Sujets chauds du moment

Comment évaluer la qualité audio de vos casques et écouteurs sans les tester?

nextpit Sony WF 1000XM5 Test
© nextpit

Lire dans d'autres langues :

L'achat d'un casque Bluetooth ou d'une paire d'écouteurs sans fil est beaucoup plus risqué que pour la plupart des autres produits tech. Comment savoir si les AirPods Pro 2 (test) ou le Sony WH-1000XM5 (test) auront un son qui me plaît vraiment avant de les acheter? En regardant la fiche technique du casque audio ou des écouteurs true wireless qui vous intéressent, vous pouvez déjà vous faire une petite idée.

La qualité audio, c'est un critère essentiel, mais hyper subjectif. Le simple fait de décrire un son fidèlement est en soi très difficile. La plupart des testeurs comme moi ne sont pas de vrais audiophiles ni experts en musique. Et le langage beaucoup trop fleuri des tests audio les rend très inaccessibles aux utilisateurs et utilisatrices "normaux". 

Ah, bon, le Bose QC Ultra Headphones (test) livre des graves profonds avec une légère pointe de brillance dans le haut du spectre? Et sur le morceau The Masochism Tango de Tom Lehrer, la spatialisation ne manque pas de précision, donnant à la scène sonore une profondeur immersive? Bah super, je n'ai absolument rien compris, mais ça sonne bien donc je vais acheter ce casque Bluetooth à 300 euros les yeux fermés. 

Bref, le lexique obscur et aléatoire des tests audio mérite un article à part entière, je vous laisse me dire si ça vous intéresse. Et le meilleur moyen de se faire un avis sur la qualité audio d'un casque ou d'écouteurs, c'est d'aller les essayer soi-même en boutique. Mais peut-être que vous avez la flemme d'aller en magasin, comme moi. Ou peut-être redoutez-vous la moindre interaction sociale, comme moi.

Dans ce cas, on va examiner certains éléments de fiche technique qui peuvent vous donner une idée plus ou moins concrète de la qualité audio d'un casque Bluetooth (comparatif) ou d'une paire d'écouteurs true wireless (comparatif).

Sommaire:

La certification Hi-Res

Le principal critère pour la qualité audio, c'est la qualité du fichier audio que vous souhaitez écouter avec votre casque ou vos écouteurs. Il existe de nombreux formats de fichiers audio. Ces formats proposent une résolution plus ou moins élevée. Plus la résolution est élevée, moins le son est compressé et plus la qualité est bonne. 

Le terme "résolution" est un peu un mot-valise. Retenez simplement qu'il y a trois éléments à prendre en compte: la profondeur de bit, le taux d'échantillonnage et le débit binaire (bit depth, sample rate et bitrate).

Sample rate: À l'origine, la musique c'est analogique. Pour la numériser, il faut d'abord à échantillonner le signal analogique, donc à prendre des valeurs du signal à un certain intervalle. Pour le CD, cet intervalle est de 44,1 kHz. Chaque seconde, on prélève le son 44.100 fois. Plus le taux d'échantillonnage est élevé, plus le son sera fidèle.

Bit depth: Ensuite, pour quantifier ces échantillons de façon à numérique qu'un ordinateur peut interpréter, on utilise des bits. Pour la qualité audio, la profondeur de bit la plus fréquente est de 16 bits pour chacun des 44.100 échantillons.

Bit rate: C'est le nombre de bits utilisés pour représenter chaque seconde d'un son. En qualité CD, le bit rate, ou débit binaire, est de 1411 kbps ou 1,411 Mbps. On obtient cette valeur en multipliant le sample rate par le bit rate, mais il faut aussi multiplier par 2 puisqu'on a deux canaux en stéréo: (16 x 44.100) x 2 = 1411200 bps, soit 1411 kpbs ou 1,411 Mbps. Plus le débit binaire est élevé, plus la qualité du son sera bonne (et plus le fichier audio sera lourd). 

Tous les formats qui ont des valeurs supérieures à celles de la qualité CD (16 bits/ 44,1 kHz à 1411 kbps) sont considérés comme étant Hi-Res. Les morceaux en ALAC ou en FLAC sont considérés comme Hi-Res. Les morceaux en mp3 ou en AAC ne le sont pas. Officiellement, le standard a été posé par la JEITA, l'association pour le développement de l'industrie électronique japonaise. Il faut, a minima, une profondeur de 24 bits et un taux d'échantillonnage de 96 kHz pour être certifié Hi-Res.

  Profondeur de bits Taux d'échantillonnage Débit max
mp3 16 bits 44,1 kHz 320 kbps
qualité CD 16 bits 44,1 kHz 1411 kbps
Hi-Res 24 bits 48 / 96 / 192 kHz 9216 kbps

Les codecs Bluetooth pris en charge

Même si votre casque Bluetooth ou vos écouteurs true wireless peuvent prendre en charge des morceaux Hi-Res, la diffusion via Bluetooth implique TOUJOURS une compression et donc une perte de qualité. 

Il faut ici particulièrement s'intéresser au débit (bitrate). Prenez les codecs SBC et AAC, par exemple. Ce sont les codecs les plus basiques que n'importe quel casque audio ou paire d'écouteurs doivent prendre en charge. 

Ces codecs permettent d'écouter des morceaux en qualité CD à 16 bits/ 44,1 kHz, mais avec une compression drastique. On dit que le son est "lossy" ou "à perte". On perd des informations, la musique qui arrive à vos oreilles via Bluetooth est de moindre qualité que le morceau qui tourne depuis votre source (smartphone, etc.).

Avec un morceau Hi-Res, le fichier est beaucoup trop lourd pour être diffusé sans perte en sans fil. Aucun codec ne permet d'avoir un son Hi-Res lossless ou "sans perte." En qualité CD, certains codecs permettent d'avoir un son lossless. Mais même dans ce cas, il y a toujours une petite perte. 

  Profondeur de bits Taux d'échantillonnage Débit max Lossy/lossless?
SBC 16 bits 44,1 kHz 345 kbps lossy
AAC 16 bits 44,1 kHz 256 kbps lossy
aptX 24 bits 48 kHz 384 kbps lossy
aptX HD 24 bits 48 kHz 576 kbps lossy
aptX Adaptive 24 bits 96 kHz 420 kbps lossy
aptX lossless 16 bits 44,1 kHz 1200 kbps lossless (qualité CD), lossy (Hi-Res)
LDAC 24 bits 96 kHz 990 kbps lossless (qualité CD), lossy (Hi-Res)
LHDC 24 bits 96 kHz 900 kbps lossless (qualité CD), lossy (Hi-Res)

La réponse en fréquence

C'est la plage des fréquences que votre casque peut reproduire via ses haut-parleurs, des plus basses aux plus aiguës. Généralement, cette plage fréquentielle est comprise entre 20 et 20.000 Hz ou 20 Hz et 20 kHz. 

Cette plage fréquentielle correspond à celle que l'oreille humaine est capable de percevoir. Mais certains casques et écouteurs peuvent descendre plus bas ou monter plus haut. 

Une plage fréquentielle plus large permet d'entendre des sons plus subtiles. En soit, c'est une bonne chose. Mais il faut encore que votre casque puisse correctement reproduire ces fréquences. 

À quoi bon avoir un casque qui peut monter jusqu'à 40.000 Hz si les fréquences sont vous crèvent les tympans ou si elles sont distordues? C'est là qu'entre en jeu la signature audio.

La signature audio

C'est peut-être l'élément le plus important et le plus utile pour se faire une idée de la qualité audio d'un casque Bluetooth ou d'écouteurs sans fil. Un morceau se décompose en trois grands types de fréquences: basses, mediums, aigües. Ces sections ont chacune des sous-sections, mais parce qu'on n'est pas des audiophiles ici, on va se contenter de cette structure très simplifiée.

Selon le type de fréquence mis en avant ou pas par le casque, une courbe va se dessiner. Cette courbe correspond à la signature sonore du casque Bluetooth ou des écouteurs sans fil.

Une courbe de fréquence d'écouteurs réalisée par Crinacle
Un exemple d'une courbe, l'axe des abscisses représente la plage fréquentielle (20 à 20.000 Hz), l'axe des ordonnées le volume (décibels) / © Crinacle.com

En gros, on peut voir quelle amplitude, le volume (exprimés en décibels) que votre casque ou vos écouteurs donnent à tel ou tel type de fréquences.

Il existe plusieurs archétypes de signature audio sur lesquels je ne vais pas revenir ici. Mais une signature trop marquée ou trop irrégulière risque de dénaturer le son "original".

L'idéal, c'est d'avoir un casque avec la signature la plus neutre (courbe plate). Le son reproduit sera le plus fidèle. Et il sera plus facile à modifier avec un égaliseur. Mais on ne peut pas totalement "effacer" un trait de caractère via l'égaliseur. 

Et dans tous les cas, cela dépend de vos préférences à VOUS. Certains et certaines parmi vous peuvent tout à fait préférer une signature plus marquée. J'ai encore beaucoup à apprendre à ce sujet. Et je ne dispose pas, pour l'instant, d'un appareil de mesure me permettant de réaliser mes propres courbes de fréquence.

En attendant que je rattrape mon retard et que je devienne plus compétent sur le sujet, je peux vous conseiller de vous tourner vers le créateur de contenu Crinacle. Il a un site web et une chaîne Youtube et propose plein de tests de casques/écouteurs avec de nombreux articles explicatifs. Dans la vidéo ci-dessous, il vous explique le plus clairement possible comment lire une courbe de fréquence. Il s'y connaît bien mieux que moi et, même s'il a une approche orientée vers un public audiophile, je trouve qu'il rend son contenu très accessible aux débutants.

La taille des drivers et la sensibilité

C'est l'élément le plus facile à vérifier. Mais c'est aussi celui qui vous renseigne le moins sur la qualité audio, voilà pourquoi je l'ai mis à la fin de cet article. De façon générale, je vous conseille de ne pas accorder trop d'importance à cet élément.

Driver, transducteur, diaphragme, haut-parleur, tous ces termes désignent la même chose, même si certains sont des abus de langage. Il y a plusieurs types de drivers. Le plus commun sont les drivers dynamiques, qu'on retrouve sur la plupart des produits audio grand public. 

On a une membrane accorchée à un petit anneau. Au dos de cette membrane, on a une bobine de cuivre cernée par un aimant. Votre smartphone envoie envoie un signal numérique converti en signal analogique à votre casque, ça fait bouger les membranes et l'air généré par ces micro-mouvements hyper rapides créent l'onde sonore qui parvient à vos oreilles. 

La taille des drivers, les matériaux qui le composent, et plein d'autres éléments ont un impact sur le son. Mais ils ne se suffisent pas à eux-mêmes.

L'oreillette d'un casque Bluetooth ouverte laissant entrevoir le transducteur dynamique
Un transducteur dynamique du casque Sennheiser Accentum Plus Wireless / © nextpit

Conclusion

Je me répète, mais il vaut mieux aller essayer un casque audio ou des écouteurs en personne avant de les acheter. Chacun a sa propre interprétation de ce qu'est un bon son.

Oui, il existe des éléments objectivement mesurables ou des aspects techniques qui peuvent vous donner un premier aperçu de la qualité audio d'un produit. 

Mais tous ces éléments ne sauraient remplacer un essai en conditions réelles. Allez à la Fnac ou dans votre boutique locale préférée, testez le casque ou les écouteurs avec votre style de musique préféré et faites-vous votre propre opinion. Jouez avec l'égaliseur, comparez avec le rendu d'autres modèles. 

Que pensez-vous de ce guide? Le trouvez-vous utile pour aider à choisir un casque Bluetooth ou des écouteurs sans fil? Comment évaluez-vous la qualité audio à titre personnel? Quel critère est le plus intéressant à vos yeux et trouvez-vous que les tests en ligne manquent de clareté, vous aussi? 

  Meilleur choix Meilleure alternative Meilleur choix Apple Meilleure réduction de bruit active Meilleurs pour le sport Meilleur choix à moins de 200 € Meilleur choix à moins de 150 € Meilleur choix à moins de 100€
Produit
Illustration Jabra Elite 10 Product Image Sony WF-1000XM5 Product Image Apple AirPods Pro 2 Product Image Bose QuietComfort Ultra Earbuds Product Image Jabra Elite 8 Active Product Image Huawei FreeBuds Pro 3 Product Image Nothing ear (2) Product Image Jabra Elite 4 Product Image
Test
Test des Jabra Elite 10
Pas encore noté
Test des Sony WF-1000XM5
Test des Apple AirPods Pro 2
Test des Bose QuietComfort Ultra Earbuds
Test des Jabra Elite 8 Active
Test des Huawei FreeBuds Pro 3
Test des Nothing ear (2)
Test des Jabra Elite 4
Offres
nextpit reçoit une commission pour les achats effectués via les liens marqués comme étant affiliés. Cela n'a aucune influence sur le contenu éditorial, et ne représente aucun coût pour vous. Pour en savoir plus sur comment nous monétisons notre contenu, rendez-vous sur notre page dédiée à la transparence.
Aller au commentaire (4)
Antoine Engels

Antoine Engels
Senior Editor

Ceinture noire en lecture de fiche technique. Fanboy OnePlus en rémission. Temps de lecture moyen pour mes articles: 48 minutes. Fact-checkeur de bons plans tech à mes heures perdues. Déteste parler de lui-même à la troisième personne. Aurait aimé être journaliste JV dans une autre vie. Ne comprend pas l'ironie. Responsable du contenu éditorial pour NextPit France.

Voir tous les articles
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Articles recommandés
Derniers Articles
Notification push Article suivant
4 Commentaires
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • 3
    MarcoDu37 depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Oui mais non. Je souffre d'un problème dont peu de gens parlent, je suis allergique à certains écouteurs.
    Je ne suis pas le seul. Il y a des gens allergiques aux Samsung, d'autres aux apple. Les autres marques on n'en n'entend pas parler.
    Je ne sais pas ce qui cause ça, mais c'est bien réel, et la peau de mes oreilles s'irrite.
    J'avais trouvé des écouteurs géniaux pour leur prix, les oneplus buds 3 pro. Des spécifications géniales, à l'usage un son d'enfer, une anc efficace, un prix doux, mais je ne peux pas les porter 😭😭

    Et ce n'est pas la première fois. Mais avec la plupart des autres modèles c'est sans problème. Sauf qu'ils ne sont pas aussi bons

    Antoine Engels


    • Antoine Engels 43
      Antoine Engels
      • Admin
      • Staff
      depuis 2 semaines Lien du commentaire

      J’avais lu un dossier de 60 millions de consommateurs à ce sujet l’an dernier.

      D’après les études citées dans le dossier, c’était du à deux composants spécifiques, je ne me rappelle plus lesquels. Mais c’était des polymères utilisés pour rendre les embouts des intras plus adhérents.

      Je sais que certains fabricants proposent des embouts en silicone prétendument hypoallergéniques . Et il y a aussi des écouteurs open fit (non intra et sans embouts) ou carrément open ear (qui n’entrent pas du tout dans le conduit auditif). Mais la qualité audio n’est pas optimale.

      En tout cas c’est un vrai sujet. Merci de l’avoir souligné. Je pourrais creuser le sujet davantage avec des fabricants et des dermatos. Quitte à tester des modèles qui présentent moins de risques allergènes.

      MarcoDu37


      • 3
        MarcoDu37 depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Malheureusement non, parce que j'ai essayé plusieurs trucs: la première fois que ca m'est arrivé, j'ai recouvert la partie externe des écouteurs avec du vernis à ongles incolore pour que ma peau ne soit pas en contact directe ave le plastique. j'ai aussi replacé les embouts en silicone par des embouts d'écouteurs qui ne me causent pas d'allergie. Et aussi pour en avoir le coeur net j'ai nettroyé les écouteurs avec du gel hydro alcoolique pour etre sur qu'il ne s'agit pas d'une infection bactérienne. J'ai aussi recouvert la peau de mes oreilles avec une crème hydratante. rien n'y a fait.


  • Luna 107
    Luna
    • Admin
    depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Une évaluation avant d’acheter qui a été pensé dans la bulle acoustique à la Fnac où l'on peut même réserver une session d’écoute privée de 20 minutes avec un vendeur audiophile

    https://www.nextpit.fr/forum/825123/bar-d-ecoute/page/2#3491902

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition