Nos 5 applications Android/iOS gratuites et payantes de la semaine

Nos 5 applications Android/iOS gratuites et payantes de la semaine

Comme chaque semaine, je vais vous parler de 5 applications et jeux mobiles gratuits ou payants qui vallent le détour sur le Google Play Store et l'App Store d'Apple. À mes propres trouvailles sur les stores d'apps j'ajoute également les perles dénichées par la communauté NextPit et partagées sur notre forum. 

Des jeux mobiles aux applications de productivité, voici les 5 applications Android/iOS gratuites et payantes qui nous ont marqué cette semaine chez NextPit.

Clippit, pour surligner vos livres sans les saccager

Ma tendance maladive à scribouiller et peinturlurer mes livres de droit administratif m'a facilement coûté une plusieurs centaines d'euros après ma licence. Et je continue de me faire des ennemis parmi ceux qui m'offrent des livres parce que je les maltraite.

Je casse la tranche pour que le livre soit plus facile à tenir à une main, je plie les pages pour en faire un marque-page temporaire mais surtout, je gribouille, souligne et anote. Avec Clippit, une application gratuite, sans pubs ni achats in-app, vous pouvez surligner des passages-clé d'un bouquin et les répertorier facilement.

Il suffit de prendre une photo d'une page d'un livre via l'app ou d'utiliser une photo dans votre galerie puis de surligner les passages qui vous intéressent à la main. 

J'ai essayé de compliquer la tâche à l'IA en choisissant des bouts de phrases étranges, avec des mots inventés par exemple, mais la ROC (reconnaissance optique des caractères) s'est avérée plutôt précise dans l'ensemble.

Chaque passage est regroupé dans une liste sous forme de widget. Vous pouvez y associer des tags afin de trier tous vos extraits au fur et à mesure que votre corpus s'agrandira. Fini les stabilo et les post-it!

5 apps week 51 clippit
Clippit est une solution pour les lecteurs maniaques qui refusent d'abîmer leur sacro-saint manuscrit. / © NextPit

Vous pouvez télécharger l'application Clippit depuis le Google Play Store.

Happyer, un journal de suivi émotionnel

Happyer est une app de suivi de votre bien-être mental. Concrètement, vous pouvez créer des entrées de "journal", en précisant quelles activités vous avez réalisées à une période donnée et avec qui, en y associant un niveau de "bonheur" (qui peut être négatif, neutre ou positif). 

À mesure que vous créez des entrées, Happyer vous propose un suivi et des infographies pour comprendre quelles sont les activités que vous pratiquez le plus souvent, quelles sont les personnes avec qui vous passez le plus de temps et quel niveau de bonheur leur sont associé. 

Une manière de tenter de comprendre si les personnes dont vous vous entourez et la manière à laquelle vous passez votre temps ont un impact positif ou négatif sur votre bien-être mental au fil du temps. Si, comme moi, vous êtes en télétravail depuis plusieurs mois et que vous avez du mal à dissocier les activités professionnelles de votre vie privée, où que vous allez prendre de bonnes résolutions pour 2021 et que vous voulez évaluer leur impact, Happyer peut s'avérer utile. 

5 apps week 51 happyer
Happyer propose des statistiques intéressantes pour faire le bilan émotionnel de vos activités et votre entourage. / © NextPit

Vous pouvez télécharger l'application Happyer depuis le Google Play Store ou l'App Store d'Apple.

iChooseto, pour une digital détox sans contrainte

Personnellement, je déteste la plupart des fonctions de bien-être parce que je les trouve soit trop anxiogènes (quand je regarde mon temps d'écran quotidien) et culpabilisantes, soit trop restrictives comme les modes Zen qui vous empêchent littéralement d'utiliser votre smartphone. 

iChooseto se veut une approche plus proactive mais tout en vous laissant le choix. Concrètement, vous sélectionnez parmi vos apps celles que vous aimeriez utiliser moins souvent. iChooseto affichera alors un message personnalisé afin de s'assurer que vous voulez vraiment ouvrir l'app, par envie ou par besoin, mais pas par simple ennui. 

Vous avez alors le choix entre fermer l'application concernée, ou de poursuivre mettre iChooseto en sourdine. C'est donc à vous de vous responsabiliser, de prendre la décision ou non de faire autre chose que de passer le temps sur Twitter ou de vous perdre pendant des heures à regarder les stories Instagram de vos amis. 

Et, contrairement à ce que son nom pourrait présager, l'application gratuite, sans pubs ni achats in-app n'est disponible que sur le Google Play Store.

5 apps week 51 ichooseto
iChooseto est l'une des applications de bien-être numérique la moins invasive selon moi. / © NextPit

Vous pouvez télécharger l'application iChooseto depuis le Google Play Store.

Hopa, un navigateur en tâche de fond

Hopa est un navigateur web très minimaliste qui ne requiert pas de compte et des permissions élémentaires (s'afficher en superposition à d'autres apps). Il est pensé pour une utilisation en tâche de fond. Il se présente sous forme de widget en forme de "bulle" sur votre écran d'accueil. 

Vous pouvez faire tout ce que vous faites normalement sur un navigateur web, mais la fonction la plus intéressante est la possibilité de lancer une vidéo Youtube et de poursuivre la lecture en arrrière-plan, même si vous quittez le navigateur et même si vous verrouillez votre écran.

Seul hic, je n'ai trouvé aucune information dans la fiche du Play Store ni via le site des développeurs sur une quelconque politique d'utilisation des données et de respect de la vie privée. L'app est gratuite et sans achats-in app, mais elle affiche des pubs sous forme de bandeau et parfois de pop-up lorsque vous changez d'onglet.

Personnellement, je ne vais l'utiliser que pour écouter de la musique sur Youtube et ne pas avoir à garder l'écran de mon smartphone allumé. 

5 apps week 51 hopa
Hopa est un navigateur web qui permet d'écouter de la musique sur Youtube même si votre smartphone est verrouillé. / © NextPit

Vous pouvez télécharger l'application Hopa depuis le Google Play Store.

Movie Swiper, pour choisir vos films de Noël

Je ne vais pas fêter Noël en famille cette année. Mais j'ai prévu de me faire une soirée avec ma sœur en passant par les fonctions de co-visionnage proposées par Netflix, Prime Video ou Disney+. Et je sais d'avance que je vais devoir lutter pour faire comprendre à ma chère sœur que Die Hard est bel et bien un film de Noël! 

C'est ce genre de "first world problems" que Movie Swiper veut résoudre. L'application reprend la classique mécanique du swipe, et vous invite à sélectionner les films que vous aimez ou non parmi une sélection que vous pouvez affiner en fonction de vos préférences. 

Si l'un de vos proches a swipé à droite sur le même film que vous, vous êtes alors notifiés d'un match. Une manière de prévoir à l'avance le choix d'un film pour votre soirée en famille ou entre amis. L'application contient quelques pubs, il faut se créer un compte (mail) et les séries ne semblent pas être répertoriées. Mais j'ai trouvé le concept assez sympa. 

5 apps week 51 movie swiper
Movie Swiper est un Tinder pour cinéphiles indécis. / © NextPit

Vous pouvez télécharger l'application Movie Swiper depuis le Google Play Store.

Que pensez-vous de cette sélection? Avez-vous déjà pu tester certaines des applications de cette liste? Quelles seraient vos applications de la semaine? Partagez vos avis dans les commentaires! 

À lire également sur NextPit France:

Derniers Articles

13 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Est-ce que Clipplit fonctionne aussi avec des pages web, je ne lis plus de livres papiers


  • Luna
    • Mod
    depuis 4 mois Lien du commentaire

    Je suis bien d'accord que la plupart des fonctions de bien-être numérique sont culpabilisantes à partir du moment où il suffit d'être actif pour être suspect.
    C'est un sujet qui devrait être plus débattu.


    • Salut Luna :-)

      Elles sont culpabilisantes car il faut dépenser son temps pour agir dans son réel.


      • Luna
        • Mod
        depuis 4 mois Lien du commentaire

        Et donc de où mes actions sur mon smartphone comptabilisées comme temps d'écran, ne sont pas des actions qui agissent pour mon réel et de où agir en musique par exemple serait une grave addiction ou un frein ?
        Des exemples concrets où mon smartphone est utile dans mon quotidien comme dans la navigation dans Google Maps, j'en ai des tonnes, mais ça n'empêche pas toutes ces applications bidons de bien être numérique de venir sans cesse me remettre dans le droit chemin et de venir me donner des leçons lol


      • Non mais attends quoi, je suis nouveau, laisse moi quelques jours avant de tirer à vue !


      • Luna
        • Mod
        depuis 4 mois Lien du commentaire

        Ok 😅
        Ravie de t'accueillir, je suis Luna.


      • Antoine Engels
        • Admin
        • Staff
        depuis 4 mois Lien du commentaire

        Bienvenue sur NextPit ahaha, on n'a pas le meilleur comité d'accueil mais rassure toi les gens sont plutôt sympas ici. Enfin sauf si tu mentionnes le mot interdit, le tusaiquoi, *chuchote* ....... ("Apple").


      • Luna
        • Mod
        depuis 4 mois Lien du commentaire

        Le mot interdit parlons en, c'est de lui que l'on parle le plus


      • En fait, tu savais très bien naviguer sans Google maps, la question c'est pourquoi tu ne le sais plus aujourd'hui.
        C'est pour moi le cœur du problème avec les smartphones.


      • Luna
        • Mod
        depuis 4 mois Lien du commentaire

        C'est vrai qu'avant j'avais des disques, des livres que je n'ai plus, des magazines que je m'achetais dans le train, des cassettes pour enregistrer mes chansons à la radio, mais tout ça n'existe plus , on nous a demandé d'évoluer, pour nous reprocher aujourd'hui de faire sur smartphone ce que l'on faisait déjà avant sans témoin de connexion.


      • Quand "on" (la pression sociale) me demande de changer, de m'adapter, ... mon premier réflexe c'est de me demander pourquoi ? Du coup, je "m'adapte" plus rarement que cette pression voudrait me l'obliger... et j'essaie de trouver de bonnes réponses.

        M'imaginer répondre systématiquement et positivement à toute injonction sociale me file de l'urticaire.
        Je suis normal, Docteur 😉


      • Antoine Engels
        • Admin
        • Staff
        depuis 4 mois Lien du commentaire

        On peut aussi prendre la logique inverse. De nombreuses évolutions qui auraient pu se faire de manière naturelle se heurtent à une résistance pas toujours légitime et "forcent" cette injonction sociale en réaction (coucou la 4G il y a 10 ans, coucou la 5G en 2021).

        nas

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition