Samsung: 4 ans de mises à jour is the new flagship killer

Samsung: 4 ans de mises à jour is the new flagship killer

Samsung a récemment annoncé qu'il proposerait jusqu'à quatre ans de mises à jour de sécurité Android pour certains de ses smartphones, même les milieu de gamme comme le Samsung Galaxy A52 présenté ce mercredi 15 mars. Mais cela va-t-il rendre les smartphones abordables plus durables pour autant, quitte à concurrencer le haut de gamme? 

L'une des principales causes d'obsolescence programmée d'un smartphone, outre le manque de pièces détachées mises à disposition par le constructeur, est la maintenance logicielle. C'est particulièrement le cas sur Android, où il existe beaucoup de disparités en termes de régularité et de ponctualité des mises à jour.

Si la plupart des fabricants se sont engagés à proposer, en moyenne, 2 ans de mises à jour majeures (versions d'Android) et trois ans de patches de sécurité comme requis par Google, cette promesse concerne surtout les flagships. Pour les smartphones d'entrée et de milieu de gamme, le fameux "software support" est souvent nettement moins poussé, à quelques exceptions près. 

Il est logique qu'un smartphone haut de gamme vendu plus ou moins 1000 euros soit plus susceptible d'être mis à jour longtemps et régulièrement puisqu'il faut rentabiliser l'investissement de l'acheteur pour qu'il en ait pour son argent.

Mais je trouve en revanche moins justifié, bien qu'assez logique, qu'un smartphone à 200 ou 300 euros, comme un OnePlus Nord N10, soit privé de MAJ seulement un ou deux ans après sa sortie. La décision de Samsung de proposer 4 ans de suivi logiciel devrait donc m'emplir de joie et d'espoir pour un marché des smartphones plus durable, non? Non, même si un peu oui quand même, mais globalement non. 

Le software plutôt que le hardware pour une meilleure durabilité?

En fait, cette question dépend vraiment de la définition qu'on attache à la notion de rapport qualité/prix. Est-ce qu'on privilégie la meilleure fiche technique au meilleur prix, un rapport qualité/prix de l'immédiat, ou est-ce qu'on préfère un smartphone qui reste simplement fonctionnel plus longtemps, un rapport qualité/prix à long terme?

Accrochez-vous chers lecteurs, je vais illustrer mon argumentation par un mot interdit qui risque d'en trigger ou "gâchetter" plus d'un: iPhone SE 2020. Houssa, respirez, c'est fini, le vilain mot va bientôt disparaître mais il est nécessaire à ma réflexion.

Nombreux ont été les technophiles, moi y compris, à décrier l'iPhone "entrée de gamme" à la fiche technique finalement très moyenne par rapport à Android et qu'Apple avait l'audace de vendre 489 euros à sa sortie.

Oui, c'est incontestable, le rapport qualité/prix de l'iPhone SE 2020 était, sur le papier, inférieur à beaucoup de ses concurrents Android à tarif équivalent (rapport qualité/prix immédiat). Mais combien parmi ces mêmes concurrents pouvaient prétendre qu'ils seraient toujours mis à jour d'ici 5 ans, comme l'iPhone SE 2020? AUCUN (rapport qualité/prix à long terme)!

IMG 1539
Cette brique infâme est plus durable que la totalité des smartphones Android sortis au même moment et au même prix. / © AndroidPIT

À quoi bon avoir une fiche technique solide et un prix compétitif si mon smartphone ne bénéficiera que d'une seule mise à jour Android et de deux ans de patches de sécurité tous les trois voire six mois?

On peut même aller plus loin en se disant que les specs sont éphémères et de toute façon destinées à être dépassées après quelques mois, surtout sur le milieu et l'entrée de gamme. Autant se concentrer sur un bon suivi logiciel, quitte à faire davantage de compromis sur le hardware.

Dans cette optique, la promesse de Samsung de "garder en vie" même certains de ses smartphones les plus abordables paraît donc parfaitement adaptée. Mais selon moi, elle n'a absolument rien de transcendental. Et c'est volontaire, ou calculé de la part de Samsung.

La durabilité est un business model sain pour les consommateurs, mais très peu rentable pour les constructeurs en l'état. Il ne faut donc pas non plus s'attendre à des miracles ou à ce que les smartphones à moins de 400 euros bénéficient de la même longévité software que des flagships, hormis quelques exceptions.

Mise à jour majeure vs patch de sécurité: La durabilité a un prix

En adoptant la logique du lien entre durabilité et suivi logiciel, on pourrait donc se dire qu'il y a un paradoxe en termes de rapport qualité/prix entre les smartphones Android dits abordables et leur durée de vie logicielle. Un paradoxe d'autant plus critique qu'on assiste, ces dernières années, à un rapprochement entre milieu et haut de gamme pour ce qui est des fiches techniques. 

La question des mises à jour reste donc l'un des derniers critères à séquencer concrètement les marchés milieu et haut de gamme. Il serait très contre-productif pour un constructeur d'effacer cette ligne de démarcation en prolongeant l'espérance de vie de ses modèles les moins chers et donc les moins rentables.

Eh oui, 4 ans de mises à jour de sécurité ne veut pas dire 4 ans de mises à jour Android pour tous les smartphones Samsung. On connait tous ici la distinction entre mise à jour majeure, pour chaque nouvelle version d'Android, et mise à jour de sécurité pour les correctifs de bugs et de failles.

Les secondes ont tendance, depuis quelque temps déjà, à être plus importantes que les premières, le Youtuber Tech Altar (vidéo ci-dessous) explique d'ailleurs bien mieux que moi pourquoi. Mais aux yeux d'un consommateur lambda, la version d'Android et les fameuses "features" sont plus parlantes qu'un sinistre patch de sécurité.

Bon d'accord, Samsung est un mauvais exemple puisqu'il fait partie des meilleurs élèves pour ce qui est des mises à jour d'Android. Le constructeur tente tant bien que mal de suivre Google au pas et de proposer 3 versions d'Android sur certains de ses smartphones, même milieu de gamme. C'est le cas pour le Samsung Galaxy A51 par exemple, vendu 379 euros à sa sortie et qui devrait donc recevoir Android 13 en 2022. Un suivi logiciel plus poussé que bon nombre de flagships vendus deux voire trois fois plus cher. 

Mais, la comparaison avec Google est trompeuse. En effet, Samsung va bel et bien proposer 4 ans de mise à jour de sécurité. Sauf que l'envoi des correctifs de sécurité est lui-même séquencé en 3 fréquences de déploiement des MAJ, selon le prix ou l'importance du smartphone, contrairement à ce qui se fait sur les Pixels de Google.

Ainsi, Samsung détaille que certains smartphones recevront des mises à jour tous les mois, essentiellement les flagships et quelques exceptions plus abordables. Pour le milieu de gamme et ses "vieux" flagships (à partir du Galaxy S9), le déploiement se fera chaque trimestre donc tous les 4 mois mais seulement pendant deux ans. Pour les deux années restantes, les MAJ n'arriveront plus que 2 fois par an. 

Ainsi, bien que ces mises à jour se poursuivent désormais pendant quatre ans au lieu de trois, dans certains cas, vous vous retrouverez avec des mises à jour beaucoup moins fréquentes pendant une bonne partie, voire la totalité, de cette période. Le fait d'avoir des MAJ plus longtemps mais de moins en moins souvent rend-il vraiment les smartphones plus durables? J'estime que non, en tout cas pas pour le milieu de gamme.

Durabilité et smartphone milieu de gamme sont incompatibles

La disparité des mises à jour entre milieu et haut de gamme est évidemment motivée par des raisons financières. Cette maintenance logicielle représente un coût en main d'oeuvre mais aussi en termes de fabrication. Un coût que n'amortirait pas, en tout cas aux yeux du constructeur, le prix plus contenu de ses modèles abordables par rapport aux flagships dont les marges sont plus importantes. 

Mais à mes yeux, le problème réside surtout dans le fait qu'un smartphone abordable n'a pas vocation à durer plus de 2 ans actuellement. Notre sondage de la semaine, vous interrogeant sur vos critères d'achat pour un smartphone, l'a d'ailleurs bien illustré. 

La majorité simple des sondés, soit 47%, a déclaré racheter un nouveau smartphone tous les deux ans. Et la majorité absolue des lecteurs interrogés (51%) a fixé le budget pour un nouveau smartphone autour de 400 euros. C'est justement parce que les smartphones abordables représentent un achat moins contraignant que les flagships, que leurs propriétaires auront davantage tendance à renouveler leur équipement plus fréquemment. 

Samsung Galaxy A52 Hero
Sur le papier, un Samsung Galaxy A52 avec 3 ans de mises à jour Android et 4 ans de patches de sécurité est plus durable qu'un flagship de OnePlus, Oppo ou Xiaomi. / © Samsung

Hormis pour des raisons environnementales, aucun constructeur n'a intérêt de rendre ses smartphones milieu ou entrée de gamme plus durables avec un suivi logiciel de quatre ans au lieu de deux ou trois. 

Oui, on pourrait me rétorquer que ma logique pourrait aussi être inversée, comme l'histoire de l'œuf et de la poule. Est-ce qu'on renouvelle son smartphone abordable tous les deux ans parce qu'il n'est plus mis à jour après deux ans? Ou est-ce que les smartphones abordables ne sont plus mis à jour après deux ans parce que trop peu de gens les utilisent encore après deux ans? 

Je vous laisse choisir votre camp, ils sont tous deux aussi valides l'un que l'autre. Personnellement, je tranche en faveur du second. C'est sûrement mon cynisme maladif qui me fait penser cela, mais je suis convaincu que la durabilité est avant tout liée aux habitudes de consommation. 

Il est dans notre nature de vouloir toujours plus et toujours mieux que ce que nous avons à un instant T. Ce n'est pas pour rien que l'obsolescence marketing, et non programmée, marche si bien. Le chantage à la nouveauté l'emportera presque toujours tant qu'il restera rentable, à la fois pour les constructeurs mais aussi et surtout les acheteurs.

Les consommateurs préfèreront acheter un nouveau modèle tous les deux ans et bénéficier de mises à jour régulières pendant ces deux années ainsi que de la nouvelle version Android plutôt que de garder un même modèle pendant quatre ans et de recevoir 4 voire 6 fois moins de mises à jour sur les deux dernières années d'utilisation. 

Mais comme souvent, j'ai envie d'avoir tort et de voir mon pessimisme contredit par une prise de conscience du marché et de ses acteurs. Peut-être que cette durabilité accrue des smartphones milieu de gamme entamera une transformation de ce segment du marché. Mais un milieu de gamme performant et durable peut-il encore être abordable? 

Sur une période de 4 ans, que choisiriez-vous pour en avoir pour votre argent...

 

Derniers Articles

6 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Eh bien vive les smartphones de Xiaomi / Redmi, avec eux c'est 4 ou 5 ans de mises à jour de MIUI, qui apporte toutes les nouveautés d'Android et même au-delà, peu importe a version de celui-ci...


  • phil depuis 3 semaines Lien du commentaire

    A quand une réglementation mondiale plus sévère en matière de mise à jour de sécurité obligatoire sur 10 ans...


    • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

      ...quand la majorité des smartphones tiendront le choc pendant au moins 10 ans, peut-être ??


    • mimile53 depuis 3 semaines Lien du commentaire

      @ Phil

      C'est assez navrant que les choses n'avancent bien souvent que sous la contrainte et je suis d'accord avec toi sur ce point, à savoir qu'il faudrait contraindre les fabricants à, au moins, des mises à jour de sécurité sur une période plus longue qu'actuellement et 10 ans, ça me va bien. Les fabricants auraient à suivre mieux leurs modèles.


      • Sauf que quand tu vois que certains fabricants renouvellent leurs modèles tous les 6 mois (coucou Realme :), tu comprends que ce n'est pas vraiment leur intérêt (économique)...
        La pénurie de SoC, qui a été confirmée par Samsung et Xiaomi, va peut être lui faire comprendre que c'est de la folie...
        Mais effectivement, au nom de la lutte contre l'obsolescence programmée (essentiellement logicielle maintenant, quasiment tous les grands fabricants, au moins ceux qui sont sérieux, je ne parle pas bien entendu des petites marques de Shenzen, arrivent à une production de qualité et fiable en ce qui concerne le hardware a proprement parler) et de la lutte contre la pollution, la prochaine étape qui serait souhaitable serait sûrement de leur imposer des mises à jour logicielles pour tous les appareils de télécommunications pendant au moins 5 ans (sans aller jusqu'à 10 ans, au delà de 5 ans le hardware devient vite obsolète de fait et incompatible avec l'évolution logicielle, il manque alors souvent des capteurs pour pouvoir bénéficier de toutes les nouvelles fonctions logicielles, ce qui devient vite frustant, sans parler de la batterie, de moins en moins remplaçable avec la conception monobloc, qui arrive alors très souvent à bout de souffle... même si bon, sur ce dernier point, l'obligation de réparabilité va sûrement devoir obliger les fabricants à revoir leur conception et permettre de pouvoir remplacer plus facilement certains composants, dont la batterie...).
        Encore faudrait il que les députés, qui proposent les lois, soient assez connaisseurs pour s'en rendre compte et proposer de telles lois, qui iraient dans le bon sens... et ça, c'est mal barré, en tout cas en ce moment (peut être que le rajeunissement de ce personnel politique changera t-il les choses dans le futur ?)


  • Luna
    • Mod
    depuis 3 semaines Lien du commentaire

    En réalité, ça fait déjà un petit moment, que je me moque complètement des Maj logicielles et de sécurité, j'ai abandonné cette course parce que j'apprécie mon Moto Z2 Play toujours sur Oreo et que je préfère continuer à l'utiliser tant que le pourrais.

    N'empêche que j'apprécie Android 10 sur ma Tab S6 Lite et que je suis très contente de savoir qu'elle restera au top plus longtemps que prévu, même si je ne l'ai pas acheté pour cette raison, mais pour son sublime Stylet, ce plaisir d'écrire et de dessiner sur tablette.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition