Test du casque Montblanc MB01: beaucoup trop cher pour réussir

Test du casque Montblanc MB01: beaucoup trop cher pour réussir

Au pays de Sennheiser et de la “deutsche Qualität”, le casque Montblanc MB01 sorti le 13 mars dernier n’arrive vraiment pas en terrain conquis. Principalement connu pour ses célèbres stylos “Meisterstück” ou pièces maîtresses dans la langue de Goethe, Montblanc n’a pas mis les petits plats dans les grands pour le lancement de son premier casque sans-fil et, en fait, son premier produit audio tout court. 

Look très soigné, matériaux nobles, signature sonore confiée à une sommité du milieu de l'audio,... La recette se veut ultra premium mais la fiche technique du Montblanc MB01 a vraiment du mal à justifier son prix outrageusement élevé de 595 euros. Ce très mauvais positionnement tarifaire gâche complètement, selon moi, le lancement de ce casque pourtant très bon.

Le son est précis, la signature audio chaude, comme je l'aime et la réduction de bruit active efficace. Mais à 600 euros, le Montblanc MB01 demande de faire des concessions techniques que je trouve inadmissibles à ce prix-là. D'autant que s'il est très bon, le Montblanc MB01 n'est pas non plus meilleur que les cadors du secteur comme le Bose Headphones 700, le Sony WH-1000XM3 ou le Sennheiser Momentum 3- pourtant vendus deux fois moins cher. 

 

 

Note

Plus

  • Un look précieux et sérieux
  • Le son précis et chaud
  • La réduction de bruit active efficace

Moins

  • Le coloris marron et le revêtement en silicone mat
  • L'autonomie moyenne
  • Pas d'application dédiée
  • Son prix

Un design précieux et sérieux, à un coloris près

Lorsque j’ai vu les premiers visuels du casque, la version blanche me faisait vraiment penser à un concept de l'ex-designer d’Apple, Jonathan Ive. Si je devais imaginer à quoi ressemblera le premier casque made in Apple, le Montblanc MB01 dans son coloris blanc est ce qui s’en rapproche le plus. 

La version noire et argentée parvient aussi très bien à proposer ce rendu sobre et classieux mais sans cacher l’aspect noble des matériaux (je dis bien l’aspect parce-que ça reste de l’aluminium et du plastique). C’est chic, mais pas tape-à-l’oeil. 

Mais ça, c’était sans compter la version marron/dorée à laquelle j’ai eu droit pour mon exemplaire presse. A priori, on retrouve ce combo de coloris sur de nombreux produits de maroquinerie et de cordonnerie. Mais le rendu sur le MB01 est complètement à contre-courant de l’approche sobre et classe adoptée par Montblanc sur ses deux autres coloris.

AndroidPIT montblanc mb01 listening2
Le Montblanc MB01 est compact et a un vrai cachet, sauf dans son coloris marron/doré / © NextPit

 

J’exagère un peu, mais ce mélange pourtant pas contre nature était beaucoup trop “bling-bling” à mon goût. Il m’évoquait le look ultra flashy des casques Skullcandy, super à la mode à l’époque mais résolument criards de nos jours. 

C’est vraiment un grosse et mauvaise surprise de voir un simple coloris gâcher un design globalement très sympa et épuré. Le Montblanc MB01, est d'ailleurs dépourvu d'un véritable étui de transport. Un comble pour un casque destiné aux voyageurs selon les dires du constructeur lui-même. On se retrouve à la place avec une banale poche en tissu qui n'a rien de premium. 

AndroidPIT montblanc mb01 accessories
Pas d'étui pour le Montblanc MB01 mais une banale poche en tissu / © NextPit

 

Mais à part ce problème de coloris, on retrouve du cuir véritable sur les coussinets et l’arceau. Ce n’est pas végan mais le confort est au rendez-vous, même si l’arceau appuyait les oreillettes un peu trop sur mes cartillages. Le reste de la surface du casque est en silicone mat. 

Cette silicone mat justement, parlons-en. La sensation au toucher est vraiment désagréable, le casque colle aux mains quand on l’agrippe (un toucher similaire à celui de la gomme) et attrape beaucoup la poussière. La surface agit comme un plumeau et enlever les nombreuses peluches du Montblanc MB01 m’a vite lassé. 

Pour le reste, les charnières sont en plastique et assez souples et les articulations des oreillettes, en forme d’arc ont un revêtement brillant et métallisé qui contraste bien avec le reste de la surface du casque. Le constructeur y a d’ailleurs incrusté son étoile blanche, qui représente les six glaciers du massif du Mont-Blanc. De quoi donner un vrai cachet au casque, une identité. 

En blanc comme en noir, le Montblanc MB01 est un produit-bijou, au look vraiment précieux mais qui fait aussi sérieux- “executive” pour le dire de manière snobe. Mais évitez à tout prix d’opter pour le coloris marron/doré! 

Des boutons physiques mais pas d’application

Sur l'oreillette droite se trouvent tous les boutons de commande physiques et non tactiles, pour mon plus grand bonheur. Sur la tranche antérieure se trouvent le bouton pour Google Assistant, la réduction de bruit active, le volume et l’allumage. 

Le bouton de lecture/pause/d’appel placé sur la face extérieure est un peu étrange. On sent la surface s'enfoncer mais sans pour autant avoir de retour physique à notre pression. Le casque est aussi équipé de capteurs de proximité, mettant automatiquement l’audio en pause lorsque vous enlevez le casque. 

Les commandes sont donc assez ergonomiques, mais ce qui ne passe absolument pas, c’est l’absence d’application dédiée pour paramétrer le casque. Contrairement à ce qu’annonçait Montblanc dans son communiqué, l’application est toujours en développement et n’arriverait que courant avril. 

En attendant, on peut donc s’asseoir sur l’égaliseur, la gestion de la réduction de bruit et les éventuelles mises à jour du micrologiciel. 

AndroidPIT montblanc mb01 detail
Les commandes physiques, et non tactiles, du Montblanc MB01 sont complètes / © NextPit

 

On a du mal à entendre les 600 euros

Qu’on se comprenne, le Montblanc MB01 propose un très bon rendu audio. Le casque est alimenté par une puce Qualcomm QCC5124, qui permet une connexion sans-fil Bluetooth 5.0. Le casque est compatible avec les codecs SBC, AAC et, Qualcomm oblige, aptX. Jusque-là rien de très différent de ce que proposent les autres casques sans-fil haut de gamme de Bose, Sony ou Sennheiser, vendus deux fois moins cher.

Et c’est ça le gros problème de ce casque. Mais on y reviendra plus tard. La signature sonore a été assurée par Alex Rosson, un ingénieur du son réputé dans le milieu, et qui a créé sa propre marque d’équipements Hi-Fi: RAD-0 (je ne le connaissais pas, mais les audiophiles semblent s’arracher ses casques Hi-Fi à 3000 euros).

Mais le Montblanc MB01, malgré son prix exorbitant, n’a rien d’un casque Hi-Fi. Il est conçu pour écouter du Mp3 sur Spotify, et non du FLAC. Pour autant, je l’ai testé en squattant l’abonnement Tidal d’un ami audiophile (20 euros/mois pour écouter en Hi-Res tout de même). 

AndroidPIT montblanc mb01 cushion
Le son du Montblanc MB01 repose sur des drivers 40mm / © NextPit

 

Et le résultat est très bon, pas bluffant, mais très bon. La scène sonore est en général bien retranscrite. Le casque peut facilement descendre dans les graves, son temps de réponse va de 10 à 20.000 Hz (l’oreille humaine entend généralement les fréquences comprises entre 20 et 20.000 Hz). 

Les basses sont présentes, propres et dynamiques. Ça claque sans déborder, sans noyer le reste du message musical, mais tout en étant assez punchy vous faire “viber” comme il faut. Et la signature sonore est globalement chaude, comme aiment le dire les testeurs. Pour parler en termes plus concrets et moins pompeux, ce sont les mediums qui sont surtout flattés par le casque. 

Les voix sont très claires et précises, les instruments restent bien distincts et ne se mêlent pas les uns aux autres tandis que les fréquences aigües son légèrement plus atténuées. Tout le monde à sa place, en rang et sans bouger. La discipline à l’allemande permet au MB01 de proposer un son très propre et de qualité.  

Les micros sont aussi assez performants. Contrairement aux Bose Headphones 700 qui nous promettaient une réduction de bruit active appliquée à notre voix (mais qui ne marchait absolument pas), les voix retranscrites par le Montblanc MB01 sont étonnamment claires. Chaque interlocuteur que j’ai pu avoir en ligne durant ces deux semaines de confinement m’a dit m’entendre “vâchement mieux qu’avant” (lorsque j’utilisais mes écouteurs Sony WF-1000XM3). 
 

 

Une réduction de bruit efficace qui fatigue une batterie déjà faiblarde

Contrairement aux deux premières sections de ce test, celle-ci devrait aller beaucoup plus vite. Les Montblanc MB01 embarque une technologie de réduction de bruit active, comme c’est devenu la norme désormais sur un casque sans-fil haut de gamme.  

Il n’est pas possible de paramétrer son intensité, Montblanc ne proposant pour l’instant aucune application dédiée à son casque. Mais l’isolation phonique est très bonne. Le logiciel parvient à réduire les bourdonnements et autres bruits solidiens (créés par le contact avec une surface, genre des bruits de pas, de clavier). 

J’ai même pu l’utiliser pendant quelques jours dans les transports, avant que notre rédaction passe en auto-confinement et là aussi, l’isolation active était efficace. On peut également activer un mode d’amplification des bruits ambiants, pour entendre arriver les voitures en marchant dans la rue par exemple. 

Montblanc a intégré une batterie de 730 mAh dans son casque MB01. Le constructeur assure que le casque tient 20 heures avec la réduction de bruit active allumée. Un score dans la moyenne basse de ce qui se fait actuellement (le Jabra Elite 85h atteint les 36 heures par exemple).

Dans les faits, j’ai l’impression qu’il a tenu un peu moins que ça. Je l’ai utilisé en écoute mixte- avec et sans réduction de bruit- pendant 3-4 heures la journée avec ANC pour la musique, 1-2h le soir sans ANC pour le jeu vidéo. J’ai toujours dû le recharger le soir venu. 

D’autant que le casque avait la fâcheuse tendance à s’éteindre 10 minutes à peine après m’avoir averti qu’il ne restait plus que 25% d’autonomie. Un soucis de micrologiciel qu’il sera sûrement possible de corriger… une fois que l’application sera disponible. Dans tous les cas, il vous faudra 2 heures pour le charger à 100% en USB-C. Vous pouvez également l’utiliser en filaire (même sans batterie) grâce au câble jack 3.5mm vers USB-C fourni.

Verdict final

Le Montblanc MB01 est un très bon casque sans-fil haut de gamme. Le son, le design, tout respire le premium et le produit a une vraie identité, un cachet. Mais je ne vous conseillerai pas de l’acheter. Son prix est évidemment beaucoup trop élevé. 

À 600 euros, je ne suis, en tant que client, prêt à faire aucune concession. Je veux un nouveau codec audio HD propriétaire comme le LDAC de Sony. Je veux une autonomie de 30 heures, pas 20. Je veux une application dédiée. Je veux un vrai étui de transport en cuir de vachette 100% et pas juste une banale poche en toile. Bref, j’en veux pour mon argent.

Montblanc n’a aucun passif sur le marché de l’audio et veut vous faire payer (trop) cher son image de marque. Sortir le premier produit d’une gamme sur laquelle on n’a pas d’expérience avec un prix aussi élevé donne vraiment l’impression que la firme allemande débarque avec ses gros sabots et veut griller les étapes d’un positionnement tarifaire compétitif. 

Je veux être le meilleur, donc le plus cher. Ça ne marche pas comme ça, Oppo l’a bien démontré sur le marché des smartphones. D’autant que le MB01 ne propose aucune killer-feature. 

C’est un très bon casque, mais il n’a rien de plus- rien de décisif en tout cas- par rapport au WH-1000XM3 de Sony, au Bose Headphones 700 ou au Sennheiser Momentum 3 qui sont vendus à moitié prix. A tarif égal, le Montblanc MB01 aurait pu s’approcher du podium des meilleurs casques selon moi. Mais en l’état, je lui préfère ses nombreux concurrents.

Montblanc MB01 – Où acheter ?

Bien que je vous déconseille de l'acheter, le Montblanc MB01 est disponible depuis le 13 mars 2020 sur la boutique officielle de la marque ainsi que sur les sites marchands de Fnac/Darty (pas Amazon). 

 

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition