NextPit

Test des Nothing Ear (stick): Un beau design mais avec un son décevant

Nothing Ear Stick NextPit melks393 15
© NextPit

Les Nothing Ear (stick) ont un design original s'inspirant d'un rouge à lèvres. Mais au-delà du boîtier de chargement amusant et pratique au quotidien, que valent ces écouteurs true wireless à 119 euros sans ANC? Dans ce test complet des Nothing Ear (Stick), je vous révèle ce qu'ils valent en termes de qualité sonore et ce qui change par rapport aux Ear (1).

Note

Plus

  • Ergonomie
  • Très légers et discrets dans les oreilles
  • Certification IP54
  • Excellente autonomie

Moins

  • Pas d'ANC
  • Son peu convaincant
  • Pas de Bluetooth multipoint
  • Peu de fonctions de confort
  • Pas de recharge sans fil

Les Nothing Ear (stick) en bref

Les Nothing Ear (stick) sont assez inhabituels. L'intention de l'entreprise de ramener le "plaisir d'utiliser un produit tech" est tout à fait réussie. Mais une fois la hype autour du design passée, il vous restera des écouteurs intra-auriculaires en dessous de la moyenne en termes de son et de fonctionnalités. Certes, ils sont confortables et légers, mais sans ANC et avec un son très moyen, ils ne sont pas convaincants sur le plan technique.

Si vous voulez quand même les acheter, les Nothing Ear (stick) coûtent 119 euros. C'est exactement 30 euros de moins que le prix de vente conseillé des Nothing Ear (1) qui a fortement augmenté en octobre 2022. Les premiers écouteurs de la marque coutaient 99 euros à leur sortie.

Design et ergonomie: Like Nothing else

Les Nothing Ear (stick) sont des écouteurs de 4,4 g chacun qui se placent dans le creux de l'oreille, devant le conduit auditif. Lorsqu'ils ne sont pas dans vos oreilles, ils reposent dans un étui de chargement en forme de stick à lèvres. Les écouteurs sont certifiés IP54. Heureusement, les écouteurs se contrôlent via des pressions sur les tiges afin d'éviter les entrées accidentelles sous la pluie.

Nothing Ear (Stick) Verpackung
L'emballage des Nothing Ear (Stick) fait penser à un produit cosmétique/ © NextPit

J'ai aimé

  • Le design non conventionnel
  • Les pressions précises et l'absence d'erreurs de saisie
  • Le bon confort de port en raison du faible poids

Je n'ai pas aimé

  • L'ajustement non personnalisable

L'objectif du design des Nothing Ear (stick) était, selon la marque, de "redonner le plaisir d'utiliser un produit tech". Les Nothing Ear (1) avait pour cela une sorte de fidget spinner intégré qui permettait de faire tourner le boîtier de chargement entre vos doigts pour passer le temps. Le prolongement de cette idée est un boîtier de chargement que vous devez retourner pour retirer les écouteurs.

Pour ce faire, Nothing a donné au boîtier de chargement une forme allongée qui rappelle un peu celle d'un rouge à lèvres. Les Ear (stick) arrivent dans un emballage qui rappelle un peu un mélange de parfum et de rouge à lèvres. Le concept fonctionne car l'unboxing des Ear (stick) est beaucoup plus amusant que celui de la plupart des autres écouteurs Bluetooth intra-auriculaires.

Nothing Ear (Stick) in der Hülle.
Les Nothing Ear (stick) sont vraiment jolis, vous ne trouvez pas? / © NextPit

Mis à part le design amusant, le mouvement de rotation donne lieu à un concept d'utilisation intéressant. Le boîtier de chargement est équilibré de telle sorte qu'il ne roule pas sur la table, et le mécanisme de rotation offre une résistance suffisamment faible pour que vous puissiez ouvrir le tube d'une seule main. Le grand avantage par rapport aux designs de miroir de poche connus est que les écouteurs ne tombent pas de leur étui en cas de chute.

Ladehülle Nothing Ear (Stick) zusammengeklappt.
Fermé, l'étui affiche un discret "Nothing". / © NextPit

Le design global est semblable à celui des Nothing Ear (1) avec une coque extérieure transparente qui laisse apparaître les composants internes. Contrairement aux Ear (1), les Ear (stick) ne sont pas équipés d'embouts en silicone. Ainsi, les écouteurs ultralégers de 4,4 g reposent dans vos oreilles par le biais de deux bosses en plastique et se font rapidement oublier sans pression négative.

Ce design présente toutefois deux inconvénients. D'une part, vous ne pourrez pas ajuster la taille des écouteurs, ce qui fait qu'ils auront tendance à être un peu trop grands. Comme les Ear (stick) sont très sensibles aux changements de son lorsqu'ils glissent, vous devrez souvent rééquilibrer leur position au quotidien.

Lade-Etui der Nothing Ear (Stick)
Pour les retirer, il faut dévisser l'étui de chargement. / © NextPit

D'autre part, et c'est le plus gênant, les bruits extérieurs atteignent très fortement votre oreille interne. Sans une réduction active du bruit, les Ear (stick) ne sont donc pas adaptés aux environnements bruyants ou pour se couper du monde dans le train.

Mais ce que Nothing a réussi, tout comme OnePlus avec ses Buds Pro, c'est l'ergonomie. En effet, comme pour les écouteurs de OnePlus, les Ear (stick) se contrôlent avec des pressions sur les tiges. Le point de pression est très bon et Nothing est parvenu à éviter les saisies accidentelles. Tenir les écouteurs ne les met pas en pause involontairement et la pluie ne provoque pas non plus des saisies involontaires.

Fonctions de confort et application

Les Nothing Ear (stick) sont dotés d'un système de reconnaissance de port. Ils ne proposent toutefois pas le Bluetooth multipoint. Vous pourrez télécharger l'application Nothing pour iOS et Android. Si vous utilisez le Nothing Phone (1), vous n'aurez pas besoin de télécharger l'application.


J'ai aimé

  • La reconnaissance de port
  • L'application compagnon réussie

Je n'ai pas aimé

  • L'absence de Bluetooth multipoint
  • Le peu de fonctions de confort

En termes de fonctions de confort, les Nothing Ear (stick) ont la détection de port et ils passent automatiquement en mode mono si vous ne portez qu'un seul des écouteurs. Autre point positif, l'application companion est vraiment jolie sous iOS.

Die App der Nothing Ear (Stick)
L'application compagnon des Ear (stick) est jolie! / © Nothing

Par rapport aux autres écouteurs du moment, il manque la prise en charge du Bluetooth multipoint. Vous ne pourrez donc pas connecter plusieurs appareils en même temps et l'application ne permet pas non plus de commuter plusieurs appareils.

Qualité sonore et ANC

Les Nothing Ear (stick) sont équipés de transducteurs de 12,6 mm. Selon les indications du fabricant, ce driver dynamique est l'un des plus sensibles du marché. Nothing ne donne cependant pas d'indications sur la gamme de fréquences ou la puissance de sortie. L'ANC, qui a fait la force des Nothing Ear (1) est aussi absente.

Nothing Ear (Stick) Earbuds.
Les Nothing Ear (stick) rappellent fortement les Ear (1). / © NextPit

J'ai aimé

  • Le son adaptable grâce à l'égaliseur
  • Le volume maximal élevé

Je n'ai pas aimé

  • Le rendu sonore pas convaincant
  • Le son qui dépend fortement de la position des écouteurs
  • Pas de codecs HD pris en charge
  • Pas d'ANC

Alors que les Nothing Ear (stick) ont un concept convaincant, vous devrez accepter de faire quelques concessions sur la fiche technique. Les premiers écouteurs intra-auriculaires de Nothing avaient convaincu avec leur ANC efficace et un bon son pour moins de 100 euros. Les Ear (stick) ne proposent pas ce rapport qualité-prix.

En effet, les Ear (stick) n'ont pas de réduction active du bruit et n'offrent pas non plus de réduction passive en raison de leur design. L'écoute de la musique est donc très claire et vous serez rapidement assailli par les bruits extérieurs. À une époque où même les écouteurs intras à 50 euros sont équipés de l'ANC, c'est inhabituel et surtout, ce n'est plus nécessaire.

Il est également intéressant de constater que Nothing ne propose pas de codecs Bluetooth HD sur les Ear (stick). Au lieu de l'AptX ou du LDAC, les Ear (stick) n'ont que l'AAC et le SBC. Les deux codecs proposent au moins un mode à faible latence, qui se lance automatiquement par exemple lorsqu'on joue à un jeu. Si les problèmes de latence des codecs sont ainsi contrés, les autres manquements techniques restent intacts.

Nothing Ear (Stick) Earbuds Nahaufnahme.
Les Nothing Ear (stick) ont un design semi-ouverts / © NextPit.

En effet, même après avoir ajusté l'égaliseur à trois canaux intégré, les Ear (stick) produisent un son fin et peu puissant. Les transducteurs utilisés ont tendance à suraccentuer les aigus et ne sont pas adaptés pour les chansons riches en basses. Cela ne s'améliore pas non plus lorsque l'on accentue trop les basses dans l'égaliseur. Certes, le son change sensiblement et les égaliseurs ont donc un effet, mais les basses se perdent dans le design ouvert des écouteurs.

Mais comme Nothing ne propose pas de codecs HD, les aigus sont aussi trop brouillons et indéfinis pour être intéressants avec des chansons plus complexes. Le légendaire mixage sonore de Steely Dan, par exemple, sonne compressé sur les Ear (stick) et ne peut pas vraiment déployer toute sa gamme de fréquences. On est habitué à mieux dans cette gamme de prix.

Au cas où vous auriez d'autres problèmes de son avec les Nothing Ear (stick), gardez à l'esprit que la qualité sonore dépend fortement du placement des écouteurs. S'ils sont par exemple appuyés contre un oreiller et placés un peu de travers dans l'oreille, le volume sonore sera nettement moins bon. Dans ce cas, il faudra faire attention, car il n'est pas possible d'adapter les écouteurs à ses oreilles.

Nothing Ear (Stick) im Ohr.
Les Nothing Ear (stick) sont très discrets dans l'oreille / © NextPit

Ce qui est convaincant sur les Ear (stick), c'est la qualité de la conversation. Nothing a voulu l'optimiser grâce à trois microphones et à une réduction efficace du bruit. Lors d'une conversation téléphonique, mon interlocuteur n'a pas entendu de différence entre les microphones de l'iPhone 14 et ceux des Ear (stick). 

Une excellente autonomie mais pas de recharge sans fil

En ce qui concerne l'autonomie, rappelons brièvement que les Nothing Ear (stick) ne pèsent que 4,4 g. Leur autonomie de 7 h de lecture active de musique et de 22 h avec l'étui de chargement est donc très bonne . Il est toutefois dommage que le design de l'étui de chargement ne permette pas la recharge sans fil.


J'ai aimé

  • L'excellente autonomie

Je n'ai pas aimé

  • L'absence de recharge sans fil

Après quelques jours d'utilisation continue, je peux confirmer en toute tranquillité les indications du fabricant concernant l'autonomie. À volume moyen, les Nothing Ear (stick) ont tenu 7 heures d'affilée. Comme il n'y a pas d'ANC, il n'est pas nécessaire de noter les variations d'autonomie avec et sans ANC.

Ladekabel Nothing Ear (Stick)
Nothing fourni le câble pour la recharge/ © NextPit

Contrairement aux Ear (1), les Ear (stick) ne propose pas la recharge sans fil. C'est compréhensible, car la forme peu conventionnelle de l'étui de chargement rend le placement d'une bobine Qi assez impossible. Pour la recharge, il faut donc passer par le port USB-C qui se trouve dans un bloc rouge sur le côté de l'étui. Nothing fourni un câble USB-C vers USB-C.

Conclusion

Les Nothing Ear (stick) ont un concept unique et sont de véritables accroche-regards, tant dans les oreilles que dans l'étui de chargement. Il n'est donc pas étonnant que la marque les ait présentés dans le cadre d'un défilé de mode. Le design non conventionnel de Nothing présente plus d'avantages que d'inconvénients au quotidien. Pour cela, le département design de la jeune marque a pensé à des détails comme le déséquilibre de l'étui de chargement rond.

Si les Nothing Ear (stick) sont convaincants sur le plan visuel, leur fiche technique est trop décevante. Sur le plan sonore, le design semi-ouvert sans possibilité d'adaptation aux oreilles pose problème. L'absence de codecs HD fait défaut et le rendu sonore n'est pas satisfaisant.

Ben, der auf die Nothing Ear (Stick) schaut.
Les Nothing Ear (stick) sont des écouteurs originaux / © NextPit

Les Ear (stick) manquent aussi de fonctions de confort, en particulier l'ANC et la recharge sans fil. Cette dernière est dispensable grâce à l'excellente autonomie, mais elle fait tout de même défaut par rapport à d'autres modèles, notamment les Ear (1). Ce qui nous amène au point crucial des écouteurs Nothing.

En effet, peu avant le lancement des Ear (stick), qui seront commercialisés au prix de 119 euros, Nothing a augmenté le prix des Ear (1) à 149 euros. À l'origine, les Ear (1) ont été lancés sur le marché à 99 euros et ils intègrent l'ANC, la recharge sans fil et un design original. Ils étaient ainsi les meilleurs écouteurs à moins de 100 euros.

Mais fin octobre 2022, Nothing s'est lui-même coupé l'herbe sous le pied en compliquant sa gamme d'écouteurs. Les Ear (stick) sont certes peu conventionnels, mais il existe déjà des écouteurs avec ce concept comme les Huawei Freebuds Lipstick. En tant qu'écouteurs à 119 euros, ils n'offrent simplement pas un bon rapport qualité-prix et si vous pouvez résister à la hype sur le design, allez voir ailleurs. Les Nothing Ear (1) étaient les meilleures alternatives, mais le lancement des Ear (stick) les a malheureusement rendus trop chers. C'est dommage!

Derniers Articles

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition