Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

L'Union européenne veut un "droit à la réparation" des smartphones avant 2021

L'Union européenne veut un "droit à la réparation" des smartphones avant 2021

L'UE veut rendre nos smartphones plus réparables et donc plus durables d'ici 2021. Dans un communiqué publié le 11 mars, la Commission européenne a présenté le plan d'action de l'UE en faveur de l'économie circulaire en défendant l'idée d'un "droit à la réparation" pour les possesseurs de smartphones, tablettes et ordinateurs d'ici 2021.

Un plan d'action qui s'inscrit directement dans le "Green Deal" ou pacte vert de l'UE dont l'objectif est d'atteindre la neutralité climatique d'ici 2050. Concrètement, la Commission a énuméré une liste de pistes à explorer pour pousser les consommateurs et les constructeurs à adopter des comportements d'achat et de production plus durables.

"Aujourd'hui, de nombreux produits cessent trop rapidement de fonctionner, ne peuvent pas être réutilisés, réparés ou recyclés, ou ne peuvent être utilisés qu'une seule fois. Ce mode de production et consommation linéaire consistant à 'extraire, fabriquer, utiliser et jeter' n'incite pas les producteurs à fabriquer des produits plus durables.", explique la Commission. 

Repenser un marché basé sur l'obsolescence programmée 

L'UE veut donc pousser les constructeurs à revoir la conception de leurs produits pour améliorer leur réparabilité et rallonger leur durée de vie. En moyenne, un smartphone est gardé 2-3 ans avant d'être remplacé. Une durée de vie qui se rallonge progressivement à mesure que les prix des smartphones augmentent mais qui s'aligne surtout sur la disponibilité des pièces détachées, pas toujours assurée par les constructeurs. 

Les mises à jour logicielles qui ralentissent votre appareil vieillissant afin de le "protéger" sont aussi une grosse entrave à la réparabilité d'un produit tech (coucou Apple, mais Samsung l'a fait lui aussi). Concrètement, l'UE veut appliquer les normes de production de la directive sur l'écoconception (qui ne s'applique qu'aux produits liés à l'énergie pour l'instant). 

Les constructeurs devront adopter des procédés écoresponsables et durables dans leur production. On peut imaginer qu'ils devront s'engager sur la disponibilité de pièces détachées sur un produit spécifique, par exemple.  Les smartphones devront dès lors être plus facilement démontables et surtout remontables. Les mises à jour logicielles pourraient aussi être plus encadrées, laissant le choix à l'utilisateur de la faire ou non, en local via son smartphone et surtout en ayant le choix de la version qu'il/elle veut installer. 

Bref, c'est donc bien l'ensemble des procédés d'obsolescence programmée qui sont visés ici. Mais l'objectif est également de responsabiliser les consommateurs. Refréner les achats compulsifs, encouragés par un marketing agressif et les sorties de nouveaux modèles de plus en plus fréquentes, va s'avérer laborieux.

L'UE promet enfin de réfléchir à un système de reprise à l'échelle de l'Union offrant la possibilité de retourner ou de revendre des téléphones portables, tablettes et chargeurs usagés. Comprenez un réseau généralisé à travers l'Europe de revente et rachat d'anciens smartphones et autres produits. Leboncoin et Back Market ont du soucis à se faire. 

Derniers Articles

Articles recommandés

12 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • L'union Européenne attraperait-elle des coucougnettes :-) réparer est une chose mais à quel prix s'en est une autre ! A voir qui sait peut-être que cela débouchera sur une bonne note.


    • Il va encore falloir imposer cela à des firmes asiatiques ou américaines. Seule solution : interdire la vente des produits qui ne respecteront pas ces règles.
      On peut s'attendre à des contre-mesures de la Chine et des USA (ce qui ne serait pas étonnant de la part de Trump, on l'a déjà vu dès que l'Europe à voulu taxer les GAFA) pour protéger leurs entreprises.


  • Luna depuis 4 mois Lien du commentaire

    Si les prix de quelques appareils continuent à monter en flèche, ce n'est pas la tendance sur Android qui est passé d'un milieu de gamme autour de 499€ il y a trois ans, à 299€ aujourd'hui , sans parler de l'entrée de gamme si aggressive des modèles Realme, Redmi à moins de 199€ et sur des socs solides

    ◾️ Redmi Note 8T à 199€ avec un Snapdragon 665
    ◾️ Motorola One Macro à 199€ avec Helio P70
    ◾️ Oppo A5 à 199€ avec Snapdragon 665
    ◾️ Realme 5 Pro à 185€ avec Snapdragon 712

    Donc non les prix des smartphones n'augmentent pas au contraire, ils ont peut-être atteint un tarif " jetable" , ce qui est bien pire.


    • Quel rapport ? Par contre, si les fabricants sont obligés de se soumettre à ces nouvelles règles (tardives mais bienvenues, mieux vaut tard que jamais), il est à craindre que les prix des smartphones augmentent, ces nouvelles normes vont complexifier la fabrication, l'étanchéité des smartphones va être plus compliquée (notamment parce qu'ils devront être plus faciles à démonter)....
      D'un autre côté, on pourra les garder plus longtemps, la batterie devrait être facile à remplacer, le logiciel beaucoup plus longtemps mis à jour (si Google pouvait adopter la politique de Chrome OS et ses 8 ans de support, ça serait génial :), même si prix devaient augmenter de 20 ou 30 euros (je ne pense pas que l'augmentation tarifaire soit beaucoup plus importante) nous y serions largement gagnants, les ventes seraient à la baisse, le renouvellement plus tardif... Ça obligera les fabricants à être beaucoup plus inventifs et innovateurs pour nous inviter à renouveler notre matériel...
      Les fabricants vont " faire la gueule ", vont sûrement tout faire pour faire capoter le projet, envoyer leurs lobbyistes au combat, mais quel progrès ce serait !


      • Luna depuis 4 mois Lien du commentaire

        Aucun progrès en réalité car à 199€, beaucoup ont déjà fait le choix de changer de smartphone chaque année, c'est ce que j'appelle un modèle jetable.


      • Ou as tu lu ça ? Peut être certains font cela (quelle idiotie, on peut au moins les garder 2 ou 3ans, surtout quand c'est un Xiaomi parfaitement mis à jour), mais de ce que j'ai lu c'est plutôt entre 2 ou 3ans, voire plus (pourquoi changer alors que tout fonctionne bien, que l'appareil reçoit ses mises à jour logicielles, et qu'aucune évolution technologique majeure ne le rend obsolète ?)


      • Je suis en train de boucler un papier sur la réparabilité. Et par exemple, le Fairphone 3, qui est considéré comme étant le plus réparable du marché a son bouton "power" soudé au chassis. Or, la boîte ne fournit pas de chassis en pièce de rechange. Si tu as un problème avec ce bouton (l'un des plus sollicités d'ailleurs) tu ne peux tout simplement pas le faire réparer. Rien que ça, c'est une entrave à la durabilité et te pousse à racheter un nouveau modèle.


      • Luna depuis 4 mois Lien du commentaire

        On peut aussi citer Motorola qui s'est associé avec Ifixt à fournir des kits tout en un, pour réparer son smartphone soi même.


      • Oui, iFixit vendait aussi déjà des kits de son côté. L'idéal, ce serait que tu puisses tout réparer avec un seul kit, pas un kit par constructeur. Mais je vais ajouter le partenariat dans mon papier, je n'y avais pas pensé. Merci.


  • J'ai vu l'info sur d'autres sites hier, voilà qui serait une excellente chose. Cependant, ça va être très compliqué à mettre en place, et si jamais l'Europe y parvient, j'ai bien peur que certains fabricants en profitent pour augmenter sensiblement leurs prix ( ce qui rejoint un peu le commentaire de Phil) :(


    • Oui le projet a l'air un peu trop ambitieux. D'autant que ce n'est pas la durabilité d'un smartphone qui va dissuader les gens de vouloir acheter le modèle suivant. Personnellement, mon viel iPhone 7 marche toujours très bien. Mais ça ne m'a pas empêché de le laisser pourrir dans un tiroir depuis trois ans pour acheter un nouveau modèle.


  • phil depuis 4 mois Lien du commentaire

    Quel utopie, il suffira de mettre les pièces détachées d'origine hors de prix pour les rendre non rentable à la réparation et d'être forcé à en acheter un autre, seul le marché de la contrefaçon "asiatique" va se frotter les mains...

    Par certains que loi produise l'effet escompté.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition