Face aux rumeurs de départ de son PDG, OnePlus est-il en train de prendre Lau? (non)

Face aux rumeurs de départ de son PDG, OnePlus est-il en train de prendre Lau? (non)

Après un leak non-assumé et vite supprimé par Ice Universe ce week-end, une rumeur sur un probable départ de Pete Lau, le fondateur et PDG de OnePlus, pour rejoindre Oppo fait paniquer la technosphère.

"OnePlus est-il sur le point de disparaître" titrent nos confères de 01Net en réaction à cette rumeur lancée par le leaker Ice Universe qui a curieusement supprimé son leak ce lundi 22 juin. Ainsi, Pete Lau, pourrait repasser chez la marque-sœur de OnePlus au sein du groupe BBK en tant que directeur de l'expérience produit. 

Lire aussi: OnePlus Z, le smartphone "abordable" de OnePlus pourrait sortir en juillet 2020

De quoi faire tirer des conclusions hâtives au monde de la tech qui y voit là une confirmation du début de la fin pour OnePlus. Si les craintes de voir OnePlus être délaissé par sa maison-mère BBK au profit d'Oppo sont légitimes, il est beaucoup trop tôt pour enterrer une marque qui reste un acteur majeur du marché en Europe. 

OnePlus reste un acteur majeur en Europe et en France

La firme a effectivement entrepris un sérieux "shift" dans sa stratégie, principalement en Europe. Dans la foulée du lancement des OnePlus 8 et OnePlus 8 Pro, OnePlus a annoné de nombreux licenciements en Allemagne, France et au Royaume-Uni afin de "se concentrer sur les marchés clés" aka l'Europe du Nord.

Un revirement sur lequel le constructeur a communiqué de manière plus que laconique et qui intervient alors que OnePlus tente de faire accepter son changement d'aura, passant du statut de challenger à celui de marque premium triple-A. 

Mais aussi décriée qu'elle puisse être, cette nouvelle stratégie en rupture totale avec ce qui a fait le succès de OnePlus est loin d'être un échec.

D'autant que OnePlus reste un acteur majeur en Europe. Selon les derniers chiffres de CounterPoint Research en date du 15 juin, OnePlus a pris la troisième place du podium, en parts de marché, des constructeurs en Europe occidentale, aux détriments de Huawei.

oneplus pete lau rumeurs oppo bbk
OnePlus reste un acteur majeur sur le marché des smartphones mondial / © Counterpoint Research

Un cadre du groupe BBK rejoinndrait une filliale du groupe BBK - Pourquoi tant de panique? 

Pete Lau ne devrait donc pas "abandonner" le navire OnePlus et ce dernier est loin de couler. Pete Lau a d'ailleurs commencé comme développeur chez Oppo, avant de co-fonder OnePlus en 2013. Et selon les dernières versions de cette rumeur sur son départ, il devrait conserver sa position de PDG de OnePlus, en plus d'assumer ses fonctions chez Oppo. 

Ce n'est d'ailleurs pas si étrange que ça, au vu des résultats de Lau avec OnePlus. BBK a toujours un peu "chouchouté" Oppo, ne serait-ce qu'en termes de budget comm'.

Quand OnePlus fait des partenariats avec McFly et Carlito ou le streamer Sardoche, Oppo adopte une approche plus premium et hors-ligne avec une omni-présence dans les boutiques physiques, des campagnes pubs exorbitantes et des partenariats avec de grands événements physiques comme Roland-Garros. 

Peut-être que BBK veut redonner un coup de jeune à Oppo avec une touche de Lau. De plus, ce serait vraiment étrange que l'épopée OnePlus prenne un coup d'arrêt, alors que la firme a justement annoncé de grands projets pour l'avenir de ses produits.

Des grands projets encore teasés pas plus tard qu'ajourd'hui par Carl Pei, le co-fondateur de OnePlus avec Pete Lau et directeur Global de la marque. 

Dans un entretien accordé au magazine Fast Company en mai dernier, Pete Lau a assuré que le constructeur comptait bel et bien refaire des smartphones moins chers après s'être lancé tête baissée dans le marché du haut de gamme. 

Un OnePlus Z et tout est pardonné? Il serait réducteur de voir cette stratégie de manière aussi linéaire. OnePlus compte produire des produits, pas uniquement des smartphones, moins chers mais le constructeur veut dans tous les cas continuer son ascension dans le secteur haut de gamme ainsi que développer son écosystème de produits. 

"Nous avons comme ADN de base le fait d'être un constructeur de hardware, mais de la manière dont nous envisageons l'avenir, le développement d'un écosystème est ce vers quoi nous tendons pour l'avenir", avait notamment confié Pete Lau dans cet entretien. 

On voit mal Pete Lau être tant tourné vers l'avenir de OnePlus s'il avait déjà les yeux rivés vers l'horizon Oppo. Finalement, ce leak n'a rien de cataclysmique, en l'état, pour l'avenir de OnePlus. On pourrait le résumer par une simple mobilité interne d'un cadre de BBK qui passe d'une filiale de BBK pour rejoindre une autre filiale... de BBK. 

À lire également sur AndroidPit France: 

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

7 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • L'avenir pour Oneplus est très prometteur j'utilise Oneplus depuis la série 5 et déjà ses smartphones était très qualitatif et depuis la série 7 Oneplus à fais un bond de géant notamment après s'être implanté sur le marché américain , Oneplus offre le summum des écrans Amoled en étroite collaboration avec Samsung , c'est simplement ce qui se fait de mieux et Oxygène OS est le gros point fort de l'entreprise c'est le top OS d'Android , acheté un Oneplus c'est tiré un trait à toute autre marque , l'un des premiers à avoir lancé le taux de rafraîchissement élevé et des smartphones solides qui tombent rarement en panne , donc pour résumé pour une marque qui était très peu connue il y à encore 3 ans Oneplus est devenu populaire et bientôt sera aussi connue et ses produits convoité que Samsung dans le monde Android .


  • Beaucoup de bruit pour rien, la rengaine habituelle de la com'.
    Pourquoi s'en étonner ?

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition