Test du Xiaomi Mi 10i : Un excellent rapport qualité/prix à moins de 300 euros

Test du Xiaomi Mi 10i : Un excellent rapport qualité/prix à moins de 300 euros

En tant que rédacteur indien de NextPit, j'ai pu mettre la main sur le Xiaomi Mi 10i qui n'est autre qu'une version rebrandée du Xiaomi Mi 10T Lite qu'on a vu débarquer en Europe en septembre dernier. 

Note

Plus

  • Excellente autonomie, charge rapide
  • Une bonne caméra principale
  • Certification IP53
  • Coloris variés
  • Haut-parleurs stéréo
  • Design solide et élégant

Moins

  • MIUI et ses bloatwares
  • Des ralentissements dans l'interface
  • Faibles performances en jeu
  • 2 objectifs gadget de 2 MP anecdotiques

À qui s'adresse le Xiaomi Mi 10i?

Vous vous demandez sûrement pourquoi mais Ô grand pourquoi je vous propose un test d'un smartphone destiné au marché indien? 

Pour ceux qui ne le savent pas, le Mi10i est en fait le même smartphone que le Xiaomi Mi10T Lite mais avec un nouvel appareil photo. Le Mi10T Lite 5G a été lancé sur plusieurs marchés européens en septembre 2020 et est actuellement en vente à un prix d'environ 250 euros. Le Mi10i est le même smartphone, mais il n'est disponible qu'en Inde, où je réside.

Il pourrait donc être intéressant pour vous de lire un test de ce modèle si vous réfléchissez à acheter un Xiaomi Mi 10T Lite européen que nous n'avons malheureusement pas pu tester. Il peut être d'autant plus intéressant de voir si la version indienne, le Xiaomi Mi 10i et son module photo amélioré est supérieure ou non à la variante européenne.

En Inde, le prix du Mi 10i est à peu près similaire à celui du Mi10T Lite 5G, la version de base se vendant à 20.999 roupies (237 euros, hors taxe) et la version premium à 23.999 roupies (270 euros, hors taxe). Gardez à l'esprit que tout ce dont je parle dans ce test du Mi10i s'applique également à la variante européenne du smartphone, Mi10T Lite, puisqu'il s'agit essentiellement des mêmes smartphones.

J'ai aimé le Xiaomi Mi10i pour...

... Le design et les coloris variés

Si les préférences en matière de design et de couleurs sont subjectives, le Mi10i du moins sur le marché indien, a été largement plébiscité pour son aspect chic et ses couleurs attrayantes. La plupart des gens semblent avoir un penchant particulier pour la variante Pacific Sunrise de l'appareil, qui apparaît également sur la plupart des visuels promotionnels de Xiaomi. Les deux autres options de coloris sont le Atlantic Blue et le Midnight Black (Pearl Grey en Europe).

P1020103
Le coloris "Pacific Sunrise" est appelé "Golden" sur la version européenne du smartphone. / © NextPit

La couleur bleu Pacifique du smartphone dégage un sentiment premium et permet d'éviter les traces de doigts. Cela ne veut pas dire qu'il ne s'encrasse pas facilement. La couleur claire signifie également qu'il y aura une lutte constante pour le garder impeccable si vous souhaitez utiliser le smartphone sans coque.

La finition est assez soignée mais avec 215 g, le Xiaomi Mi 10i est aussi assez lourd. La très bonne répartition du poids permet néanmoins de profiter d'une excellente préhension une fois le smartphone en main.

... L'écran LCD 120 Hz

Le Xiaomi Mi10i est équipé d'un écran LCD IPS de 6,67 pouces, ce qui semble être un peu moins bien que la dalle AMOLED du Samsung Galaxy M51, avec lequel il est en concurrence sur plusieurs marchés. Mais Xiaomi a un atout dans sa manche, à savoir la prise en charge d'un taux de rafraîchissement de 120 Hz.

Il faut cependant activer l'option de taux de rafraîchissement adaptatif à 120 Hz dans les réglages de l'écran pour qu'il fonctionne, puisque l'écran, par défaut, est réglé sur le mode 60 Hz après la configuration initiale. Bien que l'écran ne puisse pas rivaliser avec les niveaux de luminosité et de contraste des panneaux AMOLED, il s'agit d'un des meilleurs écrans LCD que j'ai utilisés sur des smartphones milieu de gamme.

P1020102
L'écran LCD IPS 120 Hz du Mi10i est suffisamment lumineux, même en extérieur. / © NextPit

L'une des faits étonnants de l'écran est qu'il est réglé par défaut sur le mode "Auto", qui est censé ajuster les couleurs en fonction de la lumière ambiante. Cependant, dans ce mode, l'écran tend à se rapprocher de l'extrémité la plus froide du spectre. La meilleure option, à mon avis, est de régler la palette de couleurs sur le mode "standard", qui est proche de l'espace colorimétrique DCI-P3.

... Les haut-parleurs stéréo

Les smartphones milieu de gamme équipés de haut-parleurs stéréo sont rares. Les écouteurs true wireless étant de plus en plus courants et abordables, je suis sûr que cette tendance est en train de disparaître. Cela ne veut pas dire que c'est une mauvaise caractéristique à avoir.

Le Mi10i est l'un des rares smartphones milieu de gamme à être équipé de cette fonction. Personnellement, j'adore les haut-parleurs stéréo et ceux du Mi10i se sont avérés assez bons, offrant une séparation stéréo perceptible en regardant des vidéos ou en écoutant de la musique en mode paysage.

Mais cela n'est perceptible que dans un endroit silencieux. Comme c'est généralement le cas avec les smartphones équipés de haut-parleurs stéréo, c'est le haut parleur frontal dédié aux appels qui sert de deuxième canal. Cela signifie également qu'il y a un léger déséquilibre dans le volume sonore entre les canaux gauche et droit. Le haut-parleur principal, qui se trouve en bas, est sensiblement plus fort.

... La caméra principale du module photo

La seule différence entre le Mi10i et le Mi10T Lite est la caméra principale à plus haute résolution du premier. Le Mi10i utilise le tout nouveau capteur HM2 de 108 mégapixels de Samsung, contrairement au capteur IMX 682 de Sony sur son frère européen.

C'est peut-être la première fois que nous voyons un capteur de plus de 100 mégapixels sur un smartphone relativement abordable, une caractéristique jusqu'ici réservée uniquement aux appareils haut de gamme. Sur le Mi10i, ce capteur produit des images de 12 mégapixels au format 3:4, avec une résolution de 9:1. Vous avez également la possibilité de prendre des photos en pleine résolution de 108 mégapixels.

Xiaomi Mi10i Primary Camera
La caméra principale capture des images détaillées, mais le HDR n'est pas cohérent sur l'ensemble de l'image, comme le montrela surexposition du ciel dans l'image de gauche.

La deuxième caméra de 8 mégapixels est un objectif ultra grand-angle et un champ de vision de 120 degrés. Le smartphone intègre également deux capteurs de 2 mégapixels pour les prises de vue macro et la détection de la profondeur.

Et vous savez que ces capteurs ont été inclus uniquement pour augmenter le nombre de capteurs sur les marchés où une partie des acheteurs semble encore croire au mantra "plus il y en a, mieux c'est". Inutile de dire que cela semble fonctionner pour Xiaomi, et je ne vois pas cette tendance s'éloigner des smartphones d'entée et de milieu de gamme de sitôt.

Les images de la caméra principale sont bonnes, mais elles sont évidemment un peu moins bonnes que celles que l'on obtient avec des smartphones plus chers et plus performants. La caméra principale prend de bonnes images dans des endroits bien éclairés et lumineux, bien que j'aie remarqué une certaine perte de netteté vers les bords. Les couleurs n'ont pas été très altérées, mais la caméra principale parvient à sursaturer les couleurs primaires.

Xiaomi Mi10i Macro
Mode macro sur le Xiaomi Mi10i. Vous pouvez voir la tendance des caméras à sursaturer les couleurs. / © NextPit

La nuit, lorsque la lumière ambiante est insuffisante, le smartphone passe en mode nuit (si l'IA est activée). Une chose que j'ai remarquée de façon constante avec les images en basse lumière, c'est la tendance du smartphone à les rendre trop nettes.

Sur l'écran de l'appareil, les photos semblent bien si vous les regardez sans zoomer. Sur un écran plus grand, et à 100% de recadrage, vous pourrez facilement le remarquer. Dans les zones où la lumière ambiante est faible, même avec le mode nuit activé, vous verrez beaucoup de bruit et d'artefacts.

Xiaomi Mi10i Low Light Primary Camera
Les photos en basse lumière de la caméra principale ont l'air bien sur l'écran du smartphone mais la sur-accentuation et le bruit sont apparents sur les écrans plus grands/ © NextPit

La caméra ultra-large est utilisée de préférence pendant la journée et produit de belles images. Contrairement à la caméra principale qui sursature les objets, les images capturées par cette caméra ont l'air un peu ternes.

Xiaomi Mi10i Ultra Wide Angle Camera
Photos prises avec la caméra secondaire ultra-large du Xiaomi Mi10i/ © NextPit

L'appareil photo de 16 mégapixels est le meilleur de sa catégorie, mais il est comparable à ce que vous pouvez obtenir d'un smartphone dans cette gamme de prix. Xiaomi, comme la plupart des fabricants chinois, a tendance à exagérer les réglages du "mode beauté" de l'appareil photo.

Même si les effets sont réduits au maximum, vous verrez le smartphone "adoucir" et "embellir" votre visage. Les photos portraits sont bien mises en valeur avec une belle séparation de l'arrière-plan et satisferont les exigences de votre sympathique voisin.

Xiaomi Mi10i Portraits
Mode portrait avec la caméra arrière (L) et la caméra avant (R) / © NextPit

Dans l'ensemble, la qualité d'image est celle que l'on attend d'un smartphone abordable à moins de 300 euros. Bien que je ne l'ai pas encore utilisé, j'ai cru comprendre que le Samsung Galaxy M51 est le meilleur des deux en matière de photographie et de traitement d'image.

... L'autonomie excellente

La batterie de 4820 mAh du Mi10i est plus que capable d'alimenter le smartphone pendant plus d'une journée avec facilité, même avec le mode adaptatif 120 Hz activé. Pour ce faire, j'ai toutefois maintenu la luminosité de l'écran à un niveau constant de 60%. J'ai également pu facilement faire fonctionner l'écran pendant 7 heures en moyenne avec le Mi10i.

Bien que l'autonomie du Samsung Galaxy M51 ne soit pas comparable avec son énorme batterie de 7000 mAh, je suis sûr que la plupart d'entre nous attendent plus d'une journée d'autonomie de la part d'un smartphone de milieu de gamme qui se respecte. Xiaomi livre également le Mi10i avec un chargeur rapide de 33 Watts dans la boîte qui prend une heure pour charger l'appareil à 100%.

Dans l'ensemble, je n'avais pas grand-chose à redire sur l'autonomie ou les temps de charge du smartphone.

J'ai moins aimé le Xiaomi Mi10i pour...

... L'écran non AMOLED

Bien que je comprenne que la raison pour laquelle Xiaomi a opté pour un panneau LCD IPS est la réduction des coûts, je ne suis pas vraiment sûr que le fabricant chinois ait pris la bonne décision avec ce choix. La logique d'offrir un taux de rafraîchissement plus élevé sur un écran de moindre qualité semble être qu'il donne aux consommateurs une caractéristique objectivement plus perceptible à l'œil nu. Par exemple, le passage d'un écran 60 Hz à une dalle 120 Hz est plus perceptible à l'œil nu qu'un passage du LCD à l'AMOLED.

Dans le cas du Mi10i, cependant, à cause de petits soucis logiciels occasionnels, l'OS était sujet à des bugs et des ralentissements en jeu. Le résultat? Je ne pouvais pas profiter des soi-disant avantages offerts par l'écran à taux de rafraîchissement plus élevé tout en perdant les meilleures couleurs et la meilleure luminosité offertes par un panneau AMOLED. En outre, l'un des principaux concurrents du Mi10i, le Galaxy M51, offre un excellent écran AMOLED pour le même prix.

... Les bugs dans l'OS

Bien que je doive admettre que je ne suis pas un grand fan de MIUI et que je ne l'ai pas utilisé depuis le Poco F1 de 2018, je suis sûr que les bugs que j'ai connu avec le smartphone ne sont pas courants à tous les smartphones Xiaomi.

Ce qui était encore plus inquiétant, c'est que ces bugs affectaient l'OS en totalité et n'étaient pas limités à une certaine application. J'ai remarqué que cela se produisait partout, qu'il s'agisse de faire défiler des contacts, de surfer dans le Play Store ou simplement de faire défiler une page web.

Bien que le SoC et le GPU soient plus que capables de gérer des jeux à forte intensité graphique, j'ai senti le smartphone chauffer énormément lorsque je jouais à Call Of Duty Mobile. Bien que cette surchauffe reste dans les limites acceptables la plupart du temps, il y a eu des cas où jouer était tout simplement impossible et j'ai dû arrêter.

J'espère que ce problème sera résolu grâce à une petite mise à jour. Oh, et au cas où vous n'auriez pas remarqué, le smartphone continue de tourner sous Android 10. Ce n'est pas un problème majeur, du moins pour l'instant et j'espère que nous verrons une mise à jour officielle d'Android 11 dans un avenir proche.

... Les bloatwares et les pubs dans MIUI

Je l'ai déjà dit dans ce test et je le répète encore une fois. Je n'ai jamais été un fan de la MIUI, et à moins qu'elle ne subisse une métamorphose massive comme dans le cas de ColorOS (que je détestais à ses débuts), je continuerai à en rester éloigné.

Cependant, mon plus gros problème avec  MIUI 12 n'est pas le design de l'interface utilisateur ou les intéractions. C'est plutôt le fait de continuer à avoir des publicités dans l'OS malgré toutes les réactions négatives que la société a subies jusqu'à présent. Et ce problème n'est pas propre aux modèles indiens puisque mon confrère français Antoine à lui également subi des pubs durant son test du Xiaomi Mi 10T Pro.

Oui, vous pouvez désactiver les publicités en allant dans le menu des paramètres, mais ce ne sera pas le cas pour la majorité des personnes qui achèteront ce smartphone. C'est presque comme si Facebook cachait les options de lecture automatique de vidéos profondément dans le menu des paramètres; un profane trouvera qu'il est presque impossible de les désactiver ou même de savoir qu'une telle option existe.

Conclusion

Le Xiaomi Mi10i est un excellent smartphone milieu de gamme qui coche un grand nombre de cases avec ses fonctionnalités. En plus de son design agréable, en particulier dans sa version Pacific Sunrise, le smartphone prend de bonnes photos, l'autonomie est excellente et les performances ne sont pas trop mauvaises, à l'exception des bugs mentionnés ci-dessus, qui pourraient être résolus par une simple mise à jour logicielle.

P1020124 2
Le Xiaomi Mi10i est une belle alternative au Samsung Galaxy M51 ou au Moto G 5G. / © NextPit

Bien que MIUI ne soit pas la surcouche Android préféré de tous, je dois admettre qu'elle a un grand nombre de fans (en Asie, en particulier) et plusieurs personnes qui l'adorent. Le Mi10i ou le Mi10T Lite est donc un appareil de milieu de gamme décent pour une personne ayant un budget d'environ 280 euros à dépenser pour un nouveau smartphone, mais qui a besoin du dynamisme d'un design flashy et de l'utilité des fonctions supplémentaires de MIUI.

Le Motorola Moto G 5G Plus est une option viable pour ceux qui préfèrent un smartphone moins tape-à-l'œil avec une surcouche Android sans fioritures. Si vous souhaitez un appareil photo globalement plus performant, un écran de meilleure qualité et une autonomie beaucoup plus longue, vous devrez suivre la voie de Samsung et vous procurer le Galaxy M51 qui est légèrement plus cher. Vous pouvez également opter pour le OnePlus Nord si vous êtes prêts à augmenter votre budget.


Cet article a été traduit de l'anglais puis adapté éditorialement par Florian Philon. La version originale écrite par Rahul Srinivas a été intialement publiée sur NextPit.com le 19 Janvier 2021.

Derniers Articles

Articles recommandés

12 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Vraiment pas mal pour le prix.
    J'en profite pour rectifier une chose dite par Ali Gator (qui, visiblement, n'a pas de smartphone Xiaomi) et non rectifié par Antoine Engels, non, les pubs ne s'affichent pas sur toutes les écrans du smartphones, seulement quelques uns, heureusement encore, et en plus elles sont desactivables.
    De plus les " bloatwares " de Xiaomi (plutôt de applications qui font doublon avec d'autres de Google ou autres éditeurs bien plus populaires chez nous, d'ailleurs je ne comprends pas pourquoi Xiaomi ne les supprime pas sur ses smartphones chez nous, car, j'en suis certain, quasiment personne ne les utilise parmi ceux qui achètent des smartphones Xiaomi chez nous, ce n'est pas grand chose mais ça nous simplifierait encore plus la vie... ) sont facilement désinstallables, il y a plein de tutos sur internet qui expliquent comment faire, et ce n'est pas bien compliqué :)


    • Antoine Engels
      • Admin
      • Staff
      depuis 1 mois Lien du commentaire

      Aiske tu peuent me montré kommant on désaktiv lé pubs stp Manu t tro intellijant?

      Bon après sinon je pense que ces bouts de phrase tirés de mon commentaire ci dessous suffisent en termes de rectification: "Mais le fait est que même sur les modèles européens (pas tous, c'est en fonction de la gamme de prix)" ... "qu'on peut désactiver certes mais bon".


    • Quand je dis sur "tous les écrans", je parlais surtout de toutes les apps stock de Xiaomi, et non pas en permanence sur l'écran, quelque soit l'application affichée. Même désactivable, le principe reste regrettable. Tout le monde ne fouille pas dans les fin-fonds des menus de paramètre de peur de dérégler quelque chose, et donc le plus souvent laisse les pubs actives. Des pubs ciblées, bien entendu ! ;)

      Après une rapide recherche sur le net, il semblerait que certains bloatwares sont seulement désactivables, quand ils ne sont pas bloqués par le système. Tous les constructeurs font ça et, là aussi, c'est regrettable. Et les tutoriels ne sont pas compliqué... sauf si on veut vraiment se débarrasser des bloatwares qu'on ne peut pas désinstaller via la procédure simple. C'est à se demander si Android One ne devrait pas être la norme sur tous les smartphones Android...

      Sinon, j'aime bien ton "(qui, visiblement, n'a pas de smartphone Xiaomi)". Ça voudrait dire que le fait que j'en ai pas n'est pas une chose normale pour toi ? ;)


      • Concernant ta dernière phrase, non ça veut seulement dire que, si tu avais eu un Xiami, tu te serais peut être déjà posé les questions nécessaires, à savoir " comment supprimer ces pubs ? ", et " comment supprimer les applications Xiaomi dont on n'a pas besoin ? "? et tu aurais cherché sur internet :) ça ne va pas plus loin que ça.


      • Hmm, mouais... En même temps, "si j'avais eu un Xiaomi..." reste une hypothèse quand même fort improbable ! :D


      • Tous les " mauvais " goûts sont dan la nature, et tu fais très sûrement une grosse erreur, Xiaomi est quand même de très haute qualité (je commence à en avoir pas mal, au fur et à mesure que je remplace mes vieux appareils HS, et je n'ai jamais été déçu, au contraire, c'est plutôt leur qualité qui me bluffe), il n'y a guère que Realme pour rivaliser à ce niveau de rapport qualité / prix.
        Enfin, bon, tout le monde peut se tromper, les erreurs de jugement sont (très, trop) fréquentes, les mauvais a priori aussi :)
        A moins que tu ne sois un de ces " anti chinois " primaires et au jugement conditionné par des a priori dépassés et qui n'ont plus lieu d'être... comme on dit, " il faut évoluer, mec " , moi c'était encore le cas, il y a bien 15 ou 20 ans, mais c'est bien révolu depuis... et j'en ai trouvé, des " perles " dont tu n'as pas idée, en produits chinois, qui n'ont rien à envier aux meilleures productions occidentales, le tout pour une fraction du prix, et pas qu'en électronique...


      • Ta réponse donne quelque part raison à mon commentaire du dessus. Je n'ai pas de Xiaomi, j'ai donc fait une "erreur". Et donc, tu ne trouves pas normal que je n'ai pas de Xiaomi. Encore plus fort, tu vas jusqu'à dire que je suis "anti-chinois" (ce qui est totalement faux). Quant au "il faut évoluer mec" (sic), je prends ça comment ?

        Enfin bon... Les smartphones de chez Xiaomi, Huawei, Oppo etc sont peut-être excellents technologiquement, et sont plus ou moins abordables selon les marques et les modèles, ils ne me conviennent néanmoins pas pour diverses raisons. Et je pense qu'ici, chacun respectera mes gouts que toi seul juge "mauvais".

        Voilà ;)


      • Quand je parlais de " mauvais " goût, ce n'était pas à prendre au pied de la lettre, c'était ironique :)

        Et non, je n'ai t'ai pas accus" d'être " anti-chinois ", c'était une hypothèse, une question, je n'aurai aucune preuve (en tout cas je n'ai pas cherché, car il ne me le semblait pas).
        Cool Raoul :)


  • "MIUI et ses bloatwares" : rien qu'avec ça, je n'en veux même pas ! Quant aux pubs, on n'était pas censé en avoir en France ?


    • Antoine Engels
      • Admin
      • Staff
      depuis 1 mois Lien du commentaire

      C'était le consensus dans la presse tech effectivement. Mais le fait est que même sur les modèles européens (pas tous, c'est en fonction de la gamme de prix), on a effectivement des pubs... qu'on peut désactiver certes mais bon.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition