MediaTek, Exynos: Il est temps de prendre les alternatives à Qualcomm au sérieux

MediaTek, Exynos: Il est temps de prendre les alternatives à Qualcomm au sérieux

En décembre 2020, les médias tech du monde entier ont rapporté quelque chose de très intéressant. Le fabricant de puces taïwanais MediaTek, a pour la première fois depuis sa création, livré plus de puces au troisième trimestre 2020 que Qualcomm. Cette nouvelle a surpris de nombreux journalistes techs chevronnés, car pendant très longtemps, Qualcomm a été considéré comme le leader infaillible et incontesté du marché. Qu'est-ce qui a changé?

Et ce n'est pas seulement MediaTek. La gamme de processeurs Exynos de Samsung, qui était largement considérée comme "inférieure" à celle de Qualcomm, s'est soudainement améliorée. L'écart de performance entre les puces Qualcomm et les produits concurrents est à son plus bas niveau. S'agit-il d'un relâchement de Qualcomm ou d'un simplement d'une avancée de la concurrence?

Défier un quasi-monopole

Snapdragon 888
Qualcomm reste en tête du classement des performances des smartphones Android. Mais pour combien de temps encore? / © Qualcomm

De l'extérieur, la concurrence dans le domaine des puces mobiles semble assez saine. Le secteur compte principalement cinq acteurs: Qualcomm, Samsung (Exynos), Huawei (Kirin), MediaTek et Apple. En y regardant de plus près, vous verrez que Samsung (jusqu'à récemment) n'était pas trop agressif avec ses puces mobiles.

Huawei a dû faire face à ses propres défis en tant qu'entreprise chinoise et est actuellement plongée dans un pétrin dont il est peu probable qu'elle s'en remette indemne. Apple est une entreprise qui peut défier Qualcomm en termes de technologie mais la société fabrique des puces seulement pour ses propres appareils et ne concurrence pas directement Qualcomm, sauf, peut-être, dans le haut de gamme.

Il ne reste donc qu'un seul concurrent qui pourrait, à long terme, représenter un défi pour Qualcomm: MediaTek. Peu connue de la plupart des utilisateurs profanes, du moins en occident, la société taïwanaise semble déjà faire du bon travail dans ce domaine.

Pour beaucoup d'entre nous, MediaTek continue d'être un concurrent non pertinent, trop petit pour être pris au sérieux. Les deux sociétés, du moins jusqu'à il y a quelques années, semblaient viser des cibles complètement différentes.

Alors que Qualcomm était connue pour ses puces ultra-rapides, haut de gamme et performantes, dotées des toutes dernières et des meilleures fonctionnalités, et vendues dans les pays développés à revenu élevé, les smartphones équipés par MediaTek étaient généralement considérés comme étant seulement assez bons pour les segments inférieurs qui se vendent généralement bien sur les marchés dits émergents.

Cependant, ce statu quo semble être en train de changer ces derniers temps.

La puissance des marchés émergents

Même si la marque MediaTek est encore stigmatisée en occident, l'entreprise a réussi à se débarrasser de cette étiquette sur les marchés en développement. MediaTek a été particulièrement agressif en Chine et en Inde, qui, avec une population combinée de plus de 2,8 milliards de personnes, représentent près de 40 % de l'humanité.

La société a mieux compris ces marchés que Qualcomm bien avant que le secteur des smartphones n'y atteigne son apogée. Et cette stratégie semble avoir porté ses fruits, comme le montrent les chiffres de parts de marché du troisième trimestre 2020.

Counterpoint Global Smartphone Chipset Market Share Q3 2020 vs Q3 2019
MediaTek a réussi à dépasser Qualcomm en termes de parts de marché pour la première fois en 2020 / © Counterpoint Research

En plus d'accroître la reconnaissance de sa marque, MediaTek est devenu un acteur respecté dans ce secteur. Plus important encore, la société a réussi à faire baisser le coût des smartphones sur ces marchés sensibles aux prix, pour le plus grand plaisir des consommateurs. Cela est en totale contradiction avec la politique de Qualcomm, surtout en Europe où ses tactiques monopolistiques ont souvent conduit à des hausses de prix, particulièrement depuis l'essor de la 5G.

Le dernier exemple en date remonte à 2020, lorsque Qualcomm a décidé de ne pas intégrer un modem 4G sur sa puce Snapdragon 865, son produit phare. Au lieu de cela, ils ont forcé les entreprises à payer un supplément pour le modem X55 compatible 5G à une époque où la 5G n'était pas vraiment aussi répandue.

Le résultat? Les consommateurs ont dû débourser plus d'argent pour acheter des smartphones équipés de la puce Snapdragon l'année dernière, mais les fabricants de smartphones ont simplement fait porter le fardeau supplémentaire inutile aux consommateurs. Plus surprenant encore, le Snapdragon 765G de Qualcomm, un processeur de série 7 moins cher, s'est affranchi de tous ces problèmes et dispose d'un modem intégré capable de fonctionner en 4G/5G.

Cela contraste totalement avec leur comportement sur les marchés émergents où le défi posé par MediaTek les a amenés à réduire le prix de leurs SoC. Les processeurs de la série Helio de MediaTek sont devenus des alternatives performantes aux processeurs des séries 4 et 6 de Qualcomm. Mais MediaTek ne semble pas avoir l'intention de s'arrêter là. Ils ont lancé une offensive similaire dans le segment haut de gamme.

MediaTek vs Qualcomm: Frapper là où ça fait le plus mal

Pour les acheteurs de smartphones Android en Occident, les smartphones équipés de SoC Qualcomm ont toujours été la norme. L'entreprise a dominé le segment des smartphones depuis la naissance d'Android en 2008. Au fil des ans, le fabricant de puces basé à San Diego a réussi à créer un quasi-monopole sur ce segment et a écrasé la plupart des concurrents, dont le puissant Samsung.

Il ne fait aucun doute que Qualcomm domine encore aujourd'hui le segment des smartphones haut de gamme, tant en termes de parts de marché que de performances réelles. Cependant, la plupart de ses concurrents intensifient le jeu.

MediaTek a lancé sa gamme de puces Dimensity en 2019 avec l'intention de détrôner les puces de la série 8 de Snapdragon. Bien qu'ils n'aient pas encore réussi à prendre la couronne de performance de Qualcomm, ils se rapprochent de cet objectif à chaque sortie.

Dimensity 1200
La MediaTek Dimensity 1200 est la dernière puce haut de gamme de la société / © MediaTek

Samsung semble lui aussi s'être réveillé de son sommeil, et son nouvel Exynos 2100 qui est plus proche du Snapdragon 888 en termes de performances qu'un Exynos ne l'a jamais été ces derniers temps. MediaTek semble également être à la pointe du progrès en termes de support radio et réseau.

La société a fait parler d'elle récemment après avoir lancé son premier modem compatible mmWave, le plus rapide au monde à ce jour. Si ces deux fabricants de puces poursuivent sur leur lancée, il est fort probable que d'ici 2022-23, l'un ou l'autre d'entre eux pourrait finalement battre Qualcomm. À moins que Qualcomm ne sorte un lapin virtuel de son chapeau et ne propose quelque chose de vraiment incroyable.

Toutefois, ce qui met Qualcomm au défi, ce n'est pas seulement la menace de perdre la couronne des performances au profit d'autres entreprises, mais aussi les chances que l'arrivée de MediaTek dans le domaine des chipsets haut de gamme fasse baisser les prix des smartphones haut de gamme.

Qualcomm envisage également la possibilité de perdre certains de ses clients lucratifs si les puces MediaTek commencent à offrir des performances équivalentes à des prix bien inférieurs. Les marchés indien et chinois des smartphones continuant à se développer, il est également probable que le centre du pouvoir se déplace de l'occident vers l'Asie où l'augmentation des niveaux de revenus et une population importante créeront une poussée de la demande de smartphones haut de gamme.

Et comme MediaTek et Samsung font mieux que jamais dans ce segment, il ne fait aucun doute que Qualcomm a du soucis à se faire.

Les défis à venir pour les concurrents de Qualcomm

Mais nos alternatives à Qualcomm ne sont pas toutes parfaites. Bien que les améliorations apportées par Samsung avec son nouveau SoC Exynos soient prometteuses, la société est encore loin derrière Qualcomm dans plusieurs domaines, en particulier les performances thermiques et graphiques.

Si ce dernier point sera potentiellement être résolu lorsque Samsung passera à l'architecture RDNA d'AMD pour la prochaine génération de GPU, il reste à voir dans quelle mesure les puces Exynos de la prochaine génération résoudront les problèmes d'efficacité énergétique. En outre, nous ne savons pas exactement comment Samsung envisage d'utiliser les Exynos, car leur utilisation en dehors des modèles de smartphones Samsung est limitée.

Exynos 2100 dl2
L'Exynos 2100 a constitué une amélioration majeure par rapport à son prédécesseur. Mais son blindage comporte encore quelques failles. / © Samsung

Pour MediaTek, le plus grand défi à relever semble être non seulement de fournir des produits qui correspondent aux performances des produits concurrents de Qualcomm, mais aussi de se défaire de son étiquette d'"alternative bon marché" par rapport aux premiers. Ce sera une tâche difficile pour eux et probablement plus difficile à réaliser sur les marchés développés.

Pensez-vous que des sociétés comme MediaTek et Samsung ont ce qu'il faut pour contester la domination de Qualcomm dans le domaine des processeurs pour smartphones? Envisagerez-vous un jour d'acheter un smartphone haut de gamme équipé par MediaTek quand il y aura suffisamment de données pour prouver qu'ils sont aussi bons que leurs concurrents de Qualcomm? Faites-le nous savoir dans les commentaires!


Cet article a été traduit de l'anglais puis adapté éditorialement par Florian Philon. La version originale écrite par Rahul Srinivas a été initialement publiée sur NextPit.com le 10 Février 2021.

Derniers Articles

Articles recommandés

12 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Pirlo01 depuis une semaine Lien du commentaire

    Mediatek est sur une bonne lancer , et comme Huawei ne sera plus capable de produire ses propres puces hisilicon kirin il devra se tourner vers Mediatek ou Qualcomm mais ce dernier est une entité USA donc est pour l'instant interdit de fournir Huawei reste Mediatek si elle aussi n'est pas sous l'interdiction extra territoriale des USA , à voir


  • ShaxXx depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Ça serait bizarre d'avoir un smartphone hdg avec Mediatek. Mais bon, s'ils peuvent faire mieux autant que Qualcomm alors pourquoi pas


    • Non, ce n'est pas tout à fait bizarre non plus, le Dimensity 1000 lui, sans attendre le niveau d'un Snapdragon 865, surpassait à plate coutures le Snapdragon 765 en milieu de gamme niveau prix (même si le Dimensity 1000 était le haut de gamme de Meditek à sa sortie, et même le Dimensity 800 lui était supérieur) et le Dimensity 1000+, lui, était de peu supérieur au Snapdragon 865 (notamment en ce qui concerne las capacités en IA si je ne m'abuse), la seule chose c'est que les médias en ont très peu parlés (et les smartphones qui en étaient équipés également, car principalement des modèles destinés d'abord à l'Asie et aux marchés émergents) et les médias tech occidentaux principalement omnibulés par Qualcomm (et Intel ainsi qu'AMD pour les PCS) qui dominaient le marché occidental.
      Avec le Dimensity 1200, Mediatek poursuit juste sa reconquête du haut de gamme (il avait déjà essayé par le passé mais avait échoué) et sa formidable poussée, et cette fois les médias sont un peu plus ouverts et réceptifs.
      En plus Mediatek va aussi faire une poussée remarquée (j'espère, il le mériterait bien, cela va dépendre évidemment du nombre de fabricants qui vont les adopter et du nombre de modèles qu'ils vont équiper, si les SoC sont performants et peu chers, du point de vue de la gamme et de la concurrence, alors les fabricants les adopteront en masse car le facteur prix est très important avec ces objets) dans les Chromebooks (qui eux aussi gagnent en popularité chez nous et attirent de plus en plus l'attention) et objets connectés de type « smart display », tablettes et autres appareils « intelligents », avec des SoC dédiés, dont quelque médias ont parlé lors de la présentation de ces SoC, visant le milieu de gamme supérieur (MT 8192, gravé en 7 nm, octacore équipé de 4 cœurs ARM Cortex-A76 « puissants » et 4 cœurs Cortex-A55 plus économes en énergie ainsi que d'un GPU Mali G57 capable de prendre en charge un écran 4K 60p ou Full HD 20Hz, voire trois écrans simultanés, et dont l’ISP permet de traiter les informations photo/vidéo de 4 modules caméra ; les appareils arrivent en fin de premier trimestre) et haut de gamme (MT 8195, gravé en 6 nm, octacore équipé lui de 4 cœurs ARM Cortex-A78 « puissants » et 4 cœurs Cortex-A55 plus économes en énergie, le GPU étant le même ; les appareils arrivent en fin de deuxième trimestre) dont les performances vont ainsi pouvoir faire un bond (le MT8195 a des performances supérieures au Snapdragon 865+ tout en étant plus économe grâce à sa gravure plus fine en 6 nm) sans que les prix enflent démesurément car Mediatek, lui, n'abuse pas sur les prix.
      Il y au aussi qu'Oppo et Vivo déboulent eux aussi chez nous (Oppo c'est plus ancien, mais seuls des modèles équipés de SoC Qualcomm étaient vendus officiellement chez nous) et ont une lignée de smartphones d'entrée de gamme équipés de SoC Mediatek, bien plus que les autres fabricants (comme Xiaomi par exemple) en tout cas, et sont en train de gagner en visibilité et popularité chez nous, ce qui va faire que les SoC Mediatek vont eux aussi être davantage en lumière.

      En fait, tout dépend du type de matériel qui nous intéresse en matière de tech, si ce qui nous intéresse est le milieu et le haut de gamme sous Android, et les marques établies chez nous, alors Qualcomm régnait en maître jusque-là, laissant des miettes à Samsung et Mediatek. Si c'est l'entrée de gamme, et pourquoi pas des marques plus " exotiques " chez nous, comme Opo et Vivo, ou de petites marques de Shenzen comme Dogee, Elephone, Ulephone... (via des importateurs comme Aliexpress, Bangood, Gearbest... alors là Mediatek est très représentée, mais ce n'est pas du haut de gamme là :)

      2 phénomènes, entre autres, pourraient pousser à une petite percée de Mediatek et de Samsung dans le haut de gamme (et le milieu de gamme supérieur) du marché (il ne vont pas non plus bousculer le marché non plus en une seule génération de SoC haut de gamme réussie) : l'arrivée de fabricants plus exotiques il y a encore peu chez nous, et plus enclins à utiliser des SoC Mediatek. Et la tendance à la stagnation, voire à la baisse des prix des flagships, initiée par Apple et Samsung (au prix de quelques concessions, ce n'est pas en baissant leur marge non plus). Si les SoC de Mediatek et de Samsung sont réussis, et assurent dans cette gamme hautes performances et très bonne autonomie, tout en restant bien moins chers, alors ils vont intéresser les fabricants.
      Et comme, apparemment, c'est le cas, leurs SoC sont réussis et très compétitifs... je te laisse conclure par toi-même :)


      • Luna depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Que tu es illisible.


      • Eh ben voyons :)
        Pas du tout. Mais bon, venant de ta part... je prends ça presque comme un compliment... et j'ai prêté une grand attention à ce que mon pavé soit parfaitement lisible et compréhensible, et je sais parfaitement que c'est tout l'inverse, d'ailleurs je me suis repris et corrigé à plusieurs reprises pour que ce soit bien rédigé et parfaitement compréhensible :)
        Va t'occuper de ton forum ! :)

        Si j'avais suivi le conseil de Rahul Srinivas, j'aurais écrit mon commentaire en anglais, et là tu n'aurais rien compris du tout :)


      • Luna depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Comme je n'ai rien compris au commentaire de Rahoul, je ne risque de faire ce qu'il demande aussi.


      • Il demandait simplement de commenter ses articles en anglais... moi je peux le faire, même si je ne parle pas tout à fait couramment en Anglais et notamment en anglais technique (mais, bon, avec les dictionnaires sur internet, on peut trouver les termes adéquats facilement :), mais combien ici en seraient capables ?


      • Luna depuis une semaine Lien du commentaire

        Si dois parler à Rahoul, je le ferais en Hindi

        अगर मुझे राहुल से बात करनी है तो मैं हिंदी में करूंगा


  • Serge depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Le Snapdragon 865 ne gère pas la 4G, ah bon !?


  • Luna depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Comme je ne fais pas la course à c'est Kiki qu'à la plus grosse , ce débat ne me concerne pas, si Mediatek fait très bien ce qu'on lui demande :-)

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition