NextPit

Test de l'année 2021: Beaucoup d'attentes pour encore des déceptions au final

Test de l'année 2021: Beaucoup d'attentes pour encore des déceptions au final

L'année 2021 était censée être meilleure que sa prédécesseure, qui nous a valu une pandémie mondiale sortie de nulle part. Mais les 365 derniers jours ont-ils vraiment été plus convaincants que les précédents ou est-ce que 2021 a failli à sa mission? La réponse dans ce test complet de l'année écoulée par NextPit.

Note

Plus

  • Un vaccin découvert et inoculé 8,47 milliards de fois
  • L'industrie culturelle a survécu
  • L'Euro 2020 a enfin eu lieu
  • Les voyages spatiaux privés
  • Squid Game

Moins

  • La Covid n'a pas renoncé et a sorti le joker Omicron
  • La surmortalité dans de nombreuses régions
  • L'Afghanistan de nouveau aux mains des Talibans
  • L'économie en crise
  • La sortie de la deuxième saison de Tiger King

Prix et disponibilité

L'année 2021 a été totalement gratuite pour la plupart des gens. L'univers l'a déployée dans nos vies le 31 décembre 2020 à 23h59 dans le monde entier sous forme de mise à jour OTA. Comme chaque année, il y a eu partout dans le monde des personnes qui ont voulu arrêter cette mise à jour invisible avec des feux d'artifice. Mais selon les scientifiques, ce projet est aussi vain que de combattre les pandémies par la volonté plutôt que par la médecine.

Autant avancée que soit la médecine, 2021 a encore coûté la vie à de nombreuses personnes. Comme il ne faut jamais privilégier certaines personnes, je ne citerai pas dans ce test les célébrités décédées. Dans la mort, nous sommes tous égaux, chez NextPit aussi.

2021 – Design et finition

En ce qui concerne le design, l'univers s'est fortement inspiré de du modèle précédent. Contrairement à l'année à venir, 2021 n'était pas une année bissextile, il y avait donc 12 mois, 52 semaines et environ 365 jours. C'est une bonne chose, car sinon, nous serions très mal à l'aise sur la Terre.

J'ai aimé

  • Les 51 week-ends durant lesquels nous avons pu échapper à l'emprise du capitalisme
  • Le bon rapport jour/nuit pendant les mois d'été
  • Les deux éclipses de lune

Je n'ai pas aimé

  • Les 52 lundis, 261 jours ouvrables, ce qui a fait un total de 2.088 heures de travail
  • Le changement d'heure toujours pas aboli
  • Le peu de nouveautés

Rien ou presque n'a changé dans le design général de l'année 2021. Mais l'expérience a montré qu'il n'y a vraiment de nouveautés qu'une génération sur quatre. Les années bissextiles sont nettement plus amusantes, mais 2021 a plutôt fait confiance à des qualités connues.

Ainsi, les journées d'été ont été une fois de plus très bonnes, du moins en Europe centrale. Les heures d'ensoleillement ont été nombreuses et les nuits suffisamment chaudes pour permettre aux humains de traverser la planète. Nous, les humains, aimons tout simplement parcourir certaines distances en un minimum de temps.

Mais dans la plupart des systèmes sociaux, nous n'avions guère le temps de le faire. Depuis que le "capitalisme" a été mis en place il y a de nombreuses années, il nous vole chaque année 2.088 heures de notre temps de vie. Dans le meilleur des cas bien sûr. L'histoire de l'humanité doit de toute urgence s'améliorer dans ce domaine. Pourquoi travaillons-nous tous à l'accélération de notre productivité par des machines, alors que le travail ne raccourcit pas pour autant? L'univers devra clairement faire mieux l'année prochaine!

Particularités: Vaccination, course à l'espace et Squid Game

Comme particularités, nous pouvons rétrospectivement attribuer à l'année 2021 quelques points positifs. L'humanité a inventé des vaccins en un temps record pour pouvoir enfin revoir Harry Styles en live. De plus, la navigation spatiale a été privatisée afin que les seigneurs de l'industrie puissent nous cracher sur la tête depuis encore plus haut. Pour se détendre, on a eu droit à Squid Game, qui a répondu comme un gant au goût du public après le confinement.

J'ai aimé

  • Les vaccins anti-Covid en plusieurs variantes
  • Le retour des artistes sur scène, surtout Harry Styles haha
  • Squid Game

Je n'ai pas aimé

  • Les vols spatiaux réservés aux 0,01 % les plus riches
  • La terreur en Afghanistan qui continue de progresser
  • L'environnement qui semble devenir encore plus fou
  • La crise économique

Dans le même concept structurel, l'année 2021 a toutefois réservé une multitude de surprises. En premier lieu et la rétrospective annuelle de Google le confirme: la série de Netflix Squid Game. Je dois avouer que je ne m'y suis pas trop intéressé. Mais je me suis quand même fait expliquer le concept et je peux comprendre la hype. Après une année 2020 remplie de confinements, voir des gens s'affronter dans des jeux pour enfants et se tuer, cela ressemble à de l'extase et à une véritable bouffée d'oxygène après tous ces confinements.

Mais nous avons aussi réussi à nous libérer en grande partie de la Covid-19. Bien que nous ayons planté les premières aiguilles de vaccination dans des bras avec un peu d'incertitude, après 8,47 milliards de vaccinations plus tard, il faut le dire: le monde a réussi à produire en moins d'un an, un vaccin efficace et, dans la plupart des cas, inoffensif. Une prouesse qui a pris beaucoup plus de temps lors des épidémies et pandémies passées.

Business Insider CoVid
En comparaison, voici le temps qu'il a fallu pour développer d'autres vaccins / © Business Insider.

Pour tout cela, 2021 restera dans les livres d'histoire, mais malheureusement, ce nombre sera aussi celui des pages sombres. Les talibans ont ainsi pu reprendre l'Afghanistan et l'environnement semble continuer à se détériorer suite réchauffement climatique. De vastes régions d'Allemagne ont été inondées et, à la fin de l'année, plusieurs tornades ont balayé les États-Unis. 2021 a ainsi montré, même aux portes des principaux décideurs, à quel point nous serons impuissants si nous ne nous attaquons pas au réchauffement climatique.

Paralysée par cette tâche titanesque, l'humanité a préféré se plaindre de choses apparemment plus importantes. En 2021, nos colis sont arrivés avec plus de retard ou parfois pas du tout. Une aberration qui a été causé par un fait étonnamment simple. Un navire était bloqué dans le canal de Suez. Et libérer un porte-conteneurs de 200.000 tonnes n'est pas si simple. Il aurait fallu un navire de 400.000 tonnes pour le soulever mais comme il n'y en a pas, il a fallu faire appel à quelques pelleteuses. Personne n'aurait pu imaginer cela en 2020!

Performances: L'écart entre les intelligents et les naïfs continue de se creuser

En 2021, l'humanité a fait de nombreux progrès et pas seulement au niveau mondial. Cette année, nous avons absorbé avec une soif de savoir presque irrépressible des informations sur les virus, les règles d'hygiène, les NFT, la Crypto, Elon Musk, Billie Eilish, Biontech, Moderna et tous les autres vaccins. Alors que beaucoup se sont formés, la méfiance envers le consensus que nous devons régulièrement établir pour le bien de tous a toutefois diminué.

J'ai aimé

  • La soif de connaissances de nombreuses personnes dans le domaine de la médecine
  • Les progrès en matière d'égalité, de tolérance et d'ouverture d'esprit

Je n'ai pas aimé

  • L'augmentation de la méfiance envers la science
  • Les agitateurs populistes qui ont incité d'autres peuples
  • Les regards encore trop détournés

Alors que l'humanité tente de franchir avec détermination l'énorme obstacle appelé Covid-19, nous acquérons de nouvelles connaissances téraoctets après téraoctets. En effet, à l'instar de Luhmann, tous les systèmes sociaux se concentraient en 2020 sur le soutien des systèmes médicaux et scientifiques. En 2021, nous avons enfin eu le temps d'avaler ces pillules de connaissances.

La science passionne et partout dans le monde, il y a des gens qui ont commencé à faire confiance aux statistiques, aux avis d'experts et aux thèses réfutables. Mais le système de la science fonctionne différemment du cercle d'amis privés et certaines personnes ont du mal à s'en accommoder. Les scientifiques n'ont pas d'opinions, ils ont des résultats et formulent des thèses sur la base de ces résultats et il s'agit de les réfuter pour aller de l'avant. Et lorsque les scientifiques tentent de réduire l'écart entre la réalité et les valeurs mesurées, certains y voient de la mauvaise volonté.

Il est en effet difficile de comprendre qu'en science, une thèse gagne en qualité lorsqu'elle est réfutée. C'est la seule façon de découvrir ce que sont vraiment les choses. Celui qui ne comprend pas cela se sent justement floué et celui qui se sent floué n'a plus confiance. Et la méfiance est en quelque sorte la pâtée dans la gorge de ceux qui veulent faire du mal avec leurs propres idéologies. Un jeu dangereux dont nous devrons tous payer le prix à la fin.

Mais à une époque où tout le monde est victime, il n'y a personne à blâmer. C'est pourquoi il serait faux de laisser le regard s'assombrir sur l'année 2021. En même temps, il sera existentiel pour l'année 2022 de garder les yeux et les oreilles ouverts. L'humanité se divise en deux: les personnes informées, qui se sentent supérieures en raison de cette information et les "personnes apparemment informées", qui ne veulent plus s'informer en conséquence. Mais comme nous voulons emmener tout le monde avec nous en 2022, nous devons, bon gré mal gré, avancer ensemble!

Voici comment 2022 pourrait corriger le tir

Vous le voyez, lentement mais sûrement, nous pouvons fixer des objectifs à atteindre en 2022! Comme c'est pratique et facile, commençons donc tout de suite:

  • Maîtriser le variant omicron
  • Obtenir une immunité collective dans tous les pays
  • Faire face à la crise économique mondiale
  • Construire des glissières de sécurité dans le canal de Suez
  • Simplement sourire un peu plus
  • Garder un œil sur le monopole des Gafam
  • Sauver les baleines de l'extinction
  • Ralentir le changement climatique
  • Envoyer une nouvelle fois le capitaine Kirk dans l'espace et le laisser finir de parler
  • Réintroduire le bouton "Dislike" sur YouTube
  • Retrouver un rapport sain à l'information, aux médias (dans les deux sens, donnant-donnant)
  • Prier pour que j'arrête de faire des blagues bancales dans mes articles

Bien, passons désormais au bilan.

Conclusion

Le bâton de relais que sa prédécesseure a mis entre les mains de 2021 était brûlant. Il est donc tout à fait impressionnant de voir combien de choses positives se sont produites au cours des 365 derniers jours. L'humanité a réussi à inventer en quelques mois (Waouh!) un vaccin contre le Covid-19 et à l'inoculer 8,47 milliards de fois dans le monde. C'est, disons, un record du monde!

Les différentes possibilités de vaccination nous ont enfin permis d'aller de nouveau à des concerts, dans des stades, des musées et à l'Euro 2021 de football. Pourtant, les personnes les plus riches du monde tentent déjà de quitter la Terre et ont ainsi révolutionné le voyage spatial privatisé. Il n'y a pas encore de classement par étoiles, mais Jeff Bezos ne semble pas se soucier de l'avis des autres. Désolé, Kirk!

Toutefois, l'année 2021 a également joué des notes sombres. Le Covid a d'abord utilisé son joker Delta, puis maintenant Omicron, et nous, les humains, n'avons pas réussi à tirer la carte Uno Reverse à temps. Ainsi, nous avons malheureusement dû faire face à une surmortalité dans de nombreuses régions du monde. L'Afghanistan est retombé aux mains des talibans et la "guerre contre le terrorisme" déclarée le 11 septembre 2011 était donc définitivement une connerie.

Au cours des 365 derniers jours, le monde a fait une fois le tour du soleil. Les pièces sont donc à nouveau en position de départ sur l'échiquier que nous appelons la vie. Si l'année 2021 n'a pas été très convaincante pour vous, vous avez de la chance, car en 2022, nous aurons enfin le temps d'améliorer les choses.

Car en 2022, nous aurons pour cela 8.760 heures supplémentaires, dont seulement 2.088 que nous passerons à travailler. Bonne année à toutes et tous!

NEXTPITTV

Derniers Articles

Articles recommandés

9 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Antoine Engels
    • Admin
    • Staff
    depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Personnellement, et je dis vraiment personnellement en dehors de mon rôle d'employé, je condamne à 100% les réactions épidermiques que certains et certaines ont pu avoir à la moindre mention de certains mots-clés dans les articles ces dernières semaines.

    Je ne parle pas du commentaire de Yenam évidemment et les personnes concernées se reconnaîtront de toute façon.

    Je l'ai déjà dit dans mon intro de notre Newsletter cette semaine. Un billet d'opinion ou d'humeur, c'est quand le journaliste sort de son rôle de journaliste et donne sa propre opinion, nécessairement biaisée et parfois clivante. Il faut accepter que l'auteur d'un article peut donner son avis et qu'on peut débattre ou décrier cet avis sans être hostile, condescendant ni insultant.

    Cependant, j'entends ce sentiment décrit par Yenam et visiblement partagé par d'autres lecteurs et lectrices. Ce sentiment d'être pris de haut et de voir NextPit, un média tech très niche, s'exprimer sur des thématiques qui ne sont pas les siennes et sur lesquelles il n'a pas de légitimité (connaissances, compétences, autorité etc.)

    Concrètement, j'estime, à titre personnel encore une fois, ne pas être, en tant que journaliste tech, légitime à me prononcer sur des sujets politiques, sanitaires, socio-économiques n'étant pas directement liés à l'industrie de la tech.

    Je me refuse d'utiliser la plateforme qu'est NextPit, et donc son lectorat, pour diffuser mes opinions sur le Covid, la vaccination etc... parce que c'est hors sujet et que je ne dispose pas de connaissances ni de compétences en la matière justifiant que j'écrive dessus plutôt qu'un autre.

    Qu'on soit clairs, l'intention de ces articles n'est pas d'abuser de notre audience pour diffuser une "doxa" de façon subversive.

    Voilà, tout ça pour dire que je comprends et je partage en partie les remarques faites sous cet article et d'autres. Parler d'un sujet qu'on ne maîtrise pas mieux que ses lecteurs est maladroit. Tout comme le fait d'en parler de façon aussi légère, avec trop peu de sources et d'éléments factuels. Mais ce n'était en aucun cas malintentionné.

    J'en ai déjà parlé à mes collègues ce matin et il faudra qu'on en discute en interne.


    • Jerome69Paris depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Antoine,
      Je ne voulais pas rabaisser l'auteur de l'article, ma réaction a été épidermique. Comme l'a très bien dit Yenam, ce site est censé parler de Tech et je n'aime pas trop qu'il s'aventure sur des sujets qui n'ont strictement aucun rapport et qui sont très clivants. Ce n'est d'ailleurs pas trop l'intérêt de NextPit de cliver, au risque de perdre du lectorat dont il a besoin. Je constate que NextPit est loin d'être le seul site à faire cela, Frandroid et Phonandroid font pareil et je ne manque pas de le leur faire remarquer. Je n'ai bien évidemment AUCUNE animosité envers NextPit, site que j'affectionne et que je lis quasi-quotidiennement, ni contre les auteurs des articles. Mais si certains auteurs ne veulent pas susciter de réactions trop vives, il leur suffit de faire comme lors de repas de famille ou entre amis, éviter la religion, la politique, le Covid (devenu une religion pour certains) et autres sujets explosifs. Il me semble qu'il existe suffisamment de sujets autour de la Tech pour arriver à trouver des idées d'articles.
      Bon réveillon à tous et à l'année prochaine !


    • Yenam depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Merci pour ton retour Antoine.
      Pas besoin d’en faire une affaire d’Etat non plus il n’y a pas mort d’homme :)
      Bonne année à toute l’équipe!


  • Yenam depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Je sais que ça part d'une bonne intention et l'effort fourni est louable mais le résultat est détestable, désolé d'être aussi direct.
    Svp Nextpit limitez-vous au domaine de la technologie, je ne viens pas ici pour recevoir des leçons de morale (qu'on soit d'accord ou pas avec le postulat n'est pas la question). Le résultat ici est un texte qui se veut fun et décalé mais qui est au final moralisateur et orienté.


    • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Depuis quelques mois (disons la sortie hasardeuse de Jérôme que j'avais pourtant soutenu) le site s'était abstenu, hors domaine de la Tech, de toute prétention morale et j'avais apprécié.
      Mais voilà "chasser le naturel, il revient au galop".

      Tout simplement, je crois que le système économique représenté ainsi se veut tout à la fois respectable et moral en étant concurrentiel et efficace. Est-ce vraiment possible ou étonnant ??
      Je constate que certains ont un avis sensiblement différent de la tonalité de l'article...


    • Jerome69Paris depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Pleinement d'accord avec Yenam et Louis.


  • Jerome69Paris depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Article dégoulinant de bien-pensance qui aurait pu être sponsorisé par les labos pharmaceutiques. Si ce n'est pas le cas, faites une demande, elle a toutes les chances d'aboutir. Rendez-vous dans le futur (proche) pour en reparler...

    A une époque pas si lointaine, les jeunes étaient "rebelles" et ne gobaient pas tout ce qu'on leur disait dans les médias. Les temps ont bien changé, le prêt-à-penser pré-digéré s'avale apparemment très bien.


  • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Moi, j'aurais pas mis 4 étoiles car nous manquons tous de recul autant sur les points positifs que les négatifs. Je ne rentre pas dans les détails volontairement.

    Confronter des infos purement technologiques avec des appréciations personnelles sur la marche du monde me semble plutôt risqué. Mais aujourd'hui peut-on se risquer à un constat plus négatif sans se voir accusé de partialité inacceptable ?

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition