iPhone 12 sans 120 Hz: Sage décision ou occasion manquée pour Apple?

iPhone 12 sans 120 Hz: Sage décision ou occasion manquée pour Apple?

Privilégier la compatibilité 5G à la fluidité de l'écran. Si le choix d'Apple peut se défendre sur le marché américain et pour les utilisateurs d'iOS, il est moins compréhensible en Europe.

Alors que tous les leaks prédisaient le contraire, Apple a décidé de ne pas proposer de taux de raffraîchissement 120 Hz sur les écrans de ses nouveaux iPhone 12, iPhone 12 Pro/Max et iPhone 12 Mini. Loin d'être une innovation puisqu'il est presque devenu une norme sur le haut de gamme Android, le taux de raffraîchissement de 120 Hz aurait malgré tout marqué un beau pas technologique pour l'iPhone 12.

apple iphone 12 new design geo 10132020
Les iPhone 12 ont des écrans plus grands que les précédentes générations tout en étant plus compacts. / © Apple

Rappelez-vous comme la presse spécialisée à salué, à coup d'incantations et de superlatifs tout en vénération, l'ajout d'un capteur ultra grand-angle sur l'iPhone 11 l'an dernier. UNE RÉVOLUTION! Non, mais un net progrès pour Apple qui a rattrappé son retard en photo sur bon nombre de ses concurrents haut de gamme sous Android. 

Alors imaginez la standing ovation des fans et journalistes tech spécialisés Apple hurlant à pleins poumons leur admiration pour la sainte Pomme si on avait eu des iPhone 12 avec un écran 120 Hz? Cela aurait la killer-feature assurée, comme je l'avais théorisé dans un article il y a quelques mois.

Une feature qu'Apple aurait pris le temps d'optimiser et de rendre parfaite, comme toujours pour faire d'une rénovation une innovation. Mais que nenni. 

Une sage décision pour préserver l'autonomie

Comme l'avait souligné le leaker Jon Prosser sur Twitter quelques jours avant la présentation officielle des iPhone 12, le choix d'abandonner les 120 Hz aurait été motivé à "100 % pour des raisons liées à l'autonomie."

Le leaker poursuit en spéculant que le hardware des iPhone 12 était plus que capable de gérer les 120 Hz, mais cette fonction aurait beaucoup trop drainé la batterie. Couplée à la 5G, cette feature des 120 Hz aurait nuit à la fameuse expérience utilisateur dont Apple a fait son fer de lance depuis des années, plus que les extravagances techniques de ses appareils. 

Pour préserver l'autonomie de ses nouveaux flagships, il fallait choisir entre les 120 Hz ou la 5G, et Apple choisi la 5G. À juste titre, selon certains sites spécialisés américains comme Android Authority.

Mais soyons sérieux, de nombreux flagships Android proposent des taux de raffraîchissement d'au moins 90 Hz sans totalement anéantir l'autonomie de leurs smartphones (à part Samsung, elle est gratuite celle-là, coucou aux fanboys). 

NextPit ASUS RoG Phone 3 front
Le ROG Phone 3 d'Asus tient très bien la route avec un écran Oled en 144 Hz. / © NextPit

Mais Apple n'est pas encore un fabricant de composants à part entière. Cupertino se fournit encore chez Samsung pour ses dalles. Et le taux de raffraîchissement nécessite d'avoir des puces pour contrôler cet affichage, au moins autant qu'il y a d'écrans produits. 

Sachant que les iPhone sont, presque chaque année, les smartphones les plus vendus dans le monde, c'est un travail faramineux pour Apple d'adapter ses chaînes d'assemblage et de s'approvisionner en composants, d'autant plus s'il ne les fabrique pas lui-même et doit les acheter.

Parce qu'Apple est maniaque avec ses iPhone qu'il vend par millions. Certes il utilise des dalles Oled de Samsung, mais il leur insuffle ce je ne sais quoi, cette touche de pomme (ouh là, là) comme la fonction True Tone d'ajustement de la colorimétrie qu'on a vu l'an dernier.

Peut-être que le surcoût représenté par les 120 Hz était trop élevé. Ou peut-être que la technologie existe déjà chez Apple, mais qu'elle n'est tout simplement pas au niveau des exigences en optimisation de la firme. 

La 5G, un argument de vente plus fort que les 120 Hz, vraiment? 

C'est une réflexion que j'ai beaucoup vue passer sur le Twitter américain: la 5G c'est plus vendeur que les 120 Hz. L'argument peut paraître totalement bidon en Europe, où la démocratisation de la 5G n'aura pas lieu avant au moins deux voire trois ans. 

Si vous êtes sous Android, il y a de fortes chances que votre smartphone soit alors "obsolète" avant de pouvoir souscrire au moindre abonnement 5G, qui sera lui-même d'ailleurs beaucoup trop cher pour qu'on en devienne des "early adopters." Calmez-vous, calmez-vous, je vous vois déjà sortir vos fourches. 

Quand je dis "obsolète", je veux simplement dire que votre smartphone Android ne recevra plus les mises à jour Android ni les patch de sécurité. Il sera évidemment toujours utilisable. Mais une part non négligeable du parc de smartphones Android sera bel et bien renouvellé (achat d'un nouveau modèle) chez la plupart des utilisateurs. 

Screenshot 2020 10 13 at 19.42.36Apple voit vraiment la 5G comme le principal atout de ses nouveaux iPhone 12, au sommet de la pyramide des specs.  / © Apple; Screenshot: NextPit

Donc non, le "5G-ready" n'est pas un argument de vente plus fort que les 120 Hz, que vous pouvez utiliser  immédiatement après l'achat et qui a un impact concret sur l'expérience utilisateur. Enfin ça, ça se tient si on parle des smartphones Android. 

Sur Apple, l'argument de la 5G a déjà un peu plus de poids. Les iPhones sont maintenus à jour bien plus longtemps que leurs homologues Android, c'est indéniable et ce, qu'on déteste Apple ou non. Même l'iPhone SE premier du nom, sorti en 2016, a reçu la mise à jour vers iOS 14 cette année. iOS ne connait pas de partition, contrairement à Android.

On peut donc supposer que l'iPhone 12 sera mis à jour jusqu'en 2025 au moins, date actuellement prévue pour une couverture d'ampleur du territoire français en 5G. Mais là encore, selon l'Arcep, seuls deux tiers des Français y auront accès, selon les dernières projections.

Si vous êtes du genre à garder votre smartphone plus de 2-3 ans, la durée de vie moyenne de ces produits actuellement, alors un iPhone 12 5G-ready est déjà plus pertinent, même si la couverture 5G en France n'a lieu que dans plusieurs années. 

Ajoutez à cela que le marché domestique d'Apple, les Etats-Unis, est bien plus avancé sur les infrastructures 5G que l'Europe, et cette feature devient encore plus intéressante. De ce point de vue, le choix d'Apple est plus que logique. 

Les Pommistes se moquent des 120 Hz, ils ne sont pas technophiles: Un non-sens

C'est une remarque je vois passer inlassablement dans les commentaires de NextPit et qui m'horripile tellement tant elle est réductrice et contre-productive. 

"LeS fAnBoYs d'ApPlE, iLs N'y CoNnAiSsEnT rIeN à La TeCh!". Partant de ce principe, les détracteurs d'Apple considèrent les adeptes de la marque comme des moutons illectroniques ne sachant pas distinguer un CPU d'un GPU.

Si on partage ce préjugé, en partie absurde, alors on peut comprendre qu'Apple n'ait pas voulu mettre l'accent sur les 120 Hz, puisque ses consommateurs n'auraient pas vu la différence de toute façon. 

Et vendre son smartphone comme étant plus rapide "parce que 5G", c'est effectivement plus facile que d'expliquer la notion de fréquence de raffraîchissement, de temps de réponse, de Hertz, d'images par secondes etc... 

Mais, je retournerai l'argument en disant que bon nombre d'utilisateurs Android se fichent pas mal des 120 Hz également. Certains continuent de croire mordicus, et à tort, que la différence entre 60 et 120 Hz est imperceptible. Et d'autres ne se posent tout simplement pas la question. 

Les 120 Hz, c'est une killer-feature pour les nerds uniquement, comme vous et moi. Prenez le lectorat d'un site tech comme NextPit et comparez le à celui des rubriques tech de BFM, du Parisien ou (anciennement) du HuffPost, pour qui je bossais, et c'est le jour et la nuit en termes de connaissances et de centre d'intérêts sur la tech.

Je n'aurais jamais pu déblattérer sur ce sujet dans ces médias grand public parce que le lectorat s'en moque totalement, et ce lectorat est largement majoritaire par rapport à un lectorat de techophiles. Une disproportion qui se calque aussi sur les bases de consommateurs du marché des smartphones. 

Il y a plus de non-technophiles que de technophiles qui achètent un smartphone, en particulier un iPhone. Pourquoi s'embêter avec des technicités sur la fluidité de l'écran? 

Screenshot 2020 10 13 at 19.22.45
A défaut d'avoir les 120 Hz, on aurait au moins pu ne plus devoir supporter cette vilaine encoche sur les iPhone 12. / © Apple; Screenshot: NextPit

MAIS, on pourrait tout aussi bien appliquer ce raisonnement à la question de la 5G. Combien d'acheteurs d'iPhone 12 (ou d'Android) savent qu'il existe plusieurs normes 5G différentes et incompatibles, plusieurs types de fréquences que chaque opérateur n'exploite pas forcément, etc... 

En somme, que ce soit 60 vs 120 Hz ou 4G vs 5G, tout est une affaire de chiffres, de mots-clé. C'est le même biais cognitif qui nous pousse à penser qu'un module photo est plus vendeur avec 4 capteurs plutôt que 2, même si le macro et le monochrome supplémentaires ne servent à rien. 

Actuellement, en 2020, au moment où j'écris ces lignes, avoir un smartphone 5G-ready est aussi utile que de dessiner le logo 5G au feutre sur le dos de son smartphone. Je préfère 100 fois avoir une feature comme les 120 Hz dont je peux bénéficier directement après l'achat. 

Appelez-ça de la frivolité, traitez-moi de néo-épicurien, de cigale qui manque de vision à long terme, contrairement aux fourmis d'Apple, je m'en moque. Quand j'achète un smartphone, j'en veux pour mon argent et tout de suite, pas dans cinq ans. Pour la suite, on avisera. 

Carpedièmement votre, 

À lire également sur NextPit France: 

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

Les commentaires préférés des lecteurs

  • Phaeton depuis 2 semaines

    J'aime beaucoup cet article, truffé d'arguments objectifs (ce n'est que mon avis), y compris le petit "tacle" à Samsung à propos de l'autonomie de ses smartphones 5G.
    Je pense que l'autonomie des batteries reste l'argument prioritaire de la majorité des acheteurs. Et TOUS les constructeurs planchent sur le problème depuis longtemps, sans y trouver de réelle solution autre que celle d'augmenter la capacité des batteries, et donc également les dimensions des appareils.
    De plus, les différences obtenues entre les différents téléphones testés ne sont pas vraiment remarquables.
    Les écrans 90/120Hz ou/et plus encore, c'est, à mon sens, un argument marketing, au même titre que le nombre de capteurs photos, ou les mégapixels, ou la puissance des zooms, ou encore les mégahertz des CPU, etc.
    Ça aide à déterminer un choix, pour diverses catégories d'acheteurs.

  • Yenam depuis 2 semaines

    Très sympathique réflexion, très pertinente aussi!
    Par contre, dans le monde de La Fontaine c'est plutôt la cigale que la sauterelle qui a la vision à court terme :p

14 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Pirlo01 depuis une semaine Lien du commentaire

    Les 120 hertz ça à de l'intérêt pour les gamers et encore car faut il acheté aussi le smartphone qui à le plus grand nombre de jeux compatible avec les 120 hertz et les connaisseurs savent qu'il y à une grande différence chez les fabricants , exemple un smartphone compatible avec le taux de rafraîchissement 120 hertz peut très bien que proposé 1 ou 2 jeux compatible avec les 120 hertz comme par exemple le soit disant fameux Oneplus 8 T et le Rog phone 3 lui peux en proposé plus d'une dizaine d'où l'intérêt des smartphones gaming

    Pour ce qui est du défilement de l'écran , 60 hertz me suffira amplement comme ça l'a été jusqu'à présent et je n'aurai pas à surveiller la jauge de batterie ni utilisé un chargeur ultra rapide 65 watt qui fera chauffé ma batterie et epuisera sa longévité


  • Ali Gator depuis une semaine Lien du commentaire

    Je ne peux pas reprocher à Apple le fait d'avoir sabré le 120 Hz au profit d'une meilleure autonomie. Mais la meilleure décision aurait été de donner le choix à l'utilisateur de passer du 60 au 120 Hz selon ses besoins. Apple a un peu trop tendance à imposer ses choix, et c'est bien dommage.


  • Papounet UT depuis une semaine Lien du commentaire

    Salut,

    Surtout qu'avec le prix des forfaits 5G ça va être la douloureuse pour le commun des mortels.
    Seul ceux qui gagnent bien leur vie pourront se le payer.
    Si Free fait comme pour le fixe et le mobile question tarification peut-être que les prix baisseront s'il met encore un coup de pied dans la fourmilière.

    Pour ceux qui n'ont déjà pas la 4G ou très peu de débit avec, ça ne s'arrangera guerre.
    Ce sera même pire pour eux si une antenne n'est pas à proximité étant donné que la 5G porte moins loin que la 4G.


    • Antoine Engels
      • Admin
      depuis une semaine Lien du commentaire

      Totalement d'accord. J'ai vu les prix des premiers forfaits 5G d'Orange, c'est absurde.
      Free a annoncé des offres 5G pour la fin de l'année il semble, j'attends de voir.
      Perso je vis en Allemagne, mon forfait 4G tout illimité me coûte 40 balles par mois (contre 20 avec Free quand j'étais encore en France) donc je ne veux même pas imaginer le prix de la 5G ici.


  • Le prétexte de l'autonomie est de l'enfumage comme le prétexte écolo pour ne pas mettre de chargeur dans la boite.
    Il suffisait de mettre le 120Hz désactivable au choix pour ceux qui voulaient plus d'autonomie, surtout que la 5G ça ne court pas encore les rues...
    Chez Apple il ne faut pas chercher très loin, tout est question d'argent, point barre!


    • Yenam depuis une semaine Lien du commentaire

      Tu penses que les utilisateurs d’iPhone arriveraient à trouver l’option dans les réglages? :p
      C’est tellement vrai pour l’argent malheureusement, mais par contre c’est le cas de tout le monde. À part Fairphone je ne vois pas quel constructeur n’est pas vénal. Dans 3-4 ans ce sera pareil sur Android, plus de chargeur et plus d’écouteurs :/


  • Phaeton depuis 2 semaines Lien du commentaire

    J'aime beaucoup cet article, truffé d'arguments objectifs (ce n'est que mon avis), y compris le petit "tacle" à Samsung à propos de l'autonomie de ses smartphones 5G.
    Je pense que l'autonomie des batteries reste l'argument prioritaire de la majorité des acheteurs. Et TOUS les constructeurs planchent sur le problème depuis longtemps, sans y trouver de réelle solution autre que celle d'augmenter la capacité des batteries, et donc également les dimensions des appareils.
    De plus, les différences obtenues entre les différents téléphones testés ne sont pas vraiment remarquables.
    Les écrans 90/120Hz ou/et plus encore, c'est, à mon sens, un argument marketing, au même titre que le nombre de capteurs photos, ou les mégapixels, ou la puissance des zooms, ou encore les mégahertz des CPU, etc.
    Ça aide à déterminer un choix, pour diverses catégories d'acheteurs.


  • Yenam depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Très sympathique réflexion, très pertinente aussi!
    Par contre, dans le monde de La Fontaine c'est plutôt la cigale que la sauterelle qui a la vision à court terme :p


  • "moutons illectroniques" 😁 Bien trouvé 👌

    Comme tu le dis Antoine, la 5G c'est plus vendeur, tout simplement. Pour l'acheteur moyen, la 5G lui parle, alors que les 120 Hz... Quant à vouloir préserver l'autonomie, cela peut s'entendre, surtout que ça n'a jamais été le point fort des iPhones. Étant donné qu'Apple a enfin réussi à produire des iPhones relativement autonomes, ils n'avaient peut-être pas envie de donner l'impression de revenir en arrière sur ce point-là. Enfin, a-t-on déjà vu Apple tout donner d'un coup sur l'un de ses produits ? Là c'est la 5G, l'année prochaine ce sera la 5G + le 90 Hz, l'année suivante ce sera la 5G + le 120 ou le 150 Hz, etc... Apple est le champion pour jeter ses graines une à une à ses pig... euh... à ses acheteurs. 😁 Je plaisante, les iPhones sont de très bons produits, bien que vendus beaucoup trop cher, mais ils ne me correspondent tout simplement pas. Et c'est un utilisateur d'iMac et d'Android qui le dit, je suis donc vraiment objectif. Je n'ai AUCUN parti pris sur le sujet, je suis acheteur du produit qui me correspond, je n'ai aucune religion dans ce domaine.

    Sinon je partage pleinement tes conclusions 5G vs 120 Hz et sur l'envie de profiter tout de suite.


  • Pour en ajouter un couche, avec les polémiques sur la 5G, il aurait mieux fallu les 120Hz que la 5G, je connais quelqu'un qui ne veux pas de 5G dans son iPhone de peur des ondes (c'est pas moi)

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition