Procès Fortnite: Apple contre attaque et réclame des dommages et intérêts à Epic!

Procès Fortnite: Apple contre attaque et réclame des dommages et intérêts à Epic!

Le conflit entre Apple et Epic Games se poursuit . Dans un contre procès, Apple demande maintenant des dommages et intérêts aux développeurs de Fortnite.

Dans un dossier publié mardi, Apple décrit les raisons de son propre procès contre Epic Games. Dans ce document, le fabricant d'iPhone réclame des dommages et intérêts pour la rupture de contrat supposée d'Epic.

Selon Apple, "le procès d'Epic n'est rien de plus qu'un désaccord fondamental sur l'argent". Ils affirment également qu'Epic se présente comme un "Robin des Bois des entreprises modernes" et qu'en réalité, selon Apple, "il s'agit d'une entreprise multimilliardaire qui ne veut tout simplement pas payer pour la valeur énorme qu'elle tire de l'App Store".

Pendant de nombreuses années, Epic a "profité de tout ce que l'App Store avait à offrir". Il en va de même pour l'utilisation des outils, des technologies, des logiciels, des possibilités de marketing et de la clientèle d'Apple.

Les actions d'Epic ont été décrites à plusieurs reprises comme une "violation flagrante du contrat" qui aurait porté atteinte à la réputation d'Apple. La mise à jour de Fortnite, qui a contourné le mécanisme d'Apple pour les achats-in-apps, a permis à Epic de gagner plusieurs millions de dollars selon Apple. Normalement, si les jeux avaient été conformes aux directives de l'App Store, Apple aurait reçu une part de ce montant, .

Epic contre Apple: Litige sur Fortnite et les règles de l'App Store

Dans le document, Apple décrit également ce qui s'est passé le 13 août lorsque Epic a publié la mise à jour de Fortnite mentionnée ci-dessus. Cette mise à jour, qu'Apple appelle un "hotfix", a ouvert la voie aux poursuites judiciaires actuelles. En plus d'Apple, les avocats d'Epic visent également Google et le Play Store. Google et Apple avaient tous deux banni Fortnite dans de leurs magasins après avoir appris que les achats-in-apps étaient détournés.

Epic avait récemment exigé qu'Apple inscrive à nouveau le jeu sur l'App Store. Mais en même temps, ils refusaient de remettre les options de paiement en conformité avec les directives actuelles. Après une première audience au tribunal, la juge Yvonne Gonzalez Rogers s'est prononcé contre cette demande.

Dans le même temps, cependant, il a été interdit à Apple de bannir tous les comptes de développeurs d'Epic. Apple a procédé au blocage du compte utilisé pour proposer Fortnite. Les comptes utilisés pour développer le moteur Unreal, qui est propulsé par Epic, ne sont pas affectés pour le moment.

La prochaine audience dans l'affaire en cours est actuellement prévue pour le lundi 28 septembre 2020.

A lire également sur NextPit France:

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition