Sujets chauds du moment

Les meilleurs casques VR sans fil tout-en-un à choisir en 2023

nextpit Meta Quest 3 TestX
© nextpit

Lire dans d'autres langues :

Les casques VR autonomes ou casque VR tout-en-un sont parfaits pour se mettre à la réalité virtuelle voire mixte sans prise de tête. Ils fonctionnent sans fil et ont des SoC et des batteries intégrés. Mais entre l'Apple Vision Pro, le Meta Quest Pro et le Pico 4 de ByteDance, on a plusieurs centaines d'euros d'écart de prix. Dans ce comparatif, on vous explique quel casque VR choisir selon votre budget et vos besoins.

Le comparatif des meilleurs casques VR autonomes en 2023

Sommaire:

Conseils d'achat: À quoi faut-il faire attention pour bien choisir un casque VR?

AR/VR/MR/XR: Quelle est la différence?

Les personnes qui s'intéressent à la réalité virtuelle ont probablement déjà été confrontées plusieurs fois à des abréviations telles que AR/VR/MR et XR. Il s'agit de la réalité augmentée, de la réalité virtuelle, de la réalité mixte et de la réalité étendue.

La VR, c'est-à-dire la réalité virtuelle, est un monde complètement à part, programmé comme un jeu informatique, qui isole complètement le porteur du casque du monde extérieur. L'utilisateur se déplace "directement dans le jeu" ou dans le monde simulé en conséquence.

Des capteurs et des caméras détectent les mouvements du corps et adaptent la représentation optique en conséquence. Les premiers fabricants connus sont HTC avec le Vive ou Oculus avec l'Oculus Rift de 2016 (kit de développement 2014).

Google Glass der 1. Generation
Les Google Glass de 1ère génération avaient encore un écran devant le verre des casques proprement dit / © nextpit.

La réalité augmentée, quant à elle, permet aux utilisateurs de voir librement l'environnement "réel". Généralement dotée d'un écran, comme les Google Glass, elle affiche des informations supplémentaires, d'où le terme de "réalité augmentée".

Le modèle le plus récent de cette catégorie est l'Oppo Air Glass 2 qui, malgré le haut-parleur et le microphone intégrés, n'est plus reconnaissable en tant que wearable et peut être utilisé au quotidien de manière pratiquement invisible pour les traductions en direct ou la navigation.

Microsoft HoloLens
Les Microsoft HoloLens sont volontiers qualifiées de casques de réalité mixte. / © nextpit

Dans le cas de la réalité mixte, le nom l'indique déjà, elle mélange d'une certaine manière la RA et la VR. Il convient de distinguer deux approches. D'un côté, il y a le très connu HoloLens de Microsoft ou de simples affichages tête haute dans les voitures. Ces deux approches sont à mon avis qualifiées à tort de "réalité mixte". La deuxième approche est celle de Meta Quest Pro, récemment présentée par Facebook.

Et ici, le terme MR est également justifié, car les utilisateurs voient en principe l'image générée par l'ordinateur et enregistrent la réalité réelle à l'aide d'une caméra extérieure et reçoivent en outre une représentation de cette image mélangée à l'image VR.

Ainsi, il est possible de ne représenter que certaines parties de l'image "en direct", comme un vrai clavier ou une tasse de café sur la table, le reste étant constitué de la réalité virtuelle. Dans le cas des casques tout-en-un que nous avons présentées ici, ce mode dit "Passthrough" existe pour les quatre casques.

Il ne manque plus que la XR, c'est-à-dire l'Extended Reality. Ici aussi, je parlerais d'une sorte de réalité mixte, même si c'est plutôt le terme générique de la RA et de la RM. Apple a remis ce terme sur le tapis avec son projet de lunettes Apple Glass et de casque Reality Pro. Mais d'aucuns aiment aussi distinguer les termes par la quantité d'éléments virtuels, de graphiques ou d'hologrammes supplémentaires ajoutés.

À plus ou moins long terme, je pense qu'il n'y aura plus qu'une seule forme d'ajout artificiel à la réalité. Nous sommes actuellement en plein processus de développement, de sorte que tout cela peut être un peu déroutant.

Casque VR sans fil ou filaire?

Alors que la question ne se pose même pas pour la réalité augmentée, car elle se concentre sur l'application mobile (exemple le plus populaire: Pokémon Go pour smartphone), elle se pose bel et bien pour la VR.

Et bien que cet article se concentre sur les casques VR autonomes, c'est-à-dire sans connexion câblée, on pourrait penser que la question ne se pose pas non plus ici. Mais comme nos trois candidats cités peuvent également être utilisés avec un PC performant, je vais brièvement revenir sur le sujet.

HTC Vive Pro
Les premiers casques VR, comme le HTC Vive, dépendent d'une connexion câblée au PC. / © nextpit

Les premiers casques VR comme l'Oculus Rift ou le HTC Vive étaient des casques VR filaires qui nécessitaient un PC adapté au jeu. Les modèles actuels comme le HTC Vive 2 Pro, que nous testons actuellement à la rédaction de nextpit, sont également tributaires d'une connexion câblée. L'exigence minimale pour la carte graphique du PC est actuellement une NVIDIA GeForce RTX 2060, respectivement AMD Radeon RX 5700 ou mieux.

Mais les casques VR autonomes comme les Meta Quest 2 peuvent aussi être connectées à l'ordinateur de gaming avec un câble Link si on le souhaite. L'avantage: ce n'est pas le Snapdragon X2(+) intégré au casque qui assure alors la performance nécessaire, mais la puissance du PC.

Résultat, une résolution et des performances plus élevées, ainsi que l'accès aux jeux VR exclusifs pour PC des boutiques Steam et Oculus VR. L'inconvénient : avec une connexion par câble, vous êtes fixé à un emplacement proche de l'ordinateur, indépendamment du fait qu'en règle générale, le câble est perçu comme gênant dans le jeu.

Les Meta Quest 2, Meta Quest Pro et aussi la Pico 4 proposent, en plus de la connexion par câble à l'ordinateur, une connexion via le Wifi (appelée "Air Link" chez Meta). Il suffit alors d'avoir le PC le plus puissant possible et l'accès aux boutiques Steam et Oculus VR ne connaît plus de limites.

Quelles sont les différents types de lentilles?

Qui ne connaît pas le Google Cardboard ou le Samsung Gear VR, en tant que précurseurs des casques VR actuels. En 2014 déjà, Samsung a travaillé très étroitement avec Oculus (aujourd'hui Meta). La VR de l'époque reposait sur le smartphone avec son processeur, ses capteurs et son écran.

Le Gear VR fournissait le logement adéquat pour le smartphone (de préférence le Samsung Galaxy S6) et positionnait deux lentilles de Fresnel devant l'écran AMOLED de 5,1 pouces (2560 x 1440 pixels). Et voilà, les casques VR étaient nées.

Samsung Gear VR
Le Samsung Gear VR était le précurseur des casques VR actuels et était équipé d'épaisses lentilles dites de Fresnel. / © nextpit

Les lentilles de Fresnel sont encore utilisées aujourd'hui, comme par exemple sur le Meta Quest 2, mais elles sont de plus en plus remplacées par des lentilles dites "pancake". La Pico 4 de DreamDance et Meta les utilisent toutes deux dans la Quest Pro. Vous vous demandez à juste titre quelles sont les différences entre une lentille Fresnel et une lentille Pancake.

Avant de compliquer les choses en philosophant sur la taille, l'aberration chromatique et les différentes concentrations de lumière, je vais être bref et précis: les lentilles Pancake offrent plus d'avantages que d'inconvénients par rapport aux lentilles Fresnel. Elles sont nettement plus fines et soutiennent ainsi la tendance vers des designs toujours plus légers et discrets des casques VR.

Ainsi, une lentille pancake est également de plus en plus avantageuse pour les porteurs de casques. Jusqu'à présent, le plastique est utilisé pour la fabrication. Meta laisse toutefois entendre que les lentilles pancake seront fabriquées en verre, ou avec des composants en verre. Une réponse n'a pas encore été donnée.

Les usages de la VR: Du bureau au gaming

Les quatres casques VR autonomes que nous avons présentés ici ont des domaines d'utilisation bien plus variés que ce que l'on pourrait croire au premier abord. Parmi les catégories principales, nous vous citons le divertissement, le fitness, le jeu, le bureau et le social. J'ai volontairement laissé de côté le secteur B2B, c'est-à-dire les applications professionnelles telles que les bureaux d'architectes, les médecins, la conception de voitures et la formation.

Comme exemples classiques de divertissement, on peut citer la télévision en direct, YouTube et Netflix. Le fitness s'explique de lui-même et est une bonne chose pour les personnes qui veulent brûler quelques calories sans devoir se rendre dans une vraie salle de sport. Le gaming, que tout le monde attendait en priorité, ne nécessite pas non plus d'explication.

Pour le travail, les choses sont un peu différentes : avec les Meta Horizon Workrooms, vous pouvez non seulement organiser des réunions en petites ou grandes équipes, mais aussi faire des présentations ou travailler de manière productive sur un tableau blanc depuis n'importe quel endroit du monde. Vous pouvez également emporter de nombreux documents en réunion et les partager.

Mais le télétravail est également possible avec plusieurs moniteurs virtuels. Le mode "Passthrough", qui représente votre clavier ou propose virtuellement l'un des claviers compatibles, ouvre de toutes nouvelles possibilités. Même si d'autres fournisseurs, comme Immersed Office, proposent de bonnes alternatives, Meta finira probablement par s'imposer dans ce domaine.

Et c'est là que le Metavers, tant vanté par Mark Zuckerberg, entre en jeu. Avec la Meta Quest Pro, le suivi des yeux et du visage est possible et insuffle à votre avatar virtuel une mimique faciale qui donne tout de suite plus de vie à une conversation.

Créer un espace de "jeu" suffisant

Lors de la première installation, les quatre casques VR exigent, outre la hauteur du sol, une Guardian Line. Il s'agit de la surface que vous devriez utiliser à l'avenir comme terrain de jeu VR. La taille minimale devrait être de 2 × 2 mètres et ne pas dépasser 5 × 5 mètres.

S'il y a un téléviseur ou d'autres objets fragiles à proximité, mettez-les de côté ou réduisez la surface à cet endroit. J'ai déjà réussi à frapper avec un bon élan dans ma Smart TV lors d'une partie de tennis VR. Tout s'est bien passé, mais cela aurait pu se passer autrement.

Dans la "Roomscale", on peut aussi dessiner virtuellement toute sa chambre, y compris le canapé, la table et d'autres meubles VR, les portes et les fenêtres. En fait, il est également possible de cartographier virtuellement l'ensemble de l'appartement, mais cela nécessite une application qui ne peut être installée que via sideload, ce qui n'est pas l'endroit idéal pour un mode d'emploi dans le présent article.

L'interface utilisateur et la bonne boutique VR

Les quatre casques VR que nous avons présentés fonctionnent sous Android. L'un d'entre eux ajoute sa propre interface utilisateur, comme pour les smartphones, mais au final, il s'agit bien d'Android, avec tous ses avantages, comme le sideload évoqué plus haut.

Chaque fabricant comme Vive, Oculus, Pico et Meta a son propre magasin d'applications VR. Le prix d'une application VR commence à 15 euros et se termine en général à 20 euros, voire 40 euros dans des cas exceptionnels. Il faut donc bien sûr réfléchir dans quel magasin on investit son argent à long terme.

Mais nous avons déjà appris que les trois casques autonomes supportent également les boutiques VR Oculus et Steam via un câble ou une connexion Wifi au PC. Il n'y a donc quasiment aucun risque à acheter dans ces deux boutiques,sauf si l'on ne veut pas allumer son ordinateur en permanence pour jouer rapidement à un jeu VR.

Le classique serait ici Saber Beat, l'un des jeux Meta-VR les plus populaires (uniquement pour les casques Meta), qui est actuellement offert gratuitement (jusqu'au 31.12.22) à l'achat d'une Meta Quest 2.

Pour être juste, il faut encore mentionner que l'offre d'applications des deux casques Meta-VR est nettement plus importante que celle de Pico (état décembre 2022).

L'avenir de la VR

Pour terminer cette partie du guide d'achat nextpit pour les casques VR autonomes, j'aimerais faire deux remarques. Il faudrait par exemple mentionner ce qu'il y a encore comme casques de réalité virtuelle, ou ce à quoi il faut s'attendre dans un avenir proche.

D'une part, Lenovo est également actif dans ce domaine depuis longtemps, mais ne propose ses produits, comme le Lenovo VR 700 et le Lenovo ThinkReality VRX, qu'en Chine, son pays d'origine.

Lenovo VR700 VR-Headset.
Le VR700 de Lenovo offre une résolution allant jusqu'à 4K et des capteurs 6DoF / © Lenovo.

Samsung fait également son retour, même si ce n'est pas encore concrètement avec un nouveau casque VR autonome. Jusqu'à présent, le CEO de Samsung a seulement indiqué qu'un tel casque tout-en-un était actuellement en cours de développement en étroite collaboration avec Google et Qualcomm. Les premiers résultats devraient être présentés avant la fin de l'année. Nous sommes impatients.

Et Apple aussi a probablement un Apple Glass ou un Reality One, voire un Apple Reality Pro, dans les cartons. Il y a ici des demandes de brevets permanentes, ce qui laisse supposer que l'on veut s'emparer du sujet. Mais il est bien connu qu'à Cupertino, on n'est jamais pressé.

Les meilleurs casques VR autonomes sélectionnés nextpit

Vous trouverez ci-dessous plus de détails sur les quatre casques VR autonomes qui représentent actuellement les modèles les plus prometteurs selon la rédaction de nextpit.

Le plus polyvalent: Meta Quest 2 (anciennement Oculus Quest Pro)

MaTT trägt die Meta Quest 2 und spielt in der VR.
Le Meta Quest 2 est le leader du marché, avec bon nombre de jeux exclusifs très populaires. / © nextpit

Selon Matt, qui a testé le Meta Quest 2 pour nextpit, le casque constitue une entrée vraiment accessible dans le monde de la réalité virtuelle.

C'est un casque VR relativement abordable (579 euros) et surtout plutôt complet. Son point faible est la batterie intégrée de 3640 mAh qui ne fournit une autonomie que de deux heures. La caméra Passthrough est également la seule parmi les modèles de cette sélection à être en noir et blanc et pas en couleur. La qualité d'image en souffre logiquement.

Néanmoins, dans le domaine du choix d'applications VR, le Meta Quest 2 est largement supérieur à la concurrence. Et il peut aussi être connecté à un PC à l'aide d'un câble de liaison ou d'une connexion Air Link pour accéder à la vaste offre des boutiques VR Oculus et Steam.

De même, le Meta Quest 2 est le seul casque VR de notre sélection à offrir, à titre expérimental, un taux de rafraîchissement de 120 Hz, bien que basé sur des lentilles de Fresnel. En fin de compte, il s'agit du leader du marché parce qu'il est le plus équilibré.

Le plus abordable: Pico 4 de ByteDance

Pico 4 samt Controller
Le Pico 4 de ByteDance offre le prix le plus avantageux et les meilleures caractéristiques ! / © nextpit

Le Pico 4 testé par Antoine présente, selon lui, le meilleur rapport qualité/prix sur le marché actuellement. Il est 50 euros moins cher que le Meta Quest 2 mais intègre une batterie beaucoup plus grande de 5300 mAh, des lentilles pancake, une fonction passthrough en couleur et une batterie déportée à l'arrière pour un meilleur confort.

Là où le Pico pèche par rapport au Meta Quest 2, c'est la maturité de son interface logicielle et a taille de son catalogue de jeux. Les nombreuses exclusivités de Meta ne sortiront probablement jamais sur le Pico 4. 

Mais en dehors de ça, le Pico 4 propose une excellente qualité d'image avec ses deux écrans LCD de 2,56 pouces qui offrent une meilleure résolution de 2160 × 2160 pixels. 

Les écrans, y compris les lentilles pancake, peuvent être réglés électriquement afin d'optimiser la distance entre les yeux (IPD). Ici aussi, la connexion par câble ou Wifi au PC est possible, ce qui permet d'accéder à Steam et à l'Oculus-VR-Store.

Autre inconvénient, bien que négligeable, le Pico 4 n'a pas de prise jack pour y brancher un casque. Sur le papier, le PIco 4 a tout pour plaire et pourrait sérieusement concurrencer le Meta Quest 2. Mais est-ce vraiment une prouesse face à un produit qui a déjà bien vécu et qui pourrait bientôt être remplacé par le Meta Quest 3?

Le plus cher: Meta Quest Pro

Meta Quest Pro
Meta Quest Pro / © nextpit

Venons-en à notre produit phare, le Meta Quest Pro que Matt a testé. Il a un positionnement assez particulier puisqu'il ne semble pas viser les particuliers en priorité, mais plutôt les entreprises. 

Son prix exorbitant de 1800 euros le rend de toute façon par nature très niche. Mais le Meta Quest Pro est le casque le plus abouti techniquement  Il reprend toutes les bonnes bases du Meta Quest 2 en termes de catalogue de jeux et d'interface. Mais il apporte des optimisations sur des points-clés afin de justifier son prix.

Le Meta Quest Pro est par exemple le seul à avoir le dernier Snapdragon X2+ Gen 1. De même, c'est le seul casque à avoir un Snapdragon 622 de Qualcomm intégré dans ses manettes.

L'avantage est, entre autres, que le tracking derrière votre dos est théoriquement possible. Qualcomm garde encore le secret sur le processeur et ses capacités exactes.

La capacité de la batterie n'a pas non plus été communiquée jusqu'à présent, mais elle est supposée être de 5000 mAh.Pourtant, elle offre la plus mauvaise autonomie, soit à peine une heure. 

Dans le casque, on a des lentilles pancake et une résolution de 1800 x 1920 pixels par oeil. Les avantages du Meta Quest Pro sont le suivi des yeux et du visage, qui doit donner plus de vie à votre avatar, et la caméra RGB pass-through ainsi que les lentilles nettement meilleures, même si elles doivent être ajustées manuellement de manière compliquée.

Le leader du marché: Meta Quest 3

Meta Quest 3
Le Meta Quest 3 est actuellement le meilleur casque VR/MR autonomes du marché / © nextpit

Le Meta Quest 3 que nous avons testé a clairement le potentiel de détrôner le leader actuel du secteur, le Meta Quest 2 - après des années de leadership. En termes de prix, on s'éloigne du Quest 2 avec près de 550 euros pour 128 Go, respectivement 700 euros pour 512 Go de stockage interne. Seul Mark Zuckerberg sait probablement pourquoi le fabricant a jusqu'à présent refusé une variante de stockage de 256 Go.

Hormis le petit handicap du prix, la Meta Quest 3 est actuellement le meilleur casque VR ou MR autonome. Car l'expérience de réalité mixte est exceptionnelle grâce au capteur de profondeur et aux deux caméras RGB 4 MP. Enfin, il n'est plus nécessaire de retirer les lunettes pour entrer en contact avec la "vraie" réalité. Ce passthrough fonctionne si bien que même l'écran du smartphone peut être lu sans problème.

Malheureusement, j'ai aussi quelques critiques à formuler à l'égard de la Meta Quest 3: il n'y a pas de face-tracking ni d'eye-tracking, ce qui est un peu dommage au vu des grands projets de Meta en matière d'avatars.

Mais il doit bien y avoir quelque part une justification pour le modèle Pro qui, malgré une réduction de prix radicale, reste encore assez cher. Bien sûr, la batterie ne dure que deux heures - mais personne ne fait mieux jusqu'à présent.

Le meilleur du moment: HTC Vive XR Elite

HTC Vive XR Elite
Le HTC Vive XR Elite nous semble être actuellement le meilleur casque VR autonome du marché / © nextpit

Le HTC Vive XR Elite est le dernier modèle sur le marché et a été présenté pour la première fois au Consumer Electronic Show (CES), au début de l'année.

Avec un prix avoisinant les 1400 euros, il ne s'agit pas d'un casque abordable comme le sont actuellement les Meta Quest 2 et Pico 4. Mais HTC insiste sur le fait qu'ils ne se subventionnent pas non plus en vendant vos données. C'est un petit clin d'œil à Meta et à ByteDance.

Le Vive XR Elite ne se distingue pas seulement par son design fin, mais aussi par sa construction modulaire. La batterie arrière peut être changée à chaud, ou même remplacée par un pack de batteries. Il est également possible de transformer le casque en une sorte de monture de lunettes, ce qui permet de l'utiliser de manière autonome dans un train ou un avion.

Une autre fonctionnalité clé, qui est la raison principale de notre choix est la caméra RGB 16 MP intégrée, qui en fait un casque de réalité mixte. Lors de notre test du HTC Vive XR Elite, nous avons pu utiliser notre smartphone ou un PC portable à travers les lunettes. Aucun autre casque VR autonome n'y est arrivé jusqu'à présent.

Le casque de réalité mixte NextGen: Apple Vision Pro

Apple Vision Pro
L'Apple Vision Pro marque le début d'une nouvelle ère à Cupertino ! / © NextPit

Y a-t-il quelqu'un ici qui n'a pas assisté à la keynote d'ouverture de la conférence WWDC 2023? Si oui, vous ave raté quelque chose. Apple a essentiellement inauguré une nouvelle ère en présentant un nouveau système d'exploitation appelé visionOS et le casque de réalité mixte qui va avec: l'Apple Vision Pro.

Il s'agit d'un casque VR/MR autonome à 3500 dollars, qui ne sera disponible qu'en 2024 aux États-Unis et en Autriche. D'autres pays devraient suivre immédiatement. Ce qui est spectaculaire dans ce casque tout-en-un, c'est que tous les composants ont été choisis parmi les meilleurs.

À commencer par les deux écrans Micro-OLED, qui peuvent afficher plus de 23 millions de pixels, soit deux fois la résolution 4K! Pas de batterie lourde sur le bandeau, mais un câble MagSafe qui permet de la ranger séparément dans la poche du pantalon (ou n'importe où) et donc de varier sa capacité. De manière générale, une grande attention a été portée au confort de port.

Pas moins de 2 processeurs (M1 et R1), 12 caméras et 5 capteurs garantissent une expérience de réalité mixte incomparable, pour autant que l'on puisse se fier au jugement des quelques personnes choisies. L'Apple Vision Pro ne se contrôle pas avec de vulgaires manettes, mais avec les yeux, la voix et les doigts, même si cela fait perdre une certaine haptique (vibrations).


Quel casque VR de ce comparatif vous intéresse le plus? Pensez-vous que le Pico 4 soit plus intéressant que le Meta Quest 2, en dépit de son catalogue de jeux plus pauvre? Et pensez-vous réellement qu'il y a de la place pour des casques VR à plus de 1000 euros sur ce marché? Envisagez-vous d'acheter un casque VR prochainement? Si oui, plutôt pour le gaming ou le télétravail en mode réalité mixte? 

  Le plus polyvalent Le moins cher Le plus cher Le leader du secteur Le meilleur du moment
Produit
Illustration Meta Quest 2 Product Image ByteDance Pico 4 Product Image Meta Quest Pro Product Image Meta Quest 3 Product Image Vive XR Elite Product Image
Note
Lire le test duMeta Quest 2
Lire le test duByteDance Pico 4
Lire le test duMeta Quest Pro
Lire le test duMeta Quest 3
Pas encore testé
Offre*
nextpit reçoit une commission pour les achats effectués via les liens marqués comme étant affiliés. Cela n'a aucune influence sur le contenu éditorial, et ne représente aucun coût pour vous. Pour en savoir plus sur comment nous monétisons notre contenu, rendez-vous sur notre page dédiée à la transparence.
Aller au commentaire (0)
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Articles recommandés
Derniers Articles
Notification push Article suivant
Pas de commentaire
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition