NextPit

Doro: Ces smartphones et wearables pour seniors sont-ils pertinents?

doro smartwatch und tablet 01
© Doro

L'entreprise suédoise Doro s'est fixé pour objectif de développer des produits spécialement destinés à un groupe cible plus âgé. Outre les deux smartphones Android Doro 8050 et Doro 8100, le fabricant nous a présenté la Doro Watch et la tablette Doro à l'IFA 2022.

  • Doro présente sa première smartwatch et sa première tablette, toutes deux optimisées pour les seniors
  • La Doro Watch sera disponible à partir d'octobre pour 119 euros
  • La tablette Doro sera disponible à partir de novembre au prix de 339 euros (389 euros avec le clavier)

Doro: Enfin une smartwatch et une tablette pour les seniors

Les téléphones fixes et mobiles optimisés pour les seniors existent depuis un certain temps déjà. Entre-temps, certains fabricants comme Bea-fon, Emporia, Gigaset, Olympia et l'entreprise suédoise Doro ont intégré des smartphones dans leur portefeuille de produits. Doro a présenté sa première smartwatch et une tablette à l'occasion de l'IFA 2022 à Berlin. Nous avons déjà eu l'occasion d'examiner les deux.

Montre connectée Doro

Doro présente sa première smartwatch pour seniors
Doro présente sa première smartwatch pour seniors / © NextPit

Au premier coup d'œil, rien ne distingue la Doro Watch d'une montre connectée ordinaire. En y regardant de plus près, on reconnaît le bouton d'urgence situé en bas sur le côté droit. Celui-ci ne fonctionne toutefois qu'avec un smartphone couplé et ne peut pas être reprogrammé pour d'autres fonctions. En cas d'urgence, il déclenche une alarme via la fonction "Response by Doro" de l'application et contacte des personnes définies au préalable. Dès que celles-ci sont acceptées, l'appareil se met automatiquement en mode mains libres.

Certifiée IP68, la Doro Watch sera disponible en noir, vert et rose à partir d'octobre pour seulement 119 euros, en échange d'un écran tactile particulièrement contrasté de 1,28 pouce avec une résolution de 240 x 240 pixels. La navigation dans les menus s'effectue via le bouton supérieur droit, puis par de simples gestes de balayage de l'écran vers la droite ou la gauche.

Les applications préinstallées ne peuvent pas être étendues. Ce n'est d'ailleurs pas nécessaire, car les activités sportives, la fréquence cardiaque, le nombre de pas, la saturation en oxygène et le sommeil sont tous suivis. L'application Companion disponible pour Android et iOS peut ensuite les évaluer et les afficher de manière optimisée sur un écran plus grand. La Doro Watch, qui mesure 45 x 45 millimètres et pèse 45 grammes, est équipée d'une batterie de 300 mAh qui, selon le fabricant, devrait durer une semaine. La station de chargement fournie permet de retrouver une pleine capacité en deux heures.

Tablette Doro

Doro présente sa première tablette pour seniors
Doro présente sa première tablette pour seniors / © NextPit

Avec son écran IPS de 10,4 pouces, la tablette Doro s'impose tout naturellement pour l'utilisation des seniors. Ici aussi, le fabricant suédois propose une interface utilisateur intuitive et optimisée baptisée "EVA". Elle permet d'accéder au Google Play Store. La résolution de l'écran est de 2000 x 1200 pixels. Grâce à quatre haut-parleurs intégrés, la tablette Doro offre un son puissant sur demande.

Doro a intégré dans sa tablette le SoC "Unisoc T618" bien connu de Nokia. Il y a également 4 Go de RAM et 32 Go de stockage. Ce dernier peut être étendu jusqu'à 256 Go à l'aide d'une carte microSD. La batterie a une capacité de 6000 mAh. Un module photo de 5 MP est disponible à l'avant pour WhatsApp et d'autres applications de visiophonie. Les photos des petits-enfants peuvent en revanche être prises avec l'appareil photo de 8 MP à l'arrière.

La tablette Doro pèse moins de 500 grammes et est donc facile à utiliser pour les seniors. Doro fournit d'emblée à ses utilisateurs des instructions faciles à comprendre. En cas de problème, TeamViewer est également préinstallé avec une "application QuickSupport".

La tablette Doro est disponible en gris et en vert pour 339 euros à partir de début novembre. Un support pratique est déjà inclus dans la livraison. Un clavier est disponible en option. Le bundle coûte alors 389 euros.

À la rédaction de NextPit, nous réfléchissons depuis un certain temps déjà à l'idée de vous informer davantage sur les smartphones, les tablettes et maintenant aussi les smartwatches pour les seniors. Qu'en pensez-vous? Est-ce un sujet intéressant pour vous ou pour les seniors de votre entourage familial? Ou les seniors n'ont-ils pas besoin de produits spécifiquement conçus pour eux?

NextPit reçoit une commission pour les achats effectués via les liens marqués comme étant affiliés. Cela n'a aucune influence sur le contenu éditorial, et ne représente aucun coût pour vous. Pour en savoir plus sur comment nous monétisons notre contenu, rendez-vous sur notre page dédiée à la transparence.
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Derniers Articles

Articles recommandés

9 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • artylax depuis 3 semaines Lien du commentaire

    la tablette a 32 go de mémoire...donc inutilisable (les appli ne peuvent s'enregistrer sur la carte sd)...voilà, vous pouvez la jeter à la poubelle! comment peut on sortir une tablette en 2022 avec seulement 32 Go?


  • Serge depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Vous parlez de smartphones dans le titre, où sont-ils ?


  • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Ah, la segmentation des marchés, c'est une réalité...
    Faut en profiter avant que les retraites fondent comme "peau de chagrin" 😉


    • Antoine Engels
      • Admin
      • Staff
      depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Personnellement, je me dis qu'en 2022, les "seniors" ont tous vieilli avec la tech. Le premier iPhone est arrivé en 2007, il y a 15 ans. Je pense que le parc de seniors a eu le temps de se faire aux smartphones et objets connectés depuis le temps.

      C'est mon daron qui m'a plongé dans les jeux vidéo. Peut-être que je suis dans ma bulle mais j'ai l'impression que le senior qui ne sait pas envoyer un mail, c'est clairement un cliché.

      Après, quand je vois à quel point je suis dépassé par TikTok ou même Snapchat qui ne date pas d'hier, peut-être que cette segmentation n'est pas si conne que ça. Genre des UI simplifiées, des fonctions spécifiques pour garder le contact avec les proches ou même des fonctions santé dédiées...


      • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Je n'ai pas non plus la science infuse mais "au fond de ma campagne bourguignonne", j'ai plusieurs connaissances senior plus des membres de ma famille réfractaire au numérique soit par peur de ne pouvoir y arriver mais aussi pour rester à distance d'un monde qu'ils perçoivent comme incongru voire inquiétant.
        J'ai aussi des geeks...mais plus rarement.

        Ce que je perçois aussi, c'est qu'une amie qui avait gardé très longtemps ses distances avec le numérique mobile (je ne l'avais pas incitée à rejoindre la "normalité", loin de là) ne sait plus s'en passer aujourd'hui, au grand regret de son mari.
        Donc, je crois que les choses sont plus contrastées, au moins dans ma cambrousse. Certains sont déjà angoissés avant la fin du téléphone filaire tandis que d'autres sont réjouis d'avoir enfin la fibre.

        De même, mes grands-parents paysans qui avait bénéficié après-guerre du premier téléphone public de la commune (gratuitement) et n'osait pas s'en servir s'étonnaient de la facilité de la jeune génération de l'époque pour s'emparer de ce nouvel objet singulier pourtant reconnu par eux-mêmes comme nécessaire pour les urgences médicales ou vétérinaires (le premier médecin ou vétérinaire se trouvait à une dizaine de kilomètres). Les époques passent et les mêmes interrogations demeurent devant le progrès matériel pour les générations "montantes".


      • Konsau depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Il n'y a pas que le savoir faire qui compte. Il faut aussi penser au problème de vue, donc au polices de texte plus grosses et plus lisibles. Également l'habileté des des doigts et/ou des mains qui peut être moins bonne donc des icônes de programme plus grand, etc.


      • Luna
        • Mod
        depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Pour ses problèmes de vues, il y a des lunettes, pour ses problèmes d'audition il y a des oreillettes, prendre un an chaque année ne rime pas avec retard mental.


      • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

        "qui peut être moins bonne" pas qui doit. Le vieillissement est un phénomène réel qui survient plus ou moins rapidement, plus ou moins fort mais qui ne s'évite pas. Enfin pas encore...


      • Luna
        • Mod
        depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Vieillir n'est pas synonyme de retardés mentaux, mais d'expérience et de sagesse.
        Comme le dit Antoine, on utilise déjà tous un smartphone depuis assez longtemps pour vieillir avec, on n'a pas besoin du contraire.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition