NextPit

Test du Samsung Freestyle: Un petit projecteur cool mais bien trop cher

NextPit Samsung The Freestyle Projector Review
© NextPit

Avec son Freestyle, Samsung tente de repenser le concept de "vidéoprojecteur". En effet, alors qu'il est préférable d'installer les modèles traditionnels de manière fixe dans un salon et de ne plus les déplacer après l'installation, le Freestyle peut être emporté avec soi. Lors de ce test, cela a parfaitement fonctionné, mais ce gadget à 1000 euros de Samsung n'est pas encore tout à fait au point.

NextPit Logo white on transparent Background
NEXTPITTV

Note

Plus

  • Installation et mise en place faciles
  • De nombreuses fonctionnalités connectées
  • La superbe image dans les pièces sombres
  • Bon son

Moins

  • Pas de batterie intégrée
  • TizenOS est trop lent
  • Housse de transport uniquement disponible en option
  • Verrouillage pas toujours très fiable
  • Pas de zoom optique
  • Pas de protection contre l'eau et la poussière

Le Samsung Freestyle en bref

Pour un prix de 500 euros, le Samsung Freestyle aurait été un gadget super cool! Mais à près de 1000 euros, l'équipement de ce projecteur connecté est trop faible, car l'OS TizenOS préinstallé est d'une lenteur déconcertante. De plus, pour une utilisation à l'extérieur, il faudra acheter la housse de protection adéquate et un power bank.

En dehors de ces points négatifs, le Freestyle s'est révélé être un excellent concept pour se divertir partout. Son installation est nettement plus simple que celle des mini projecteurs traditionnels et les haut-parleurs intégrés sont réellement utilisables. Le fait que le Freestyle puisse également se muer en smart TV et une lumière d'ambiance est vraiment génial. Je vous le recommande donc malgré tout, si vous trouvez une bonne offre.

Design et finition

Le Samsung Freestyle a un design différent des mini projecteurs traditionnels. En effet, Samsung s'est écarté de la forme d'une boîte et a placé le projecteur, le haut-parleur et le cerveau de la Smart TV dans un cylindre. Celui-ci repose sur une charnière à 180 degrés, ce qui fait du Freestyle le vidéoprojecteur le plus flexible du monde. Une certification IP et une housse de protection fournie seraient toutefois souhaitables.

Ein Bild des Samsung Freestyle von der Seite.
Vous pourrez échanger la housse en caoutchouc du Freestyle avec d'autres couleurs. / © NextPit

J'ai aimé

  • Le design cool et très fonctionnel
  • La housse en caoutchouc interchangeable
  • La stabilité sur la plupart des surfaces

Je n'ai pas aimé

  • La housse de protection en option et trop chère à 59 euros
  • Le manque de ports
  • Le positionnement des boutons

La meilleure façon de décrire le design du Samsung Freestyle est de le photographier, car il est délicieusement non conventionnel. Le mini projecteur se compose d'un pied avec une charnière à 180 degrés et d'une unité principale qui contient le projecteur, les haut-parleurs et d'autres équipements. Sur la face avant, vous trouverez quelques boutons tactiles et sur le côté gauche deux ports, un USB-C pour l'alimentation et un mini-HDMI.

Si vous avez déjà utilisé un vidéoprojecteur, vous savez que c'est insuffisant. En effet, vous aurez besoin d'un adaptateur optionnel pour connecter du matériel tel qu'un lecteur Blue-Ray ou votre PC portable au Samsung Freestyle. Il est également dommage que le port USB-C ne prenne pas en charge le Thunderbolt et que vous ne puissiez donc pas connecter votre ordinateur portable via USB-C.

Die Anschlüsse des Samsung Freestyle.
Le Samsung Freestyle a malheureusement trop peu de ports / © NextPit

Pendant la période de test, le positionnement des boutons sur la face avant du beamer a aussi été très agaçant. Il s'agit de surfaces tactiles qui sont difficilement reconnaissables durant l'utilisation, car une lampe LED super lumineuse vous éclaire le visage. Il est donc préférable de ne pas perdre la télécommande fournie, qui ressemble à la télécommande de l'Apple TV et qui fait globalement du bon travail.

Alors que la télécommande est incluse, vous devrez acheter une housse de protection pour utiliser le projecteur en extérieur. Celle-ci coûte assez cher (59 euros), mais est de très bonne qualité. Si vous êtes surpris par une averse à l'extérieur, vous devriez rapidement ranger le mini projecteur à l'intérieur, car il n'a aucune protection contre l'eau et la poussière.

Qualité d'image et verrouillage automatique

Le Samsung Freestyle utilise la technologie LED et offre une résolution maximale de 1080p. Avec ses 550 lumens LED, il est assez sombre par rapport à d'autres mini-projecteurs, mais peut afficher des diagonales d'écran de 30 à 100 pouces avec une grande netteté. Samsung annonce une durée de vie de la lampe de 20.000 heures. Avec ses 30 dB, le bruit de fonctionnement ressemble à celui d'un ventilateur d'ordinateur portable bruyant.


J'ai aimé

  • La netteté d'image malgré la résolution 1080p dans les pièces sombres
  • Les nombreuses fonctionnalités de verrouillage automatique
  • Le bruit contenu même avec la luminosité maximale
Die Vorderseite des Samsung Freestyle.
Le vidéoprojecteur a une résolution Full-HD et atteint 550 lumens LED. / © NextPit

Je n'ai pas aimé

  • Les 550 LED-Lumen trop sombres à la lumière du jour
  • L'absence de zoom optique
  • La rotation non réglable manuellement

Sur le papier, le Samsung Freestyle ne fait pas rêver les amateurs de vidéoprojecteurs. En effet, les 550 lumens LED et la résolution maximale de 1920 x 1080 sont tout au plus moyens pour des mini-projecteurs, mais lors du test pratique, le projecteur a tout de même convaincu avec une représentation nette grâce à l'autofocus et de superbes couleurs. De plus, il existe de nombreuses possibilités d'adaptation de l'image dans les paramètres.

Ce dont vous n'aurez (généralement) pas à vous soucier avec le Freestyle, c'est du verrouillage de l'image. Pour cela, le fabricant a intégré un autofocus, une correction automatique de la distorsion trapézoïdale et une fonction d'inclinaison. L'ombre qui apparaît naturellement lors des corrections de trapèze (après tout, les vidéoprojecteurs ne peuvent pas projeter la lumière autour de la courbe) est heureusement faible, même dans les pièces sombres.

Die Fernbedienung des Samsung Freestyle.
La télécommande rappelle l'Apple TV Remote / © NextPit

Il est toutefois dommage que Samsung n'ait pas encore intégré de zoom optique. Certes, vous pourrez réduire l'image si elle est trop éloignée du mur (2,7 mètres au maximum), mais vous perdrez alors en résolution. Il est également ennuyeux de ne pas pouvoir régler manuellement la rotation de l'image. Lors de notre test, nous avons constaté que l'image s'affichait en biais alors que le freestyle était posé sur une surface plane.

Fonctions connectées et performances

Le Samsung Freestyle tourne sous TizenOS. C'est le même OS qui anime les Smart TV Samsung. Heureusement, vous pourrez ainsi accéder au service Samsung TV Plus, ainsi qu'aux applications Netflix, Disney+, Amazon Prime Video et bien d'autres. C'est là que Tizen marque des points, même si ses performances sont plutôt décevantes.


J'ai aimé

  • L'énorme catalogue de divertissement composé de films, de séries, d'émissions de télévision et de jeux.
  • L'intégration parfaite dans l'écosystème Samsung (Tap View, lien avec les smart TV Samsung et plus encore)
  • La possibilité de l'utiliser comme lampe d'ambiance
  • L'intégration d'Alexa et Bixby
  • La compatibilité avec AirPlay

Je n'ai pas aimé

  • Les performances décevantes

Le mini projecteur de Samsung marque des points surtout en ce qui concerne les capacités multimédia et c'est précisément pour cela qu'il a été conçu. En effet, le Freestyle compense le manque de connexions par un bouquet coloré de contenus en streaming. Dans le vaste App Store de TizenOS, vous trouverez des applications pour toutes les médiathèques et services de streaming courants ainsi que de nombreux jeux mobiles.

Der Samsung Freestyle mit installierter Schutzkappe.
Vous pourrez aussi utiliser le Freestyle comme lampe / © NextPit

De plus, avec Samsung TV Plus, vous profiterez d'un service de télévision en direct gratuit sur le Freestyle, qui, lors du test, affichait curieusement la série Bob l'éponge à chaque démarrage. Outre la chaîne de l'éponge carrée, il existe près de 90 autres chaînes que vous pourrez consulter sur le site du fabricant. L'intégration dans l'écosystème Samsung est complétée par Tap View et la connexion aux smarts TV via le réseau Wifi domestique.

Parlons maintenant de l'intégration des assistants vocaux. The Freestyle de Samsung est équipé de microphones que vous pourrez désactiver à l'aide d'un interrupteur physique. Bixby ou Alexa seront alors prêts à écouter vos commandes vocales. Autre point positif: vous pourrez transformer le vidéoprojecteur en lampe d'ambiance grâce au capuchon de protection fourni. Pour cela, Samsung a installé quelques économiseurs d'écran d'ambiance sur le stockage interne de 2,5 Go.

Malheureusement, Samsung n'en dit pas plus sur le reste de la fiche technique. C'est dommage, car j'aurais aimé savoir quel processeur est responsable des performances décevantes. Car les performances du Samsung Freestyle étaient inférieures à la moyenne lors du test. Les pages web mettaient plusieurs secondes à se charger dans le navigateur Samsung Internet et il y avait toujours des saccades. Je vous en ai fait part dans la vidéo ci-dessous.

Si j'avais dépensé 1000 euros pour le Freestyle, je l'aurais peut-être renvoyé avec une telle lenteur. Mais ce serait dommage, car les possibilités de divertissement sont vraiment uniques pour un mini projecteur.

Des haut-parleurs suffisants et extensibles

The Freestyle est équipé d'un haut-parleur de 5 W qui est censé produire un son à 360 degrés. Il est également équipé du Dolby Digital Plus, de l'Adaptive Sound, du Dialog Enhancement et surtout du Bluetooth pour la connexion de haut-parleurs externes.


J'ai aimé

  • Le volume sonore a ssez fort pour regarder un film sans problème de compréhension
  • La possibilité de connecter des enceintes Bluetooth

Je n'ai pas aimé

  • Le son à 360 degrés n'est pas égal au son ambiant
  • Pas de prise casque

Le haut-parleur intégré de 5 W du Samsung Freestyle fait suffisamment bien son travail. J'entends par là que vous pourrez monter le volume des films et des séries suffisamment fort pour comprendre les dialogues sans avoir à écouter attentivement. En même temps, les haut-parleurs couvrent sans problème le bruit du ventilateur du Freestyle.

Der Lautsprecher des Samsung Freestyle.
Le haut-parleur émet vers le bas / © NextPit

Le son à 360 degrés dont Samsung fait la promotion ne décrit toutefois pas un son spatial 3D, comme je l'ai supposé à tort. Au lieu de cela, le son sort à 360 degrés de tous les côtés du haut-parleur. Cette fonction est surtout utile pour pouvoir orienter le vidéoprojecteur orthogonalement au sol vers le haut et projeter l'image au plafond.

Alors que j'ai apprécié la possibilité de pouvoir connecter une enceinte Bluetooth et même des périphériques comme une souris et un clavier, il me manque personnellement la prise casque. Je n'ai donc pas pu connecter ma chaîne stéréo analogique avec un adaptateur jack de 3,5 millimètres. C'est ennuyeux, mais pour Samsung, les câbles sont manifestement le signe d'un manque de flexibilité!

Autonomie: Batterie ou pas, à vous de choisir

Le Samsung Freestyle n'a pas de batterie intégrée. Selon Samsung, il faut acheter une "Battery Base" qui coûte près de 180 euros ou brancher un power bank. Je tiens à souligner une fois de plus que The Freestyle a été conçu pour être utilisé partout de manière flexible.

J'ai aimé

  • La consommation d'énergie modérée
  • La possibilité de l'utiliser avec un power bank

Je n'ai pas aimé

  • Pas de batterie intégrée
  • La Battery Base coûteuse

Vendre un mini projecteur portable sans batterie intégrée, c'est plutôt courageux. D'autant plus que des modèles populaires comme la Nebula Capsule viennent avec des batteries internes endurantes pour un prix nettement inférieur. Samsung propose plutôt d'investir 180 euros supplémentaires dans une Battery Base qui se fixe sur la partie inférieure du projecteur.

Das 180-Grad-Scharnier des Samsung Freestyle.
La charnière à 180 degrés du Samsung Freestyle / © NextPit

Vous pourrez également alimenter le Freestyle avec un power bank. Celui-ci devra toutefois supporter une puissance de sortie de 65 W, dont le Freestyle a besoin pour fonctionner. L'autonomie dépend bien sûr de votre source d'alimentation, mais le modèle que Samsung nous a envoyé pour ce test peut théoriquement tenir près de 8h en lecture continue avec ses 23 800 mAh. Pour le modèle utilisé lors du test, vous paierez près de 40 euros sur Amazon.

Verdict final

En résumé, je dois dire que le Samsung Freestyle est un produit génial mais beaucoup trop cher. En effet, à des prix nettement inférieurs, il existe par exemple des modèles d'Anker qui offrent un bon OS en plus d'être nettement plus flexibles grâce à des batteries intégrées. Le modèle de Samsung a en outre l'avantage de pouvoir être placé de manière plus flexible grâce à sa charnière à 180 degrés et à ses fonctions de verrouillage automatique.

Der Samsung Freestyle im Größenvergleich mit einem Pixel 6.
Le Samsung Freestyle en comparaison de taille avec un Pixel 6 / © NextPit

En outre, le Freestyle marque des points avec une offre énorme de possibilités de divertissement. Malheureusement, les performances sont si faibles qu'il est très difficile de trouver le bon film ou la bonne série. Mais une fois que le contenu lancé, la qualité de l'image et du son est très bonne dans les pièces sombres, mais à la lumière du jour, les 550 lumens LED sont trop faibles.

Si Samsung n'avait pas mis le Freestyle à notre disposition à titre de prêt, j'aurais été contrarié par le prix élevé des accessoires lors de l'achat. Car payer au total près de 240 euros pour une housse et une batterie supplémentaire n'est rien d'autre qu'une impertinence. Un vidéoprojecteur portable devrait être accompagné de telles accessoires. Par dépit, je préfèrerais envelopper le vidéoprojecteur dans une Chiffonnette Apple pour le transport car celle-ci semble exceptionnellement bon marché en comparaison, avec son prix de seulement 25 euros. Mais où va Samsung?

NextPit reçoit une commission pour les achats effectués via les liens marqués comme étant affiliés. Cela n'a aucune influence sur le contenu éditorial, et ne représente aucun coût pour vous. Pour en savoir plus sur comment nous monétisons notre contenu, rendez-vous sur notre page dédiée à la transparence.
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Derniers Articles

Articles recommandés

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition