Raspberry Pi 400: Un nano-ordinateur à 75 € qui rappelle le Commodore 64

Raspberry Pi 400: Un nano-ordinateur à 75 € qui rappelle le Commodore 64

Les gamers des années 80 se rappelleront sûrement du Commodore 64, ce PC qui tenait dans un simple clavier. Le Raspberry Pi 400 présenté cette semaine reprend l'esprit de ce vestige culte de l'âge d'or des jeux vidéo. Avec le Rapsberry Pi 400, tout les composants trouvent désormais leur place dans un clavier, tout comme son "aîné" spirituel.

Mais un bref historique du Raspberry Pi s'impose. La Fondation Raspberry Pi a lancé un ordinateur à carte unique en 2012. Les développeurs ont combiné tous les composants nécessaires d'un ordinateur conventionnel sur une carte, qui avait à peu près la taille d'une carte de crédit.

Comme les composants avaient suffisamment de puissance pour l'expérimentation et étaient livrés sans Windows ou MacOS, il y a eu un boom de bricoleurs, de développeurs et d'autres bénéficiaires fascinés par ce gadget technologique.

Le Raspberry Pi 400 est livré avec un clavier complet

Alors que la quatrième édition du Raspberry Pi et la version Zero, peu coûteuse, conviennent à toutes sortes de bricolages informatiques, le nouveau Raspberry Pi 400 est beaucoup moins flexible. En effet, l'ordinateur monocarte est équipé d'usine d'un clavier de taille normale avec des touches de fonctions et un pavé numérique. Le cœur de cet ordinateur est également un Raspberry Pi 4, qui possède les composants suivants:

  • Processeur Broadcom BCM2711 à 4 cœurs
  • 4 Go de RAM LPDDR4
  • WLAN bi-bande (802.11 AC)
  • Bluetooth 5.0 BLE
  • Gigabit Ethernet
  • Fente pour carte microSD (nécessaire pour la mémoire interne)

Au dos du clavier se trouve également une prise GPIO à 40 broches, qui est par ailleurs directement situé sur le circuit imprimé du Raspberry Pi. Il y a également deux ports USB 3.0, un port USB 2.0 et deux ports micro HDMI, chacun avec une résolution maximale de 4K.

L'alimentation est fournie par un adaptateur USB, disponible en option ou inclus dans le kit informatique pour un peu moins de 100 euros. Sans souris, carte micro SD, manuel ni câble HDMI, le prix de vente conseillé est d'environ 75 euros.

Par défaut, des mises en route pour les langues espagnole, française, allemande, anglaise et italienne sont disponibles. Selon le fabricant, d'autres suivront.

À quoi sert cet appareil?

Le Raspberry Pi 400 et tous les autres appareils du fabricant ne sont bien sûr pas des solutions informatiques complètes avec lesquelles vous devriez surfer sur Internet sans plus attendre. Il faut plutôt acquérir un certain savoir-faire technique pour faire fonctionner ces ordinateurs.

Le fabricant propose également sa propre distribution Linux appelée PiOS, que vous pouvez exécuter directement à partir de la carte micro SD. Les objectifs de la demande sont alors aussi individuels que la communauté des fans.

Certaines personnes construisent une console rétro ultime à partir d'un Raspberry Pi et de divers émulateurs, d'autres mesurent la température dans leur maison connectée avec les ordinateurs monocarte bon marché.

Le Raspberry Pi 400 est plus adapté à une utilisation dans votre bureau et pour essayer des applications logicielles. En effet, il est préférable de laisser le Raspberry Pi 4 dans le clavier fourni. Car, fait atypique pour un fabricant par ailleurs très expérimental, la garantie expire si vous ouvrez le clavier, quel dommage!

Quelles sont vos expériences avec le Raspberry Pi et que pensez-vous de ce nouveau gadget? Discutez avec nous dans les commentaires des domaines d'application et laissez-nous quelques conseils! Parce que les premiers membres de notre rédaction ont déjà commandé ce clone du C64 ... plus j'en parle, plus je suis tenté!

À lire également sur NextPit France : 

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Le rédacteur n'a visiblement jamais utilisé un Commodore 64 et en parle sans le connaître. Pour avoir joué des tonnes d'heures sur cet ordinateur dans les années 80, celui-ci ne disposait que de 64 ko de mémoire et nécessitait un lecteur de cassettes audio externe ou un lecteur de disquettes souples de 5,25 pouces externe, les deux étant le seul moyen pour charger des jeux dans l'ordinateur. "Tout" n'était donc pas intégré dans le Commodore 64. Et l'on passait 10 à 20 minutes pour charger un jeu à partir du lecteur de cassette externe, en priant de surcroît pour qu'au final le chargement n'ait pas planté, ce qui était très fréquent. 😬🙏 Les disquettes étaient plus rapides, mais elles plantaient également de temps en temps. Alors quand je vois aujourd'hui les gens râler parce que leur jeu se lance quelques secondes moins vite qu'avec tel autre smartphone, ça me fait bien rire... Des enfants trop gâtés qui ne savent plus relativiser. 😏

    Quant au "clone de Commodore 64", je me demande vraiment où le rédacteur est allé chercher une quelconque ressemblance, elle n'est ni physique, ni technique.


  • skyrail depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Une fausse bonne idée pour remplacer un pc dédié à la bureautique et la navigation internet, juste en branchant un écran sur ce clavier-carte mère?
    Je me souviens d'une époque révolue où on s'installait au cyber à Paris devant une station Sun (sous Unix, pas encore Linux). On avait un écran cathodique énorme (du 21 pouces) super lourd à bouger et une souris erratique, impossible à contrôler pour les joueurs en ligne. On ne faisait rien de plus que jouer en ligne, relever les mails, tchater et chercher un truc sur le web, le world wide web, le far west quoi !!!
    Est-ce que ce nouveau système serait plus performant que mon pc actuel: Athlon X2 5200+ avec 8 Go de ram et un écran plat 24 pouces, ssd 500 Go?