Les 5 ans de mises à jour d'iOS seraient impossibles sur Android

Les 5 ans de mises à jour d'iOS seraient impossibles sur Android

Après l'annonce des iPhones compatibles avec iOS 15 et celle d'une année supplémentaire de mises à jour pour le vieil iPhone 6S, nous avons cherché à savoir ce qu'il en était de quelques smartphones Android sortis au même moment, et nous avons finis par nous poser une curieuse question: vouloir garder les smartphones Android à jour aussi longtemps que les iPhones, est-ce bien réaliste?

Ne vous méprenez pas, le support logiciel étendu est l'une des choses que j'apprécie le plus dans les appareils d'Apple comme par exemple l'iPad Air 2 de 2014 qui recevra iPadOS 15 plus tard cette année. Mais comme on m'a demandé de réfléchir à ce qu'il faudrait faire pour que cela se produise dans l'écosystème Android, j'ai listé en collaboration avec mes collègues, 3 points qui sont à l'origine de ce problème.

Ah, et bien sûr, du point de vue écologique, assurer le (bon) fonctionnement d'un appareil pendant plus longtemps est mieux pour tout le monde, mais ce n'est pas l'objet de cet article. Heureusement, à cet égard, il existe sur Android, le FairPhone que je mentionnerai plus tard.

AndroidPIT iPhone SE 4169
Les iPhone 6s et SE (2016) recevront iOS 15 / © NextPit

Le coût

Le principal problème est probablement le coût: développer, tester et distribuer des mises à jour majeures est coûteux et nécessite une coordination non seulement du fabricant, mais aussi des fournisseurs de composants et de systèmes d'exploitation.

Le problème se multiplie avec le nombre de produits et la pléthore de combinaisons possibles sur Android. Nous n'avons pas de chiffres pour préciser l'ampleur de ce coût de suivi, mais il suffit de se rappeler que Xiaomi a annoncé en une semaine, plus de produits qu' Apple durant toute l'année 2020...

D'une certaine manière, ce coût est déjà intégré dans le prix payé pour un iPhone, alors que le client s'attend déjà à ce que Apple lui fournisse un support sur long terme. Une égalisation du cycle de mise à jour des smartphones Android entraînerait à terme une augmentation des prix, et sur un marché aussi serré que celui des smartphones, il semble irréaliste d'attendre d'un fabricant qu'il offre de sa propre initiative une couverture aussi complète des mises à jour pour l'ensemble de sa gamme.

De plus, il faudrait que les gens comprennent la valeur d'un support à long terme et pas seulement les utilisateurs avec un fort pouvoir d'achat, même si l'achat d'un flagship s'accompagne de l'attente de plus de mises à jour que sur un smartphone d'entrée de gamme, ce qui nous amène au deuxième point.

AndroidPIT flagship smartphones 4039
Certains fabricants de l'ère de l'iPhone 6S ont même disparu du marché / © NextPit

La dévaluation

Peut-être poussés par la redoutable obsolescence programmée, les fabricants de smartphones Android n'ont pas la même incitation qu'Apple pour continuer à proposer des mises à jour pour des appareils présents sur le marché depuis plusieurs années à l'exception de certains modèles professionnels bénéficiant de garanties d'assistance étendues.

Outre leur prix plus abordable que leurs homologues d'Apple, les appareils Android finissent par se déprécier très rapidement. 

Un cause à cet état de fait (ou une conséquence?) est la stratégie frénétique de lancement des appareils Android, avec dans certains cas des mises à jour biannuelles, qui ne font qu'exacerber le problème cité au premier point.

Est-ce que les consommateurs renouvellent trop souvent leur smartphone faute de politique de MAJ durable? Ou est-ce que les fabricants ne mettent pas leurs smartphones à jour plus de 2 ans parce que la plupart de leurs clients changent de modèle bien avant? On est en plein catch 22.

androidpit FAIRPHONE2 7
Le FairPhone 2 (2015) a nécessité un peu de bricolage pour recevoir Android 9 (2018) en 2021 / © NextPit

Le hardware et les pilotes obsolètes

Un autre grand avantage d'Apple et de ses produits est le plus grand contrôle sur la chaîne des composants utilisés dans les appareils, y compris les SoCs utilisés et même une partie des cœurs utilisés dans celui-ci, cas du CPU basé sur l'architecture ARM et du GPU dérivé du britannique PowerVR.

En plus de réduire les coûts, l'entreprise n'est pas liée à des fournisseurs, comme le montre le cas récent du FairPhone 2, qui est sorti juste avant l'iPhone 6S en 2015 et qui vient d'obtenir Android 9 en 2021.

La mise à jour du smartphone modulaire est le résultat de la collaboration de l'entreprise avec la communauté pour contourner le manque de soutien du fabricant Qualcomm, qui a abandonné depuis longtemps les mises à jour nécessaires pour le Snapdragon 801 utilisé dans le FairPhone 2.

Pour que les appareils sous Android reçoivent davantage de mises à jour de l'OS, il faudrait que les fabricants de composants comme Qualcomm, MediaTek, Samsung et d'autres prolongent la durée de support de leurs SoCs, sans parler des fournisseurs de capteurs et d'autres pièces utilisées dans les appareils.

Il existe de nombreuses versions, Google promet de résoudre ce problème avec le Project Treble, en réduisant l'influence des fournisseurs de composants dans le processus de mise à jour. Mais malgré les avancées des fabricants, nous sommes encore loin de la promesse de mises à jour rapides (et sur le long terme) sur Android.

Et malgré l'avantage d'Apple, le suivi à long terme a été indirectement responsable d'un effet négatif (selon le point de vue): en offrant des mises à jour pour les anciens appareils, il a dû réduire les performances de certains modèles (le #batterygate en est l'exemple parfait), pour réduire la consommation dans les batteries qui n'avaient plus autant de puissance qu'au début. Et il n'est pas irréaliste de penser que des préoccupations de ce type finiraient par apparaître également parmi les modèles Android.

En fin de compte, le plus grand défi pour nous d'obtenir des mises à jour sur le long terme sur Android semble vraiment être le coût. Tant que les consommateurs ne feront pas comprendre par leurs actes d'achat que le support logiciel est un critère déterminant, les fabricants et les fournisseurs de composants ne seront pas incités à le faire. Au moins, l'obstination de FairPhone et l'engagement de Samsung en matière de mises à jour indiquent que tout n'est pas perdu et que les fabricants commencent à comprendre cette attente grandissante d'une partie des technophiles.

Derniers Articles

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Nico_du_13 depuis 1 mois Lien du commentaire

    Effectivement. Apple a mis tout en place de son côté pour pouvoir assurer un meilleur suivi logiciel dans le temps (développement de leurs propres puces et de leur OS, moins de nouveautés commercialisées (coucou Xiaomi) et modèle économique qui exclut la revente des données pour développer le logiciel (comme cela a été dit dans l'article, chez Apple, tu paies le logiciel dès l'achat).

    Personnellement, j'ai toujours eu des iPhone (essentiellement des reconditionnés) avant d'avoir mon One Plus 7. J'ai voulu tester Android et je suis plutôt satisfait de mon One Plus 7(smartphone très fluide à l'usage, surcouche plutôt agréable, bonne finition et qualité photo correcte en plein jour).

    Mais seulement voilà. Je trouve que le suivi logiciel n'est pas au niveau. J'ai eu Android 11 que courant Avril, les patchs de sécurité ce n'est que tous les trimestres et apparemment le téléphone ne recevra pas Android 12).

    C'est très décevant à mes yeux, car 1) le téléphone n'est sorti qu'en 2019 et 2) à sa sortie, il coûtait 610 €. J'estime que One Plus et les fournisseurs comme Qualcomm pourraient faire un effort pour assurer 3 changements d'OS avec les patchs de sécurité mensuelles + une année de patchs de sécurité trimestrielles.

    Hors Google, le seul constructeur sous Android qui fait des efforts pour améliorer le suivi logiciel, c'est Samsung. Et à mon avis, je pense que seul Samsung et Google vont encore progresser sur ce point là (apparemment, le Pixel 6 va recevoir une puce maison conçue en collaboration avec Samsung).

    Du coup, je vais retourner progressivement chez Apple. Le mois prochain, je pense que je vais me prendre l'iPad Air 4 (il a baissé d'une centaine d'euros, et avec une durée de Màj de 6 années encore, c'est un bon rapport qualité-prix).


  • Pierre Aubry depuis 1 mois Lien du commentaire

    Le truc c'est qu'Apple, comme Google, a son propre store, et ils ont un écosystème solide de produits mais aussi de services. En clair, une source de revenu à long terme après l'achat du smartphone. Pour les constructeurs Android ou en tout cas pour beaucoup d'entre eux, c'est plus compliqué, surtout hors de Chine ou les services Google sont si dominants. Si Google reversait une partie des bénéfices du store lors de l'achat d'une app au constructeur du téléphone sur lequel l'achat a été effectué, ce serait un pas dans la bonne direction, mais on connaît tous l'improbabilité d'une telle initiative, ssurtout que dans ce cas les fabriquants de puces réclameraient sans doute une part.
    Reste plus qu'à voir les effets du projet Whitechapel sur le long terme, en partant du principe que Google étende son support à 5 ans ou plus grâce à cette puce.


  • Andromac30 depuis 1 mois Lien du commentaire

    Mort de rire le rédacteur ne semble pas connaître LineageOS qui fait tourner mon nexus 5 de 2013 ( livré avec Android 4.4) avec android 11 de façon parfaitement fluide. 8 ans de mise à jour c'est peu ....


  • Marco depuis 1 mois Lien du commentaire

    Mais bien sur le coût 🤣 lineage arrive bien à fournir des versions fonctionnelles et je suis pas certains que le coût est énorme. C'est juste que cela pousserait les utilisateurs à garder bien plus longtemps leurs appareils et donc moins de vente d'appareils neufs .

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition