Spotify Hi-Fi : A qui bénéficiera l'abonnement premium ?

Spotify Hi-Fi : A qui bénéficiera l'abonnement premium ?

Cette année verra l'arrivée sur certains marchés, de Spotify HiFi, un abonnement premium au service de streaming musical. Est-ce vraiment un bon choix de priorité pour son développement de la part de Spotify ? Les artistes bénéficieront-ils de ces prix plus élevés ? Je crains que les deux questions ne reçoivent une réponse négative.

Lors du "Stream On", l'événement annuel de Spotify qui s'est déroulé la semaine dernière, le géant suédois du streaming avait beaucoup de nouvelles à annoncer, comme un nouveau podcast mettant en scène Barack Obama et Bruce Springsteen.

D'un point de vue technologique, cependant, la nouvelle la plus excitante est probablement le fait que Spotify HiFi va être lancé sur certains marchés cette année, ce qui n'est pas trop tôt, car les concurrents proposent depuis longtemps le streaming audio en haute qualité, et Spotify lui-même a déjà testé cette option à petite échelle il y a quatre ans.

Les utilisateurs vont-ils bénéficier de Spotify HiFi?

Nous savons donc que Spotify HiFi arrive. Ce que nous ne savons pas encore vraiment c'est si les utilisateurs ont vraiment besoin de cette haute qualité. Les temps changent et la consommation de musique aussi. Ceux qui écoutent leurs chansons favorites sur les haut-parleurs de leur smartphone n'ont pas besoin d'une option HiFi, cela semble être assez clair.

Mais qu'en est-il du reste ? Entendez-vous vraiment une si grande différence sur votre enceinte connectée qui justifierait cette nouvelle option ? Et quand vous êtes en déplacement avec des écouteurs ou des casques Bluetooth ? Nous avons récemment publié notre sondage de la semaine sur le thème de Spotify et de la qualité audio, et la plupart d'entre vous a répondu écouter de la musique via une plateforme de streaming et avec des écouteurs.

Un jour, Ben a appris d'un employé d'un magasin d'audio que la norme Bluetooth est tout à fait suffisante pour avoir une bonne qualité. Si vous demandez gentiment à Ben, il écrira peut-être un article sur ce sujet, en examinant de plus près le côté technique des abonnements HiFi des différentes plateformes de streaming !

En attendant, rendez-vous sur Digital Feed pour faire un test ABX. Le service vous permet de passer de la qualité normale à la qualité Hi-Fi au cours d'une chanson afin de savoir si vous entendez une différence ou si cette différence est suffisamment importante pour justifier un prix plus élevé.

Et les artistes dans tout ça ?

L'industrie culturelle a été frappée par la pandémie comme aucune autre et les musiciens ont donc été particulièrement touchés. Depuis un an, ils sont privés de la possibilité (sauf exception) de gagner de l'argent avec les concerts et sont donc encore plus dépendants de leurs autres revenus.

Le streaming comme moteur de l'industrie musicale

En 2019, le streaming musical représentait 7,1 milliards de dollars, soit 63,6 % de l'ensemble des revenus de la musique enregistrée, qui s'élevaient à 11,1 milliards de dollars (source : atlasvpn). À titre de comparaison, en 2009 encore, les recettes des ventes de CD s'élevaient à 4,3 milliards de dollars et représentaient 55,2 % des recettes totales. Dix ans plus tard, elles n'étaient plus que de 614,5 millions de dollars, soit une part de 5,5 % seulement.

Cela signifie que le streaming est une excellente chose par rapport aux années où l'industrie de la musique était en déclin à cause de tous les téléchargements illégaux de MP3. Cependant: très souvent, l'argent du streaming ne parvient pas aux artistes notamment à cause d'une combinaison des bas prix payés par stream et des nombreux intermédiaires dans la musique.

Atlas VPN donne également un aperçu des montants que les différentes plateformes paient par stream, bien qu'il soit impossible d'identifier Spotify en particulier à partir d'un montant fixe. Les chiffres qui sont collectés et que Spotify donne lui-même, diffèrent. En outre, le montant versé dépend également de conditions différentes selon chaque artiste, régions, etc. Voici un apperçu de ces montants:

  • Napster : 0,00916 dollar par stream (le plus élevé)
  • Apple Music : 0,00675 dollar par stream
  • Deezer : 0,00562 dollar par stream
  • Amazon Music : 0,00426 dollar par stream
  • Spotify : 0,00348 dollar par stream
  • Pandora : 0,00203 dollar par stream
  • YouTube : 0,00154 dollar par stream (le plus bas)

Pourtant, on voit bien ici qu'il y a des concurrents comme Apple Music qui dépensent beaucoup plus par stream. Cela nous amène à une autre question concernant l'option HiFi à venir.

Si Spotify facturera environ 20 euros par mois pour son abonnement HiFi, quel est le coût supplémentaire que la plateforme de streaming doit supporter pour ce faire, et y a-t-il alors une différence dont l'artiste pourrait bénéficier ? Réponse décevante: nous ne pouvons pas répondre à cette question pour le moment. Spotify aime garder secrets de tels chiffres. Il est fort à parier qu'ils ne réserveront cette éventuelle différence à leur propre profit et ne la transmettront pas nécessairement aux artistes.

Donc si vous deviez me demander si les artistes bénéficieront financièrement de Spotify HiFi, je répondrais "non". Je peux aussi vous dire comment j'arrive à cette conclusion: Permettez-moi de dire d'emblée que, du point de vue du consommateur, j'aime Spotify et que je l'apprécie depuis longtemps. J'y trouve un catalogue sans fin, j'y écoute les choses que j'aime depuis de nombreuses années et j'y découvre sans cesse de nouvelles sonorités.

Spotify sera certainement bénéfique

Mais je crains aussi que Spotify n'ait pas autant à cœur les intérêts des artistes qu'il voudrait nous le faire croire. Le fondateur et PDG de Spotify, Daniel Ek, a récemment accordé une interview à The Verge, dans laquelle il a également commenté la rémunération. Il a déclaré:

"Je pense que vous allez voir les plateformes non seulement se différencier en termes de créateurs ou de la façon dont ils pensent à leur public, mais vraiment penser à la façon dont vous pourriez augmenter le public, vous engager avec eux, les transformer en fans, et ensuite créer de nouvelles et importantes façons de monétiser cette base de fans".

En d'autres termes, ce n'est pas seulement une question d'argent, ils veulent aussi aider les artistes en faisant en sorte que leur public augmente. Spotify veut donc fournir la scène qui permet aux musiciens de gagner de nouveaux fans et, en retour, de gagner plus.

Spotify pense d'abord à lui-même avant les artistes ou les utilisateurs

Lorsque Spotify a introduit le boost de chanson, on a pu voir clairement quelle direction prenant le géant du streaming: Les musiciens deviennent plus visibles sur Spotify, mais sont encore moins payés en échange. David a poussé un coup de gueule à ce sujet à l'époque pour savoir: Pourquoi Spotify traite-t-il si mal les artistes sur sa plateforme? Avec cette fonction, Spotify avait créé une sorte de système à deux vitesses dont le bénéficiaire n'est certainement pas les artistes.

En général, il faut être contre le système de Spotify si vous espérez donner à chaque artiste exactement la même chance d'atteindre son public. Il y a des façons bien sournoises de duper Spotify, et le service de streaming suédois n'est pas toujours capable de les contrer. Je me souviens d'un groupe qui avait enregistrer un album muet. Trente-deux pistes qui n'offraient rien d'autre que le silence. Par la suite, Spotify a été en mesure de garantir techniquement que ce piratage ne fonctionnerait plus.

Cela devient plus difficile lorsqu'il existe une véritable industrie de l'ombre qui permet aux artistes, en particulier aux rappeurs, d'acheter des streams via leurs managers pour figurer dans les charts. Toutefois, ce problème n'est pas exclusif à Spotify, mais touche également d'autres plateformes. Pour cela, je vous recommande de regarder cette vidéo du Collectif Y:

Une autre mauvaise habitude dont Spotify a longtemps été accusé : Le soi-disant "Mysterycore", où des actes génériques et inconnus obtiennent des nombres de streams indécents. Grâce à des failles de sécurité, des streams ont été générés par des utilisateurs sans méfiance qui, à la fin de l'année, se sont demandés pourquoi des chansons qu'ils ne connaissaient même pas figuraient dans leur classement annuel.

Ce sont tous des phénomènes dont Spotify n'est pas responsable, bien sûr, mais qui rendent le commerce de la musique plus difficile et plus opaque pour les artistes. Spotify est cependant davantage à blâmer pour la façon dont les chansons sont produites. L'algorithme fait en sorte que les chansons deviennent plus courtes et plus uniformes, de plus, dans les premières secondes, elles révèlent déjà ce que sera la chanson.

Au lieu de quelques longues chansons, on produit maintenant de nombreuses chansons courtes, ce que Daniel Ek demande explicitement. Dans une déclaration très critiquée, le fondateur de Spotify a simplement exigé que les artistes fassent plus d'efforts et augmentent leur production. Regardez cette vidéo, qui énumère joliment les critiques de Spotify :

Que retenir au final ?

Où l'auteur de ces lignes veut-il en venir ? Je vais vous le dire ! Nous avons parlé de Spotify HiFi et du fait que cette offre plus onéreuse arrivera bientôt. Nous avons parlé des choses qui ne vont pas sur Spotify et dans la musique en général et nous devons conclure que Spotify n'en a rien à faire ou même qu'il veut ces changements.

Vous pouvez répondre au reste par vous-mêmes maintenant. Selon vous, les artistes bénéficieront-ils financièrement de Spotify HiFi ? D'après ce que nous avons appris sur Spotify, ils voudront aider les musiciens avec des fonctionnalités potentielles, mais certainement pas avec plus de revenus. Cela dit, Spotify ne pourra pas tuer les arts en soi, la musique existera toujours. Mais les pratiques commerciales de Spotify risquent d'être un clou dans le cercueil pour la carrière de très, très nombreux artistes, et aussi un désastre pour toute créativité.

Mes dernières questions : Pensez-vous seulement que le monde de la musique est différent et que nous écoutons plus de playlists que d'albums et beaucoup plus de titres produits selon le schéma F ? Ou bien, au fond, cela nous convient-il depuis longtemps ? En fin de compte, pourquoi paieriez-vous les 20 euros par mois à Spotify ? Pour une meilleure qualité que vous ne remarquez peut-être même pas vraiment ? Ou pour le bon sentiment que vous montrez plus d'appréciation pour la musique et que vous voulez aider les musiciens ?

Je dois admettre que je me sens comme un dinosaure de la musique. J'écoute des albums entiers, je collectionne les vinyles et j'aime la musique créative. Comment le voyez-vous ? Est-ce que je fais partie d'une espèce en voie de disparition ou est-ce que je regarde tout cela d'un œil trop noir ? Faites-moi part de votre opinion dans les commentaires et n'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de la situation.


Cet article a été traduit de l'allemand puis adapté éditorialement par Florian Philon. La version originale écrite par Carsten Drees a été initialement publiée sur NextPit.de le 23 Mars 2021.

Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • gabrielh depuis 6 mois Lien du commentaire

    Je suis un artiste sur Spotify et ils me paient des miettes de cacahuètes. Si on n'utilise pas de "services" pour générer des streams, on reste à jamais dans l'inconnu. C'est pour ça qu'on voit toujours les mêmes artistes mis en avant. De plus pour proposer un morceau aux curateurs de playlist Spotify, il faut obligatoirement le faire avant que le morceau soit publié ! Sinon c'est trop tard.


  • manu491 depuis 6 mois Lien du commentaire

    Il n'y a pas que l'auteur de l'article qui soit un dinosaure, je pense que nous sommes plus nombreux qu'on ne le croit ;-) . En lisant cet article j'étais en train d'écouter de la musique instrumentale progressive, que j'ai justement découverte grâce à spotify, depuis mon smartphone en streaming, envoyé en wifi via spotify connect sur un ensemble dac/ampli/HP à quelques milliers d'euros. Je n'ai pas la prétention d'être le seul, loin de là... Alors pour ma part, spotify hifi plutôt deux fois qu'une, j'ai essayé tidal, amazon et deezer et je suis toujours revenu sur spot. Quand aux artistes, je ne pense pas que les vendeur de stream souhaitent tuer la poule aux oeufs d'or, mais ils sont toujours sur la tangente pour les rémunérer le moins possible. Finalement il faudrait les payer en actions spotify, et la boucle serait bouclée ;-) .