Nouvel An: Les tops et flops tech en 2020 de la rédaction de NextPit

Nouvel An: Les tops et flops tech en 2020 de la rédaction de NextPit

Quels sont NOS grands gagnants et grands perdants de la tech en 2020? Avant le Nouvel An, découvrez les tops et les flops de la tech cette année selon la rédaction de NextPit.

On vous a déjà demandé vos meilleurs et pires smartphones ou actus tech de l'année dans un sondage il y a quelques semaines. Après les tops et flops tech de la Communauté, c'est au tour des rédacteurs de NextPit de faire leur rétrospective sur l'année 2020 et ce qui les a le plus marqué, pour le meilleur comme pour le pire. 

J'écris évidemment cet article en mon nom, mais j'en profite pour vous adresser nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2021 de la part de toute l'équipe de NextPit. 2020 fut une année tumultueuse pour nous comme pour la plupart d'entre vous. Mais je me réjouis d'avance d'entamer 2021 pour vous proposer du contenu et d'échanger avec vous autour de la tech. Bonne année à toutes et tous!

Antoine

Je pourrais citer pêle-mêle les produits qui m'ont le plus séduit et ceux qui m'ont le plus déçu cette année. Mais la liste serait longue et finalement peu intéressante. J'ai vraiment détesté le Samsung Galaxy Note 20, par exemple. Non pas parce qu'il est un mauvais smartphone, mais parce qu'il a traduit un cruel et tragique manque d'ambition de Samsung, une marque qui m'a pourtant fait rêver avec son Galaxy Z Fold 2.

Et globalement, j'ai finalement été emballé par très peu de flagships cette année. Ceux qui m'ont le plus impressionné sont des smartphones gaming comme le ROG Phone 3 d'Asus ou le Lenovo Legion Duel, certainement le smartphone le plus "cool" de 2020 (le test arrive bientôt, promis). 

Mais pour le reste, j'ai de plus en plus de mal à voir les smartphones haut de gamme d'un bon œil, tant leurs prix sont totalement déconnectés de la réalité économique. Une réalité qui n'a pourtant jamais été aussi palpable que depuis le début de la crise sanitaire, montrant à quel point notre économie est fragile et notre mode de vie ultra dépendant de technologies de plus en plus chères. 

En fait, c'est peut-être ça mon plus gros flop de l'année 2020, c'est de m'être rendu compte que j'ai de moins en moins les moyens de vivre ma passion de technophile. On en est réduits à se féliciter que Xiaomi propose un chargeur séparé de son Mi 11 "gratuitement", contrairement au vilain Apple qui nous le fait payer plein pot. J'ai l'impression que toute la technosphère, et les journalistes en premier, ont perdu toute notion de rapport qualité/prix.

Vous me connaissez, je pourrais continuer à râler des heures mais je vais désormais me concentrer sur ce qui m'a positivement marqué cette année. En premier lieu, j'ai envie de saluer les efforts des constructeurs sur l'aspect logiciel, plus que hardware, de leurs produits. 

S'agissant des smartphones, j'ai pu tester la plupart des surcouches Android 10/11 et j'ai constaté une réelle évolution sur la prise en compte de l'expérience utilisateur. Les fonctions de bien être numérique, de gestion de la batterie, les modes gaming, et le contrôle des données personnelles n'ont jamais été autant au centre des préoccupations des constructeurs selon moi.

Je ne suis pas totalement naïf pour autant. Je suis bien conscient qu'il reste encore beaucoup à faire et que les marques ne le font pas de bonnes grâce, mais parce qu'elles y sont contraintes par les consommateurs. Mais c'est justement ça mon autre point fort de 2020. J'ai l'impression qu'une véritable prise de conscience s'est opérée autour des data, par exemple. 

Quand je travaillais enore au HuffPost, chaque article que je publiais autour des données personnelles et la protection de la vie privée faisait un flop total. ZÉRO vues! Désormais, Google donne une meilleure emprise sur l'accès que les apps peuvent avoir sur les données dans notre smartphone avec le menu des autorisations. Apple va forcer les développeurs tiers à préciser comment ils collectent vos données et ce qu'ils en font dans l'App Store.

Par un forcing des utilisateurs, les constructeurs ont été contraints à faire de la protection des données un argument de vente. Ils ne peuvent plus l'ignorer et sont donc obligés d'innover en la matière et de montrer patte blanche. C'est un chemin d'espérance loin d'être tout tracé, mais que j'emprunterai volontiers les yeux fermés.

Ben 

2020 a vraiment mis les entreprises tech à l'épreuve! Car une partie du travail de Samsung, Apple et consorts ne consiste pas seulement à implémenter de nouvelles technologies dans leurs appareils. Ils doivent répondre aux besoins de leurs clients et ceux-ci ont soudainement été très différents cette année de ce qu'ils étaient en 2019.

La sortie d'un smartphone de 1000 euros avec un écran de 60 Hz et un dos en plastique (Galaxy Note 20) pendant cette période n'est pas vraiment sensible. Si je suis d'accord avec le commentaire d'Antoine sur le besoin de "d'abandonner la gamme Note", je pense qu'il est injuste de le faire aux dépens des clients.

Google l'a fait beaucoup mieux avec le Pixel 5, moins ambitieux mais plus équilibré, ou OnePlus avec le bon rapport qualité-prix du OnePlus Nord. J'ai également été agréablement surpris par Apple cette année, qui a finalement répondu au souhait de nombreux clients qui souhaitaient un smartphone compact avec un écran relativement grand avec l'iPhone 12 Mini.

De plus, Apple prouve que les architectures ARM ont un réel avenir dans les ordinateurs portables. Le M1 est un argument de poids, surtout grâce à la bonne traduction des programmes Intel par Rosetta, je pourrais donc passer à un MacBook Air dans les prochains mois - je pense que Linux est quand même génial *clin d'œil*!

David

Alors que 2020 a été une année désastreuse en termes d'annulations d'événements tech, de retards dans le lancement de produits, de conférences en ligne uniquement, et tout le reste, ce fut en fait une année vraiment intéressante pour le marché des smartphones. Et il nous fallait un changement de rythme. Le cycle des smartphones était devenu si ennuyeux.

Nous avons vu plusieurs moves audacieux et des surprises de la part des plus grands noms du secteur cette année, et cela a créé un marché infiniment plus intéressant que celui que nous avions à la fin de l'année 2019.

En 2020, les smartphones pliables sont enfin bons, vraiment bons! Apple a créé un véritable flagship qui tient dans la poche. Samsung a fabriqué un flagship qui ne tient pas dans la poche et qui est en plastique. Avec son Wing, LG n'est plus le fabricant le plus ennuyeux de la planète, loin de là! Huawei a (presque) refait sa vie sans GMS. Google a réussi à sortir trois smartphones qui sont plus ou moins les mêmes, mais s'étendent sur deux générations de hardware...

Bien sûr, il y a des gagnants et des perdants parmi ces exemples, mais au moins c'est imprévisible et amusant pour changer. C'est ce qu'il y a de mieux dans la couverture de la tech mobile en 2020. Le pire de cette année? La pandémie n'a fait qu'enrichir et rendre plus puissant les Gafam. Bien sûr, les législateurs viennent les chercher maintenant, mais c'est (probablement) trop tard. "Too little, too late" comme on dit en anglais.

Julia 

2020 est l'année, j'en suis sûre, dont nous nous souviendrons tous pour le restant de nos jours. Et je me suis demandé ce que j'allais raconter à mes enfants à propos de cette année-là. Aussi dérisoire que cela puisse paraître, vu son application relative, la collaboration d'Apple et Google dans la lutte contre la propagation du Covid-19 avec leur API commune de contact tracing, est mon point fort de cette année 2020.

Cette union contre nature et improbable a montré que toutes les querelles et les chamailleries entre les fans d'Android et d'Apple sont vaines en 2020. Nous sommes tous dans le même bateau. 

Mon flop de cette année n'est pas non plus lié aux produits tech, mais je déplore que le secteur de l'événementiel ait dû se priver de salons, d'événements et d'autres occasions d'interagir avec les journalistes spécialisés. D'autre part, nous, les "rédacteurs", sommes restés coincés dans nos bureaux à domicile et n'avons pas pu sortir pour des interviews ou vous faire vivre des événements en live. C'est éreintant et j'espère que la nouvelle année 2021 ouvrira à nouveau d'autres portes restées trop longtemps fermées en 2020. 

Rahul

Si l'année 2020 restera à jamais dans les mémoires pour la pandémie de coronavirus et les ravages qu'elle a causés, il est également indéniable que ce fut une année intéressante pour nous tous dans l'industrie technologique.  Il est également vrai qu'il y a certainement beaucoup à dire sur les progrès et les tendances que nous avons constatés cette année. Mais je pense que le reste de nos rédacteurs les ont déjà couvertes de manière assez détaillée. Je vais donc profiter de l'occasion pour parler de l'un des meilleurs smartphones que j'ai utilisés cette année.

Le smartphone dont je vais parler ici ne figurera certainement pas dans la liste des smartphones "les plus recherchés" ou "les plus désirés" des sites web les plus techniques. Je suis sûr que la plupart des gens - surtout aux États-Unis et en Europe - ne se souviendront même pas de l'appareil ou de la marque, d'ailleurs. Mon choix plutôt surprenant pour le smartphone de l'année est un smartphone peu connu appelé Vivo X50 Pro. Si je ne me trompe pas, cet appareil est vendu sous le nom de Vivo X51 5G en Europe.

En ce qui concerne les specs, le Vivo X50 Pro est un modèle de milieu de gamme assez discret, équipé de la puce Snapdragon 765G. Ce qui rend ce téléphone spécial, cependant, ce sont les deux aspects clés. Le design - et la conception de l'appareil photo. Pour moi, personnellement, le Vivo X50 Pro est certainement le plus beau smartphone que j'ai utilisé depuis très longtemps. Il est tout simplement magnifique à regarder.  En fait, Vivo était tellement convaincu de l'attrait universel du X50 Pro qu'ils l'ont décliné en une seule variante de couleur que tout le monde semble apprécier.

En plus de son look épuré, le X50 Pro était également doté d'une autre caractéristique qui a fait tourner la tête - un système de caméra gimbal, avec un stabilisateur intégré - ce qui était une première dans l'industrie. C'était aussi une fonction qui marchait plutôt bien et qui aidait à la photographie en basse lumière. Je me suis surpris à prendre plus de photos que d'habitude simplement pour les bonnes performances de l'appareil photo. En fait, je me suis retrouvé à utiliser le X50 Pro plus que l'Oppo Find X2 Pro que je testais également au même moment. 

La seule faille du X50 Pro était l'expérience logicielle. Le FunTouch OS de Vivo - même avec une version améliorée du X50 Pro - n'a pas suffi et a gâché l'expérience globale. C'est une tragédie, vraiment, que la plupart des amateurs de smartphones ne sachent même pas que ce téléphone existe. J'attends avec impatience de tester la surcouche Origin OS, censée remplacer FunTouch.

On connaît déjà vos tops et vos flops tech de 2020, mais que pensez-vous des choix de la rédaction de NextPit? Est-ce qu'on est trop durs avec le Samsung Galaxy Note 20? Faites-le nous savoir dans les commentaires!

À lire également sur NextPit France: 

Derniers Articles

13 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Moi, j'ai décidé de faire des cadeaux vintage, à la marge de la tech. Entre objet de collection et usage au quotidien.


  • "2020 est l'année, j'en suis sûre, dont nous nous souviendrons tous pour le restant de nos jours."

    Que de certitude... Ça, c'est ce que pensent certains, mais que savent-ils de 2021 et des années à venir ? Qui peut certifier que 2020 aura été pire que 2021 ? Rien ne permet de l'affirmer.
    Croisons les doigts et tout ce qui peut être croisé, car nous n'avons malheureusement peut-être encore rien vu et les vendeurs de masques et autres vaccins ont peut-être encore de beaux jours, que dis-je, de très belles années devant eux. Qui vivra verra.


    • Qui survivra verra 😜


    • Que de défaitistes sur ce fil... aux accents de fin du monde !
      Bon, les influenceurs ont déjà décidé de lancer des collections de masques, défilés de mode (masquée et pas virtuelle du tout) à l'appui en Chine. Because Bizness is bizness. Il faut surfer sur la vague, à défaut de sable ou de neige, celle de la peur de l'autre.
      EN gros, il faut s'attendre à ce que ça dure... encore quelques temps. J'ai encore un peu de mal à imaginer des mariés masqués en plein été. Mais on verra bien.
      On a bien accepté l'organisation de la Coupe du Monde de Foot au Qatar, mais à la saison froide dans cette région du monde, tout de même.


      • Ce que certains appellent "défaitisme", d'autres appellent ça "réalisme". Nul défaitisme chez moi, juste une réflexion réaliste, RIEN ne permet d'affirmer que 2021 sera mieux que 2020. À moins que tu aies des arguments dans ce sens ?


  • "...notre mode de vie ultra dépendant de technologies de plus en plus chères."

    Pas trop d'accord, je trouve qu'il y a moyen de s'équiper dans presque tous les domaines technologiques pour des prix très accessibles. Nul besoin d'un smartphone à 1000 € pour avoir accès à n'importe quel contenu ou service sur Internet. Il n'y a guère que dans le domaine de la photo/vidéo et des jeux hyper exigeants que les smartphones haut de gamme ont un avantage, mais ces domaines sont tout sauf essentiels pour le commun des mortels, les appareils moyen de gamme à 250 € sont déjà capables de performances plus qu'honorables.


  • "Mais pour le reste, j'ai de plus en plus de mal à voir les smartphones haut de gamme d'un bon œil, tant leurs prix sont totalement déconnectés de la réalité économique."

    Pleinement d'accord, reste qu'il y a de plus en plus de riches dans le monde, ainsi que de plus en plus de pauvres, mais la classe moyenne augmente paraît-il aussi dans le monde (tout cela se déroulant évidemment dans des pays différents). Alors il n'est pas totalement idiot de penser que le haut de gamme a de plus en plus d'acheteurs potentiels et ce malgré la crise. Dans des pays dits "en voie de développement", la classe moyenne et les riches explosent, Chine, Inde, etc... Ce sont autant d'acheteurs potentiels d'appareils haut de gamme, ces gens étant de surcroît souvent désireux de montrer leur richesse en exhibant des appareils très chers, voitures, bijoux, etc... Reste qu'en France la tendance n'est pas celle-ci, seuls les riches et les pauvres augmentent, la classe moyenne étant pressée comme un citron, elle a tendance a rejoindre de plus en plus les pauvres.


  • Et je rejoins Antoine pour son analyse , je trouve aussi que s'offrir un smartphone dernier crie devient d'année en année beaucoup trop chères , on criait au scandale lorsque la barre symbolique des 1000 EUR avait été demandé et aujourd'hui il faut par exemple dépensé plus de 1300 EUR environ pour s'acheter le Samsung Galaxy note 20 ultra où l'iPhone 12 pro max qui sont à mes yeux les meilleurs smartphones au monde en 2020 mais les prix demandé sont tellement exagérer


  • Pendant que Rahul s'emmerveille devant le Vivo X50 pro et critiques les gens pour ne pas le connaître , je lui répondrais que lui il à attendu que Vivo viennent en France et lui envoie le X50 pro pour qu'il le teste et connaisse enfin Vivo sans dépenser 5 sence Grace à son métier

    Tandis que certains comme moi avons acheté le Vivo Nex S le premier smartphone au monde avec caméra escamotable et il était équipé de la plus puissante puce de Qualcomm à l'époque le 845 , donc non on n'a pas attendu que Vivo viennent en France pour l'aprecier , mais les rédactions du monde entier on pu apprécier sa copie conforme sous le nom du oneplus 7 pro et très peu parlé du Vivo Nex S


  • "Cette union contre nature et improbable a montré que toutes les querelles et les chamailleries entre les fans d'Android et d'Apple sont vaines en 2020. Nous sommes tous dans le même bateau."

    Mais ce sont toujours les mêmes qui rament 😉
    Ne cherche pas l'erreur, Julia, son heure n'est pas encore arrivée...


  • Difficile de défendre le commentaire de Rahul sur le Vivo. Le X50 pro, si je ne m'abuse est le téléphone réservé à l'Asie. Pour l'Europe, il y a le X51. C'est le même téléphone avec une interface totalement différente, réservée aux modèles européens, très proche d'Android Stock, et plébiscitée partout ailleurs. Donc pourquoi dire que le gros défaut du vivo est l'interface puisque de toute façon l'interface du modèle Européen est radicalement différente et bien meilleure que celle du X50pro auquel nous n'avons pas accès (sauf import) ?

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition