De Realme à Redmi, comprendre l'arborescence des fabricants de smartphone chinois

De Realme à Redmi, comprendre l'arborescence des fabricants de smartphone chinois

Face à l'hégémonie, ou en tout cas la surreprésentation des fabricants chinois sur le marché des smartphones, des questions comme "Redmi et Realme appartiennent-ils à la même entreprise?" surgissent de temps en temps. J'ai donc décidé de faire le point sur cette arborescence de constructeurs. 

Redmi est-il vraiment indépendant de Xiaomi? Le groupe BBK, c'est quoi déjà? Ce genre de doutes prend de l'ampleur à chaque fois qu'une nouvelle filiale est annoncée. Les entreprises chinoises adoptent généralement la stratégie consistant à lancer de nouvelles marques lorsqu'elles souhaitent toucher un nouveau public.

Jeunes, joueurs, passionnés de technologie, etc... De la même manière que les entreprises d'autres pays lancent de nouvelles lignes de produits, les entreprises chinoises créent une nouvelle marque à part entière. La segmentation est facilitée par la taille du marché chinois, et finit par porter ses fruits dans le positionnement global des marques.

La confusion entre les différents noms est aggravée par l'utilisation de termes tels que "indépendant", ce que Poco - une filiale de Xiaomi créée en tant que gamme "flagship killer" - a déclaré alors même que son Poco F3 est une version rebrandée du Redmi K40, sorti en Chine.

Prenez un raccourci

family tree
Album de famille / © NextPit

BBK Electronics

Samsung est le plus grand fabricant de smartphones au monde, n'est-ce pas? Selon la façon dont le classement est effectué, la réponse peut être très différente. Par exemple, en additionnant les chiffres de vente de 2020 selon les données du cabinet de conseil Counterpoint, les marques chinoises appartenant au conglomérat BBK Electronics laissent derrière elles Xiaomi, Huawei, Apple et Samsung.

CY 2020
La somme des ventes d'Oppo, Vivo et Realme en 2020 a dépassé le total de Samsung / © Counterpoint Research

Le fabricant de produits électroniques a créé la marque Oppo - qui était initialement connue pour les lecteurs de DVD, et dont on se souvient chez NextPit pour les lignes Find, Ace et Neo - en 2004, puis Vivo en 2009.

Pete Lau, dirigeant d'Oppo Mobile, a lancé OnePlus en 2013, se différenciant initialement par la politique de prix agressive et le modèle de vente en ligne. Malgré cette "indépendance", de nombreux modèles OnePlus partageaient les mêmes caractéristiques techniques que les appareils Oppo, surtout dans les premières années.

Une autre filiale de BBK a été lancée en 2018, Realme. Alors que OnePlus est arrivé avec la proposition du "flagship killer", Realme a commencé à l'autre bout du marché, en proposant des modèles abordables destinés au jeune public.

Iqoo
iQOO est la plus récente filiale de BBK (pour l'instant) / © iQOO/Vivo/BBK

Vivo, quant à lui, a donné naissance à la marque iQOO en 2019, initialement avec une ligne premium. En Inde, la marque est traitée comme indépendante, ce qui n'est pas encore le cas sur d'autres marchés. Le degré d'indépendance des différentes divisions de BBK Electronics varie, mais généralement, chacune d'entre elles dispose d'un écosystème distinct de produits et même d'OS personnalisés:

  • Oppo - ColorOS ;
  • Vivo - OriginOS (anciennement FuntouchOS) ;
  • OnePlus - OxygenOS ;
  • Realme - Realme UI (comprend toujours des références à ColorOS) ;
  • iQOO - iQOO UI.

Xiaomi Corporation

Dans le cas de Xiaomi, le degré d'indépendance de ses filiales est un peu moins élevé que celui de BBK. Plusieurs modèles lancés par une division finissent par arriver sur le marché sous un autre nom et une autre marque.

Xiaomi Redmi Note 10 Pro NextPit 4
Redmi est né comme une ligne de smartphones abordables de Xiaomi / © NextPit

Redmi est née comme une ligne de smartphones abordables en 2013, étant annoncée comme une marque distincte en 2019, au moment du lancement du Redmi Note 7.

Poco, quant à lui, tire son origine du succès du Pocophone F1, sorti en août 2018. La marque est née avec une proposition similaire à OnePlus, avec des spécifications premium à un prix plus abordable. Le second modèle, en revanche, ne sera commercialisé que début 2020, avec le Poco X2 (basé sur le Redmi K30).

Le degré d'indépendance des différentes marques de Xiaomi étant considéré comme inférieur à celui des marques de BBK, les chiffres de vente de Redmi, Poco et Black Shark (destiné au segment des joueurs) sont généralement répertoriés aux côtés de ceux de la société mère par les analystes et les cabinets de conseil en marché.

AndroidPIT xiaomi blackshark 2 hero
Black Shark n'est pas répertorié comme indépendant, mais est le plus différencié parmi les marques de Xiaomi / © NextPit

Le groupe Xiaomi contrôle ou détient une participation dans d'autres marques, dans des segments tels que les wearables - Huami, AmazFit -, la maison connectée - MiJia, YeeLight, Xgimi -, le transport personnel - NineBot/Segway -, les services publics à domicile - Chunmi, Viomi, Zhimi, Roborock... - et bien plus encore.

Huawei Technologies

Dans le cas de Huawei, la lignée est beaucoup plus simple par rapport à ses rivaux, traditionnellement plus verticale en termes d'organisation, la seule filiale importante du groupe chinois est Honor. La marque a été vendue fin 2020 à un consortium d'entreprises locales, dans un contexte de restrictions commerciales imposées par les États-Unis.

Comme certains de ses rivaux directs, Honor est né comme une ligne abordable de Huawei, profitant de la chaîne d'approvisionnement et de la logistique de la société mère. Cela est devenu un obstacle lorsque les sanctions nord-américaines ont menacé la continuité de la marque, en affectant, par exemple, l'achat des composants utilisés dans les appareils.

Groupe Lenovo

Lenovo est surtout connu sur le marché occidental des smartphones pour la marque Motorola Mobility - à ne pas confondre avec Motorola Solutions, spécialisée dans les infrastructures télécoms - acquise en 2014 auprès de Google.

NextPit Motorola Moto G 5G Plus front
Absorbée par Google en 2011/2012, Motorola a été vendue à Lenovo en 2014 / © NextPit

Le groupe possédait également les marques LePhone et ZUK, aujourd'hui retirées, et comprend actuellement l'allemand Medion, et la ligne Legion pour le gaming.

TCL Corporation

Le groupe TCL est un autre de ceux qui ont absorbé des marques occidentales, concédant sous licence le nom du français Alcatel et du canadien BlackBerry (cette dernière prenant fin en 2020). Outre les appareils de sa propre marque, TCL est actuellement responsable de la gamme Palm, essentiellement limitée aux États-Unis.

palm phone 11 e1539611645158
Le Palm d'aujourd'hui est très différent de l'époque de la marque. / © Palm/TCL

Autres groupes chinois

La liste des filiales du pays asiatique spécialisées dans les smartphones comprend également:

  • Nubia, créé par ZTE;
  • Infinix, Itel et Tecno - du groupe Transsion, forts surtout en Afrique et en Asie.

Le marché chinois des smartphones compte également des dizaines d'autres marques indépendantes telles que Meizu, Umidigi, Hisense, Ulefone, Coolpad, Gionee, Doogee, dont beaucoup ont une participation discrète sur le marché occidental, mais que l'on peut trouver chez les géants de la vente en ligne.

Avons-nous oublié des marques dans notre arbre généalogique? Avez-vous un favori parmi les entreprises mentionnées? Faites-le nous savoir dans les commentaires.

Derniers Articles

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • ben moi j'ai un vernée appolo , un des rares équipés d'un décacores, marche plutôt bien, surtout pour le prix arrivé livré un peu plus de 80€, 4 go de ram, il manque rien.