Sujets chauds du moment

Test du Cowboy Bike C4: Ce vélo électrique de ville génial va vous faire raquer!

Cowboy C4 nextpit review pictures 13
© nextpit

Lire dans d'autres langues :

Le Cowboy Bike C4 est un vélo électrique de type fixie vendu 3290 euros. Pour ce prix très élevé, le e-fixie de Cowboy propose une transmission par courroie, des lampes intégrées, une application sophistiquée avec Google Maps et une autonomie pouvant atteindre 80 km. Avec une batterie amovible, Cowboy se démarque aussi de VanMoof, qui bat un peu de l'aile en ce moment. Découvrez mon avis sur le Cowboy Bike C4 dans ce test complet.

Cowboy Bike C4

Plus

  • Design très soigné et élégant
  • Bon confort de conduite grâce aux pneus épais
  • Très bonne connexion aux applications, y compris l'intégration de Google Maps
  • Autonomie solide entre 40 et 80 km

Moins

  • Très cher avec des frais d'abonnement supplémentaires
  • Lampe intégrée non homologuée
  • Hauteur du guidon non réglable
  • Disponible en une seule taille de cadre
Cowboy Bike C4
Cowboy Bike C4
Cowboy Bike C4: Toutes les offres

Mon avis sur le Cowboy Bike C4 en bref

Le Cowboy Bike C4 est disponible en trois configurations. Dans la version la moins chère, vous devrez vous contenter d'une transmission par chaîne et renoncer à la fonction de recharge pour smartphone. Le prix de départ est de 2490 €. Avec la fonction Connect, le prix passe à 2790 € et si vous voulez une transmission par courroie au lieu d'une chaîne, il faudra débourser 3290 € à partir du 1er août. C'est la conséquence d'une augmentation de 300 € annoncée par le fabricant pendant la période de test, à laquelle s'ajoutent, si nécessaire, les frais d'abonnement à Cowboys.

Le modèle testé, avec sa transmission par courroie et sa fonction Connect, a fait une très bonne impression pendant la période de test. Le C4 est un vélo électrique sportif et de qualité, qui se distingue surtout par sa simplicité. Sans boutons ni touches, le smartphone prend la place de centre de contrôle et c'est vraiment amusant avec Cowboy. Les inconvénients, outre le prix élevé, sont les lampes non homologuées par le code de la route et la conduite un peu hésitante en raison des pneus épais.

Design et finition

Disponible uniquement dans des coloris mates, le Cowboy Bike C4 est un vélo électrique vraiment joli. Comme beaucoup de ses concurrents, il tente de dissimuler complètement les câbles et les vis. La batterie amovible et le support pour téléphone portable sur le guidon sont parfaitement intégrés dans le cadre. Il en va de même pour les lampes avant et arrière, mais elles ne sont pas homologuées pour la circulation en Allemagne.


Les points forts du Cowboy Bike C4:

  • Design élégant et épuré
  • Haute qualité de fabrication
  • Support pour smartphone intégré avec fonction de recharge

Les points faibles du Cowboy Bike C4:

  • Assez lourd (18,9 kg)
  • Éclairage non conforme au code de la route
  • Hauteur du guidon non réglable

Pour notre test, Cowboy nous a fourni la version noir mat du C4. Et je dois avouer que je me suis vraiment amusé en prenant les photos de test. Les lignes épurées du vélo électrique sont à peine brisées par des composants gênants. Même les garde-boue sont si discrets qu'ils ne devraient pas gêner les plus minimalistes. Cowboy a vraiment fait du bon travail sur le design du vélo et offre également de bonnes possibilités de personnalisation avec cinq variantes de couleurs.

Cowboy Bike C4
Des lignes épurées et un design sobre : le C4 est joli, mais l'antivol n'est pas fourni d'origine. / © nextpit

Ce qui est un peu ennuyeux, c'est qu'il n'y a qu'une seule taille de cadre. Celle-ci est censée convenir aux cyclistes mesurant entre 170 et 195 cm, mais comme le guidon n'est pas réglable en hauteur, la position d'assise peut être inconfortable pour les personnes plus grandes. Cowboy ne propose d'ailleurs comme alternative qu'un modèle plus petit avec un cadre step-through. Ou alors la nouvelle variante Cruiser (test), basée sur le cadre du Cowboy C4.

Tous les modèles Cowboy, y compris le plus petit ST que j'ai pu voir en magasin, se distinguent par leur qualité de fabrication et le choix des matériaux. Les vélos semblent avoir été conçus d'un seul tenant et je me suis senti directement à l'aise pour rouler à des vitesses plus élevées. Cela est dû en partie aux très bons freins à disque hydrauliques, qui ralentissent de manière très fiable malgré le poids élevé de 18,9 kg.

Cowboy Bike C4
Les freins à disque hydrauliques ont très bien fonctionné lors du test / © nextpit

Ce que Cowboy ne souligne malheureusement pas assez sur sa page d'accueil, c'est que les lampes intégrées ne sont pas homologuées comme seul moyen d'éclairage. "Voir et être vu" - citation de la page d'accueil - se concentre donc sur "être vu" et vous devriez encore installer des lampes supplémentaires sur le vélo.

Ce n'est pas grave, mais je pense que cela devrait être communiqué plus clairement. Les pédales sont également un peu incertaines, car elles ne font confiance qu'à un matériau qui rappelle le grip de skateboard pour obtenir l'adhérence nécessaire. J'aurais préféré une surface plus adhérente.

Un autre aspect de la sécurité, et là nous parlons plutôt de mon goût personnel, est le positionnement central du smartphone au milieu du guidon. Personnellement, cela me distrait un peu lorsque je roule. Mais l'application est très bien et vous permet de voir la vitesse, votre itinéraire, de contrôler l'éclairage et d'accéder aux fonctions de la communauté. Mais nous y reviendrons plus tard.

Cowboy Bike C4
Les pédales offrent peu d'adhérence. / © nextpit

Cowboy fait confiance, comme sur le Cruiser, à un support quadlock compatible avec tous les smartphones grâce à des coques universelles. Le support est très sûr et les coques proposées sont suffisamment fines pour permettre à votre téléphone de se recharger sans fil pendant que vous roulez grâce à la norme Qi. C'est vraiment bien pensé et peut même être désactivé si nécessaire.

Moteur électrique et plaisir de conduire

Cowboy a installé un moteur électrique de 250 W dans la roue arrière du Cowboy C4. Ce moteur fournit 45 Nm et est contrôlé par un capteur de couple extrêmement précis situé dans le pédalier. Vous n'avez pas à vous soucier des changements de vitesse sur le C4, car il n'y a pas de changement de vitesse en single speed. Le rapport de transmission est conçu pour des vitesses plus élevées et la cadence de pédalage est donc également convaincante à 25 km/h.


Les points forts du Cowboy Bike C4:

  • Bon braquet pour des vitesses plus élevées (2.86 : 60/21)
  • Capteur de couple très précis
  • Confort de conduite élevé grâce aux pneus hauts

Les points faibles du Cowboy Bike C4:

  • Assez lourd pour un singlespeed sportif
  • Niveaux d'assistance non réglables

Avec le C4, Cowboy s'adresse à un groupe cible sportif qui vit principalement en ville. En conséquence, la position assise est orientée vers l'avant et sportive. Une alternative a été récemment présentée sous la forme d'un modèle cruiser avec une position assise plus détendue. Bien que le C4 soit conçu comme un singlespeed électrique sportif, Cowboy est équipé de pneus très épais, ce qui le distingue du Sushi Maki+ que j'ai également testé.

Cowboy Bike C4
Les pneus sont presque des slicks, mais l'adhérence était bonne lors du test / © nextpit

Pour la ville, je trouve cela tout à fait intelligent, car avec mon vélo personnel, un singlespeed non électrique avec des pneus de vélo de course, j'ai toujours peur pour mes pneus. En ville, il n'est pas rare de rouler dans des débris de verre ou de devoir sauter d'un trottoir. En même temps, il y a des surfaces inconfortables comme les pavés, qui sont un peu amortis par les pneus épais. Comme sur le VanMoof S4 (test), cela compense l'absence de ressorts ou d'amortisseurs. Et ça fonctionne très bien!

Cependant, à cause des pneus épais, j'ai trouvé la sensation de conduite un peu trop lourde pour un vélo de ville maniable. Malgré son poids élevé, le vélo se déplace rapidement, mais entre les voitures au feu rouge (merci de me gronder dans les commentaires ci-dessous!) ou sur les routes sinueuses, il semblait un peu lent. Ici, j'aurais préféré des pneus plus fins pour une sensation de conduite plus sportive.

Cowboy Bike C4
Le logo Cowboy se trouve sur le cadre du vélo électrique / © nextpit

Ce qui fonctionne vraiment bien sur le Cowboy, c'est le capteur de couple. Après avoir testé plusieurs vélos électriques au cours des derniers mois, je n'ai jamais utilisé un vélo électrique qui réagissait plus élégamment à la force de mon pédalage. Si l'on souhaite rester sur une vitesse avec le C4, c'est tout à fait possible en pédalant lentement. Avec la concurrence, il faut généralement "freiner". L'inverse fonctionne également : Si vous pédalez fort au feu rouge, la C4 tire le maximum de puissance du moteur.

Il en résulte un très bon contrôle, qui ne nécessite pas nécessairement de niveaux d'assistance supplémentaires via une application ou un bouton. Néanmoins, je l'ai inclus comme point critique, car certains d'entre vous le regretteraient certainement. Après tout, le vélo Cowboy dispose d'un mode éco pour économiser de l'énergie. Il vous permet de prolonger un peu l'autonomie maximale.

Cowboy Bike C4
Le guidon est presque droit, contrairement au nouveau modèle Cruiser / © nextpit

Enfin, j'aimerais aborder un point qui m'a fortement déplu sur le Jeep FR 6020 (test), le Rover FFR 701 (test) ainsi que sur le Angell M Cruiser (test): la cadence de pédalage à vitesse maximale. Celle-ci est très bonne sur le Cowboy Bike C4 grâce à un rapport de 2,86. Rouler en permanence à 25 km/h ne pose aucun problème et j'ai même trouvé que 35 km/h, en dehors de l'effort dû au poids élevé, était agréable.

Portée & fonctions connectées

Cowboy indique une autonomie de 40 à 80 km pour le C4. Selon mon impression, après trois jours de test, c'est une valeur réaliste. Ce qui est particulièrement appréciable, c'est que vous pouvez retirer la batterie du vélo électrique et la recharger à la maison. Grâce à l'application Connect, le modèle testé a également été d'une grande aide pour se déplacer en ville.


Les points forts du Cowboy Bike C4:

  • Très bonne autonomie pour la ville
  • Bonne gestion de la batterie
  • Offre la meilleure intégration de GPS de tous les vélos électriques confondus

Les points faibles du Cowboy Bike C4:

  • Protection contre le vol sans antidémarrage
  • Protection contre les réparations et le vol uniquement sur abonnement

Cowboy n'a mis le C4 à ma disposition que pendant trois jours. Je n'ai donc pas pu recueillir de données trop détaillées sur l'autonomie du vélo électrique. Mais comme celle-ci dépend du poids du conducteur ou de la conductrice, de la chaleur, des pentes et du comportement de conduite, je ne peux dire qu'une chose : les indications du fabricant de 40 à 80 km me semblent réalistes. En ville, cela suffit facilement pour passer deux ou trois jours sans recharger. Pour les trajets du week-end, vous devrez peut-être faire une pause pour recharger. Une charge complète prend 3h 20m.

Cowboy Bike C4
La batterie peut être retirée, ce qui la rend très maniable. / © nextpit

Ce qui est très agréable, c'est que vous n'avez pas besoin de porter tout le vélo dans votre appartement. Au lieu de cela, vous retirez simplement la batterie, qui est sécurisée par une clé, derrière la tige de selle et l'emportez avec vous dans votre appartement. Le concept fonctionne et Cowboy a même pensé à un caoutchouc pour protéger la peinture du vélo lors de l'insertion.

Mais ce qui est particulièrement pratique avec le Cowboy Bike C4, c'est à mon avis la gestion intelligente de l'autonomie. En effet, dans l'application Cowboy Connect, vous ne voyez pas seulement l'autonomie actuelle, mais si vous entrez une destination dans Google Maps intégré, l'autonomie restante à l'arrivée vous est également indiquée.

Vous saurez ainsi immédiatement si vous pouvez rentrer sans recharger. Cowboy vous envoie également des notifications à ce sujet ou vous recommande de recharger le vélo avant de faire vos trajets habituels.

Cowboy Bike C4
La batterie est sécurisée par une clé. / © nextpit

De toute façon, Cowboy travaille beaucoup avec les données d'utilisation pour vous offrir une UX aussi fluide que possible. Si vous vous déplacez à vélo en ville, le fabricant vous informera, par exemple, si vous vous rendez dans des zones où le taux de vol ou d'accident est élevé. Si vous vous couchez sur la proverbiale barbe, le vélo peut également envoyer de lui-même un message à un contact d'urgence.

Tout cela, ainsi qu'un service de réparation, est disponible dans la très bonne application Connect, disponible pour iOS et Android. Le centre de contrôle de votre vélo électrique comprend également des fonctions communautaires qui vous permettent de vous connecter avec d'autres utilisateurs de Cowboy. Ou encore une boutique en ligne pour l'achat d'accessoires.

Cowboy Bike C4
L'application Connect nous a convaincus lors du test / © Cowboy

Lors du test, tout cela a fonctionné à merveille. Cependant, Cowboy demande des prix assez élevés pour cela. Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités, il faudra compter 3290 € à partir du 1er août.

À cela s'ajoutent des frais d'abonnement de 30 € par mois - dont 20 € pour le service de maintenance "Cowboy Care" et 10 autres pour la protection contre le vol. Si vous achetez le vélo et que vous l'utilisez pendant trois ans, le prix augmente de 1080 € pour atteindre le montant impressionnant de 4370 € - et cela ne comprend même pas les frais d'électricité.

Cowboy Bike C4
Le feu arrière se transforme en feu stop et clignote lorsque vous freinez à plus de 10 km/h. / © nextpit

Ah, et vous devrez aussi acheter un antivol. Parce que contrairement à VanMoof, il n'y a pas de boulon en acier pour verrouiller le vélo de manière rudimentaire. Même si le vélo et son antivol peuvent être suivis, il n'est pas sécurisé lorsqu'il est stationné pour éviter qu'il ne parte ou ne soit déplacé.

Conclusion

Avec le Sushi Maki+, le Cowboy C4 est l'un de mes vélos électriques préférés que j'ai pu tester jusqu'à présent. Cela est dû à son design sobre et minimaliste, à sa grande qualité de fabrication et à sa sensation de conduite sportive.

Par ailleurs, grâce à la batterie amovible, la recharge est beaucoup plus agréable que chez VanMoof et l'application est encore plus épurée. Les vélos électriques Cowboys pourraient donc bien combler le vide laissé par la faillite de VanMoof.

Cowboy Bike C4
Le phare avant est assez faible et sert à vous rendre plus visible. / © nextpit

D'un autre côté, je n'ai rien payé pour mon essai, à part quelques centimes d'électricité. Et c'est là que le bât blesse pour le vélo Cowboy. Avec l'augmentation des prix en août, le C4 tout équipé coûte la bagatelle de 3290 €. Le coût de la version de base tombe à 2490 €. Chez Cowboy, il faut cependant ajouter des frais d'abonnement de 30 € par mois après l'achat si l'on veut profiter de toutes les fonctionnalités.

Même si le vélo électrique a été vraiment convaincant pendant la période de test, c'est vraiment très cher. Le C4 revêt donc un certain caractère de symbole de statut social, ce qui pourrait bien séduire certains clients.

Par rapport à d'autres vélos électriques, le Cowboy est cependant en retrait en termes de rapport qualité-prix. C'est donc un vélo de style de vie dont il faut tomber amoureux. Mais comme Cowboy s'est donné du mal sur la planche à dessin, ce n'est pas difficile.

Cowboy Bike C4
Le logo Cowboy se trouve sur le cadre du vélo électrique / © nextpit

Les seuls véritables inconvénients sont donc le manque de disponibilité de différentes tailles de cadre, l'impossibilité de régler la hauteur du guidon et les pédales qui n'offrent pas assez d'adhérence. Néanmoins, le coût très élevé de ce vélo électrique ne lui permet d'obtenir que 4 étoiles malgré ses qualités.

Aller au commentaire (2)
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Articles recommandés
Derniers Articles
Notification push Article suivant
2 Commentaires
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Simon VDD 2
    Simon VDD depuis 6 mois Lien du commentaire

    J'ai un Cowboy v2 depuis janvier 2020.
    Le vélo est génial à conduire, mais je déplore plusieurs problèmes de fiabilité très pénibles sur à peine 3 ans d'utilisation et 7 000 km : pneus HS après 700 km, quatre courroies cassées, jante arrière complètement voilée à 5 000 km (obligé de changer toute la roue arrière avec le moteur, soit 500 €), arrêts intempestifs de l'assistance de temps à autre sans réelle solution du support… Bref, pas génial pour un vélo à 2200 € !

    Mais depuis août 2023, c'est vraiment la catastrophe.
    Après deux semaines de vacances, mon vélo ne démarre plus.
    La batterie n'est plus détectée.
    Je dois attendre près de 15 jours une première réponse du support.
    Ils me font faire toute une série de tests inutiles et pas forcément simples à faire (essayer avec un autre téléphone, trouver quelqu'un d'autre qui a le même vélo pour tester avec sa batterie…)
    Après presque un mois, le support me dit que je dois remplacer le PCB du vélo (module de communication interne).
    Ça me coûte 200 € et je dois le faire moi-même, car pas de technicien vers chez moi (il faut démonter la moitié du vélo quand même…).
    Ça ne résout pas le problème.
    Ils me renvoient un autre PCB "au cas où".
    Je refais la manip de remplacement.
    Ça ne résout toujours pas le problème.

    [Entre temps, une autre personne du support débarque dans le chat et me dit que ma batterie est HS, qu'elle est passée en "deep discharge" et que je dois la remplacer.
    Je dis que je ne comprends pas, qu'on vient de me faire acheter un nouveau PCB en me disant que ça résoudrait le problème.
    Ils me disent "OK, eh ben, changez le PCB comme prévu et on verra si ça résout le problème"...]

    Après plusieurs semaines, trois ou quatre interlocuteurs différents et encore une série de tests inutiles (et qu'on me fait refaire plusieurs fois comme pour gagner du temps), le support me dit à nouveau que ma batterie est HS et que je dois la remplacer.
    Ils me proposent 25 % de réduc sur la batterie, soit 400 € à payer.
    Je leur demande de me rembourser le PCB que j'ai acheté pour rien.
    Ils me répondent que ça ne sera pas possible…

    Bref, ça fait trois mois et demi que mon vélo ne roule plus et que je perds mon temps avec le support Cowboy.
    J'ai dépensé 600 € pour essayer de faire repartir un vélo qui n'a roulé que trois ans et 7 000 km.

    Moralité : les vélos Cowboy sont très agréables à conduire, mais avec un niveau de fiabilité tout à fait douteux.
    Et l'absence de réseau d'entretien agréé hors de Paris fait que tout problème peut tourner au cauchemar pour l'utilisateur.

    Passez votre chemin…

    LunaAntoine Engels


    • Luna 107
      Luna
      • Admin
      depuis 6 mois Lien du commentaire

      Le support c'est une chose, passer chez un Répar’acteur c’est avoir un artisan professionnel de la réparation et du dépannage en face de toi qui ne perd pas son temps à te faire tourner en rond:

      https://www.nextpit.fr/forum/823811/velo-en-actualites#3471291