Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Google implique les utilisateurs de Huawei dans le conflit avec la marque chinoise

Google implique les utilisateurs de Huawei dans le conflit avec la marque chinoise

A travers un article, Google a décidé d’avertir les propriétaires des derniers smartphones Huawei en leur déconseillant d’installer les apps provenant du Play Store chinois.

Quasiment un an après l’interdiction américaine, l’affaire Huawei n’en finit pas de faire l’actualité du monde tech. Cette interdiction a empêché la marque chinoise de faire des affaires avec la plupart des sociétés américaines, ce qui a provoqué un véritable manque à gagner pour ce groupe qui a gagné du terrain sur le marché des Télécoms ces dernières années.

Malgré cette décision du gouvernement Trump, certains géants comme Microsoft ont partagé leur soutien à Huawei. Alors que l'ancien partenaire de Huawei, Google, était assez silencieux jusqu’alors, il a décidé il y a quelques jours de s'exprimer en sortant un article à l’attention des utilisateur du groupe chinois. Et ce n’est clairement pas une bonne nouvelle pour ce dernier.

En effet, Android a sorti un article alertant les utilisateurs face aux dangers inhérents à l’utilisation des applis et services disponibles sur les appareils de Huawei. Une situation compliquée… Même si Microsoft n’a aucun mal à prendre le parti de Huawei, Google est plus mesuré étant donné les relations difficiles entre le fabricant chinois et le gouvernement américain.

Google explique qu’il « continue de recevoir un certain nombre de questions sur les nouveaux appareils Huawei (par exemple, les nouveaux modèles lancés maintenant, ou les anciens modèles lancés après le 16 mai 2019), demandant si les applications et services de Google peuvent être utilisés sur ces appareils ». C’est la raison pour laquelle il a décidé de « fournir des conseils clairs à ceux qui posent ces questions importantes ».

Selon Google, tout appareil Huawei mis sur le marché après la date mentionnée n’a pas reçu la certification Play Protect, ce qui veut dire que « les traditionnelles applications Google ne fonctionneront pas de manière fiable, car nous ne permettons pas à ces services de fonctionner sur des appareils non certifiés où la sécurité pourrait être compromise ». Une information qui devrait inquiéter les utilisateurs de Huawei, et plus particulièrement les plus soucieux de leur sécurité.

Aussi, le développeur en charge d’Android avertit que ses services « comportent également un risque élevé d’installation d’une application qui a été modifiée ou altérée de manière à compromettre la sécurité de l’utilisateur ».

Huawei prend les choses en main

Comme expliqué dans la note publiée, il y a toutefois une bonne nouvelle puisque les appareils sortis avant cette date sont conformes au processus de certification de Google, et continueront à recevoir une assistance et des mises à jour de sécurité « aussi longtemps que cela sera autorisé ». Les utilisateurs pourront facilement savoir si leur appareil Android a reçu la certification Play Protection dans les paramètres de l’application Google Play Store. Il suffit simplement de faire défiler la section « À propos » en bas de l’écran.

Sans grande surprise, la réponse du fabricant d’Android n’offre aucun recours à Huawei et, pire encore, à ses utilisateurs. Le géant chinois a donc décidé de retrousser ses manches en gérant ce problème en interne. Il vient de lancer ses Huawei Mobile Services pour ne plus être dépendant de Google. Reste maintenant à voir si cette solution sera efficace.

Source : Store Google

Derniers Articles

Articles recommandés

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • en réallitter google sen prend plein la gueule . pour quoi plein de smartphone chinois non homologué des sous marque chinois exemple une copie de un Samsung S10 qui se vent 100 euro en chine et que on peut acheter via internet et se faire livré en Europe et bien tourne tous sous google et pas de problème avec les application donc google se la tape un peut trop car avec cette guerre commerciale Google seras aussi perdent donc il y a pas que une seule marque chinoise qui utilise Google . !!!!!!!!!!!!!


  • Moi je penserai plutôt que c'est Trump qui coupe la branche qui soutient Google. Combien de grosses entreprises américaines ne sont et ne seront pas mises en graves difficultés. Une guerre qui ne fera que des victimes des deux côtés. Ni vainqueurs ni vaincus. Deux gouvernements aussi détestables l'un que l'autre.


  • Google est lentement mais surement en train de couper la branche sur laquelle il est assis car sans aucun doute si Huawei avait trop de difficultés financière c'est la chine qui prendrait le relais car elle ne laissera jamais tombé son fleuron technologique. Pour le reste, c'est une très mauvaise nouvelle pour les états unis, Huawei pourrait donner l'exemple à ne pas suivre et pourrait commencer à faire des émules en russie, en europe, au japon et autre. L'amérique à force de protectionisme risque fort de se retrouver bien seule si d'autres se mettent en tête de faire comme Huawei et la chine. Il semble bien finit le temps où les usa monopolisaient l'espoionage du traffic internet.


    • Quand on voit que la France avait vendu à la Libye de Kadhafi un système d'écoute et d'interception des télécommunications ultra-sophistiqué, on se dit qu'on n'est pas forcément les mieux placés pour juger les autres pays. Surtout que nous avons très probablement vendu ce système à d'autres pays, dont la plupart sont probablement des dictatures. Bref, dans ce domaine, personne n'est blanc, personne n'est noir, tout le monde espionne tout le monde, en fonction de ses intérêts stratégiques et économiques. Il reste peut-être quelques îles du Pacifique qui n'espionnent personne, et encore. 😁


    • Je pense comme toi

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition