NextPit

Test des protections d'écran PanzerGlass: Transformez votre smartphone en char d'assaut

NextPit Panzer Glass Test
© NextPit

Si vous cherchez un protège-écran pour votre smartphone, PanzerGlass™™ propose plusieurs protections d'écran en verre pour iPhone, mais aussi plusieurs smartphones Android. Les protège-écrans de PanzerGlass™ en verre sont censés être hyper résistants, anti-choc, anti-chute et antibactériens. J'ai pu en tester quelques-uns et je vous donne rapidement mon avis.

Pour l'occasion, je me suis transformé en JerryRigEverything version Éco+ et j'ai testouillé plusieurs protections d'écran pour l'iPhone 14 Pro Max. Je vais vous parler de la solidité des produits PanzerGlass™, de ce qu'on trouve dans la boîte, si l'installation est facile ou pas etc.

Ndlr: Ce test a été réalisé dans le cadre d'un partenariat avec PanzerGlass™. Le fabricant n'a eu aucune influence sur le contenu éditorial de cet article ni sur l'avis de son auteur.

PanzerGlass prise en main contenu de la boite
L'emballage des produits PanzerGlass™ est censé être le plus éco-responsable possible / © NextPit

PanzerGlass™, c'est quoi, c'est qui?

PanzerGlass™, c'est un fabricant danois qui existe depuis 2013 et propose des coques et des protections d'écran pour smartphone, tablette, PC portable et montre connectée, entre autres. PanzerGlass™ met beaucoup l'accent sur la solidité de ses protège-écrans avec leur conception à quatre couches.

Le site français ne semble pas fonctionnel, mais PanzerGlass™ vend ses produits partout en Europe. On les trouve d'ailleurs assez facilement en France sur Amazon ou Fnac. En moyenne, il faut compter une trentaine d'euros pour une protection d'écran PanzerGlass™. Sur le site officiel, les prix sont généralement de 26,90 ou 29,90 euros.

Des iPhone 14 (Plus) et iPhone 14 Pro (Max) aux Samsung Galaxy S22 (Plus, Ultra) et Galaxy A53 en passant par les Xiaomi 12 (Pro) et Redmi Note 11, la plupart des modèles "majeurs" sortis depuis 2019 sont couverts par le catalogue de PanzerGlass™.

Le fabricant propose même certaines variantes spécifiques, pour empêcher les autres d'épier l'écran de votre smartphone, pour limiter les reflets du soleil en extérieur ou pour filtrer la lumière bleue, par exemple.

PanzerGlass prise en main accessoires protection ecran
PanzerGlass™ fournit un applicateur et des produits pour nettoyer l'écran de votre smartphone / © NextPit

Installation de la protection d'écran PanzerGlass™

Dans la boîte, on trouve évidemment le film de protection avec une indication visuelle pour distinguer la face avant de la face arrière. On a aussi une lingette nettoyante, un petit chiffon à microfibres et un autocollant pour enlever les éventuelles poussières et autres saletés de l'écran. PanzerGlass™ fournit aussi un applicateur pour faciliter l'installation du film de protection. 

Le processus est assez rapide et facile à exécuter. Je suis assez naze avec les protège-écran et je n'arrive jamais à éviter les bulles d'air. Mais si vous vous appliquez un peu plus que moi, ça devrait le faire. Au dos de l'emballage, vous avez un rapide tutoriel illustré et PanzerGlass™ a même un tutoriel vidéo détaillé pour installer ses protections sur sa chaîne Youtube officielle.

Dans tous les cas, si vous vous ratez la première fois, PanzerGlass™ affirme que vous pouvez réinstaller une même protection d'écran jusqu'à 200 fois. J'ai testé plusieurs installations/réinstallations à cinq ou six reprises et je n'ai noté aucune perte d'adhérence de la surface en contact avec l'écran. C'est plutôt cool et rassurant.

Résistance/solidité des protections d'écran PanzerGlass™

PanzerGlass™ propose trois niveaux de solidité pour ses protections d'écran, du plus faible au plus fort: Gold, Platinum et Diamond. J'ai testé un protège-écran de type Diamond, censé être le plus résistant actuellement vendu par le fabricant.

Bon, notre protocole de test est clairement improvisé et un peu "à l'arrache", je l'avoue. J'ai simplement utilisé un kit de test de dureté avec échelle de Mohs. Dans ce kit, on trouve des stylets dont les mines sont faites de 9 types de minéraux différents. Ces derniers représentent le spectre complet de l'échelle de dureté de Mohs. Les niveaux de dureté du kit sont compris entre les niveaux 2 et 9. 

J'ai d'abord griffonné une protection d'écran posée à plat sur une table pour déterminer le premier niveau sur l'échelle de Mohs à partir duquel on peut voir une rayure. Les premières rayures de surface sont apparues au niveau 6. Au niveau 8, j'ai pu fissurer le protège-écran. Mais, même en forçant, je n'ai pas pu totalement percer toutes les couches. 

J'ai ensuite griffonné le même type de protection, mais cette fois-ci posée sur l'écran de l'iPhone 14 Pro Max. Comme je n'ai pas envie d'être blacklisté par Apple et que j'aimerais bien éviter de me prendre un tacle glissé à la carotide par mon chef Fabien, je n'ai pas osé utiliser la mine de niveau 9. J'ai simplement griffonné avec les niveaux 6 et 7. Malgré des rayures visibles sur la protection, l'écran de l'iPhone était (heureusement) intact.

J'ai même un peu (beaucoup) abusé en faisant tomber un gros cube en acier d'une hauteur de plus de 30 cm sur un LG V40 ThinkQ (faut pas déconner, je n'allais pas risquer l'iPhone 14 Pro Max pour ça).

Et l'écran ne s'est pas cassé, mais la dalle a clairement été endommagée et elle montrait plusieurs pixels morts. C'est un peu logique, on parle d'une fine couche de verre trempée ici, elle ne peut pas protéger un smartphone de chocs aussi violents.

PanzerGlass prise en main
Les protections d'écran de PanzerGlass™ ne peuvent évidemment pas absorber des chocs aussi violents. Mais c'est logique, je voulais juste pousser le produit dans ses retranchements. / © NextPit

Les protections d'écran PanzerGlass™ sont constituées de quatre couches. Chaque couche a une tâche individuelle. La couche extérieure est un revêtement anti-graisse. Il est spécialement traité pour résister aux traces de doigts et aux taches et permet de garder l'écran lisible. Le revêtement antibactérien supplémentaire élimine également jusqu'à 99,99 % des bactéries courantes, selon le fabricant. Je ne suis pas allé les compter.

En dessous se trouve une couche de verre trempé de 0,4 millimètre d'épaisseur. Elle protège l'écran des impacts directs ou des rayures. Encore en dessous, on trouve une couche de plastique qui, comparable au film d'un pare-brise, maintient le verre de votre écran tendu. Si votre téléphone subit une fissure de l'écran à la suite d'une chute, cette couche l'empêche de s'étendre davantage ou de commencer à se fendre.

La dernière couche est constituée d'un matériau spécial en silicone. Elle se fixe simplement à votre écran comme une ventouse.

Les protections spéciales anti-espions, anti-reflets et anti-lumière bleue

En dehors des protections d'écran classiques, PanzerGlass™ propose aussi des modèles plus spécifiques. Pour ce test, j'ai par exemple eu droit à une protection de type "confidentialité". 

En gros, ça fonctionne un peu comme les écrans de bord dans certaines voitures, qui empêchent le conducteur de mater un film tout en laissant le passager regarder tranquillement son contenu. Si vous tenez votre smartphone de face, vous voyez tout normalement. Mais si vous le regardez légèrement de biais, l'écran paraît sombre, voire carrément éteint. 

L'idée est de préserver votre écran des regards indiscrets. J'ai trouvé que ça marchait très bien. Mais dans certaines situations, ça peut aussi être agaçant de devoir réorienter son écran et le mettre bien en face de soi pour voir correctement les éléments affichés.

Une autre protection spéciale était la version anti-reflets. Selon le fabricant, elle est censée dévier les reflets de la lumière du soleil pour garder l'écran de votre smartphone lisible quand vous êtes en extérieur. J'ai essayé de braquer une torche, habituellement utilisée pour éclairer nos vidéos et assez puissante, directement sur l'écran de l'iPhone. Mais je n'ai pas vraiment perçu de différence notable avec ou sans la protection.

Peut-être est-ce lié au fait que l'iPhone 14 Pro Max est le meilleur smartphone jamais produit? Peut-être que nulle lumière, même celle émanant des Cieux, ne peut entacher l'expérience utilisateur made in Apple? (je plaisante, rangez vos fourches).

La dernière protection spéciale qu'on a reçue est une version anti-lumière bleue. Elle permettrait d'atténuer, voire de filtrer, la lumière bleue émise par nos écrans et qui nuit à notre sommeil. De plus en plus de fabricants de smartphones proposent des modes de lecture et des filtres anti-lumières bleues dans leurs interfaces. Je suis moyennement convaincu par l'utilité réelle de ce type de protections d'écran. Mais je n'ai pas non plus les outils nécessaires pour mesurer concrètement leur impact.

Conclusion

En termes de prix, PanzerGlass™ n'est pas plus cher que les autres fabricants sur ce segment. Je trouve que 30 euros pour une protection d'écran que vous pouvez réinstaller 200 fois, c'est tout à fait honnête. Le catalogue est par ailleurs très fourni. On a des protections spéciales, avec des éléments coulissants pour recouvrir la caméra selfie, des protections uniquement pour le module photo au dos, des coques, etc.

Les protections semblent très solides et notre iPhone 14 Pro Max est ressorti indemne de cette prise en main. L'installation est facile et bien expliquée par le fabricant. Et surtout, j'ai trouvé que les différents protège-écrans n'affectaient pas la qualité d'image de mon écran. Et même si les protections recouvrent la caméra frontale, je n'ai pas non plus noté de baisse de qualité de mes selfies.

C'est plutôt sympa aussi que PanzerGlass™ propose des protections pour des smartphones Android et pas que des iPhone. Je trouve la variété des marques et des modèles pris en charge très correcte. Reste qu'il faudrait que le site officiel français fonctionne réellement, histoire de pouvoir acheter les produits plus sereinement en France.

NextPit reçoit une commission pour les achats effectués via les liens marqués comme étant affiliés. Cela n'a aucune influence sur le contenu éditorial, et ne représente aucun coût pour vous. Pour en savoir plus sur comment nous monétisons notre contenu, rendez-vous sur notre page dédiée à la transparence.
Antoine Engels

Antoine Engels

Journaliste tech français, j'écris et publie en français pour un public français mais je suis basé à Berlin, en Allemagne. Je dirige la rédaction de NextPit France, le service francophone de NextPit GmbH, un média en ligne spécialisé sur la tech (consumer electronics). Tests, comparatifs, guides d'achats, interviews et reportages sur le marché des smartphones, wearables et des objets connectés AIoT.

Voir tous les articles

Articles recommandés

Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Derniers Articles

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition