Test de la Fitbit Sense: Une bonne smartwatch sportive à l'abonnement trop cher

Test de la Fitbit Sense: Une bonne smartwatch sportive à l'abonnement trop cher

La Fitbit Sense est une montre connectée haut de gamme et pour le sport qui met un gros accent sur la pleine conscience avec un éventail de capteurs et de fonctions très complet. Mais tout cela a un prix, celui de 8,99 euros par mois en plus du prix d'achat. L'abonnement très cher de la Fitbit Sense en vaut-il la chandelle? La réponse dans mont test complet pour NextPit.

Note

Plus

  • De nombreuses fonctionnalités intéressantes en matière de pleine conscience
  • Design robuste et fonctionnel
  • Les multiples capteurs fournissent des données intéressantes
  • Une application-compagnon réussie

Moins

  • Abonnement trop onéreux
  • Fonctionnalitéz trop limitées sans abonnement premium
  • Ecosystème fermé

Mon avis sur la Fitbit Sense en bref

Avec la Fitbit Sense, vous ne devez pas seulement acheter une smartwatch, mais aussi une application dotée d'innombrables fonctionnalités et tableaux de bord d'analyse, ainsi que de nombreux contenus sur la pleine conscience. Cela semble bien, car après tout, la montre connectée sportive coûte la coquette somme de 329 euros selon le prix de vente conseillé par le fabricant. Sur diverses boutiques en ligne, la Fitbit Sense est désormais disponible pour environ 250 euros.

Mais on n'a pas tout pour cette somme, du moins pas pour toujours. Lorsque vous achetez la Fitbit Sense, vous avez droit à un abonnement Fitbit Premium valable six mois. Une fois ce délai expiré, de nombreux tableaux de bord ou exercices de pleine conscience disparaitront derrière des icônes de verrouillage.

À condition, bien sûr, que vous n'ayez pas manqué de résilier l'abonnement à temps avant l'expiration de la période d'essai. Car pour l'activer, il faut un moyen de paiement, duquel Fitbit prélèvera 8,99 euros par mois après les six mois gratuits. Ainsi, la smartwatch incluant ce supplément coûte bien 380 euros après un an, et après deux ans c'est presque 500 euros.

Même si j'aime beaucoup la Fitbit Sense, elle est tout simplement trop chère pour ce qu'elle offre. La fabrication est bonne, mais pas de première "premium". L'éventail des fonctions est considérable, mais on le retrouve également chez d'autres fabricants. Et contrairement à Fitbit, Garmin et consorts ne s'appuient pas sur un écosystème fermé.

Fitbit Sense – Design et finition

Le design de la Fitbit Sense est fonctionnel. Avec le bracelet en silicone inclus, la smartwatch sportive a le charme d'un banc de musculation et est donc moins adaptée à une tenue de soirée raffinée. Mais, et il faut aussi le dire clairement, si vous recherchez une smartwatch sportive qui ressemble simplement à une smartwatch sportive, vous obtiendrez une montre au design sport-chic avec la Fitbit Sense.

J'ai aimé:

  • Le design plus robuste que les précédents appareils Fitbit
  • Les bracelets interchangeables
  • La sensation de légèreté 

Je n'ai pas aimé:

  • Le design fonctionnel un peu ennuyeux
  • Le bracelet standard pas très durable
NextPit fitbit sense hero2
Le design de la Fitbit Sense est plus robuste que ceux des précédentes montres connectées de la marque. / © NextPit

Les bracelets peuvent être échangés et sont d'ailleurs compatibles avec ceux de la Fitbit Versa 3. Il existe quelques alternatives tout aussi sportives chez Fitbit lui-même pour environ 20 à 30 euros de moins. Amazon ou autres. proposent la panoplie habituelle des bracelets tiers allant du sportif au Milanais en or rose. Ce dernier a l'air d'avoir été saupoudré de confettis à paillettes .

En fait, vous devez tenir compte du fait que vous aurez besoin d'un nouveau bracelet tôt ou tard. Après quelques semaines d'utilisation, le bracelet en silicone fourni était déjà passablement éraflé. Je tiens à signaler que le bracelet était agréable à porter malgré ma peau plutôt sensible.

NextPit fitbit sense side2
L'écran de la Fitbit Sense est protégé par du Gorilla Glass 3. / © NextPit

Fitbit a fait un pas en avant dans la robustesse du boîtier. Il est toujours en aluminium, mais cela n'est visible qu'à l'arrière. La façade exposée est désormais protégée par des bordures en acier inoxydable et du verre Gorilla Glass 3 recouvre l'écran tactile.

Elle n'est pas particulièrement sophistiquée, mais est (en grande partie) stable et légère. La Fitbit Sense s'adapte parfaitement à la salle de sport. Cependant, elle est tout sauf un accessoire de mode, malgré les nombreux bracelets tiers.

Ecran et ergonomie

Le design sans boutons mécaniques demande un peu de temps pour s'y habituer au début, mais on s'y fait rapidement. Au lieu d'appuyer sur un bouton d'accueil, il vous suffit de serrer le boîtier de la Fitbit Sense entre votre pouce et votre index. Le retour haptique très efficace donne alors presque l'impression que vous avez réellement appuyé sur quelque chose.

J'ai aimé:

  • La résolution acceptable de l'écran
  • L'écran est facile à lire en plein soleil
  • Une ergonomie réussie

Je n'ai pas aimé:

  • Il faut s'habituer aux commandes
NextPit fitbit sense closeup2jpg
La Fitbit Sense est une montre connectée assez ergonomique. / © NextPit

Qui se souvient de l'ère avant celle des smartphones chinois, lorsque HTC avait introduit les commandes par pression avec Edge Sense sur le U11 pour ensuite bannir les boutons physiques sur le U12+? C'est à peu près ce que je ressens avec la Fitbit Sense. Le capteur de pression sur la smartwatch de Fitbit est placé sur la bordure en acier inoxydable en deux parties, qui est interrompue par une bande en plastique au centre à droite et à gauche.

En dehors de cela, il y a bien sûr l'écran tactile réactif, sur lequel on peut balayer ou appuyer. La navigation dans les menus diffère de celle d'Android Wear, mais elle est logique et on s'y fait vite.

NextPit fitbit sense wristband
Les bracelets de la Fitbit Sense sont interchangeables et marchent aussi avec une Fitbit Versa 3. / © NextPit

L'écran lui-même repose sur la technologie AMOLED, ce qui est particulièrement bon pour l'autonomie en mode toujours actif. La résolution de la dalle de 1,58 pouce est de 336 x 336 pixels. Selon le fabricant, la luminosité atteint 1000 nits; à ce propos, je peux au moins confirmer que l'écran est facile à lire dans toutes les conditions d'éclairage.

Fitbit fabrique des smartwatchs et des fitness trackers depuis de nombreuses années. Il n'est donc pas surprenant que l'écran et l'ergonomie soient convaincants. Pour les novices de Fitbit et les utilisateurs de Wear OS ou de Tizen, il faut toutefois s'habituer à l'utilisation.

La pleine conscience contre le stress

Fitbit a vraiment mis l'accent sur la pleine conscience dans sa smartwatch. Au moins depuis la pandémie de Covid 19, la santé mentale fait l'objet d'une plus grande attention, et des applications comme Headspace sont en plein essor. Qu'est-ce que Fitbit propose ici?

J'ai aimé:

  • Les nombreuses fonctionnalités autour de la pleine conscience
  • Les exercices de respiration mis en pratique

Je n'ai pas aimé:

  • Le mélange confus de fonctions premium / non premium.
NextPit fitbit sense quick icons
/ © NextPit

Tout d'abord, la Fitbit Sense mesure automatiquement l'activité électrodermale, qui fournit des informations sur le niveau de stress du porteur. Ainsi, la smartphone enregistre également ce que l'on appelle l'indice de gestion du stress sous la forme d'une valeur comprise entre 0 et 100. Cependant, si vous voulez voir plus de détails qu'un simple chiffre, vous aurez besoin de Fitbit Premium.

En plus de l'enregistrement automatique en arrière-plan, la Fitbit Sense propose également un scan EDA, au cours duquel le porteur est censé se détendre pendant deux minutes et placer sa main sur l'écran ou sur la bordure en acier inoxydable en deux parties susmentionnée. La smartwatch enregistre ensuite les réactions EDA comme indicateur de stress; même juste avant la fin de ce test, il était de zéro pour moi. Il enregistre également la variabilité de la fréquence cardiaque, qui, dans mon cas, n'était que de 36 millisecondes.

NextPit fitbit sense front heart rate
/ © NextPit

Cependant, Fitbit Premium doit ensuite analyser ces données sur une base quotidienne/hebdomadaire. Et ceux qui veulent travailler sur leur santé mentale seront également redirigés vers le service payant: Le premier exercice de pleine conscience de six minutes en anglais est gratuit; le reste des plus de 90 séances est payant.

Sur la Fitbit Sense elle-même, il existe également un exercice de respiration guidée qui dure entre deux et dix minutes et vous invite à inspirer et expirer, soit visuellement, soit par vibration. Tout comme pour l'activité physique, les différents exercices de pleine conscience et de respiration peuvent également être utilisés pour atteindre un objectif hebdomadaire en matière de santé mentale.

La Fitbit Sense offre de nombreuses fonctionnalités réussies autour du thème de la pleine conscience. Malheureusement, beaucoup d'entre elles ne sont disponibles qu'avec Fitbit Premium. Sans cet abonnement, l'ensemble de ces fonctionnalités perd un peu son sens malheureusement.

Suivi des activités sportives

La  Fitbit Sense dispose d'une impressionnante panoplie de capteurs destinés à diverses activités sportives et à la vie quotidienne, c'est certain. Mais quelle est la précision de ces données? Et pour qui cela suffit-il?

J'ai aimé:

  • Les nombreux capteurs qui génèrent de nombreux relevés
  • La précision suffisante pour les athlètes d'endurance

Je n'ai pas aimé:

  • L'écosystème fermé
  • Les extras à payer
NextPit fitbit sense heart rate
L'éventail de capteurs de la Fitbit Sense est très complet. / © NextPit

Suivi des activités sportives

Le suivi des séances d'entraînement fonctionne de manière intuitive. Il suffit de sélectionner "Workouts" dans le menu, de choisir la discipline appropriée parmi les dizaines de sports proposés, d'attendre la connexion GPS si nécessaire et d'appuyer sur "Play".

Pendant l'entraînement en cours, vous pouvez passer d'un écran à l'autre, comme la fréquence cardiaque actuelle ou la distance parcourue, en faisant glisser votre doigt horizontalement. Je trouve un peu dommage que Fitbit ne vous permette pas de créer vos propres combinaisons avec différentes données en même temps, comme la vitesse et la fréquence cardiaque.

NextPit xiaomi mi band 5 vs fitbit sense workout2
Le tableau de bord de l'application Fitbit n'est pas assez personnalisable. / © NextPit

Fréquence cardiaque

Des capteurs de pouls situés sur le poignet enregistrent les battements du cœur par voie optique. Cette méthode est simple, mais elle présente des inconvénients. Pour toute activité avec des poignets pliés ou serrés, le flux sanguin n'est pas idéalement visible, et les résultats deviennent moins précis. Ce n'est pas un problème propre à Fitbit, mais il s'applique à tous les capteurs de pouls optiques, d'Apple à Garmin en passant par Xiaomi.

Lorsque vous faites du jogging, par exemple, les poignets sont détendus et la Fitbit Sense fournit des résultats assez précis. L'écart est négligeable mais la situation est différente pour la musculation par exemple. Il suffit de tenir des haltères pendant l'entraînement des jambes pour que les résultats soient sensiblement faussés par rapport à ceux d'une sangle de poitrine. Le pouls enregistré par la Sense est alors clairement trop faible.

Il est certainement plus important de garder un œil sur votre fréquence cardiaque lorsque vous pratiquez des sports d'endurance, et la Fitbit Sense fournit des résultats suffisamment précis pour cela. En revanche, si vous comptez vos calories et souhaitez estimer les besoins énergétiques de vos séances d'entraînement HIIT avec burpees & co. en utilisant la Fitbit Sense, vous serez déçus.

De nombreux concurrents offrent la possibilité de connecter des sangles de poitrine à leurs appareils de fitness via un écosystème ouvert. Garmin, en particulier, dispose d'une très large gamme d'accessoires.

NextPit fitbit sense phone app
L'application est bien fournie mais à 8,99 euros par mois l'abonnement c'est la moindre des choses. / © NextPit

Suivi du sommeil

Comme al plupart des smartwatchs, la Fitbit Sense suit également votre sommeil. En raison de l'absence d'un laboratoire du sommeil à la rédaction, nous ne pouvons malheureusement que comparer les heures de coucher avec le journal du sommeil de l'application Fitbit et, dans chaque cas, consulter d'autres fitness trackers à des fins de comparaison, en l'occurrence un Xiaomi Mi Band 5 et une Oppo Watch.

En tout cas, les résultats des différents fitness trackers correspondent à peu près, et la Fitbit Sense enregistre également les phases de réveil nocturne. Il est également intéressant de noter que la Sense affiche la saturation en oxygène du sang pendant la nuit. Il pourrait donc être possible de déterminer une sous-alimentation due à l'apnée du sommeil.

Mais si vous voulez voir la fréquence cardiaque nocturne ou les données sur votre sommeil, vous devrez payer. Ces données sont réservées aux utilisateurs premium, ce qui je me répète, est tout simplement inacceptable pour une smartwatch qui coûte plus de 300 euros.

NextPit fitbit sense sleep screenshot
Le suivi du sommeil sur la Fitbit Sense. / © NextPit

Ceux qui veulent utiliser la Fitbit Sense pour compter leurs pas, enregistrer leur sommeil et vérifier leur fréquence cardiaque pendant les sports d'endurance devraient trouver leur compte. Cependant, la concurrence dans la même gamme de prix offre plus d'options pour les athlètes exigeants via un écosystème plus large ou ouvert.

Fitbit Sense – Autonomie

Oui, vous pouvez passer des appels avec la Fitbit Sense, elle affiche les notifications au poignet, dispose d'un service de paiement intégré (qui fonctionne uniquement avec une carte de crédit), et il existe un tas d'applications (plus ou moins utiles). Pourtant, l'autonomie est bien meilleure que celle de la moyenne des smartwatchs équipées de Wear OS ou Watch OS: selon le fabricant, la Fitbit Sense tient six jours.

J'ai aimé:

  • La batterie dure presque une semaine
  • La fonction de charge rapide

Je n'ai pas aimé:

  • Le port de charge propriétaire qui n'est même pas compatible avec les autres appareils Fitbits.
NextPit fitbit sense charger
La Fitbit Sense utilise un port de charge propriétaire. / © NextPit

Dans la pratique, je me suis contenté d'environ cinq à six jours avec environ une heure de suivi d'activité par jour et le mode Always-On désactivé. Ceux qui vont l'activer devront faire avec une plus faible autonomie.

La fonction de charge rapide est une autre caractéristique agréable: si vous découvrez en vous réveillant que vous n'aurez pas assez de jus pour la journée, vous pourrez gagner assez d'énergie pour tenir la journée en seulement 12 minutes de charge. Selon le fabricant, il faut environ 40 minutes pour passer de 10 à 80 %. Je ne l'ai pas vérifié avec le chronomètre, mais la batterie se remplit en environ une heure.

Elle n'est peut-être pas aussi poussée que ses rivales sous Wear OS ou watchOS mais en contrepartie, la Fitbit Sense tient presque une semaine en utilisation quotidienne. C'est appréciable.

Conclusion

Oui, la Fitbit Sense est une montre connectée pour le sport vraiment polyvalente qui constituera certainement un bon choix pour de nombreux utilisateurs. Cependant, elle a également de nombreuses limites.

Ceux qui souhaitent bénéficier de toutes les fonctionnalités devront débourser 8,99 euros par mois en plus des 329 euros de l'achat. En outre, l'écosystème Fitbit est fermé, ce qui signifie qu'une connexion à Google Fit est tout aussi impossible que celle à une sangle de poitrine.

La Garmin Venu et sa remplaçante, la Venu 2, récemment lancée, offrent une gamme similaire de fonctions pour le même prix et cela sans abonnement à payer. En outre, les athlètes exigeants pourront également utiliser toute la panoplie d'accessoires du fabricant, des sangles de poitrine étanches pour le triathlon aux capteurs de cadence pour le cyclisme.

Derniers Articles

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition