Test du OnePlus 9: Le flagship plus Nord que Pro

Test du OnePlus 9: Le flagship plus Nord que Pro

Le OnePlus 9 que j'ai testé est le petit frère bâtard du OnePlus 9 Pro et constitue la porte d'entrée plus abordable mais aussi plus limitée du catalogue de smartphones haut de gamme du fabricant chinois. Mais est-il plus intéressant que ses concurrents comme le Xiaomi Mi 11, le Samsung Galaxy S21 voire même les OnePlus 8 et 8T?

Note

Plus

  • L'écran Amoled 120 Hz
  • Autonomie solide
  • L'objectif ultra grand-angle 50 MP
  • Le mode nuit Night Sight
  • La puissance brute du Snapdragon 888
  • Le prix

Moins

  • Pas de téléobjectif
  • Pas de charge sans-fil 50 W (limitée à 15 W)
  • Thermal throttling agressif
  • Design peu inspiré (mais de beaux coloris)
  • Pas de certification IP68

Mon avis sur le OnePlus 9 en bref

Le OnePlus 9 se décline en deux configurations de 8/128 Go et 12/256 Go vendues respectivement 719 et 819 euros pour une sortie officielle le 26 avril prochain. Un prix en hausse de 20 euros par rapport au OnePlus 8 de l'an dernier et 120 euros face au OnePlus 8T, pourtant très similaires techniquement.

Et à ce prix-là, il se pose en concurrent direct de l'excellent Xiaomi Mi 11 que j'ai testé récemment tout comme du très bon Samsung Galaxy S21 testé par mon confrère Ben. 

On retrouve un Snapdragon 888, un écran Amoled de 6,55 pouces en 120 Hz, le même objectif ultra grand-angle "free form" de 50 MP du OnePlus 9 Pro ainsi que la même batterie de 4500 mAh. En revanche, il faut composer avec l'absence de téléobjectif, du "vieux" capteur principal Sony IMX689 (contre IMX789 sur le Pro), la charge rapide en 15 Watts (contre 50 Watts sur le Pro) et l'impasse sur la certification IP68.

OnePlus a, comme chaque constructeur Android, fait de son flagship de base, le modèle "vanilla" comme le disent les technophiles anglophones, le smartphone le moins intéressant de son catalogue haut de gamme. Et j'ai du mal à voir son rapport qualité/prix, certes bon, compenser le manque d'innovation par rapport aux smartphones haut de gamme du fabricant sortis l'an dernier. 

Design peu original mais un très beau coloris

Comme le OnePlus 9 Pro, le OnePlus 9 présente un design assez classique pour un flagship.  Mais le coloris est comme toujours très bien fait et contribue vraiment à embellir le smartphone. 

En bref, j'ai aimé: 

  • le coloris Winter Mist rosé et son effet miroir 
  • le module photo assez fin en reflief

En bref, je n'ai pas aimé:

  • pas de port microSD
  • design très convenu
  • pas de certification IP68
  • l'écran plat (choix subjectif loin d'être majoritaire, je sais)
NextPit OnePlus 9 side
Le dos du OnePlus 9 reflète un dégradé de violet devenant de plus en plus opaque / © NextPit

Pour mon test, j'ai eu droit au coloris Winter Mist aux tons violets/pourpres dont les reflets créent un effet miroir rosé très sympa. J'ai aussi l'impression que le revêtement au dos s'aventurait à opérer un dégradé en diagonale en partant du coin supérieur gauche. Sur cet axe, la surface au dos devient de plus en plus opaque, un peu comme une brume hivernale finalement. En tout cas l'effet est très réussi. 

L'écran du OnePlus 9 est plat contrairement à celui du OnePlus 9 Pro mais son dos est légèrement incurvé avec une inclinaison similaire à celle d'un verre 2.5D de Samsung. On retrouve le très pratique interrupteur ou "Alert Slider" iconique de OnePlus. 

NextPit OnePlus 9 usb
L'écran du OnePlus 9 est plat mais son dos est légèrement incurvé. / © NextPit

Le triple module photo est disposé verticalement dans un îlot rectangulaire ce qui n'a rien d'original mais il a au moins le mérite de ne pas trop dépasser en relief. Avec ses 192 grammes, le OnePlus 9 n'est pas trop lourd pour un flagship.

En revanche, l'absence de port microSD est dommage et celle d'une certification IP68 l'est encore plus, surtout pour un smartphone censé être un flagship.

Globalement, le design du OnePlus 9 est vraiment très convenu, un peu trop à mon goût. Je ne sens pas assez de différences par rapport aux itérations de l'an dernier. Mais le très beau coloris et ses effets métallisés sont tout à fait dignes d'un smartphone premium. 

Encore un très bel écran Amoled 120 Hz

Le OnePlus 9 embarque un écran Fluid Amoled de de 6,55 pouces d'une résolution en Full HD+ 2400 x 1080 pixels, soit 402 ppi, au format 20:9.  On retrouve également un taux de raffraîchissement de 120 Hz adaptatif, une luminosité maximale de 1100 nits ainsi qu'un taux d'échantillonnage tactile de 240 Hz.

En bref, j'ai aimé: 

  • le taux de raffraîchissement de 120 Hz
  • la luminosité max de 1100 nits

En bref, je n'ai pas aimé: 

  • le taux de raffraîchissement adaptatif "intelligent"
  • le taux d'échantillonnage tactile limité à 240 Hz sans le mode HyperTouch
NextPit OnePlus 9 screen
L'écran Fluid Display 2.0 et sa technologie LTPO moins énergivore est réservé au OnePlus 9 Pro.  / © NextPit

Comme presque toujours sur un flagship OnePlus, l'écran Amoled est d'excellente facture mais ne bénéficie pas de la mise à jour de la technologie Fluid Display dans sa version 2.0, réservée au OnePlus 9 Pro. L'ajout majeur est l'intégration de la technologie LTPO censée rendre l'écran du OnePlus 9 Pro moins énergivore ainsi que plus réactif tactilement et stable en matière de framerate.

C'est dommage de s'en priver sur le OnePlus 9 normal, dont l'écran n'a finalement pas grand chose de plus, pour ne pas dire rien de plus, que celui du OnePlus 8T.

NextPit OnePlus 9 front camera
Je n'ai pas pu constater le taux de raffraîchissement de 1 Hz promis par OnePlus. / © NextPit

Je regrette aussi que le OnePlus 9 fasse l'impasse sur le mode HyperTouch du modèle Pro, faisant passer le taux d'échantillonnage tactile de 240 à 360 Hz. On reste donc bloqué en 240 Hz. 

Je suis également un peu dubitatif face au taux de raffraîchissement adaptatif. En activant le compteur de FPS natif d'Android 11, j'ai pu constater qu'on passait bien de 120 Hz sur Call of Duty: Mobile à 60 Hz sur Youtube ou Netflix. Mais OnePlus annonce que son taux peut varier jusqu'à 1 Hz pour la lecture de texte ou le visionnage de photos. 

Je n'ai pas réussi à atteindre ces valeurs. En fait, le taux le plus bas auquel j'ai pu descendre est 30 Hz et ce, uniquement lorsque j'utilisais le clavier dans certaines applications de messagerie ou simplement dans des barres de recherche sur Google, Maps, Spotify ou Youtube.

Dans l'ensemble, j'ai trouvé l'écran du OnePlus 9 très bon, point barre. Et en même temps, pas besoin d'en faire des caisses ni d'y consacrer une dissertation. Je ne suis pas convaincu par tout le marketing autour du taux de raffraîchissement adaptatif et intelligent. Mais la dalle est dans le très haut du panier pour ce qui se fait sur le marché Android. 

Le Snapdragon 888 puissant mais qui chauffe

Le OnePlus 9 embarque le Snapdragon 888, le dernier SoC 5G haut de gamme de Qualcomm. On retrouve la structure tri-cluster avec un Cortex-X1 cadencé à 2.84 GHz, trois Cortex-A78 cadencés à 2.42 GHz, et quatre Cortex-A55 à 1.8 GHz. 

En bref, j'ai aimé: 

  • jouer à certains jeux en 90 ou 120 FPS
  • la puissance brute du Snapdragon 888

En bref, je n'ai pas aimé:

  • le mode Fnatic qui n'augmente pas notablement les performances
  • le framerate vraiment instable après 30 minutes de jeu
  • tendance thermal throttling

OnePlus 9

Benchmarks graphiques
Benchmarks OnePlus 9 OnePlus 9 Pro Xiaomi Mi 11 OnePlus 8T
3D Mark Wild Life 5683 5670 5702 3812
3D Mark Wild Life Stress Test 5716 5698 5697 3792
Geekbench 5 (Simple / Multi)

1119/3657

1112/3633 1085/3490

887/3113

Mémoire PassMark

32124 31891 26.333 27766

Disque PassMark

115311 112370 120.430 98574

Comme pour le Xiaomi Mi 11, certains benchmarks graphiques ne marchent pas puisqu'ils sont dépassés par rapport au Snapdragon 888. Mais vous vous doutez qu'en termes de puissance brute, le OnePlus 9 se classe dans le très haut du panier.

J'ai même été surpris d'obtenir de meilleurs scores qu'avec le OnePlus 9 Pro, alors que chacun des deux modèles avait les modes Fnatic et Gaming Pro activés. 

oneplus 9 review performance1
Même à température constante, le framerate moyen du OnePlus 9 est de 34 FPS "seulement". / © NextPit

 J'ai aussi noté une très forte tendance du OnePlus 9 à opérer un thermal throttling, une limitation des performances, dès que la température grimpe un peu. Le smartphone ne surchauffe pas physiquement, au toucher, mais il se bride très rapidement.

Sur une session de test de 20 minutes du benchmark Wild Life Stress Test, le OnePlus 9 est passé de 35 à 43°C, ce qui n'est pas anormal, mais n'a pas su garder un framerate stable, oscillant entre 13 et 42 FPS. En fait, dès que le smartphone atteint les 40°C, le framerate dégringole et reste en deça des 20 FPS. 

oneplus 9 review performance3
Une température de 43°C n'est pas dramatique pour un flagship, mais le OnePlus 9 fait sa drama queen. / © NextPit

Encore une fois, je rappelle que ces benchmark Wild Life simulent un usage peu réaliste et vraiment intense que la plupart des utilisateurs ne pratiqueront de toute façon pas. Mais je préfèrerais que OnePlus améliore son système de refroidissement plutôt que de brider ses performances pour éviter la surchauffe.

Le module photo Hasselbof

Le OnePlus 9 embarque un triple module photo co-développé avec Hasselblad dont la fiche technique est la suivante:

  • objectif principal grand-angle 48 MP: Sony IMX689, 1/1.43" (taille capteur), 2,24μm (taille pixel avec binning 4 en 1), EIS, ouverture f/1.8, équivalent 23mm
  • objectif ultra grand-angle 50 MP: Sony IMX766, 1/1.56" (taille capteur), lentilles free form, ouverture f/2.2, équivalent 14mm
  • capteur monochrome 2 MP
NextPit OnePlus 9 camera
Le partenariat avec Hasselblad est uniquement logiciel sur ce OnePlus 9. / © NextPit

Les photos du OnePlus 9 en grand-angle

Le capteur principal 48 MP du OnePlus 9 n'est pas le même que sur le modèle Pro. Il s'agit du Sony IMX689, qu'on retrouve sur les OnePlus 8 Pro, pas du Sony IMX789 plus récent qu'on retrouve sur le OnePlus 9 Pro mais nettement meilleur que le vieux Sony IMX586 du OnePlus 8T.

Le point d'orgue de ce module photo hasselblad est la colorimétrie. Je trouve que les couleurs sont légèrement saturées mais sans être sursaturées. Globalement, j'aime beaucoup le résultat, mais si je trouve les clichés trop nets.  

oneplus 9 review photo main1
Le capteur principal capteur des photos en 12 MP par un pixel binning 2x2 OCL. / © NextPit

Le point fort du capteur principal 48 MP est la prise en charge du double ISO natif, du 12-bit RAW et du 3-HDR. Cette techno 3-HDR inaugurée sur le OnePlus 8 Pro l'an dernier est censée harmoniser l'exposition de l'arrière-plan et du premier-plan, afin d'obtenir une plage dynamique plus large.

Et pour le coup, je trouve la gestion de la plage dynamique décevante par rapport au OnePlus 9 Pro. Regardez la seconde photo ci-dessous, du Vieux Musée de Berlin. Les colonnes de la façade avant sont totalement noyées dans l'ombre alors que la scène est parfaitement éclairée et que je ne suis pas à contrejour. 

oneplus 9 review photo main2
Le 3-HDR est censé élargir la plage dynamique en éclairant les éléments en arrière-plan et au premier-plan de manière homogène. / © NextPit
oneplus 9 review photo main3
Ici, les ombres sont beaucoup trop prononcées alors que la scène réelle est parfaitement éclairée. / © NextPit

Les photos du OnePlus 9 en ultra grand-angle

Le OnePlus 9 embarque le même objectif ultra grand-angle Sony IMX766 que le OnePlus 9 Pro. C'est un "upgrade" par rapport au capteur 48 MP OnePlus 8 Pro. La principale différence concerne l'intégration de lentilles dites "freeform", censées contenir l'effet de distorsion à moins de 1%.

oneplus 9 review photo ultra wide1
La photo ultra grand-angle (à gauche) n'est pas cohérente avec le grand-angle de la caméra principale. / © NextPit
oneplus 9 review photo ultra wide4
Parfois, cette incohérence a du bon comme ici, où je trouve le contraste meilleur en ultra grand-angle. / © NextPit

J'ai trouvé que les clichés en ultra grand-angle présentaient une légère incohérence colorimétrique par rapport aux clichés en grand-angle. Mais le grand capteur d'1/1.56 pouces, plus grand que celui d'un Galaxy S21, capte suffisamment de lumière pour proposer un bon niveau de détails même si on peut voir le lissage numérique par rapport aux photos grand-angle.

oneplus 9 review photo ultra wide3
Observez la texture de l'eau de la Sprée ainsi que les colonnes à gauche, elles sont moins nettes et moins détaillées en ultra grand-angle. / © NextPit
oneplus 9 review photo ultra wide5
L'effet de distorision est assez limité, même sur cet angle et cette composition pourtant propices à un effet fish eye. / © NextPit
oneplus 9 review photo ultra wide2
La plag dynamique et donc l'exposition restent assez cohérentes d'un capteur à l'autre. / © NextPit

Les photos du OnePlus 9 en zoom

Malheureusement, le OnePlus 9 ne profite pas du téléobjectif du OnePlus 9 Pro. Honnêtement, j'aurais préféré un téléobjectif, même médiocre, à un capteur monochrome de 2 MP anecdotique. 

oneplus 9 review photo zoom6
Le zoom du OnePlus 9 est purement numérique. / © NextPit

Le grossissement est purement numérique et propose un zoom de x2 jusqu'à x10. Forcément, le niveau de détails baisse considérablement dès qu'on dépasse le niveau x2. 

oneplus 9 review photo zoom4
De haut en bas, de gauche à droite: x1, x2, x5 et x10. / © NextPit
oneplus 9 review photo zoom1
Le zoom x10 du OnePlus 9 est à peine exploitable. / © NextPit

Et je trouve vraiment dommage de se priver d'un téléobjectif qui apporte tant de polyvalence et contribue à enrichir l'expérience utilisateur. Ce devrait être la norme pour n'importe quel flagship. J'ai d'ailleurs fait ce même reproche au Xiaomi Mi 11.

oneplus 9 review photo zoom5
Aucune texture sur la façade du Vieux Musée de Berlin. / © NextPit
oneplus 9 review photo zoom3
La colorimétrie et la balance des blancs est catastrophique ici, les couleurs sont beaucoup trop chaudes et l'image a la jaunisse. / © NextPit

Les photos du OnePlus 9 de nuit

De nuit, j'ai trouvé que le OnePlus 9 se comportait assez bien, comme le modèle Pro. Le mode nuit dédié, NightScape, ne fonctionne qu'avec les objectifs ultra grand-angle et principal grand-angle. Mais dans de bonnes conditions de lumière, avec des éclairages urbains, il ne force pas trop sur l'exposition et les clichés restent "naturellement" nocturnes. 

oneplus 9 review photo night1
Le lampadaire est un peu trop radiant, mais OnePlus l'empêche de cramer l'image. / © NextPit

Je trouve que le OnePlus 9 gère d'ailleurs plutôt bien les fortes sources lumineuses en empêchant les éclairages urbains de totalement cramer l'image, par exemple. Le bruit numérique est évidemment présent et le piqué en prend donc un coup.

oneplus 9 review photo night2
Le bruit numérique reste présent quand on observe le ciel. / © NextPit

Même en ultra grand-angle, un type de capteurs qui a beaucoup de mal en basse lumière, le OnePlus 9 s'en sort nettement mieux que bon nombre de ses concurrents Android.

oneplus 9 review photo night3
Je trouve ce cliché nocturne particulièrement sympa en termes d'ambiance, bravo OnePlus, et non bravo moi. / © NextPit

Globalement, j'ai trouvé que OnePlus a fait de très nets progrès en photo. Mais je trouve l'apport de Hasselblad trop limité sur le OnePlus 9 qui ne bénéficie d'ailleurs pas des dernières technos implémentées dans le modèle Pro. Le module photo est meilleur que sur le OnePlus 8 ou 8T, mais il est un cran en deçà de celui d'un Galaxy S21.

Une autonomie solide mais pas de charge sans-fil 50 W

Le OnePlus 9 embarque une batterie de 4500 mAh à double cellule et accepte la charge rapide filaire Warp Charge 65T mais pas la nouvelle charge sans-fil Warp Charge Wireless 50 Watts, réservée au modèle Pro.

En bref, j'ai aimé: 

  • l'autonomie solide
  • la charge filaire Warp Charge 65T

En bref, je n'ai pas aimé: 

  • la batterie de 4500 mAh aurait pu être plus grande
  • la charge sans-fil 50 Watts exclusive au modèle Pro (bloquée à 15 Watts sur le modèle de base)
NextPit OnePlus 8T charger
Le chargeur Warp Charge 65T, inauguré sur le OnePlus 8T. / © NextPit

Au quotidien, le OnePlus 9 a tenu 13 heures avant de passer sous la barre des 20% d'autonomie restante. C'est légèrement plus qu'avec le OnePlus 9 Pro. Un score plus que respectable alors que j'utilisais le smartphone pour mes benchmark et mes tests photo avec l'écran en Full HD+/120 Hz (taux de raffraîchissement adaptatif).

La charge rapide filaire Warp Charge 65T a déjà été inaugurée sur le OnePlus 8T, qui lui aussi a la même batterie de 4500 mAh à double cellule. J'ai pu recharger le OnePlus 9 de 0 à 100% en 30 minutes voire légèrement moins, en moyenne. 

Pour ce qui est de la charge sans-fil Warp Charge Wireless 50 Watts, j'ai malheureusement et très bêtement oublié de récupérer le chargeur sans-fil resté au bureau pour le ramener chez moi. Mais le OnePlus 9 de base est de toute façon limité à 15 Watts. 

L'autonomie du OnePlus 9 est correcte pour sa batterie de 4500 mAh alors que cette dernière est loin d'être impressionnante sur le papier. La Warp Charge 65T est toujours aussi très efficace et très plaisante à l'usage.

La fiche technique du OnePlus 9

OnePlus 9

Fiche technique
Modèle OnePlus 9
Processeur Snapdragon 888
Mémoire
  • 8 Go LPDDR5/ 128 Go UFS 3.1
  • 12 Go LPDDR5/ 256 Go UFS 3.1

Stockage extensible

Non, pas de port microSD

Connectivité 5G
Ecran
  •  
  • 6,55 pouces, AMOLED, 20:9
  • 2400 x 1080 pixels, 402 ppi
  • 120 Hz 
  • bords plats
Taille 160 x 74,2 x 8,7 mm
Poids 192 grammes
Appareil photo
  • principal grand-angle 48 MP: Sony IMX689, 1/1.43" (taille capteur), 2,24μm (taille pixel avec binning 4 en 1), EIS, ouverture f/1.8, équivalent 23mm
  • ultra grand-angle 50 MP: Sony IMX766, 1/1.56" (taille capteur), lentilles free form, ouverture f/2.2, équivalent 14mm
  • monochrome 2 MP
  • Dual LED Flash
  • Multi autofocus: PDAF+CAF pour tous les pixels, omnidirectionnel
 

Vidéo

 
  • 8K video à 30 FPS 
  • 4K video à 30/60 FPS 
  • Super Slow Motion: 720p à 480 FPS, 1080p à 240 FPS 
  • Time-Lapse: 1080p 30 FPS, 4K à 30 FPS
Capacité de la batterie 4500 mAh
Technologies de charge
  • Warp Charge 65T (filaire) 65 Watts
  • Charge sans-fil Qi 15 Watts
Audio Haut-parleurs double stéréo avec Dolby Atmos
Certification IP Non
OS OxygenOS 11 basé sur Android 11
Prix à partir de 719 euros

Conclusion

Pour 719 euros, je ne vois aucun smartphone Android capable de réellement proposer un meilleur compromis que le OnePlus 9. Peut-être que le Realme GT me fera mentir à l'avenir lorsqu'il sortira. 

Mais je vous mets au défi de me citer un smartphone avec écran Amoled 120 Hz, un Snapdragon 888, une charge rapide 65 Watts et un triple module photo correct à moins de 719 euros (les modèles China-only ne comptent pas). 

Pour autant, aussi bon que puisse être son rapport qualité/prix si on l'envisage de manière isolée, j'ai franchement eu l'impression d'avoir un OnePlus 8T entre les mains tout au long de mon test. 

Certes, le 8T a le Snapdragon 865 vieillissant, un capteur principal Sony IMX586 dépassé mais il a aussi le même écran 120 Hz, la même batterie de 4500 mAh et la même charge rapide de 65 Watts. Il faut ajouter à celà les problèmes de prise en charge de la 5G en France ou des économies indignes d'un flagship comme les bords en plastique métallisé et l'absence d'IP68.

S'il y a un smartphone OnePlus à acheter cette année, c'est le OnePlus 9 Pro. En tant qu'utilisateur du OnePlus 8T depuis sa sortie, je ne vois aucune raison de passer au OnePlus 9 de base actuellement. C'est sévère, d'autant qu'on reste sur un très bon smartphone sur le papier, mais je base ma note davantage sur le manque d'ambition du fabricant qui a encore une fois tout mis dans son modèle Pro.

Quelle note donneriez-vous au OnePlus 9, de 0 à 5?

 

Derniers Articles

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Beaucoup trop d'articles sort continuellement sur les nouveaux produits OnePlus chaque année au vue des très faible chiffres de ventes que représente OnePlus dans l'hexagone ,

    si derrière ce groupe ce cachait pas tout un conglomérat comme BBK électronique ( Oppo , realme , Vivo , OnePlus ) elle aurait disparu , mais je sais reconnaître des bon produit et OnePlus c'est fabriquer des smartphones et Oxygène OS fait tous le charme de ce dernier car les gens n'achète pas OnePlus pour la photo même avec l'aide de Hasselblad ce n'est que de la publicité car l'alliance est encore trop précoce et l'aide est surtout logiciel pour cette année , on verra si cette alliance portera ses fruits d'ici 2 ans comme le suggère le boss de OnePlus

    mais avec des prix qui augmente chaque année , OnePlus restera loin derrière car les Français achète des marques reconnues Samsung , Apple et le grand gagnant de la débâcle de Huawei , Xiaomi

    derrière c'est les autres et OnePlus et très loin derrière , car elle s'adresse aujourd'hui plus à ses fans d'antan qui l'on fait grandir en offrant des flagship killer à moitié prix ...
    mais c'était sûrement la stratégie à adopter pour rentré sur le marché Français puis comme tous bon marketing on augmente les prix ...


  • J'ai donné une note sévère au vu de son rapport qualité/prix.
    En effet, si le tarif correspond bien à du haut de gamme, pour un prix moitié moins cher on trouve des appareils que j'estime (...mais ce n'est que mon avis) bien plus intéressant.
    Quitte à vouloir se payer du premium autant viser un peu plus haut...et à le payer, bien entendu 😉


    • Antoine Engels
      • Admin
      • Staff
      depuis 1 mois Lien du commentaire

      Je suis d'accord. Je trouve les "flagships" de base de moins en moins pertinents à part pour servir soit d'épouventail et inciter à acheter les modèles plus chers soit de pillule placebo pour se persuader qu'on a du haut de gamme alors que toutes les nouveautés sont réservées au modèle pro.

      Si les fabricants pouvaient s'abstenir de sortir des téléphones bouche trou au lieu de s'abstenir de fournir des chargeurs, ça "sauverait" déjà un peu mieux la planète.


      • C'est plutôt des appeaux que des épouvantails mais le résultat n'est pas différent 😉

        Cette volonté de satisfaire tout le spectre des clients potentiels n'est qu'un leurre (pour ce cas précis) et entraîne la frustration de ceux qui auront souhaité "ne pas trop investir" dans un flagship, finalement un calcul bien mal récompensé.


  • Luna
    • Mod
    depuis 1 mois Lien du commentaire

    J'adore son design premium, son écran plat et ses douces couleurs qui en font presque oublier la lourdeur de ses performances , si ce n'est pas la définition même du style.
    Excellent Oneplus une fois de plus bravo !!

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition