra, JMGO a intégré le SoC MediaTek MT9629 pour Smart TV, ainsi que 2 Go de RAM vive et 32 Go de stockage interne dans le vidéoprojecteur.

Alors que le SoC est l'un des modèles les plus puissants pour les projecteurs et les téléviseurs, la RAM est un peu juste compte tenu du prix. C'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles il faut régulièrement faire face à des saccades lors de l'utilisation du N1 Ultra.

La télécommande du N1 Ultra
La télécommande est plutôt décevante au vu du prix de 2200 euros. / © nextpit

C'est dommage, car Android est en fait un très bon OS pour la maison connectée. Déjà la configuration, qui permet de passer facilement à un smartphone Android, montre qu'il peut profiter d'une bonne intégration entre Android sur le smartphone et Android sur le vidéoprojecteur.

De plus, grâce à la fonction Chromecast, il est possible de lire du contenu même lorsque l'appareil est en veille. Le vidéoprojecteur s'allume alors et lit simplement le média souhaité.

Une capture d'écran de l'application JMGO
L'application JMGO vous permet de contrôler le vidéoprojecteur et de nombreuses fonctions. / © nextpit

Ce qui ne fonctionne malheureusement pas, une fois de plus, c'est l'installation de l'application native Netflix, qui est théoriquement disponible sur le Google Play Store. Tout cela est dû à des problèmes de licence. Comme solution de contournement, JMGO recommande l'installation de l'APK Netflix et la rend aussi confortable que possible.

En effet, vous pourrez télécharger l'APK Netflix via une application JMGO et être ensuite guidé dans l'installation. Malheureusement, l'application Netflix m'a indiqué lors du test qu'elle avait besoin d'une mise à jour et qu'elle ne pouvait ensuite pas être contrôlée.

Ce qui a fonctionné lors du test, c'est la lecture de médias via USB. Des articles sur le net indiquent que cela ne fonctionne pas. Un fichier MOV a toutefois pu être lu via une clé USB connectée. Et ce, même via le lecteur multimédia préinstallé du fabricant.

Qualité d'image et auto-verrouillage

Avec un projecteur triple laser 4K compatible HDR, d'une luminosité maximale de 2200 lm, le JMGO N1 Ultra se démarque fortement sur la fiche technique. Aussi, il prend en charge la 3D avec des lunettes actives et plusieurs fonctions d'auto-verrouillage. Le vidéoprojecteur offre ainsi une grande qualité d'image tout en s'adaptant très bien à son environnement.


Les points forts du JMGO N1 Ultra:

  • Netteté, luminosité et reproduction des couleurs
  • Prise en charge du HDR 10 avec un taux de contraste de 1600:1
  • Prise en charge de la 3D
  • Verrouillage automatique fiable

Les points faibles du JMGO N1 Ultra:

  • Pas de zoom optique, car projecteur DLP
  • Effet arc-en-ciel important pour certaines personnes

Même si le JMGO N1 Ultra a l'air un peu ludique et mignon, il s'agit d'un projecteur "haut de gamme". En effet, le N1 Ultra est le modèle le plus coûteux et le plus puissant de la gamme N1 de JMGO. Pour ceux qui n'ont pas besoin de toutes ses specs, les modèles N1 et N1 Pro sont disponibles à des prix inférieurs, sans 4K.

La qualité d'image du JMGO N1 Ultra
La qualité d'image du JMGO N1 Ultra nous a convaincus au-delà de toute mesure lors du test / © nextpit

Si vous faites des économies chez JMGO, vous passez à côté de quelque chose. Car rarement les contenus de Netflix. YouTube et autres ont été aussi beaux que sur le N1 Ultra. L'installation du projecteur est beaucoup plus simple que celle du Formovie Theater (test), le téléviseur laser très performant que j'ai testé il y a quelques mois.

Comme avec le Samsung Freestyle (test), de nouvelles possibilités s'offrent à vous pour regarder un film. Par exemple, allongé sur le dos dans le lit avec l'image au plafond. Ou de manière flexible dans n'importe quelle pièce sur un mur libre. Le vidéoprojecteur est conçu de manière à ce que les fentes d'aération ne soient pas obstruées.

La luminosité maximale de 2200 lm est suffisamment élevée pour permettre une bonne visibilité du contenu dans les pièces sombres. En plein jour, sans obscurité, on aimerait que la luminosité soit un peu plus élevée. Le fait que l'on puisse toujours faire un peu plus est de toute façon un thème récurrent pour les projecteurs car les coûts sont ici quasiment illimités.

L'objectif du JMGO N1 Ultra
Le projecteur DLP utilise une technologie triple laser et offre une résolution 4K / © nextpit

Dans l'obscurité, vous pourrez vraiment apprécier le taux de contraste élevé de 1.600:1. Les contenus HDR sur YouTube offrent des noirs particulièrement profonds et des couleurs vraiment exceptionnelles.

Pour ces dernières, le projecteur prend en charge l'espace colorimétrique BT.2020 à 110% et vous permet d'ajuster la balance des blancs et les teintes individuelles dans les paramètres. La reproduction des couleurs qui en résulte est vraiment époustouflante et peut être ajustée avec une précision extrême si vous le souhaitez.

Cependant, le N1 Ultra présente un effet d'arc-en-ciel qui peut être plus ou moins prononcé selon les personnes. En effet, le projecteur crée des couleurs grâce à un disque rotatif. Son fonctionnement ne devrait pas être perceptible.

Cependant, si vous regardez dans le menu, vous remarquerez un effet d'arc-en-ciel autour des caractères du menu et des titres des vidéos. Certaines personnes pourraient trouver cela gênant, mais personnellement, cela ne m'a pas dérangé lors du test.

Lors du test, j'ai été particulièrement convaincu par la fonction d'auto-verrouillage que de nombreux fabricants intègrent désormais dans leurs projecteurs. L'image s'aligne automatiquement sur votre mur et est ensuite mise au point par autofocus. Alors que des modèles comme le Xgimi Halo+ proposent également des fonctions telles que la détection d'objets et l'alignement automatique sur les écrans, l'image du JMGO N1 Ultra est encore moins déformée.

Le réglage automatique s'effectue en outre dès le déplacement, ce qui le rend extrêmement rapide. JMGO a également pensé à une autre astuce: Vous pourrez enregistrer plusieurs réglages et les rappeler si vous utilisez régulièrement le vidéoprojecteur à un endroit précis de votre maison, par exemple.

Le capteur TOF du JMGO N1 Ultra
L'auto-verrouillage est effectué par un capteur TOF / © nextpit

Le verrouillage automatique fonctionne également très bien avec les autres options de réglage du vidéoprojecteur. Par exemple, je voulais réduire le contenu affiché et le faire glisser sur un pan de mur libre au-dessus d'une porte.

Après le verrouillage automatique, cela a été fait en quelques secondes. Et bien que le N1 Ultra n'offre pas de zoom optique en raison de la technologie DLP, l'image reste suffisamment nette grâce à la résolution 4K.

Qualité sonore

JMGO intègre deux haut-parleurs de 10W chacun dans le JMGO N1 Ultra. La configuration audio est certifiée Dolby Audio et dts HD. Selon le fabricant, les woofers peuvent descendre jusqu'à de 45 Hz. C'est justement la puissance des basses du projecteur qui m'a convaincu lors du test.


Les points forts du JMGO N1 Ultra:

  • Son puissant avec de bonnes basses
  • Sortie jack 3,5 mm
  • Port HDMI avec prise en charge eARC

Les points faibles du JMGO N1 Ultra:

  • Médiums parfois un peu absents
  • Pas de sortie audio optique

Sur un vidéoprojecteur portable, les haut-parleurs internes sont plus souvent utilisés que sur les modèles fixes. C'est pourquoi JMGO a intégré deux haut-parleurs de 10 W dans le boîtier et a fait appel aux experts audio de Dynaudio. Le résultat est un vidéoprojecteur qui sonne vraiment bien et dont le son est comparable à celui de bonnes enceintes Bluetooth comme la JBL Charge 5 (test).

Le haut parleur du JMGO N1 Ultra
Pour le son, JMGO s'est entouré des experts audio de Dynaudio / © nextpit

J'ai été particulièrement surpris par la restitution des basses fréquences lors du test. Lors d'une soirée cinéma, j'ai fait confiance au son du projecteur et j'ai oublié au bout d'un moment que je n'avais pas branché de plus grandes enceintes. J'ai bien entendu les dialogues du film "Dream Scenario" dans leur version originale. Mais dans l'ensemble, je trouve qu'il manque un peu de clarté dans les médiums et les aigus.

Si vous souhaitez vous passer les haut-parleurs internes du JGMO N1 Ultra, vous trouverez une prise jack à l'arrière du projecteur. Il n'y a pas de connecteur optique pour les systèmes de home cinéma. En revanche, il est possible de connecter des cartes son via HDMI avec support eARC.

Autonomie et consommation d'énergie

Vous ne trouverez pas de batterie dans le JMGO N1 Ultra. Même dans la boutique en ligne du fabricant, il n'y a pas de batterie qui vous permette d'utiliser le vidéoprojecteur sans fil. De plus, avec une consommation électrique pouvant atteindre 130 W, le N1 Ultra n'est pas économe en énergie.


Les points forts du JMGO N1 Ultra:

  • Prise d'alimentation bien placée

Les points faibles du JMGO N1 Ultra:

  • Pas de batterie intégrée, même en option
  • Consommation d'énergie assez élevée, même en mode veille

JMGO a renoncé à l'utilisation d'une batterie pour le N1 Ultra. Cela prend tout son sens lorsqu'on regarde la consommation d'énergie du projecteur. Les vidéoprojecteurs et les écrans 4K sont généralement très gourmands en énergie. La luminosité élevée a donné les valeurs suivantes:

Consommation électrique du JMGO N1 Ultra

État / Luminosité Consommation électrique
Éteint / Arrêt 3 W
Veille / mode veille 13 W
Luminosité: 1 50 W
Luminosité: 5 78,5 W
Luminosité: 10 130 W

Avec un maximum de 130 W pour le contenu HDR et la luminosité maximale, c'est nettement plus élevé que la plupart des mini-projecteurs que nous avons testés. Cependant, la consommation d'énergie est nettement inférieure à celle du téléviseur laser Formovie Theater. En supposant qu'on regarde un film tous les soirs, cela représente un coût d'environ 30 euros, sept jours par semaine.

Ce qui est frappant avec le N1 Ultra, c'est sa consommation d'énergie assez élevée de 130 W. Alors que les téléviseurs modernes consomment en partie moins de 1 W en mode veille, la consommation en mode veille est ici nettement plus élevée.

Conclusion

À la rédaction de nextpit, il n'y a personne qui n'ait pas été impressionné par la qualité d'image du JMGO N1 Ultra. Et ce n'est pas sans raison, car des vidéoprojecteurs aussi flexibles, avec une résolution 4K et une bonne qualité sonore ne sont pas si fréquents. Ce qui m'a davantage surpris pendant la période de test, c'est à quel point les idées et les réalisations de JMGO sont bien pensées.

Par exemple, le N1 Ultra peut être facilement commandé via le smartphone si la télécommande ne fonctionne pas. Ou encore, JMGO propose sa propre application qui permet d'installer l'APK de Netflix.

Même si Netflix n'a pas fonctionné lors du test, cette solution de contournement n'a jamais été aussi simple qu'ici pour aucun des vidéoprojecteurs Android testés jusqu'à présent. Le pied flexible du N1 Ultra, associé à l'excellent système de verrouillage automatique, a également laissé une impression positive lors du test.

Une vue d'ensemble du JMGO N1 Ultra
Dans l'ensemble, le N1 Ultra est étonnamment bien conçu / © nextpit

Le JMGO N1 Ultra est donc particulièrement recommandé à tous ceux qui recherchent un vidéoprojecteur facile à utiliser et offrant la meilleure qualité d'image possible. Les seuls inconvénients que nous avons pu relever lors du test sont des saccades occasionnelles dans l'interface, une formation d'arc-en-ciel assez importante due à la construction et une utilisation compliquée (et coûteuse) sur trépied ou support mural.

Par ailleurs, le N1 Ultra est assez cher avec son prix de 2200 euros. Si vous pouvez vous passer de la 4K et de quelques autres fonctions, le modèle standard, le N1, est une alternative moins chère pour environ la moitié du prix.

  Le choix de la rédaction Le flagship intermédiaire en 2024 Le flagship de base en 2024 Le flagship pliable Le pliable compact Le flagship abordable Le flagship milieu de gamme Le milieu de gamme
Produit
Illustration Samsung Galaxy S24 Ultra Product Image Samsung Galaxy S24+ Product Image Samsung Galaxy S24 Product Image Samsung Galaxy Z Fold 5 Product Image Samsung Galaxy Z Flip 5 Product Image Samsung Galaxy S23 FE Product Image Samsung Galaxy A55 Product Image Samsung Galaxy A35 Product Image
Test
Lire le test du Samsung Galaxy S24 Ultra
Lire le test du Samsung Galaxy S24+
Lire le test du Samsung Galaxy S24
Lire le test du Samsung Galaxy Z Fold 5
Lire le test du Samsung Galaxy Z Flip 5
Lire le test du Samsung Galaxy S23 FE
Lire le test du Samsung Galaxy A55
Lire le test du Samsung Galaxy A35
Offres*
Aller au commentaire (0)
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Articles recommandés
Derniers Articles
Notification push Article suivant
Pas de commentaire
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition