La rançon de la gloire: Zoom est notre gagnant mais aussi grand perdant de la semaine

La rançon de la gloire: Zoom est notre gagnant mais aussi grand perdant de la semaine

Cette semaine est passée tellement vite. Est-ce que c'est juste nous, ou l'assignation à résidence a-t-elle accéléré le temps? Le temps est relatif mais on ne peut pas dire qu'on s'est ennuyé à la rédaction. On a eu du mal à choisir nos gagnants et perdants de la semaine. 

Cette semaine a en effet été pleine d'émotion. Avec son article critique sur la monétisation des leaks, David a personnellement contrarié l'un des plus célèbres experts en matière de leaks dans la techosphère et suscité un vif débat sur Twitter. Nous avons également vu OnePlus employer un marketing agressif pour attirer l'attention sur son nouveau flagship, y compris un classement douteux en première place pour le OnePlus 8 de DisplayMate avant même sa sortie.

Le gagnant de la semaine: Zoom, merci le confinement

Mais les chiffres valent mille mots et c'est pourquoi notre gagnant de la semaine ne peut être que le service de visio-conférence américain Zoom. Le confinement, le télétravail et l'absence de nos proches ont permis au service controversé d'atteindre des sommets inédits.

Alors qu'avant le déclenchement des mesures de quarantaine, dix millions d'utilisateurs tenaient quotidiennement des vidéoconférences via Zoom, le service compte désormais 200 millions d'utilisateurs par jour, comme l'a fait remarquer sur Twitter le journaliste de The Verge, Tom Warren.

Zoom s'annonce comme "leader du marché des solutions de réunion-vidéo". Récemment, cet ancien outil commercial est devenu le premier choix pour les fêtes virtuelles entre amis, les soirées familiales et les réunions professionnelles par écrans interposés. La raison de ce succès: Zoom est un outil de vidéoconférence très complet qui permet de réunir un grand nombre de participants.

La version de base de Zoom avec un maximum de 100 participants peut être utilisée gratuitement (limitée à 40 minutes par appel); tout le monde peut rejoindre une session par un lien de partage ou un code - c'est là que l'entreprise a probablement séduit ses nombreux nouveaux utilisateurs.

Les perdants de la semaine: les utilisateurs de Zoom (et leurs données personnelles)

Si vous êtes passés par Zoom, sachez que l'outil a bien zoomé sur vos données personnelles. Une enquête de Motherboard (Vice) nous a non seulement appris que les données des utilisateurs de Zoom connectés avec Facebook ont été transmises au réseau social, mais celles des utilisateurs de l'application iOS sans login Facebook également.

Zoom souffrait déjà d'une faille de sécurité rendue publique l'année dernière, des pirates informatiques pouvant participer à des conférences de Zoom sans lien de partage ni code d'accès. Mais elle n'a pas vraiment fait parler d'elle plus que ça avant la sortie des nouvelles révélations liées à Facebook.

Selon d'autres sources, Zoom s'installerait également sur Mac pratiquement tout seul et prétend être pertinent pour le système ici et là afin d'obtenir des droits d'administration. Il devrait également être facile pour les pirates d'introduire clandestinement des logiciels malveillants et d'accéder en permanence à l'appareil photo et au microphone de l'appareil infecté.

De quoi refroidir tous les nouveaux adeptes du service. Peu après la vague d'indignation que Zoom s'est prise de pleine face, l'action de la société a perdu plus de six pour cent en bourse. Au début de l'année, elle avait pourtant connu une énorme croissance et a vu ses cours doubler. L'entreprise a depuis remédié à ces problèmes de sécurité et s'est confondue en excuses. Voilà qui a du faire zoomer les actionnaires pour s'assurer qu'ils ne voyaient pas double. 

Qui sont vos gagnants et vos perdants de la semaine?

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Luna depuis 5 mois Lien du commentaire

    Quand je pense que les américains ont réussi à nous piquer nos masques sur le tarmac de l'aéroport, je pense que Zoom est encore pire que ça.


    • Dans l'histoire de ce racket, à mon avis, ce n'est pas la manière (je pense que tu parles du changement de destination de la cargaison de masques sur l'aéroport de Strasbourg dénoncée par le préfet de Région) mais plutôt que le code commercial international permette ces pratiques insupportables.
      Je ne parlerai pas de Zoom même si j'ai ma propre opinion car ce n'est, à mon idée, qu'une faible partie de pratiques complètement intégrées, à la fois, par les entreprises qui développent ce type d'application MAIS AUSSI par tous les utilisateurs qui ne veulent pas se poser de questions.


      • Quand on vous propose en cash quatre fois le prix, on oublie très facilement le code commercial international !


    • Tu sais, les français ont à leur tour torpillé les masques initialement achetés par la Suède.
      On ne vaut pas mieux, finalement.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition