Test du Realme X3 SuperZoom, un smartphone super sauf là où on l'attendait

Test du Realme X3 SuperZoom, un smartphone super sauf là où on l'attendait

Realme, la sous-marque d'Oppo qui prend de plus en plus son envol en Europe et innonde le marché des smartphones lance son Realme X3 SuperZoom en France ce mardi 16 juin. Un photophone haut de gamme avec un capteur de 64 Mpx, un téléobjectif périscopique et un zoom x60 le tout pour moins de 500 euros. Une super promesse qu'on a vérifié dans ce super test.

Note

Plus

  • Un bon écran LCD 120 Hz
  • Une très bonne autonomie
  • L'interface épurée et sobre
  • Le Snapdragon 855+ encore solide

Moins

  • Le Super Zoom super décevant (sauf en optique)
  • Le design trop classique
  • Des performances photo irrégulières

Realme X3 SuperZoom – Date de sortie et prix

Le Realme X3 SuperZoom se décline en deux coloris: Blanc arctique et Bleu glacier. Il sera en vente à partir du 22 juin en France à 499,90 euros  pour la version 12 Go/256 Go chez Fnac, Darty, LDLC, Rue du Commerce et Cdiscount. Il est d'ailleurs déjà disponible en précommande.

Lire aussi: Pourquoi acheter un smartphone Realme?

Le Realme X3 se positionne donc comme un smartphone photo plutôt haut de gamme, à moins de 500 euros. Mais concrètement, qu'est-ce qu'on a comme offre sur le marché français pour un smartphone photo à moins de 500 euros? Eh bien pas grand-chose. On peut trouver le Xiaomi Mi Note 10 à moins de 450 euros sur Amazon en ce moment, mais le prix conseillé et pratiqué chez les vendeurs français comme Fnac reste de 549 euros. 

On a le Pixel 3a/3a XL de Google, toujours un excellent photophone même en 2020, mais il commence à se faire vieux sur le reste de la fiche technique. Le Huawei P30, sorti au printemps 2019 se vend actuellement à moins de 500 euros également. 

Avec son prix, le Realme X3 SuperZoom vise un segment assez peu compétitif du marché des smartphones photo tout en proposant une meilleure fiche technique que ses principaux concurrents évoqués plus haut. Ça commence bien pour Realme.

Un design haut de gamme avec un beau coloris, mais trop classique

Le langage du design des Realme évolue très peu au fil des innombrables itérations dont le constructeur a innondé le marché en 2020. On retrouve un très beau dos en verre mat dont le coloris blanc nacré auquel j'ai eu droit m'a beaucoup séduit. 

Les smartphones Realme sont assez "massifs" ou en tout cas épais. Pour ce test, je suis passé d'un Samsung Galaxy S20 Plus, très fin, au Realme X3 SuperZoom qui paraît bien plus volumineux. Pour autant, la préhension du smartphone reste assez bonne, d'autant que le bouton d'allumage, qui abrite également le lecteur d'empreintes digitales, est bien placé sur la tranche droite. 

AndroidPIT Realme X3 back white
Le coloris blanc arctique du Realme X3 SuperZoom est très élégant / © NextPit

Par contre, ce fameux bouton présentait étonnamment de jeu, donnant l'impression qu'il allait tomber ou se décrocher du smartphone. J'impute ce mauvais point à un défaut de fabrication de mon modèle de test ou à l'utilisation un peu trop musclée d'un autre testeur qui l'aurait eu avant moi. 

AndroidPIT Realme X3 usb
Même sans prise jack 3,5 mm, le Realme X3 SuperZoom reste assez épais / © NextPit

Le smartphone est assez rond et le ratio taille/écran est respectable (90,6% selon Realme) et je n'ai eu aucun mal à l'utiliser à une main. Un bon point en grande partie dû au bon placement des boutons d'allumage et de volume. Le module photo à l'arrière dépasse un peu trop en relief à mon goût.

Globalement, j'ai trouvé le design du Realme X3 SuperZoom soigné mais classique, donc difficile à distinguer des autres modèles du constructeur.

Un bel écran IPS LCD en 120 Hz

L'écran du Realme X3 SuperZoom est une dalle IPS LCD non-incurvée en définition Full HD+ au format 20:9 avec une résolution de 1080 x 2400 soit 399 ppp (pixels par pouce). Comme expliqué plus haut, le ratio taille/écran de 90,6% est bon mais le smartphone conserve un menton ainsi qu'un front assez notables. 

Je ne suis vraiment pas fan du poinçoin en forme de pillule, mais au moins ce dernier est aligné en haut à gauche de l'écran ce qui permet de limiter la gêne en jeu ou pendant la lecture de vidéos. Je ne dispose pas de sonde pour mesurer précisément la colorimétrie mais le contraste est forcément moins frappant que sur une dalle Oled. 

AndroidPIT Realme X3 front
L'écran IPS LCD du Realme X3 SuperZoom propose un taux de rafraîchissement de 120 Hz / © NextPit

L'écran reste assez visible en plein soleil malgré une rélfectance supérieure à celle d'un écran Oled, encore une fois. La luminosité maximale de 480 nits annoncée par le constructeur est plutôt faible, d'autant que nos confrères de GSM Arena ont mesuré 437 nits. Elle assure une assez bonne lisibilté dans l'ensemble. Les couleurs sont assez vives et semblent couvrir l'essentiel du spectre DCI-P3 (les couleurs visibles à l'œil humain). 

Mais le plus intéressant reste le taux de rafraîchissement de 120 Hz, qui est encore assez rare sur un smartphone de cette gamme de prix. La navigation dans l'interface est vraiment très fluide et je n'ai constaté aucune différence avec l'affichage de mon Samsung Galaxy S20 Plus, en 120 Hz également (en termes de fluidité). 

L'écran alterne entre 60 et 120 Hz en fonction de votre utilisation, afin de ne pas trop drainer la batterie mais vous pouvez toujours forcer le taux de rafraîchissement constant via les options développeur. Realme indique que le smartphone peut aussi passer automatiquement en 90 Hz, mais cette option n'est pas visible dans les paramètres de l'affichage.

AndroidPIT Realme X3 front camera
Le poinçon en forme de pillule du Realme X3 SuperZoom abrite les deux capteurs photo frontaux mais ne sera pas du goût de tout le monde / © NextPit

Pour moi qui suis un gros joueur sur smartphone, j'ai trouvé l'affichage du Realme X3 SuperZoom très propre et surtout très fluide bien qu'il manquait de luminosité.

En dehors de ce que proposerait une dalle Oled, l'écran du Realme X3 SuperZoom est plus que convaincant et je ne pense pas qu'on puisse faire beaucoup mieux sur du LCD sous Android. C'est donc un bon point marqué par Realme ici.

Realme UI, une usine à gaz en fonctionnalités mais sobre et épurée

L'interface Realme UI, basée sur Android 10, n'est pas la plus attrayante selon moi. Avec ses icônes d'applications toutes rondes, l'écran d'accueil ressemblerait presque- oserais-je le dire?- au launcher des Pixels de Google. En parlant de Google, on retrouve beaucoup d'applications pré-installées des services de Moutain View. 

Heureusement, je n'ai pas trouvé de publicités dans l'interface alors que le constructeur a annoncé en décembre dernier que des publicités seraient embarquées dans sa surcouche, comme c'est le cas sur MIUI de Xiaomi avec la possibilité de les désactiver.

realme x3 superzoom realmeui
L'interface de Realme UI est très épurée / © AndroidPit

C'est assez sobre mais je n'aime vraiment pas le slider de la luminosité en forme de pillule que je trouve assez grossier. En revanche, le menu des réglages a le mérite d'être parmi les plus épurés de toutes les surcouches Android. Avoir un descriptif du contenu de chaque option peut-être utile, mais j'ai bien le choix fait par Realme d'aller à l'essentiel, contraitement à OneUI de Samsung, en présentant une interface aérée.

realme x3 superzoom realmeui2
Malgré les apparences, Realme UI est une vraie usine à gaz / © AndroidPi

Realme UI est d'ailleurs une vraie petite usine à gaz. Vous avez un enregistreur d'écran natif, le mode sombre, le clonage d'apps, un mode gaming d'optimisation des performances avec le Game Space, un mode focus pour mettre en pause certaines notifications pendant un temps donné, le paiement sans contact,... 

Bref, Realme UI ne plaira pas à tous, mais c'est une surcouche épurée, sobre et qui va à l'essentiel dans le prolongement de la philosophie du constructeur.

Le Snapdragon 855+ tient encore bien la route

L'absence d'un chipset haut de gamme de 2020 comme le Snapdragon 865 sera sûrement un deal breaker pour certains. Mais revenons sur terre un instant. On n'a absolument pas besoin, en France, des modems 5G intégrés dans les dernières puces de Qualcomm. 

On n'a pas non plus besoin de streamer des vidéos en 8K, sur un écran IPS LCD de surcroît. Alors certes, le Snapdragon 855+ n'est plus le processeur dernier cri du marché, mais c'est tout de même un chipset haut de gamme de fin 2019, on ne peut donc pas parler d'obsolescence en toute honnêteté intellectuelle. 

Realme X3 SuperZoom

Fiche technique
  Specs
Écran
  • IPS LCD 6,6 pouces Full HD+
  • Ratio taille/écran 90,6%
  • 1080 x 2400 (399 ppp)
  • Corning Gorilla Glass 5
  • Taux de rafraîchissement 120 Hz
Processeur
  • Snapdragon 855+ 7nm 
  • GPU Adreno 640
Mémoire
  • 256 Go ROM / 12 Go RAM
  • UFS 3.0+ Turbo
  • LPDDR4x
Batterie
  • 4200 mAh
  • Charge rapide Dart Charge 4.0 30W
  •  Dart Charge 20W et PD Fast Charge 15W
Module photo
  • Capteur principal grand-angle Samsung GW1 64 Mpx,  f/1.8, 26mm
  • Téléobjectif périscopique 8 Mpx, f/3.4, 124mm, zoom optique x5
  • Capteur ultra grand-angle 8 Mpx, f/2.3, FOV 119˚, 16mm
  • Objectif macro 2 Mpx, f/2.4
  • Double capteur selfie 32 Mpx, f/2.5, 26mm grand-angle + ultra grand-angle
  • 8 Mpx, f/2.2, FOV 105˚ 

 

OS RealmeUI basé sur Android 10
Dimensions et poids
  • 163.8 x 75.8 x 8.9 mm
  • 202 g

C'est la même puce qui équipe mon fidèle OnePlus 7T que j'utilisais depuis plusieurs mois avant de passer sur le Samsung Galaxy S20 Plus (pour un test à long terme). Et en jeu, j'ai trouvé l'expérience tout à fait aux normes du marché. Mais on est clairement en deçà des performances du Realme X50 Pro, équipé du Snapdragon 865 et 100 euros plus cher que le X3 SuperZoom.

Sur Call of Duty: Mobile, les options graphiques poussées au niveau "élevé" ne posent aucun problème en termes de fluidité et je n'ai subi aucun ralentissement ni de pertes de frame-rate. La surchauffe est d'ailleurs est bien gérée par le Realme X3 SuperZoom qui embarquerait un système de refroidissement liquide, selon le constructeur. 

Realme X3 SuperZoom

Comparatif de benchmark
Benchmark Realme X3 SuperZoom (SD 855+) Realme X50 Pro (SD 865) OnePlus 7T (SD 855+)
3D Mark Sling Shot Extreme ES 3.1 5409

7133

6020

3D Mark Sling Shot Vulkan 4850

6613

5245

3D Mark Sling Shot ES 3.0 6552

8864

6649
Geekbench 5 (Single / Multi) 789/2566

887 / 3313

786 / 2825

PassMark Memory

26798

27118

32960

PassMark Disk

86456

50083

50068

Même le très gourmand jeu "Sky: Children of the Sky", tourne parfaitement bien sur ce Realme X3 SuperZoom qui peut compter sur 12 Go de RAM pour appuyer son Snapdragon 855+ et son GPU Adreno 640. Combiné à l'écran 120 Hz, l'expérience en jeu a été convaincante. 

Mais je me dois de noter que d'autres smartphones équipés de processeurs plus puissants proposent de meilleures performances au même prix ou pour légèrement plus cher.

Le SuperZoom super décevant

Côté photo, le Realme X3 SuperZoom embarque un quadruple module photo à l'arrière dont le point fort serait... roulements de tambour... le zoom. La fiche technique a tout pour plaire sur le papier mais sur les smartphones, c'est le traitement logiciel qui fait tout.

Mon confrère Stefan, bien plus érudit en photographie que moi, a consacré un test photo complet au Realme X3 SuperZoom que je vais en partie résumer ici tout en y ajoutant mon ressenti à l'issue de mes propres tests.

  • Capteur principal grand-angle Samsung GW1 64 Mpx,  f/1.8, 26mm
  • Téléobjectif périscopique 8 Mpx, f/3.4, 124mm, zoom optique x5
  • Capteur ultra grand-angle 8 Mpx, f/2.3, FOV 119˚, 16mm
  • Objectif macro 2 Mpx, f/2.4

Le capteur principal

L'objectif principal du Realme X3 SuperZoom est le capteur de milieu de gamme Samsung GW1, un "grand" capteur d'1/1,72 pouces et de 64 mégapixels. C'est le capteur star de ce module photo, et non le téléobjectif, contrairement à ce que le nom "SuperZoom" pourrait laisser penser. 

De jour, le capteur principal permet de capturer de très belles photos à condition d'être dans de bonnes conditions de luminosité. L'accentuation des couleurs est très présente mais je ne suis pas vraiment un puriste et ça ne me gêne absolument pas d'avoir des clichés sublimés artificiellement, tant que la saturation de la colorimétrie reste raisonnable, ce qui est le cas pour moi. 

Mais les résultats sont quelque peu aléatoires en termes de niveau de détails. Si la plupart des photos prises en grand-angle 16 Mpx et de jour sont plus que correctes en apparence, on note cependant des pertes de détails concentrées sur les bords de l'image. 

AndroidPIT realme x3 superzoom image quality details
En 16 Mpx, le capteur principal du Realme X3 SuperZoom a du mal à reproduire un très bon niveau de détails en bord d'image / © NextPit

En passant au mode de capture en 64 Mpx (exit le pixel binning, qui combine 4 pixels en un, donc), le Realme X3 SuperZoom reproduit davantage de détails, donne plus de piqué au cliché comme illustré ci-dessous. Mais pour ce faire, le capteur met plus de temps à se déclencher et les fichiers d'images sont beaucoup plus volumineux. 

AndroidPIT realme x3 superzoom image quality 64 vs 16 mp
Le mode 64 Mpx permet de limiter la casse et affine les photos du Realme X3 SuperZoom / © NextPit

De nuit, le Realme X3 SuperZoom fournit une prestation mitigée. Malgré la taille de son capteur principal, le traitement logiciel ne parvient pas à corriger les défauts inhérents aux conditions de faible luminosité. Le bruit numérique est trop présent et même le mode nuit ne parvient pas à corriger pleinement le tir. 

Le mode Starry Night (astrophotographie) prend une série de photos avec un long temps d'exposition et les combine en un seul cliché. Le mode a eu un peu de mal à compenser la rotation de la Terre comme l'illustrent certaines étoiles qui deviennent filantes alors qu'elles ne le devraient pas. 

AndroidPIT realme x3 superzoom image quality starry night vs tripod
Certes, la lumière de la Lune n'est pas propice à l'astrophotographie / © NextPit

Ce capteur principal est donc souvent plus que correct, parfois très bon, mais trop souvent inconstant dans ses résultats. 

Le capteur ultra grand-angle

Comme c'est toujours le cas sur smartphone, le capteur ultra grand-angle capte nettement moins de lumière que le capteur principal. Le champ de vision est respectable mais sur le cliché ci-dessous, on peut tout de suite noter un fort effet moiré (les bandes noires qui marquent un contraste changeant avec la déformation d'un sujet). 

Globalement, la colorimétrie et la balance des blancs restent cohérentes avec les clichés pris par le capteur principal, ce qui est positif.

AndroidPIT realme x3 superzoom image quality wide angle moire
CAPTION – REPLACE ME! / © NextPit

Mais on souffre d'une trop grande perte de niveau de détails en passant du grand-angle à l'ultra grand-angle. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, l'herbe a nettement moins de piqué en ultra grand-angle et la plage dynamique est beaucoup moins large (remarquez les colonnes plus ombragées du monument).

realme x3 superzoom ultrawide
Le Realme X3 SuperZoom en grand-angle (en haut) et ultra grand-angle/ © AndroidPit

Le téléobjectif x5 et le zoom x60

Comme sur la totalité des smartphones proposant un zoom au grossissement démesuré (coucou le Samsung Galaxy S20 Ultra), cette feature n'est rien d'autre qu'une gimmick dont les résultats ne sont pas exploitables. Mais j'y reviens juste après. 

Car ce n'est pas le téléobjectif périscopique qui entre en jeu pour zoom x60. Celui-ci est dédié au zoom optique x5. Et tant qu'on reste dans ces limites de grossissement, le Realme X3 SuperZoom est très efficace. Jusqu'en x5, la perte de détails reste limitée et la colorimétrie tout comme la plage dynamique restent plus ou moins uniformes. C'est une bonne prestation sur ce point. 

realme x3 superzoom zoom other2
Le Realme et son zoom x1, x3, x5 et x10 (en partant d'en haut, de la gauche puis dans le sens des aiguilles d'une montre) / © AndroidPit

Mais on voit dès le grossissement x10, et donc le passage au zoom numérique hybride, que la qualité du cliché se dégrade. La balance des blancs tire vers les tons jaunes, on voit de la distorision et un flou au niveau des extrémités de la croix ci-dessus. 

Forcément, ces défauts ne sont qu'accentués à mesure qu'on pousse le grossissement dans ses retranchements. Car le zoom numérique revient tout bêtement à rogner une photo prise avec le téléobjectif au plus grand grossissement optique, puis la recadrer et l'agrandir numériquement (d'où l'appellation de zoom hybride, optique et numérique). 

realme x3 superzoom zoom other
Le zoom x60 du Realme X3 SuperZoom est super décevant / © AndroidPit

On se retrouve avec une bouillie de pixels dont je ne vois pas vraiment l'intérêt. Parfois, qui peut le plus peut le moins. Dans l'ensemble, le module photo du Realme X3 SuperZoom est digne d'un photophone à 500 euros dans la plupart des cas et a le mérite d'être assez polyvalent. 

Mais l'appellation SuperZoom semble abusive tant les résultats sont inconstants et la performance n'a rien de transcendant par rapport à ce que propose la concurrence. La super promesse est donc super décevante sur ce point.

Realme X3 SuperZoom – Autonomie

Pour ce qui est de l'autonomie, le Realme X3 SuperZoom embarque une batterie de 4200 mAh, ce n'est pas fou mais c'est respectable pour un smartphone de cette gamme de prix. La batterie accepte la recharge rapide Dart Charge 4.0 en 30 Watts avec le câble USB-C et l'adaptateur fournis.

Le chargeur que j'ai utilisé durant mon test m'a permis de recouvrer une pleine charge en un peu moins d'une heure. La promesse d'une recharge complète en 55 minutes du constructeur est donc tenue. 

4200 mAh, c'est la même capacité de charge que le Realme X50 Pro, plus cher, mais c'est 100 mAh de moins que le Realme 6 Pro, moins cher. Selon nos tests d'autonomie réalisés via le benchmark PC Mark, le Realme a tenu 16 heures avec l'écran en 60 Hz avant de passer sous les 20% d'autonomie et un peu moins de 14h avec l'écran en 120 Hz. 

C'est un score plus que respectable qui se ressent à l'usage quotidien. Le Realme X3 Pro permet facilement de dépasser la journée classique d'utilisation sur une seule charge. C'est donc un bon point pour Realme.

Verdict final

À moins de 500 euros, le Realme X3 SuperZoom n'est pas le meilleur smartphone photo du marché. La promesse formidable que son nom laissait présager n'est pas tenue sur ce point et je lui préfère le Pixel 4a de Google, sur la partie photo du moins. Oublions ces zooms insensés et ces buzzwords pour gonfler une fiche technique qui de toute façon est tributaire du traitement logiciel. 

Je préfère avoir un simple capteur principal et un bon téléobjectif que des périscopes, des zooms x60, x100 et autres fantaisies techniques. Pour le reste, l'autonomie s'est avérée vraiment solide et l'écran, bien que LCD, très agréable à l'usage grâce à la fluidité permise par les 120 Hz. 

Ce sont vraiment les deux points forts de ce smartphone. Le design est soigné et le processeur Snapdragon 855+ en a encore sous le capot. En fait, Realme réussit sur les points que le constructeur à le moins mis en avant et se prend les pieds dans le tapis sur ceux qu'il était censé maîtriser à la lettre.

Mais à ce prix là, et face à un Pocophone F2 Pro ou un Realme X50 Pro 100 euros plus chers et tous deux dotés du Snapdragon 865 ainsi que d'un écran Oled, je ne pense pas que le Realme X3 SuperZoom soit le meilleur choix actuellement. Même le OnePlus 7T, bien qu'il embarque un module photo nettement inférieur, propose peu ou prou la même fiche technique voire mieux au même prix. 

Le Realme X3 SuperZoom est super sur certains aspects, mais pas ceux sur lesquels on l'attendait. Si vous cherchez un photophone à moins de 500, ce n'est pas celui que je vous conseillerais. 

À lire également sur AndroidPit France: 

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

15 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition