Huawei lance HarmonyOS et donne un faux espoir sur le P50

Huawei lance HarmonyOS et donne un faux espoir sur le P50

Après plusieurs versions bêta et des mois de rumeurs, il est enfin là: HarmonyOS ! Le nouvel OS de Huawei constitue la base de la stratégie future de l'entreprise. L'alternative à Android équipe déjà la Huawei Watch 3 (Pro), les nouvelles tablettes MatePad et le Huawei P50! Cependant, tout le monde ne pourra pas en bénéficier.

  • Huawei a présenté HarmonyOS, son alternative à Android
  • La société a également dévoilée la Huawei Watch 3, de nouveaux modèles de MatePad et les FreeBuds 4.
  • La Huawei Watch 3, les nouveaux modèles de MatePad et les FreeBuds 4

Si vous voulez acheter un smartphone actuellement, vous devez choisir entre iOS et Android. À l'avenir, HarmonyOS sera une autre option exclusive aux appareils Huawei. Après des versions bêta et d'innombrables rumeurs, Huawei vient de dévoiler officiellement son nouvel OS mobile.

HarmonyOS apporte enfin à Huawei l'indépendance de Google dont il avait besoin depuis longtemps. En effet, des smartphones comme le Huawei P40 étaient livrés avec Android, mais sans les services Google, l'expérience utilisateur était plutôt limitée et compliquée. Il est donc intéressant que Huawei ait dévoilé de nouveaux appareils en même temps que HarmonyOS.

Sommaire:

  1. Huawei P50
  2. Ce que vous devez savoir sur HarmonyOS
  3. Huawei Watch 3 (Pro)
  4. Nouvelles tablettes MatePad
  5. Huawei FreeBuds 4

Comme vous pouvez le voir dans le sommaire ci-dessus, je vais parler de chaque produit individuellement dans cet article. Mais commençons plutôt par HarmonyOS, car le nouvel OS de Huawei est à partir d'aujourd'hui, le centre de toute pour le fabricant chinois.

Le Huawei P50 officiellement confirmé mais...

Un petit complément à l'événement Huawei: juste avant l'événement, Huawei a confirmé le nouveau P50. La société a déjà montré les deux éléments circulaires de la caméra à l'arrière. La coopération avec Leica est également visible sur les photos.

Huawei P50
Le Huawei P50 est maintenant officiel, mais il ne peut pas être lancé. / © Huawei

Toutefois, il est encore un peu trop tôt pour attendre ce smartphone. Car Huawei annonce dans la foulée que le Huawei P50 aurait dû être présenté au printemps, mais que cela n'a pas été possible. En guise d'explication, le fabricant cite les problèmes qui existent actuellement dans l'industrie de la tech. Donc pénurie de puces et problèmes de production de nouveaux produits.

Mouais...

Ce que vous devez savoir sur HarmonyOS

Un seul système d'exploitation pour les contrôler tous - c'est une bonne façon de résumer l'introduction de Huawei au nouveau HarmonyOS. Parce que si l'entreprise veut installer le nouveau logiciel à l'avenir sur tous les appareils des domaines du wearable, de la tablette, du smartphone, de la télévision et de la maison intelligente et des appareils IOT, une sorte de "super appareil" doit être créé.

HarmonyOS 1
HarmonyOS devrait connecter tous les appareils du géant chinois! / © Huawei

Ce "super appareil" représente un écosystème d'appareils, mais est censé combiner tout le matériel et les ressources des appareils connectés. Dans la pratique, il existe un nouveau centre de contrôle pour cela, dans lequel ces connexions peuvent être contrôlées. Ainsi, par exemple, vous pouvez d'abord jouer à des jeux mobiles sur la tablette, puis continuer à regarder sur le téléviseur sans interruption.

Huawei HiLink s'appellera désormais Harmony Connect et devrait également faire entrer les téléviseurs, les machines à laver et les machines à café dans l'écosystème. HarmonyOS devrait même être utilisable sur des appareils avec 128 Ko, oui Ko, de RAM.

En termes de design, Huawei met l'accent sur une nouvelle police de caractères appelée "HarmonyOS Sans" et introduit des widgets de service qui permettent aux utilisateurs de récupérer les données des apps en temps réel. Bien entendu, l'unification de l'expérience utilisateur sur tous les appareils est également abordée ici.

Harmony OS3
Le centre de contrôle permet de contrôler votre dispositif ainsi que tous les autres dispositifs HarmonyOS. / © Huawei

Enfin, voici quelques informations sur les mises à jour logicielles et la sécurité. HarmonyOS est censé garantir une expérience durable, même après 36 mois - c'est-à-dire trois ans. HarmonyOS utilise un système à plusieurs niveaux pour assurer la sécurité des données des utilisateurs.

Grâce à des seuils de sécurité spécifiques pour les "super appareils", les données les plus importantes des utilisateurs ne doivent être partagées qu'avec les appareils les plus sûrs. Cela permet de garantir que les données restent toujours sécurisées malgré la forte liaison entre les appareils.

HarmonyOS 3
Geräte könnt Ihr in HarmonyOS über kleine Blasen miteinander verknüpfen. / © NextPit

Je ne peux pas encore trop m'imaginer à ce sujet. Cependant, Huawei a certainement la possibilité de marquer des points dans le domaine de la protection des données. Comme l'écrit Antoine dans son article sur la confidentialité des différentes versions d'Android, Google tient toujours les rênes d'Android. Si Huawei fait tout ce qu'il faut ici, HarmonyOS aura un véritable argument de vente unique.

Bien sûr, nous voulons tester HarmonyOS dès que possible ! C'est pourquoi nous serons à l'affût des possibilités de tester le nouveau système d'exploitation sur un téléphone Huawei pendant le live stream. Nous attendons donc avec impatience un test détaillé du nouveau système d'exploitation.

Huawei Watch 3 et Watch 3 Pro

Bonne nouvelle pour les fans de smartwatchs. Car Huawei nous avait déjà confirmé à l'approche de l'événement que les Watch 3 et 3 Pro seront également disponibles à la vente en France. Ce faisant, Huawei suit sa devise: Gagner en indépendance. Je ne parle pas d'HarmonyOS installé, mais de l'indépendance vis-à-vis du smartphone.

HUAWEI Watch 3 Lifestyle 02
La nouvelle Huawei Watch 3 possède un écran rond, typique du fabricant / © Huawei

Car les Huawei Watch 3 et 3 Pro prennent toutes deux en charge l'eSIM et peuvent donc être utilisées sans smartphone en déplacement. Elles peuvent toujours être connectées avec iOS, HarmonyOS et Android. Le processeur utilisé est le Hi6262 de Huawei, qui prend en charge le Bluetooth 5.2 et le WiFi en plus du LTE. La Watch 3 dispose de 2 Go de RAM et de 16 Go de stockage interne. Le modèle Pro est doté du même processeur et de la même capacité de stockage.

HUAWEI Watch 3 Lifestyle 01
Grâce à la prise en charge des eSIM, vous pouvez utiliser la Huawei Watch 3 et la version Pro de manière particulièrement indépendante. / © Huawei

Les deux montres ont également en commun l'écran OLED de 1,43 pouce. Typique de Huawei, il est circulaire et devrait être assez net avec une densité de pixels de 326 DPI. Cependant, il existe des différences dans l'autonomie. En effet, comme la version Pro dispose d'une batterie plus importante, vous devriez pouvoir l'utiliser jusqu'à 21 jours, selon le communiqué de presse. Le modèle standard est lui censé tenir 14 jours.

Pour enregistrer vos données vitales, les deux smartwatchs disposent d'un capteur de fréquence cardiaque qui peut mesurer simultanément la teneur en oxygène de votre sang. Cela permet également de surveiller le stress et de contrôler précisément le sommeil. Pour les personnes âgées, les wearables sont également recommandés grâce à leur détection de chute incluant une fonction d'appel d'urgence, comme celle de l'Apple Watch.

HUAWEI Watch 3 Pro 01
La version Pro est dotée de matériaux de meilleure qualité tels que le saphir et le titane / © Huawei

Ce qui rend également la version Pro intéressante, c'est la vitre d'écran en verre saphir. En outre, un métal plus résistant est utilisé et il s'agit du titane. Cela fait également que la version Pro pèse 64 grammes au lieu des 54 du modèle de base.

La Huawei Watch 3 est disponible en version Active pour 369 euros, les versions Classic et Fashion coûtent 399 euros, et vous payez 449 euros pour la version Elite. Les prix de la version Pro commencent à 499 euros (Classic) et vont jusqu'à 599 euros (Elite). Les ventes débutent le 18 juin. 

Nouvelles tablettes MatePad

Si HarmonyOS n'est utilisé qu'en tant que version compagnon sur les smartwatchs, vous pouvez testé le nouvel OS dans toute sa splendeur sur les nouvelles tablettes MatePad! Les nouveaux modèles s'appellent MatePad 11 et MatePad Pro 12.9.

MatePad 11

L'élément qui attire l'attention sur le MatePad 11 est, bien sûr, l'écran LCD IPS de 10,95 pouces, qui a une résolution ultra-haute de 2 560 x 1 600 pixels. Le taux de rafraîchissement de 120 hertz est également très élevé. La tablette est alimentée par ... surprise ... un Snapdragon 865 et donc l'un des meilleurs SoCs de l'année dernière.

HUAWEI MatePad 11 01
Le MatePad 11 présente des bords d'écran légèrement plus épais que la version Pro. / © Huawei

Vous savez déjà que la tablette tourne sous HarmonyOS. Cependant, le nouvel OS de Huawei pourrait fonctionner de manière particulièrement fluide ici grâce aux 6 Go de RAM LPDDR4X et aux  64 ou 128 Go de stockage interne. Nous allons essayer de mettre la main sur la tablette pour une prise en main de HarmonyOS.

La batterie semble également prometteuse avec ses 7 250 mAh. Cependant, comme souvent avec les tablettes, vous devrez vous contenter d'un seul capteur photo de 13 MP à l'arrière et d'une caméra selfie de 8 MP. Si cela ne vous suffit pas, passons rapidement au MatePad 12.9, n'est ce pas?

Mais avant, jetons brièvement un œil sur les accessoires. Le MatePad de 11 pouces est également compatible avec le stylet "M-Pencil" de Huawei. En outre, il existe un étui à clavier qui rappelle le MagicKeyboard d'Apple. Le MatePad 11 est disponible avec 64 Go de stockage interne pour 399 euros et avec 128 Go pour 499 euros.

MatePad Pro 12.6

Dans le MatePad Pro 12.6, vous aurez une double caméra à l'arrière. Ici, le même capteur de 13 MP est utilisé pour la caméra principale, mais il y a aussi une caméra ultra grand angle de 8 MP avec un champ de vision de 120 degrés. La version Pro apporte également quelques autres améliorations.

HUAWEI MatePad Pro 12 01
Le MatePad Pro offre un écran de 12,6 pouces avec de fines bordures / © Huawei

Huawei utilise notamment ici un écran OLED avec un taux de rafraîchissement de 60 hertz. La résolution est à nouveau de 2 560 x 1 600 pixels, ce qui conduit à une densité de pixels plus faible car l'écran de 12,6 pouces est plus grand. Toutefois, les bords de l'écran se rétrécissent un peu sur le MatePad Pro, ce qui se traduit par un rapport écran/corps de 90 %.

Au lieu d'un SoC Snapdragon, Huawei s'appuie sur le Kirin 9000E dans le MatePad Pro 12.6, un SoC qui a été utilisé dans le Huawei Mate 40, entre autres. Le fabricant offre 8 Go de RAM et 256 Go de stockage interne. Outre le Bluetooth 5.2, la tablette prend en charge la norme Wi-Fi 6 WLAN et le GPS est bien sûr également présent.

HUAWEI MatePad Pro 12 02
Avec le stylet et le dock clavier en place, la MatePad Pro rappelle une certaine autre tablette / © Huawei

Enfin et surtout, l'énorme batterie de 10 000 mAh est enthousiasmante. Comme le panneau OLED n'a qu'un taux de rafraîchissement de 60 hertz, l'autonomie pourrait être très bonne. Pour cela, cependant, il faut encore attendre la gestion de l'énergie du nouveau HarmonyOS.

Pour accompagner le MatePad Pro, Huawei vend également un étui avec clavier ainsi que la deuxième génération du stylet appelé M-Pencil. Comme vous pouvez le voir sur les photos, cela rappelle fortement le MagicKeyboard d'Apple. Comme sur le modèle de Cupertino, des aimants maintiennent fermement la tablette sur le couvercle.

Vous pouvez acheter le MatePad Pro 12.6 en configuration de base pour 799 euros.

Huawei FreeBuds 4

Étant donné que les FreeBuds 3 nous ont convaincus dans notre test décrochant quatre étoiles, je souhaite également présenter brièvement les FreeBuds 4. Là encore, il s'agit d'un mélange d'écouteurs intra-auriculaires et d'oreilletes. En pratique, les écouteurs sont insérés dans l'oreillette et diffusent le son spécifiquement en direction du canal auditif. Cependant, Huawei se passe toujours d'embouts en silicone.

HUAWEI FreeBuds4 Lifestyle 01
Les Huawei FreeBuds 4 ont également été présentés. / © Huawei

Malgré le design ouvert, Huawei propose l'ANC dans les écouteurs et un mode de transparence est bien sûr également de la partie. Sur le plan sonore, les écouteurs True Wireless couvrent une gamme de fréquences allant de 20 hertz à 20 kilohertz et sont équipés de haut-parleurs d'un diamètre de 14 millimètres chacun. Trois microphones sont également censés fournir une qualité d'appel claire.

HUAWEI FreeBuds4 Lifestyle 02
Le design de la longue tige ne plaira pas à tous les fans de Huawei! / © Huawei

Outre la prise en charge du Bluetooth 5.2, l'autonomie, qui ne semble même pas si prometteuse, est frappante. Avec l'ANC activé, la durée de lecture est censée être de 2,7 heures, sans réduction du bruit, elle devrait être d'au moins 4 heures. La fréquence à laquelle les écouteurs peuvent être rechargés via l'étui de chargement fourni n'est pas précisé.

Le FreeBuds 4 coûtent 149 euros et seront mis en vente le 9 juillet. Outre les produits mentionnés, Huawei a également présenté deux moniteurs. Les deux nouveaux modèles sont appelés MateView et représentent un moniteur professionnel et un moniteur de jeu. De plus amples informations seront bientôt disponibles sur la page d'accueil de Huawei.

Derniers Articles

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Yenam depuis 2 semaines Lien du commentaire

    J’espère que ça marque l’arrivée d’un troisième acteur de poids sur le marché des OS mobiles.
    Mais en réalité c’est probablement un coup d’épée dans l’eau. Ça va sûrement fonctionner en Chine mais sur le marché international le problème reste le même: Huawei n’a pas accès aux services Androïd…

    Que ce soit Androïd, iOS, Harmony OS ou Yenam OS si le téléphone ne permet pas d’utiliser les services Google les consommateurs occidentaux choisiront un autre téléphone.

    J’espère me tromper, un peu de diversité ne fait jamais de mal!


  • Tout cela est bien beau, mais est-ce que ça suffira à convaincre les clients d'acheter Huawei au niveau des smartphones et autres appareils communicants ? L'avenir le dira.

    Quant à la Watch 3, je vois qu'il y a un recul au niveau finition par rapport à mon ex-Huawei GT 2 Pro, il y a maintenant un espace (nid à poussière) entre le boitier et le bracelet. C'est dommage, c'était justement sur ce point de design que la GT 2 Pro se distinguait qualitativement. Les constructeurs font parfois de drôles de choix. Quant aux tarifs des différentes versions de cette Watch 3, je trouve que Huawei se la raconte un peu...eSIM ou pas. L'augmentation est conséquente par rapport à la GT 2 Pro et sans grande justification, le boitier en titane et le verre en saphir étaient déjà présents sur la GT 2 Pro. Et ce choix de ne plus mettre qu'un seul bouton et en haut à gauche du boitier, non sans rappeler l'Apple Watch...quelle preuve d'inspiration et d'innovation... Les 2 boutons de la GT 2 pro étaient bien plus design. Belle déception. Bon, de toute façon, ayant revendu ma GT 2 Pro car je ne lui trouvais finalement aucun intérêt, ce n'est pas cette Watch 3 qui risque de m'attirer.

    En revanche, je trouve les Freebuds 4 très design, dommage pour l'autonomie qui n'est pas terrible. Design au détriment des performances ?


    • Yenam depuis 2 semaines Lien du commentaire

      @Jerome
      Je n’aime pas le design des écouteurs et les nids à poussière entre le boîtier de la montre et le bracelet ne me choquent pas (c’est courant, même sur les montres mécaniques). Comme quoi les goûts et les couleurs haha!


    • C'est étrange cette vue des choses, chez moi ces doit-disant " nids à poussière " n'ont jamais attiré le moindre gramme de poussières, et pourtant j'en ai eu des montres (une bonne quinzaine, si je n'en ai pas oublié) avec toutes ce design...

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition