NextPit

Test du Corant air-Q: Plus rien ne vous échappera dans votre maison connecté

NextPit air q hero2
© NextPit

Qu'il s'agisse d'ozone, de CO2, de NOx, de température, d'humidité de l'air ou de teneur en oxygène: L'air-Q enregistre plus de paramètres que n'importe quel autre capteur de qualité de l'air, affirme son fabricant Corant GmbH. Ce capteur de la qualité de l'air ne se contente pas de vous renseigner sur la qualité de l'air, il peut aussi servir de super-nez pour les systèmes d'automatisation de votre maison connectée. Nous avons testé l'air-Q et voici notre avis complet.

Note

Plus

  • Gamme de capteurs très complète
  • Fonctionne aussi entièrement en local
  • Beaucoup de contenu de savoir-faire du fabricant et une communauté active
  • Accès à l'API (version science uniquement)
  • Support IFTTT

Moins

  • Compatibilité avec les principaux écosystèmes de maison connectée
  • Prix

Le Corant air-Q en bref

Selon le fabricant allemand Corant GmbH, il n'existe pas de capteur de qualité de l'air plus flexible que l'air-Q. Et en effet, les capteurs d'air de la série air-Q mesurent vraiment un nombre incroyable de paramètres et offrent même de la place pour une extension grâce à des capteurs supplémentaires pouvant être installés ultérieurement. Outre des applications pratiques pour Android et iOS ainsi qu'une interface de navigateur locale et basée sur le cloud, l'air-Q prend également en charge de plus en plus d'écosystèmes de maison connectée, ce qui en fait un nez prodigieux pour toutes sortes d'applications de maison connectée.

Mais commençons par le commencement: L'air-Q est disponible en quatre versions différentes. La gamme va de la variante "Light" avec un prix unitaire de 289 euros jusqu'à la version "Science" à1029 euros, capteur de méthane inclus. Le tableau suivant vous donne un aperçu des différentes versions. Nous avons testé l'air-Q dans sa version "Pro".

Comparaison des versions de l'air-Q

 
  air-Q Light air-Q Basic air-Q Pro air-Q Science
Prix 289,00€ 399,00€ 529,00€ à partir de 629,00€
Capteurs
  • Dioxyde de carbone
  • COV
  • Bruit
  • humidité relative de l'air
  • humidité absolue
  • Température de l'air
  • point de rosée
  • Dioxyde de carbone
  • COV
  • Bruit
  • humidité relative
  • humidité absolue
  • Température de l'air
  • point de rosée
  • Poussières fines PM10
  • Poussières fines PM2.5
  • Poussières fines PM1
  • Monoxyde de carbone
  • Dioxyde d'azote
  • Pression atmosphérique
  • Dioxyde de carbone
  • COV
  • Bruit
  • humidité relative de l'air
  • humidité absolue
  • Température de l'air
  • point de rosée
  • Poussières fines
  • PM10
  • Poussières fines PM2.5
  • Poussières fines PM1
  • Monoxyde de carbone
  • Dioxyde d'azote
  • Pression atmosphérique
  • Oxygène
  • Ozone
  • Dioxyde de soufre
  • Dioxyde de carbone
  • COV
  • Bruit
  • humidité relative de l'air
  • humidité absolue
  • Température de l'air
  • point de rosée
  • Poussières fines PM10
  • Poussières fines PM2.5
  • Poussières fines PM1
  • Monoxyde de carbone
  • Dioxyde d'azote
  • Pression atmosphérique
  • Oxygène
  • Ozone
  • Dioxyde de soufre
  • Capteurs supplémentaires (voir ci-dessous)
Extras Rabais de quantité à partir de 10 pièces Extensible Extensible Extensible, accès API

Pour la version Science, le fabricant propose l'air-Q avec des capteurs supplémentaires, à savoir pour le formaldéhyde (160 euros), l'ammoniac (250 euros) et le méthane (400 euros). En outre, la boutique en ligne du fabricant propose des capteurs de remplacement en cas de défaut, ainsi que des capteurs encastrables supplémentaires pour le propane (519 euros), le sulfure d'hydrogène (69 euros), l'hydrogène (289 euros), le chlore (349 euros) ou le protoxyde d'azote (379 euros). À l'avenir, une version pour le radon devrait également être disponible.

Remarque: Cet article a été écrit dans le cadre d'un partenariat entre Corant et NextPit. Cela n'a bien entendu eu aucune influence sur le contenu éditorial de ce test.

Configuration

Dans la boîte, vous trouverez, outre le capteur en forme de disque, un chargeur USB ainsi qu'un câble USB-A vers USB-C de trois mètres de long et de haute qualité. L'air-Q est conçu pour être posé, le fabricant ne prévoit pas de montage mural, et il n'y a pas non plus de possibilité de protection contre le vol. Grâce à la connexion USB-C, vous pourrez également utiliser l'air-Q avec un Power Bank, par exemple sur un chantier sans électricité, avec une consommation de 1,5 W selon le fabricant, un power bank de 10000 mAh devrait suffire pour environ 33 h d'utilisation.


J'ai aimé

  • La configuration rapide et simple
  • La prise en charge de plusieurs réseaux Wifi
  • Le fonctionnement possible sans cloud

Je n'ai pas aimé

  • Pas de possibilité de montage mural possible
  • Pas de protection contre le vol

La configuration de l'air-Q est très simple. Vous vous connectez au hotspot ouvert par le capteur d'air et saisissez le mot de passe. Vous pourrez déjà utiliser l'air-Q de cette manière, mais il est bien sûr plus pratique de donner au capteur les données d'accès de votre Wifi afin de pouvoir y accéder depuis tous les appareils connectés au réseau local. Il est également possible d'enregistrer les données d'accès à plusieurs réseaux si vous souhaitez utiliser l'air-Q à différents endroits.

air-Q von oben
L'air-Q se présente de la même manière des deux côtés et  il n'y a donc pas de possibilité de montage mural / © NextPit.

Une fois l'air-Q connecté au réseau Wifi, vous pourrez créer un compte cloud en option. Cela vous permettra de consulter les données de mesure du capteur d'air de n'importe où ou d'utiliser par exemple des services comme IFTTT. Si vous ne souhaitez pas envoyer vos données aux quatre coins du monde, vous pourrez également utiliser air-Q uniquement en local.

Capteurs

En fouillant dans l'application air-Q, on a l'impression d'être le propriétaire de son propre laboratoire. Les valeurs relatives aux différents types de poussières fines, aux gaz les plus divers et aux autres paramètres de l'air et de l'environnement défilent en temps réel. C'est fascinant!


J'ai aimé

  • L'incroyable diversité de capteurs
  • Les capteurs peuvent être remplacés et mis à jour

Je n'ai pas aimé

  • -

L'air-Q mesure un nombre incroyable de paramètres de l'air. Selon le fabricant, il s'agit du capteur de qualité de l'air le plus flexible actuellement disponible sur le marché. L'air-Q Pro est équipé de 14 capteurs au total et enregistre ainsi les valeurs mesurées suivantes:

  • Oxygène
  • Dioxyde de carbone
  • COV
  • Monoxyde de carbone
  • Poussières fines PM1
  • Poussières fines PM2,5
  • Poussières fines PM10
  • Dioxyde d'azote
  • Ozone
  • Dioxyde de soufre
  • Bruit
  • Bruit (maximum)
  • Humidité relative de l'air
  • Humidité absolue de l'air
  • Pression atmosphérique
  • Point de rosée
  • Température

Comme expliqué au début, il existe d'autres capteurs séparés pour le méthane, le sulfure d'hydrogène, l'hydrogène et l'ammoniac. En outre, Corant prévoit une version spéciale de l'air-Q capable de détecter également le radon, probablement vers la fin de l'année. Sur demande, le fabricant peut d'ailleurs assembler l'air-Q avec n'importe quelle combinaison de capteurs.

air-Q Power Connector
Vous pourrez aussi alimenter l'air-Q sans problème avec un power bank. / © NextPit

L'intervalle de mesure des capteurs est de moins de deux secondes et vous obtiendrez donc les données en temps réel. C'est important si vous voulez utiliser l'air-Q pour contrôler divers appareils connectés. Pour que les capteurs reçoivent toujours de l'air "frais", le capteur de qualité de l'air est également équipé d'un petit ventilateur. Celui-ci n'est plus audible à une distance de plus de 30 cm.

L'air-Q étant le capteur d'air le plus précis et le plus varié jamais passé par la rédaction de NextPit, nous ne pouvons malheureusement pas valider complètement la précision de mesure des différents capteurs. Nous avons constaté toutefois, par exemple, que lors de l'aération, les données de mesure des poussières fines de l'air-Q sont semblables à celles du Jya Fjord Pro Air, que nous avons récemment testé.

air-q Screenshot
Les personnes allergiques le savent bien: en aérant au mauvais moment, on fait entrer beaucoup de pollen dans sa maison. C'est ce que reconnaissent aussi bien l'air-Q (à gauche, au centre) que le purificateur d'air de Jya (à droite). / © NextPit

En outre, les valeurs mesurées par les capteurs peuvent être facilement mises en corrélation avec le comportement d'aération. Par exemple, les jours chauds aux heures de pointe, le taux d'oxyde d'azote augmente lorsque les fenêtres sont ouvertes, puis diminue à nouveau au cours de la nuit. L'application offre également la possibilité d'étalonner manuellement les différents capteurs, par exemple si vous disposez d'appareils de mesure séparés pour certains paramètres. En outre, les capteurs de l'air-Q s'auto-calibrent en permanence. Le fabricant promet qu'à partir de la prochaine version de l'application, il sera également possible de visualiser la progression du calibrage automatique sur le smartphone.

Applications et compatibilité

Non seulement l'air-Q mesure une quantité incroyable de données, mais il offre également de multiples façons de les consulter et de les analyser , des applications pour smartphones à l'API en passant par l'exportation des données au format .csv. En outre, l'air-Q prend en charge certains des écosystèmes de maison connectée mais pas encore les principaux.


J'ai aimé

  • La variété des applications et de la compatibilité avec ou sans cloud
  • Le support pour IFTTT et API natif

Je n'ai pas aimé

  • Pas de support pour Alexa, Homekit et Google Home

L'air-Q offre de nombreuses possibilités de consulter et d'exploiter les données mesurées. Tout d'abord, deux demi-cercles de LED sont installés sur le boîtier et indiquent la qualité de l'air dans les catégories "Santé" (vert) et "Performance" (bleu). La catégorie "Santé" regroupe les valeurs qui peuvent avoir un impact sur la santé en cas de dépassement de certaines valeurs limites, par exemple le dioxyde d'azote. La catégorie "Performance" concerne les facteurs qui peuvent affecter votre productivité, comme la température ou la teneur en oxygène de l'air.

airQ im Schlafzimmer
Vous pourrez également personnaliser l'attribution des données de mesure aux LED, et pour les capteurs placés dans des chambres à coucher, il existe un mode nuit qui désactive les LED. / © NextPit

Ensuite, il y a bien entendu les applications pour Android et iOS, qui se présentent toutes de la même manière et indiquent dans un tableau de bord, un pourcentage de la qualité de l'air, ici aussi dans les catégories "Santé" et "Performance". L'application indique les valeurs limites dépassées directement sous les pourcentages. En appuyant sur les avertissements, vous accéderez à des pages d'aperçu qui expliquent les valeurs et vous donnent des conseils concrets sur la manière d'améliorer la qualité de l'air.

air-q Screenshot
Si certaines valeurs mesurées sont dépassées, vous recevrez un avertissement (à gauche). En outre, le graphique correspondant sera mis en évidence en rouge (au milieu) et l'application vous proposera également des explications et des solutions (à droite). / © NextPit

Plus bas, vous pourrez voir toutes les valeurs mesurées en un coup d'œil. En appuyant sur l'une des valeurs, vous accéderez ici aussi à une page détaillée avec des explications détaillées et un historique. Pour les geeks, l'application explique également le fonctionnement exact des différents capteurs.

air-q Screenshot
L'interface web ressemble beaucoup à l'application. Les applications et interfaces sont d'ailleurs toutes disponibles en allemand, anglais et français / © NextPit.

Vous pourrez également accéder à un tableau de bord similaire à celui des applications via un navigateur. Pour cela, vous devrez toutefois avoir créé un compte cloud et activé le téléchargement de données. Vous pourrez également accéder à un tableau de bord rudimentaire contenant les valeurs de mesure actuelles en tapant l'adresse IP locale de votre air-Q.

air-q Screenshot
Rudimentaire, mais pratique et sans cloud: voici à quoi ressemble le tableau de bord local d'air-Q / © NextPit.

Vous pourrez configurer des alarmes détaillées pour les différentes mesures. Cela fonctionne par exemple par e-mail ou par notification push lorsque certaines valeurs limites sont dépassées. Mais l'air-Q lui-même peut aussi émettre un son d'alarme et servir par exemple de détecteur de fumée ou d'alarme incendie.

Un autre aspect intéressant de l'air-Q est son intégration dans la maison connectée. Grâce aux données de mesure, vous pourrez non seulement en apprendre davantage sur votre logement, votre lieu de travail et votre comportement en matière d'aération, mais aussi automatiser certaines choses. Si l'humidité de l'air est trop faible, l'air-Q pourra par exemple activer un humidificateur d'air. Cela fonctionne actuellement via différents standards, dont le plus connu est sans doute IFTTT. Lors du test, la création d'automatismes a fonctionné sans problème.

air-q Screenshot
Grâce à l'IFTTT, vous pourrez pratiquement tout commander avec l'air-Q. La liste des services compatibles est presque infinie / © NextPit

Il n'existe pas encore de support direct pour Amazon Alexa, Google Assistant ou HomeKit. Il existe toutefois la voie de Homebridge. Homebridge est un serveur qui émule l'API HomeKit d'iOS et intègre ainsi les appareils non directement pris en charge dans l'univers Apple. Dès que la norme Matter sera officiellement lancé, Corant s'efforcera, selon ses propres dires, de la prendre directement en charge.

Pour les bricoleurs, il existe aussi une API qui n'est toutefois disponible que pour les propriétaires de la version "Science". Vous pourrez y adapter vous-même les intervalles de mesure, les adresses cibles pour le stockage des données et de nombreux autres paramètres et intégrer l'air-Q à votre propre projet.

Conclusion

En fin de compte, l'air-Q est un excellent capteur de qualité de l'air et un bon appareil à avoir dans votre maison connectée. Alors que diverses plateformes sont compatibles, d'IFTTT à Homebridge en passant par l'API propriétaire, les "grands" écosystèmes, c'est-à-dire Apple Homekit, Amazon Alexa et Google Home, manquent encore à l'appel. Si la norme Matter prend son envol dans les mois à venir, l'air-Q devrait également offrir le support

Il convient de mentionner ici que l'air-Q gère un portail d'assistance très actif sur lequel la communauté et le fabricant lui-même sont très présents. Vous trouverez le portail à l'adresse https://support.air-q.com.

NextPit reçoit une commission pour les achats effectués via les liens marqués comme étant affiliés. Cela n'a aucune influence sur le contenu éditorial, et ne représente aucun coût pour vous. Pour en savoir plus sur comment nous monétisons notre contenu, rendez-vous sur notre page dédiée à la transparence.
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Derniers Articles

Articles recommandés

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition