MediaTek Dimensity 1200 et 1100: Des SoC haut de gamme pour bousculer Qualcomm

MediaTek Dimensity 1200 et 1100: Des SoC haut de gamme pour bousculer Qualcomm

Exynos 2100, Snapdragon 888, A14 Bionic, et plus récemment, le Snapdragon 870 - le line-up des processeurs haut de gamme qui équiperont les flagships de 2021 est un cercle très fermé. Mais le construteur MediaTek n'est pas en reste et annonce ses alternatives premium avec les MediaTek Dimensity 1200 et 1100.

Il y a de fortes chances que ces puces apparaissent sur plusieurs appareils de milieu et haut de gamme dans le courant de l'année 2021. Le fabricant de puces taïwanais qui est connu pour ses processeurs abordables est également le plus grand constructeur du marché en nombre d'unités vendues, devant Qualcomm.

Sa focalisation sur les smartphones milieu de gammme moins chers a donné à MediaTek l'avantage décisif à la fin de l'année dernière pour remplacer Qualcomm qui reste toujours aussi dominant sur le segment haut de gamme. 

Avec les nouveaux MediaTek Dimensity 1200 et 1100 SoCs, le fabricant dépoussière désormais sa série Dimensity 1000 afin de combler l'écart avec le Snapdragon 888 de Qualcomm, qui fera ses débuts avec le Xiaomi Mi 11.

MediaTek Dimesity 1100 et 1200: Quelles sont les nouveautés?

Il est indéniable que Qualcomm est toujours le roi du haut de gamme, battant MediaTek en termes de processus de fabrication. Alors que le Snapdragon 888 est fabriqué selon le procédé 5nm, les nouvelles puces 1100 et 1200 s'appuient sur un procédé de fabrication 6nm de TSMC. Les Dimensity 1200 et 1100 s'appuient également sur le même GPU Mali-G77 et prennent en charge les normes sans fil Bluetooth 5.2 et Wi-Fi 6, en plus de la dual-5G.

Les cœurs de traitement de la Dimensity 1200 se composent d'un Cortex-A78 avec une vitesse d'horloge de 3 GHz, de trois cœurs Cortex-A78 avec 2,6 GHz ainsi que de quatre cœurs Cortex-A55 avec une vitesse d'horloge respective de 2 GHz. Les huit noyaux au total se répartissent donc entre eux des tâches telles que des fonctions à haute performance et un traitement efficace, ce qui rend le SoC plus flexible.

Le Dimensity 1100, moins puissant, repose plutôt sur deux groupes de quatre noyaux Cortex-A78 cadencés à 2,6 GHz et un quatuor de noyaux Cortex-A55 cadencés à 2 GHz. En plus de l'architecture, des différences peuvent également être trouvées dans les capacités des processeurs de signalisation d'image, ou ISP.

Taux de rafraîchissement de 168 Hz, objectifs de 200 mégapixels

Le Dimensity 1200, le nouveau modèle le plus performant, prend en charge des capteurs d'images allant jusqu'à 200 mégapixels. Il prend également en charge le traitement simultané de données provenant de plusieurs capteurs. 

Les smartphones équipés du chipset Dimensity 1100, en revanche, supportent une résolution maximale de 108 mégapixels "seulement."

Les deux nouveaux SoC supportent des résolutions QHD+ à 90 Hz, tandis qu'en mode FHD+, il peut aller jusqu'à 144 Hz sur le modèle 1100 et jusqu'à 168 Hz sur le modèle 1200.

Les premiers smartphones basés sur ces nouveaux processeurs sont sur le point d'être lancés et, comme le montre le tweet ci-dessus, Realme a déjà enregistré un smartphone équipé du MediaTek Dimensity 1200.


Cet article a été traduit de l'allemand puis adapté éditorialement par Antoine Engels. La version originale écrite par Benjamin Lucks a été intialement publiée sur NextPit.de le 21 Janvier 2021.

Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • fanch pemmore depuis 7 mois Lien du commentaire

    Bonjour,
    merci pour ces très bonnes réponses bien argumentées, personnellement j'ai eu un octocores dont j'ai été très très content, c'était la réponse aux quadcores 64 bits par les chinois, donc évolution logique même marque mais décacores c'est un x20, ben maintenant c'est un dodécacores qui déclenchera l'achat, plus logique 3X4.
    J'ai vu récemment que des octodécacores allaient servir sur des pc, c'est donc possible.
    En réalité un quadcores 1200 mhz 1 go de mémoire me suffirait largement du moment qu'il ait un bon appareil photo comme celui du nokia lumia 930.


  • fanch pemmore depuis 7 mois Lien du commentaire

    C'est bizarre de ne pas chercher à faire évoluer plus ses puces décacores qu'on retrouve dans des tablettes chez des fournisseurs chinois.
    C'est vrai que ces décacores sont gourmands, mais dans une tablette il y a la place un gros accu donc pas un souci.
    Mon smartphone est le 2 ème équipé médiatek, j'en suis très content et s'il finit de casser un équipé d'un 1200 me conviendrait tout à fait, du haut de gamme avec des prix de moyenne gamme que faut'il de plus?


    • Emmanuel MILCENT depuis 7 mois Lien du commentaire

      ça arrive, ça arrive... le Covid-19 ne simplifie sûrement pas les choses, d'autant qu'un deuxième confinement se profile à l'horizon...
      Ces deux SoC sont conçus avant tout pour les smartphones (mais rien n'empêche les fabricants de les associer à des tablettes, Chromebooks... s'ils le veulent, on retrouve bien le Snapdragon 865 dans des tablettes, très rarement toutefois, je ne connais que Samsung à le faire), mais renseigne toi mieux, des processeurs, octocores, spécialisé eux, Chromebooks, assistants de type « smart display », des tablettes et autres appareils « intelligents » arrivent eux chez Mediatek, les MT8192 (gravé en 7 nm, fonctionnant autour d’un CPU octacore, à savoir 4 cœurs ARM Cortex-A76 « puissants » et 4 cœurs Cortex-A55 plus économes) arrivent chez nous au deuxième trimestre 2021, et le plus puissant MT8195 (gravé lui en 6 nm et fonctionnant autour d’un CPU octacore, à savoir 4 cœurs ARM Cortex-A78 « puissants » et 4 cœurs Cortex-A55 plus économes en énergie) sera lancé plus tard, avec les dispositifs les intégrant. Et ces deux SoC seront largement assez puissants pour le type de matériel, à l'OS léger, qu'ils équiperont, avec en prime un excellent compromis puissance / autonomie.
      Dans les deux cas, le GPU est un Mali G57 capable de prendre en charge un écran 4K60p, un écran Full HD ) 120Hz, voire trois écrans simultanés. Il aide aussi l’ISP à traiter les informations photo/vidéo des modules caméra – jusqu’à quatre.
      Chromeunboxed (site US avec chaîne Youtube, spécialisé Google et Chromebooks) et, chez nous, 01.net (le 12 novembre 2020) en ont parlé il n'y a pas si longtemps. Il est dommage, chez nous, que les plus puissants médias Tech, en dehors de 01.net, aient zappé l'information. J'en ai moi-même parlé à ceux autres reprises dans des commentaires d'articles sur ce site même, dommage qu'ils soient passé inaperçus alors que, j'en suis certain, cela devrait intéresser pas mal de monde ici, et que les Chromebooks, assistants de type « smart display », des tablettes et autres appareils « intelligents » ont pourtant particulièrement le vent en poupe en ce moment.
      Ceci sans parler des puces Intel, les Snapdragon 7c/8c, qui commencent déjà à équiper quelques machines d’Acer, et des futures puces AMD, faisant au final des marchés des Chromebooks, tablettes, assistants de type « smart display » et autres dispositifs intelligents, l’un des plus variés en termes de SoC.

      Les derniers modèles de Chromebooks tout juste annoncés lors du CES par Asus (Le CX9, non convertible aux spécifications très haut de gamme pour un Chromebook, avec son écran mat de 14 pouces LCD FHD en 16:9 compatible avec les stylets au standard USI, un processeur Intel Core i5-1135G7 de 11e génération, un GPU Intel Iris Xe Graphics, jusqu’à 16 Go de RAM LPDDR4X, 1 espace de stockage de 128 Go M.2 NVMe PCIe 3.0 SSD, un clavier rétroéclairé, 1 lecteur d’empreinte digitale, un poids de 1,05 kg,... au prix très élevé de 1199 euros mais qui n'a rien d'étonnant, réservé donc acheteurs très exigeants, le Flip CX5 (qui devrait plaire à ceux qui possèdent un Asus Chromebook Flip C434 ou bien un Asus Chromebook Flip C436) plus grand public avec son écran tactile de 15,6 pouces LCD full HD au format 16:9 et au ratio écran-surface de 81% compatible lui aussi avec les stylets USI, un processeur Intel Core i3/i5/i7 (selon la version) de 11e génération, un GPU Intel UHD Graphics ou Iris Xe Graphics selon la version, différentes RAM selon la version : 8 Go LPDDR4 / 8 Go LPDDR4X / 16 Go LPDDR4X, un espace de stockage de 128 Go / 256 Go / 512 Go M.2 NVMe PCIe 3.0 SSD, la convertibilité, un clavier rétroéclairé avec un pavé numérique, compatible Wifi 6 et Bluetooth 5.0, au prix non encore annoncé, et enfin le Flip CM5 à l'écran NanoEdge 15,6 pouces, au chassis en aluminium et alimenté par un processeur AMD Ryzen™ 5 3500C et de processeurs graphiques Radeon™, une mémoire vive DDR4 de 8 Go, un SSD jusqu'à 256 Go et du WIFI 6, avec prise en charge de stylets USI, qui arrivera au second trimestre 2021 à partir de 649 euros TTC, et Acer (Le Spin 514, qui arrive en mars à partir de 529 euros TTC, à l'écran full HD de 14 pouces avec des bords fins de 6,1 mm qui offrent un rapport châssis/écran de 78 %, protégé par un verre Corning Gorilla Glass 3, au chassis en aluminium anodisé et sablé renforcé conforme à la norme militaire américaine MIL-STD 810H résistant à la corrosion et aux chocs, conçu pour supporter une chute d’une hauteur maximale de 122 cm et une pression maximale de 60 kg, et alimenté par un processeur AMD Ryzen™ 3000-C series et de processeurs graphiques Radeon™ Vega ou RX Vega, une mémoire vive DDR4 de 16 Go, un SSD de 256 Go et du WIFI 5 bi-bande) sont d'ailleurs très très intéressants avec des config' de haut niveau :)
      Et bien sûr, d'autre modèles de Chromebooks et Chromebooks tablettes (le présent et le futur des tablettes avec un OS conçu par Google, qui remplaceront sûrement à moyen terme les tablettes sous Android, en attendant peut être Fuchsia) de milieu et haut de gamme aux prix parfois moins élevés mais aux spécifications qui s'avèreront elles aussi très très intéressantes arriveront bien eux aussi, avec peut être aussi des tablettes Android chinoises (Teclast, Chuwi, Jumper...et, en chinois de bien meileure qualité, Lenovo) équipées de ces nouveaux SoC Mediatek et à prix très doux (comparé aux grandes marques qui continuent à faire des tablettes, Apple, Samsung et Huawei principalement) :)
      Pour ma part, j'espère une succession au Lenovo Ideapad Duet Chromebook (hybride tablette chromebook avec clavier, stylet et cover inclus) avec un des deux SoC annoncés par Mediatek, sûrement le MT8192, pour de meilleures performances encore et un prix toujours aussi attractif :)
      Les prochains mois vont encore être intéressants :)


    • plum plum depuis 7 mois Lien du commentaire

      Le décacore avait un sens avec l'agencement big.LITTLE utilisé avec des coeurs jusqu'au Cortex A73.
      Les clusters étaient limités à 4 coeurs et ne pouvaient comporter que des coeurs identiques. Le passage d'un cluster à l'autre nécessitait du temps machine pour effectuer une migration de cluster.

      Depuis Cortex A75, big.LITTLE est remplacé pas DynamIQ...un cluster peut comporter jusqu'à 8 coeurs. Ces coeurs peuvent être de nature différente.
      Il n'y a plus de migration de cluster consommatrice en temps machine.

      Passer à du 10 coeurs nècessiterait à nouveau une migration de cluster.

      Le système Tri-cluster plutôt intéressant à l'époque, n'a plus vraiment d'intérêt aujourd'hui.

      Les décacores utilisés dans les tablettes sont de la série X20 (X25 ou X27), ils sont surtout gourmands à cause de leur vieille gravure en 20nm.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition