Sujets chauds du moment

Xiaomi 13 Ultra: L'objectif photo à ouverture variable, ça sert à quoi au juste?

NextPit xiaomi 13 ultra side closeup
© nextpit

Lire dans d'autres langues :

Est-ce qu'un smartphone a vraiment besoin d'objectif photo à l'ouverture variable? Ou est-ce une énième gimmick markéting? C'est la question qu'on s'est posée pendant notre test du Xiaomi 13 Ultra. On va vous dire à quoi sert l'ouverture variable de son objectif principal de 1 pouce.

À quoi sert une ouverture variable?

L'ouverture variable de l'objectif réduit la taille de la lentille à partir du bord et diminue ainsi le diamètre de la lentille effectivement utilisé pour la lumière. D'une part, cela permet de faire entrer moins de lumière dans l'objectif, mais d'autre part, cela protège les zones extérieures de l'optique où la lumière est particulièrement réfractée.

En d'autres termes, elle sert à doser la quantité de lumière qui touche le capteur. On parle de l'ouverture de l'objectif. Vous avez sûrement vu les expressions "f/1.2 ou F2.0" dans une fiche technique. Plus le nombre f est petit, plus l'ouverture est grande, et plus l'objectif transmet de lumière au capteur, comme le montre l'infographie ci-dessous.

Trajet des rayons à travers une lentille
Le graphique montre clairement que la lumière est plus fortement réfractée à la périphérie de la lentille qu'au centre / © Zizo / AdobeStock

Si l'optique réfracte très fortement la lumière, cela a deux effets importants : D'une part, la profondeur de champ des photos résultantes est réduite (l'arrière plan est donc moins détaillé, un peu comme avec le mode portrait). Et d'autre part, la qualité d'image de l'objectif s'améliore.

L'influence de l'ouverture sur la profondeur de champ

Toute la lumière provenant d'un objet donné et atteignant l'objectif est projetée en forme de cône sur le capteur situé derrière, où elle forme un cercle appelé cercle de dispersion. Si un tel cercle est plus grand qu'un pixel, celui-ci est flou.

Plus la réfraction est importante sur le bord de l'objectif, plus ces cônes de lumière sont émoussés ; et plus le point de focalisation doit être précis pour que le plan de l'objectif se trouve exactement là où la pointe du cône est plus petite qu'un seul pixel. Autrement dit, une grande ouverture ou une ouverture ouverte signifie une faible profondeur de champ.

Xiaomi 13 Ultra avec F1.9 et F4.0
Avec F4.0, la profondeur de champ est sensiblement plus grande qu'avec F1.9 / © NextPit

L'influence de l'ouverture sur la netteté

L'autre influence de l'ouverture, tout aussi importante, concerne la qualité d'image de l'objectif. Au bord de l'objectif, la lumière est plus fortement réfractée. Or, l'indice de réfraction dépend de la longueur d'onde de la lumière, et donc, en cas de forte réfraction, la lumière à ondes courtes et la lumière à ondes longues sont réfractées différemment. Vous connaissez cet effet des arcs-en-ciel et des prismes.

Xiaomi 13 Ultra avec F1.9 et F4.0
Si vous regardez attentivement, vous pouvez voir la différence de qualité d'image entre F1.9 et F4.0 sur cette partie de l'image. / © NextPit

En photographie, cet effet provoque ce que l'on appelle des aberrations chromatiques. Celles-ci désignent généralement des franges de couleur verte ou violette aux transitions présentant de fortes différences de luminosité.

Ces artefacts optiques sont généralement atténués à l'aide de lentilles de correction complexes ou d'astuces logicielles. Mais il est plus facile d'agir sur le diaphragme directement.

Les objectifs extrêmement lumineux profitent particulièrement d'un diaphragme variable, car la lumière doit être plus fortement réfractée sur les grands bords de la lentille que sur les optiques moins lumineuses.

Pendant la journée, le diaphragme peut donc couvrir le bord de la lentille pour une meilleure qualité d'image. La nuit, en revanche, un objectif complètement ouvert recueille davantage de lumière.

Le Xiaomi 13 Ultra propose de l'ouverture de l'iris au lieu de l'ouverture simple

Les vétérans d'Android s'en souviendront peut-être, le Samsung Galaxy S9 (test) disposait également d'une ouverture variable. Mais à l'époque, la taille de l'objectif était réduite par deux petits gabarits qui étaient simplement glissés entre le capteur et la lentille frontale. L'ouverture fonctionne de la même manière sur le Xiaomi 13 Ultra.

Voici comment le diaphragme s'ouvre et se ferme sur le Xiaomi 13 Ultra.

En fin de compte, je trouve que Xiaomi a trouvé un moyen judicieux d'optimiser la qualité d'image dans différentes conditions d'éclairage avec le 13 Ultra. Et le mieux, c'est qu'en mode standard, tout est automatique. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez aussi passer manuellement de F1.9 à F4.0.

Que pensez-vous de l'objectif photo à l'ouverture variable? Utilisez-vous un smartphone qui a un objectif à l'ouverture variable? De quelle marque et à combien l'avez-vous acheté.

Sur le même sujet, lisez notre comparatif photo pour connaître est le meilleur photophone à plus de 1000 euros en 2023. Consultez aussi notre article sur l'iPhone 15 Pro Max, ce prochain flagship d'Apple aura un nouveau capteur photo pour un zoom plus puissant.

  Le meilleur smartphone pliable portefeuille L'alterative au meilleur pliable portefeuille Le pliable portfefeuille compact Le meilleur pliable à clapet L'alternative au meilleur pliable à clapet Le meilleur rapport qualité/prix Le plus fin
Produit
Illustration OnePlus Open Product Image Samsung Galaxy Z Fold 5 Product Image Google Pixel Fold Product Image Samsung Galaxy Z Flip 5 Product Image Motorola Razr 40 Ultra Product Image Motorola Razr 40 Product Image Honor Magic V2 Product Image
Note
Lire le test du OnePlus Open
Lire le test du Samsung Galaxy Z Fold 5
Lire le test du Google Pixel Fold
Lire le test du Samsung Galaxy Z Flip 5
Lire le test du Motorola Razr 40 Ultra
Lire le test du Motorola Razr 40
Pas encore testé
Offre*
Aller au commentaire (1)
Stefan Möllenhoff

Stefan Möllenhoff
Head of Content Production

J'écris sur la tech depuis 2004 et j'ai une grosse passion pour les smartphones, la photo et les objets connectés. Je suis aussi un cuistot de folie et mes pizzas sont très sérieusement incroyables (grâce à mon Ooni Koda 16). Mais pour compenser toutes ces calories, je fais régulièrement du sport en servant de cobaye pour tous les fitness trackers, ceintures pectorales connectées et smartwatch qui passent. Je me mets aussi de plus en plus au DIY en testant des stations de recharge portables et autres systèmes photovoltaïques connectés.

Voir tous les articles
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Articles recommandés
Derniers Articles
Notification push Article suivant
1 commentaire
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • louis hory 74
    louis hory depuis 11 mois Lien du commentaire

    L'objectif à ouverture variable en photo "classique", argentique ou numérique, est la norme depuis des dizaines d'années. Alors pour moi, c'est juste la prise en compte de cette "norme", une nécessité en somme si l'on veut imiter avantageusement la photo de qualité d'antan.
    Et pour l'instant la variabilité est limitée jusqu'à f/4 ce qui reste assez modeste même si la nécessité de pouvoir bénéficier d'un maximum de lumière est plus nécessaire qu'en numérique classique vu la taille plus limitée des capteurs, on est pas encore en full frame ou en moyen format...
    Le besoin d'attirer les photographes pro avec des caractéristiques approchantes me semble expliquer en grande partie cette innovation (...qui n'en est vraiment pas une, à la rigueur une bonne copie si les résultats sont probants !)

    Antoine Engels