Test du Jabra Elite 45h: Un casque Bluetooth à moins de 100 € à l'autonomie énorme

Test du Jabra Elite 45h: Un casque Bluetooth à moins de 100 € à l'autonomie énorme

Champion du rapport qualité/prix sur le marché des casques sans-fil et des écouteurs true wireless, Jabra renouvelle son entrée de gamme avec le Jabra Elite 45h. Ce petit casque au petit prix (moins de 100 €) est plein de concessions mais promet une autonomie stratosphérique de 50 heures! 

Note

Plus

  • L'autonomie énorme
  • Le prix inférieur à 100 €
  • Le son basseux mais précis
  • le Bluetooth 5.0 multipoint
  • L'application Sound+ complète

Moins

  • Le design trop compact
  • La mauvaise isolation passive
  • Pas d'ANC
  • Pas de codec audio HD

À qui s'adresse le Jabra Elite 45h?

Jabra est un peu l'élève sérieux et discret du marché de l'audio grand pubic. Sa gamme Elite d'écouteurs true wireless et de casques sans-fil lancée en 2016 a donné naissance à de belles références. Les écouteurs 100% sans-fil Jabra Elite 65t puis 75t lancés l'an dernier ainsi que leurs variantes sportives de la gamme Elite Active présentent, pour moi, le meilleur rapport qualité/prix du marché pour des intras haut de gamme.

Le casque Bluetooth avec ANC Jabra Elite 85h lancé en mai 2019 était aussi une très belle entrée sur un marché dominé par Sony, Bose et Sennheiser. Pourtant, on n'a pas testé ces produits chez NextPit et ils sont rarement mis en valeur en tête des différents comparatifs qu'on peut trouver en ligne. 

Jabra, ça claque moins que Bose ou Sony. Mais le constructeur danois a pourtant prouvé qu'il a un vrai savoir-faire et ses produits sont souvent affichés à un prix plus compétitif que les cadors du marché. 

Le casque Jabra Elite 45h est une énième illustration de la philosophie de la marque, qui fait un bon travail sans jamais en faire des caisses. Vendu moins de 100 € (99,99 €), le Jabra Elite 45h n'est pas parfait. Pas d'ANC, prise en charge du codec SBC uniquement. 

Mais la perfection a un prix bien plus élevé que 100 €. Et sur cette tranche tarifaire, Jabra a peut-être livré l'une des meilleures références et certainement la meilleure référence en matière d'autonomie, toutes gammes confondues.

NextPit Jabra Elite 45h buttons
Sans prétentions, le Jabra Elite 45h est un casque Bluetooth qui a des qualités indéniables. / © NextPit

J'ai aimé le Jabra Elite 45h pour...

... Son prix

On a tendance à l'oublier, et certains ne partagent d'ailleurs pas mon avis, mais le prix est une composante à part entière de l'expérience utilisateur selon moi.  La sensation d'en avoir pour son argent est un critère qu'il faut prendre en compte dans les tests, même si son évalulation peut évidemment varier d'un utilisateur à l'autre en fonction du pouvoir d'achat de chacun. 

Mais c'est pour moi l'un des deux meilleurs arguments de vente du Jabra Elite 45h. Si votre budget se limite à 100 €, et que vous voulez un casque de 2020 et non une référence vieillissante d'un casque flagship de 2018, alors le Jabra Elite 45h est un excellent choix.

Il a de gros défauts, et j'en parlerai plus bas. Mais en termes de compromis, celui proposé par le Jabra Elite 45h est parmi les moins violents sur cette gamme de prix. D'autant que sur le segment de 100 €, les bons casques Bluetooth ne sont pas légions, qu'on se le dise.

Si je devais citer, de tête, les meilleures références actuelles, je commencerais par évoquer le Sennheiser 350 BT, qu'on trouve à 90 € sur Amazon. Ce casque a l'avantage de proposer une plus large palette de codecs audio avec la prise en charge de l'aptX et l'aptX Low Latency de Qualcomm. Ajoutez à cela un son correct à volume raisonnable, l'isolation passive du design circum-auriculaire, une autonomie de 30 heures et la charge en micro-USB. Et on obtient un très bon choix à un tarif plus qu'abordable.

Si vous voulez de l'ANC à moins de 100 €, le Plantronics BackBeat Go 810 est aussi un bon choix et se trouve aux alentours de 100 voire 110 € en ligne. Le rendu sonore est plutôt moyen mais si la réduction de bruit active est un critère déterminant alors c'est un bon choix sur cette gamme de prix. 

Entre ces deux références, le Jabra Elite 45h fait un bel entre-deux. Il limite plus la casse sur le son que son rival de Plantronics, en sacrifiant l'ANC, et propose une meilleure autonomie que le Sennheiser, aux détriments des codecs audio HD. 

... Son autonomie de 45h

C'est le second point-clé de ce casque. Jabra annonce une autonomie de 50 heures. Je l'utilise depuis plus de deux semaines (jeudi 10 septembre) au bureau et chez moi pour de l'écoute ou du streaming vidéo. Conrètement, mes journées de bureau sont en moyenne de 8 ou 9 heures pause déjeuner comprise.  

Sur ces journées, j'ai utilisé le casque 5 heures en moyenne. Une fois chez moi, vers 19h, je l'utilise au moins 2-3 heures de plus pour regarder mes films/séries. Je ne saurais dire pour ce qui est des deux week-end de ma phase de test, il faut bien que je déconnecte à un moment ou un autre. On est donc sur une moyenne basse (très approximative, certes) de 7 heures par jour sans compter les week-end. 

Sur 10 jours ouvrés, cela fait environ 70 heures d'utilisation. En tout et pour tout, à l'heure où j'écris ces lignes, je n'ai dû recharger le Jabra Elite 45h que 2 fois en deux semaines. Je n'ai donc jamais vraiment atteint le chiffre rond des 50 heures d'autonomie promise, mais j'ai sans aucun doute dépassé les 45 heures. 

C'est une autonomie stratosphérique par rapport à n'importe quel autre casque du marché, même haut de gamme, qui s'explique principalement par l'absence d'ANC. Et j'ai utilisé le Jabra Elite 45h de manière assez intense. Pour un usage plus classique de 2-3 heures par jour, il tiendra facilement une semaine voire plus avant de devoir être branché sur secteur en USB-C.

La recharge est d'ailleurs assez rapide, on obtient près de 8 heures d’autonomie en laissant le casque branché 15 minutes sur secteur. Sur ce point, c'est une réussite totale pour le Jabra Elite 45h qui porte décidément bien son nom (45 heures, badoum-tss).

... L'application Sound+

Comme toujours sur les produits Jabra, l'application-compagnon Jabra Sound+ est un atout de choix pour personnaliser son expérience. 

Lorsque vous liez le Jabra Elite 45h à l'app, celle-ci vous propose d'emblée de tester votre ouïe pour adapter le son du casque. Cette fonction MySound consiste à vous demander votre âge et votre genre (je ne savais pas que cela impactait l'audition). 

Puis l'application fait jouer des sons sur les fréquences basses puis aigües en montant crescendo les décibels afin de calculer votre plage auditive (l'ensemble des fréquences que vous êtes en mesure d'entendre). 

Pour le reste, on retrouve un égaliseur graphique à 5 bandes avec la possibilité de choisir parmi une sélection de presets ou de créer vos propres profils d'égalisation puis de les sauvegarder. C'est vraiment un atout de choix en termes de personnalisation de l'expérience. 

... Ses micros pour les appels

Si je devais citer un gros défaut qu'ont en commun tous les casques et écouteurs sans-fil, c'est la qualité, au mieux moyenne, mais généralement médiocre des micros lors des appels. 

Jabra s'inscrit dans la moyenne haute. Le constructeur vante sa technologie de 2 microphones qui est censée filtrer les bruits environnants et isoler votre voix. Jabra n'ose pas prononcer le mot réduction de bruit active comme ce que Bose a pu proposer sur son Bose NHC 700, je ne peux donc me prononcer sur l'effectivité de ce filtrage des pollutions sonores. 

NextPit Jabra Elite 45h detail
La fameuse technologie "2 microphones" du Jabra Elite 45h. / © NextPit

Mais ce qui est certain, c'est que ma voix est nettement plus claire lorsque je passe des appels avec le Jabra Elite 45h qu'avec les écouteurs true wireless à 300 euros que j'utilise actuellement. Ma voix ne "pop" pas lorsque je dis "Pas de Panique" à mon boss qui s'interroge quand je finirai enfin mon test. Et elle ne "bop" pas non plus lorsque je dis "Bonjour" au début d'un appel sur Meet. 

Et je ne passe pas non plus pour un sorcier maléfique qui parle le Fourchelang lorsque les sons en "S" et en "F" sortent de ma bouche. Cette bonne gestion des plosives (bop et pop) et des sifflantes (s et f) ne s'applique malheureusement pas aux bruits du vent, que le casque a du mal à filtrer.

... Sa signature sonore basseuse et précise

Traditionnellement, les écouteurs Jabra ont toujours proposé un son plutôt porté sur les basses, selon moi. La plage fréquentielle est tout ce qu'il y a de plus classique, 20 à 20.000 Hz. 

Mais les drivers de 40 mm délivrent (via l'unique codec SBC pris en charge) des basses généreuses, profondes qui percutent et viennent vous réveiller ponctuellement plutôt que de vous berser avec un banal ronronnement trop timide.  

À l'inverse, j'ai pu noter quelques tons criards, un peu de sibilance dans les aigus, mais le rendu reste étonnamment précis dans sa globalité. Ce que je veux dire par là, c'est que même sur des sons bourrés de basses (ce que j'écoute habituellement) les graves ne noient pas le reste du message musical.

Les voix restent bien identifiables tout comme les instruments (les mediums), ce qui apporte un peu de chaleur à la signature audio, sans trop flatter cesdits mediums. Le rythme percutant des basses ne va donc pas être interrompu par les chants qui ont malgré tout suffisamment d'espace pour s'exprimer. 

Le seul vrai point noir sont ces aigus qui crissent surtout lorsqu'on monte dans les décibels. C'est donc un bon point pour le Jabra Elite 45h... mais il y a un gros MAIS.

J'ai moins aimé le Jabra Elite 45h pour...

... Sa mauvaise isolation passive

Si le rendu audio est loin d'être entrée de gamme, lorsqu'on utilise le Jabra Elite 45hen extérieur, l'illusion premium se dissipe rapidement. Le casque est supra-auriculaire, c'est à dire que chaque oreillette repose sur le cartilage sans englober totalement votre oreille, contrairement à un casque circum-auriculaire.

L'isolation passive du bruit, qui repose sur les matériaux et l'ergonomie du casque, en prend donc un sérieux coup. Le casque colle suffisamment à vos oreilles pour vous protéger des grosses rafales de vent. Mais il ne parvient tout simplement pas à filtrer suffisamment les pollutions sonores extérieures. 

NextPit Jabra Elite 45h side
Les oreillettes du Jabra Elite 45h reposent sur vos oreilles sans les englober, ce qui laisse passer beaucoup de bruits parasites. / © NextPit

Dans la rue ou dans le métro, la signature sonore dont j'ai fait les louanges plus haut souffre beaucoup. Vous êtes donc forcés d'augmenter le volume, ce qui gâche logiquement l'expérience. Le défaut lié aux aigus criards que j'évoque plus haut s'en trouve donc aggravé. 

Vous me direz que ce n'est pas un casque pour audiophiles, et que de toute façon un audiophile ne va pas écouter ses morceaux favoris dans un environnement bruyant. Mais en dehors de la qualité du son, c'est vraiment le manque d'isolation vis à vis de l'extérieur qui m'a le plus gêné. On entend presque tout et c'est dommage.

... Son design soigné mais qui me boudine la tête

Pour 100 €, on ne pouvait pas s'attendre à retrouvrer des matériaux nobles ni une conception très sophistiquée. Le Jabra Elite 45h est recouvert de plastique dans un style purement scandinave, autrement dit très neutre, sans chichis et avec un coloris beige mat et monotone. 

NextPit Jabra Elite 45h inside
Les coussinets en faux cuir du Jabra Elite 45h sont bien maintenus sur vos oreilles, mais les serrent un peu trop fort. / © NextPit

Disclaimer: Je trouve le design du Jabra Elite 45h soigné, voire classe. Certes il ne se replie pas, mais il est suffisamment compact pour se passer d'accrobaties. L'étui qui n'est qu'un pochon en velours ne fait pas vraiment rêver non plus, mais ce n'est pas un critère décisif. 

On a tout de même droit à du faux cuir pour enrober les coussinets des oreillettes et du sillicone pour l'arceau. Les charnières des oreillettes sont métalisées et pivotent sur 90 degrés. Mais j'ai trouvé le form factor tout simplement trop compact. 

NextPit Jabra Elite 45h brand
Le Jabra Elite 45h a beau être en plastique, il reste assez classe. / © NextPit

Oui, il est temps de le crier haut et fort, J'AI UNE GROSSE TÊTE. Qui l'eut cru? Moi? La grosse tête? Plus sérieusement, si cette particularité physique n'est en rien révélatrice de mon égo (je vous vois dans les commentaires), elle m'a particulièrement dérangé durant mon test. 

J'ai l'air idiot avec casque minuscule juché sur mon gigantesque crâne. Et les oreillettes, tenues à un fil par l'arceau au bord de la rupture, me compriment le cartilage ce qui rend les longues sessions d'utilisation désagréables. Evidemment, j'exagère un peu et vous êtes habitués à mes hyperboles.

Mais le Jabra Elite 45h m'a boudiné la tête, comme la chemise de boîte de nuit que je mettais à mes 20 ans qui ne me va plus mais que je garde dans mon placard en espérant retrouver mon corps d'Apollon d'antan.

... La voix de l'assistant vocal

Ce n'est pas un vrai défaut, n'en tenez donc pas compte. Mais ce détail m'a tellement exaspéré que j'étais obligé d'en parler. Comme sur chaque produit audio sans-fil, on a droit à une voix robotique pour nous guider dans l'utilisation du produit. Je ne parle pas des assistants vocaux comme Siri, Google Assitant ou Alexa, que le casque prend en charge d'ailleurs.

Heuresement que Jabra propose de remplacer cette voix par de simples signaux voire de désactiver toute signalétique audio. 

Parce que la voix du Jabra Elite 45h est INSUPPORTABLE!!!!! "To connect, go to the Bluetooth settings of your mobile device and add the Jabra product to the list." Cette phrase me hante tellement je l'ai entendue durant mes deux semaines de test. 

Le Jabra Elite 45h propose le Bluetooth 5.0 multipoint pour se connecter à deux appareils en simultanné (8 appareils en tout séparément). Mais si vous avez le malheur de prendre pus de 5 secondes pour l'appairer, le casque va vous spammer auditivement de cette injonction à le connecter à un appareil. 

J'ai compris, je dois appairer le casque. Pas besoin de me siffler dans les oreilles comme l'alarme d'une ceinture mal attachée en voiture. Comme je l'ai dit, ce n'est pas un vrai défaut puisqu'on peut désactiver la voix. Mais qu'est ce que ça fait du bien d'en parler ici. 

Conclusion

Vous l'aurez remarqué, deux des trois principaux défauts que j'ai listés ici ne sont pas du tout rédhibitoires à l'achat pour la quasi-totalité des consommateurs. Le seul point noir est le form factor supra-aural qui est assez particulier et clairement pas le plus répandu sur le marché mais dont la mauvaise isolation passive rend le casque difficilement recommandable pour une écoute en extérieur. 

Pour le reste et pour ce prix de moins de 100 €, le Jabra Elite 45h remplit sa promesse sur ses arguments-clé: le rapport qualité/prix et l'autonomie. Si vous voulez un casque simple, sans prétention et pas trop cher, un casque que vous utilisez toute la semaine au bureau en ne le branchant que le week-end, alors c'est un produit que je vous recommanderais. 

Il ne fera évidemment pas des miracles vu les concessions que le constructeur a fait pour contenir le prix (pas d'ANC, pas de codec HD) mais Jabra limite suffisamment la casse sur le reste pour proposer un produit qui ne manque pas de qualités. 

À lire également sur NextPit France:

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition