Telegram profite des déboires de WhatsApp pour battre de nouveaux records

Telegram profite des déboires de WhatsApp pour battre de nouveaux records

Ce qui est une crise pour WhatsApp est une opportunité pour d'autres applications de messagerie. Telegram fait état de 25 millions de nouveaux utilisateurs en 72 heures. Cela alors même que son PDG a récemment donné un aperçu de la manière dont l'entreprise souhaite monétiser son service à l'avenir.

La ruée vers les alternatives à WhatsApp a fait en sorte que Telegram compte désormais un total de plus de 500 millions d'utilisateurs actifs. Les nouveaux utilisateurs viennent du monde entier. Selon Pavel Durov, PDG de Telegram, 38% des nouveaux venus viennent d'Asie, 27% d'Europe, 21% d'Amérique latine et 8% du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.

Durov poursuit en écrivant qu'il ont déjà eu de telles vagues de nouveaux utilisateurs par le passé. Mais cette fois, c'est différent. En moyenne, 1,5 million de nouveaux utilisateurs se seraient inscrits à Telegram par jour au cours de l'année écoulée.

Le PDG de Telegram dessine l'avenir (monétisé) de la messagerie

Dans sa publication, M. Durov constate une évolution générale des utilisateurs. "Les gens ne veulent plus échanger leur vie privée contre des services gratuits", a déclaré le PDG de Telegram. "Ils ne veulent plus être les otages de monopoles technologiques qui semblent penser qu'ils peuvent s'en tirer tant que leurs applications ont une masse critique d'utilisateurs."

Sur le point de la monétisation, Durov s'était déjà exprimé il y a quelques semaines. Afin de pouvoir soutenir le nombre croissant d'utilisateurs, il faut également payer une infrastructure adaptée. Jusqu'à présent, Durov supportait lui-même ces dépenses.

A l'avenir, l'entreprise veut gagner de l'argent grâce à la publicité, entre autres choses. Les fonctionnalités actuelles vont rester gratuites et les conversations purement privées ne seront pas non plus impactées par ces changements. Pour les grands canaux "one-to-many" cependant, l'entreprise compte introduire sa propre plate-forme publicitaire, "qui sera conviviale, protègera la vie privée et devrait en même temps couvrir les coûts des serveurs et du trafic de données". Les stickers premium pourraient également faire gagner de l'argent à la société et aux artistes impliqués à l'avenir.

Telegram et Signal bénéficient des nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp

La dernière publication du PGD de Telegram fait donc suite à un article similaire de Signal. Il y a quelques jours, les applications de messagerie ont également fait état d'une ruée qui a brièvement provoqué des retards dans la vérification. Les deux messageries instantanées semblent profiter de la débâcle entourant les nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp, même si celles-ci ne devraient pas entraîner de changements dans l'Union Européenne.

Cela se reflète également dans les nouvelles fonctionnalités que la messagerie propose depuis un certain temps. En effet, Signal se positionne manifestement plus fortement comme une alternative à WhatsApp et fait sans cesse allusion à son concurrent avec des insinuations et aussi avec des tutoriels pour migrer de WhatsApp vers Signal.

À lire également sur NextPit France:

Cet article a été traduit de l'allemand puis adapté éditorialement par Florian Philon. La version originale écrite par Holger Eilhard a été intialement publiée sur NextPit.de le 13 Janvier 2021.

Via : Engadget Source : Pavel Durov

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

9 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Telegram est pour moi la meilleure appli, elle regroupe tous les avantages, mais seulement 5 % de mes contacts et de ceux de ma femme utilisent Telegram ou Signal (contre 45 % et 75 % de contacts qui utilisent WhatsApp).


    • Antoine Engels
      • Admin
      • Staff
      depuis 6 jours Lien du commentaire

      Ouais, c'est le plus gros obstacle au succès des alternatives à WhatsApp selon moi, le taux d'adoption qui s'accélère certes, mais reste trop lent. Il faut qu'elles deviennent mainstream avec des features qui parlent aux utilisateurs moins sensibles à la question des données pour se généraliser.


      • Il faut donner du temps au temps 😊 Avec le temps va, tout viendra. 😊

        WhatsApp a eu le bol d'être le premier et de pouvoir raffler un max d'utilisateurs, les concurrents ont en effet du pain sur la planche pour arriver à convaincre les utilisateurs de WhatsApp de les rejoindre. Et beaucoup de gens se fichant pas mal d'être fliqués (mentalité "de toute façon je n'ai rien à cacher alors je m'en fous"), ce n'est pas gagné pour les concurrents. D'autant que même si ceux-ci sortaient de nouvelles fonctionnalités, WhatsApp dispose d'une telle puissance technique et financière qu'il pourrait les imiter aussitôt et neutraliser leurs arguments.

        En tout cas, bonne chance à Telegram, Signal, VK et les autres, ils méritent de réussir. De toute façon, tout monopole est forcément dangereux, il est crucial de lutter contre.


      • nas depuis 6 jours Lien du commentaire

        contradictoire entre parler de préservation de vie privée et promouvoir VK...


      • Pour ma part, entre des réseaux dont il est avéré qu'ils censurent à tour de bras, violent allègrement la vie privée et pompent les données personnelles de leurs utilisateurs, et des réseaux qui ne censurent pas leurs utilisateurs et dont il n'est pas avéré qu'ils pompent les données personnelles de leurs utilisateurs, je n'hésite pas. Mais si VK se met un jour à utiliser les mêmes pratiques que les réseaux sociaux liberticides américains, j'irai voir ailleurs. Comme je l'ai toujours dit vis-à-vis des marques de quelque produit que ce soit et notamment des smartphones, je ne suis marié avec personne.


      • nas depuis 5 jours Lien du commentaire

        je t'aurais bien envoyé les liens mais apparemment je n'ai pas assez d'ancienneté (ici apparemment c'est par rapport aux nombres de messages postés par les membres) mais en faisant une recherche rapide tu comprendras que ce réseau social est passé aux mains du fsb. Pavel Dourov a été prié de démissioner par le pouvoir russe.


      • C'est possible, je ne le nie pas, mais je pense que tout cela ne posera pas de problème aux occidentaux, tant qu'ils n'essaieront pas de se mêler des affaires des Russes.


      • nas depuis 5 jours Lien du commentaire

        tout d'un coup la vie privée ne te tiens plus a cœur... tes opinions politiques guident tes raisonnement. j'espère qu'un jour tu te reveillera et que tu fera preuve d'une vraie introspection et d'autocritique. c'est utile


      • Mais bien sûr... Et que pourraient bien faire les Russes s'ils n'étaient pas d'accord avec mes publications ? Venir frapper à ma porte à 6h du matin ? Alors qu'avec les réseaux sociaux américains et leurs relations avec la police et la justice française, ce serait déjà nettement plus probable. Voila où l'on en est rendu en France, soi-disant pays des droits de l'homme et des libertés, tu parles Charles...

        D'après Wikipedia, même Macron, Sarkozy et d'autres politiciens de premier plan utilisent Telegram, c'est bien qu'ils doivent connaître les risques liés à la confidentialité sur WhatsApp, Messenger et les autres messageries américaines, pour lesquelles les Américains disposent certainement de back-doors leur permettant d'intercepter tout ce qu'ils veulent. Sans compter le risque que les multinationales du numérique américaines puissent se servir elles-mêmes des messages de ces personnes. Après tout, elles ont bien décidé seules de virer le président américain.

        Bref, en 2020, pour être peinard en Occident et ne pas risquer de censure ou de poursuites pénales pour avoir exprimé une opinion, on doit recourir à des applications russes et, qui sait, bientôt chinoises ? À part ça tout va bien en Occident... À ce rythme-là, notre liberté d'expression ressemblera bientôt à celle en Iran ou en Corée du Nord.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition