WhatsApp revient à la raison, Apple épinglé pour son contrôle parental

WhatsApp revient à la raison, Apple épinglé pour son contrôle parental

Dans cette édition du top/flop tech de la semaine, Apple est le flop pour être trop laxiste en matière de sécurité des enfants dans l'App Store alors que le fait que WhatsApp soit revenu à la raison concernant ses nouvelles CGU controversées est notre top tech de la semaine.

Comme d'habitude, avant de parler de nos choix, jetons un coup d'œil aux faits marquants des sept derniers jours dans le monde de la tech.

WhatsApp pourrait bientôt avoir une application native pour les tablettes

Parmi les faits marquants de la semaine sur NextPit, nous avons eu un leak révélant que bientôt, la plus célèbre application de messagerie aura une application native pour les tablettes Android et les iPads. Après avoir analysé le code source de la version bêta de WhatsApp, le site WABetainfo a publié des captures d'écran montrant un iPad lié à un compte principal de WhatsApp.

Ainsi, au lieu d'utiliser WhatsApp Web dans le navigateur, la fonction multi-appareils permettra d'utiliser l'application en mode natif sur l'iPad. Ce sera également le cas pour les tablettes Android. Vous pourrez trouver plus de détails à ce sujet dans l'article ci-dessous:

WhatsApp Tablet WhatsApp pourrait bientôt avoir une application native pour l'iPad / © NextPit

Android 12 approche à grand pas

C'est vrai, la nouvelle version de l'OS mobile de Google est sur le point d'être annoncée officiellement. En effet, ce qui devrait être la dernière mise à jour de la version bêta d'Android 12 a été déployée le mercredi 25. Android 12 Beta 4.1 a apporté les dernières corrections de bugs au système sur les smartphones Pixel et, comme d'habitude, n'a pas ajouté de nouvelles fonctionnalités.

Ainsi, l'annonce officielle d'Android 12 ne devrait plus tarder, car avec cette mise à jour, le système a atteint la stabilité finale. Bien sûr, il se peut que Google apporte des améliorations à son OS avant son lancement, mais compte tenu de ce qui s'est passé avec Android 11 et Android 10, le mois prochain pourrait nous réserver de bonnes surprises!

Google va abandonner l'application Android Auto

Pour rester sur le thème d'Android 12, le nouvel OS semble déjà avoir fait une nouvelle victime. Après avoir confirmé la disparition des options de personnalisation de l'interface dans la prochaine version d'Android, Google a annoncé que l'application Android Auto sera également abandonnée.

L'entreprise dit avoir pris cette décision pour pouvoir se concentrer sur le développement d'une seule expérience Android globale pour les voitures, à savoir le Mode Voiture de Google Assistant.

D'une part, le fait d'éviter la redondance des fonctionnalités est un argument valable, car cela rend l'OS de Google beaucoup plus cohérent. Cependant, comme je vous l'ai dit en début de semaine, il est un peu inquiétant de voir Google Assistant reçoit de plus en plus d'attention, ce qui pousse davantage de personnes à renoncer à d'autres services et à utiliser encore plus l'assistant virtuel du géant de la recherche.

L'application YouTube pour iOS dispose désormais du mode "Picture-in-Picture"

Si vous possédez un iPhone et que vous êtes un fan de YouTube, c'est peut-être la meilleure nouvelle de ces derniers jours: le mode PiP (Picture-in-Picture) est en train d'être testé pour l'application YouTube sur iOS.

L'aspect moins réjouissant de cette nouvelle est que cette option sera réservée aux abonnés de l'offre premium de l'application de streaming vidéo. Avec le mode PiP, il est possible de suivre une vidéo YouTube dans une fenêtre flottante sur l'écran de son iPhone tout en utilisant d'autres applications.

NextPit a rédigé pour vous un tutoriel montrant comment activer le mode picture-in-picture sur Youtube avec iOS 15.

ios 15 pip mode youtube app
Suivre une vidéo YouTube sur l'iPhone tout en naviguant dans l'interface / © NextPit

Le top tech de la semaine: Le retour à la raison de WhatsApp concernant ses nouvelles CGU controversées

Il y a presque trois mois, le débat autour des nouvelles CGU de WhatsApp faisait la une de la plupart des sites tech. Alors qu'il n'y avait toujours pas de conséquences suite au refus des nouvelles CGU, cette semaine, les choses ont changé.

Selon WABetaInfo, les nouvelles CGU de WhatsApp vont devenir facultatives et Facebook n'exigera probablement leur acceptation que pour les utilisateurs qui voudront communiquer avec certains comptes professionnels. Donc, si vous n'avez pas encore accepté les nouvelles CGU de WhatsApp, vous n'aurez apparemment plus à le faire et vous ne subirez aucune limitation de l'utilisation des fonctionnalités de l'application.

WhatsApp AGB Optional NextPit
Le message vous demandant d'accepter les nouvelles CGU va bientôt disparaître./ © Wabetainfo.

En bref, le fait que WhatsApp ait fait machine arrière avec ses changements est une bonne chose car l'utilisation de l'application pour chatter, passer des appels audio et vidéo avec ses amis et sa famille sera toujours possible sans accepter les nouvelles CGU. Après tout comme on dit: La voix du peuple est la voix de Dieu. Mais ne vous réjouissez pas tout de suite...

Il s'avère que cette information n'a pas encore été officiellement confirmée par Facebook. Cependant, comme les informations de WABetaInfo sont souvent sûres, les chances que cette rumeur se confirme sont vraiment élevées. Alors, célébrons!

Pour plus de détails sur le sujet, lisez cet article:

Le flop tech de la semaine: Apple pour être trop laxiste en matière de contrôle parental sur l'App Store

Apple affirme qu'il exerce un contrôle strict sur les créateurs dans l'App Store afin de protéger les consommateurs contre les contenus préjudiciables, mais il n'a même pas mis en place la protection la plus évidente pour assurer la sécurité des utilisateurs mineurs. Si Apple sait qu'un utilisateur a moins de 18 ans, comment peut-il l'autoriser à télécharger des applications pour adultes?

La déclaration ci-dessus a été faite par Michelle Kuppersmith, directrice exécutive de la Campaign for Accountability (CfA), une ONG/lobby qui s'empare de questions morales et éthiques aux Etats-Unis. Selon elle, Apple ne limite pas assez l'accès des mineurs aux contenus pour adultes dans son App Store. Pire encore, les mesures élémentaires de protection des enfants sont ignorées.

Mercredi, le journal The Guardian a publié les résultats d'une étude du CfA, identifiant l'App Store d'Apple comme une plateforme peu sûre pour les enfants.

Pour ce faire, l'organisation a utilisé un Apple ID pour se faire passer pour un jeune de 14 ans, et a examiné environ 80 applications disponibles sur l'App Store qui apparaissaient comme réservées aux plus de 17 ans. Ce faisant, il a été possible de prouver que, dans la plupart des cas, il était très facile de contourner les restrictions d'âge et d'accéder ainsi à ces contenus "interdits".

Certaines des applications utilisées dans l'étude étaient des applications de rencontre et de chat pour adultes, dont beaucoup offraient un accès à des images explicites et, dans l'une d'entre elles au moins, il était possible d'accéder à des contenus pornographiques sans restriction d'âge.

Dans 37 de ces applications, il a été constaté une autre faille de sécurité critique: il était possible de s'enregistrer en tant que nouvel utilisateur en utilisant l'Apple ID même si le compte était lié à un profil mineur.

En résumé, la conclusion de l'étude est qu'Apple possède un écosystème dangereux pour les mineurs. Et, avouons-le, ce n'est pas exactement ce dont l'entreprise fait la publicité. En fait, Apple a toujours fait de ses politiques de sécurité et de confidentialité le fer de lance de ses campagnes publicitaires, surtout lorsqu'il s'agit d'enfants.

Alors, êtes-vous d'accord avec nos choix de cette semaine? Discutons en dans les commentaires!

Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition