NextPit

Joyeux Noël NextPit: Après l'année du "moi", l'année du "nous"?

christmas bulbula nextpit logo
© NextPit / Shutterstock: Ilona Titova

Aujourd'hui, c'est Noël. La fête de l'amour. Celle de la famille, des amis, mais aussi de la convivialité. Ces dernières années, les articles que j'ai publiés ici à l'occasion de Noël étaient surtout marqués par l'optimisme et le vivre ensemble virtuel. C'est justement sur le dernier de ces deux points que je ne veux pas faire d'exception cette année.

NextPit Logo white on transparent Background
NEXTPITTV

Il faut se serrer les coudes, même à distance

Avant que certains et certaines d'entre vous ne lèvent les yeux au ciel, à juste titre, en vous disant "encore un qui veut m'apprendre la vie", laissez-moi m'expliquer rapidement, je vous prie.

Chez NextPit, nous sommes un site qui s'intéresse principalement aux thèmes et surtout aux produits liés "lifestyle numérique" et qui essaie de vous les faire connaître ou en tout cas mieux comprendre. De mon point de vue, c'est justement le numérique et la surcharge de notre société qui en découle qui nous ont tous amenés au bord de ce dont je voudrais parler dans cet article: la division!

Ces derniers mois, j'ai souvent lu que la politique avait favorisé la division de la société. Il est intéressant de constater que de telles lignes sont désormais lues partout dans le monde. De nombreux pays dotés d'une presse libre rapportent des faits similaires: des peurs d'un côté, qui ne cessent de s'amplifier à travers ce que l'on appelle les bulles de filtre, tel un tsunami qui s'abat sur une terre plate.

Apprendre à vivre ensemble dans le Web3 

En 46 ans de présence sur cette planète, je n'ai encore jamais vu à quel point nous, les hommes, sommes devenus divisés. Il y a pourtant des questions urgentes de notre époque - en premier lieu le Covid-19 et le changement climatique.

Ce qui me tracasse, c'est que beaucoup d'entre nous ont cessé d'écouter les experts. Au lieu de cela, c'est le scepticisme qui prévaut et l'on part soi-même à la recherche de la vérité sur Internet, sur les réseaux sociaux et sur des forums, où se retrouvent des personnes qui semblent partager les mêmes idées et où les légendes et les contes de fées sont transformés en vérité.

Avec Internet et les réseaux sociaux, nous avons de nombreuses possibilités nouvelles et vraiment merveilleuses. Mais il est évident que nous n'avons pas encore appris, en tant que société, à vivre avec eux et à les utiliser correctement.

On n'est pas divisé en deux mais en plusieurs milliards

Mais ce qui m'attriste vraiment, c'est une constatation qui a mûri en moi ces dernières années et qui s'est déployée avec force en 2021. Il ne semble pas y avoir de véritable "nous". Au lieu de cela, le "moi" règne de plus en plus. L'égocentrisme et l'attachement à l'instant présent qui en découle, a selon moi conduit cette année tout particulièrement à un manque de réflexion prospective.

C'est surtout dans les problèmes les plus urgents de notre époque - la lutte contre la pandémie et celle contre le changement climatique - que les politiques, mais surtout la société, ont échoué.

Pour nous, le moment présent et les deux prochaines semaines sont plus importants que les deux prochaines années, les deux prochaines décennies ou même les deux prochains siècles. C'est le renoncement conscient au renoncement nécessaire qui m'attriste vraiment souvent - même lorsque je pense à moi. J'aime beaucoup trop voyager dans le monde, manger de la viande et j'en ai marre des confinements.

Nous, les sociétés du monde entier, nous sommes souvent décomposées en plusieurs milliards de "moi" ces dernières années. La nécessité de restrictions pour nous préserver, nous les humains et les autres en général, des problèmes actuels et surtout futurs est devenue une question de négociation.

Pourquoi devrais-je changer ou me restreindre, alors que d'autres ne veulent pas en faire de même? Quel cercle vicieux!

Yippee Ki Yay

Aujourd'hui, c'est donc Noël. Il y a certainement un film de la série "Die Hard" à la télévision. Comme d'habitude, Bruce Willis sauvera le monde à la fin, allumera une cigarette et lancera sa formule.

Je souhaite pour moi et pour nous tous, à l'occasion de cette fête, que nous nous rapprochions à nouveau en tant que société, que nous comblions les fossés, que nous commencions à penser et à agir de façon prévoyante.

Que nous apprenions à considérer le MOI comme une partie du NOUS et que nous considérions notre petit renoncement à un peu de liberté (en portant un masque ou en supportant des règles de distanciation) ou en changeant nos habitudes (par exemple en laissant notre voiture pour aller à la boulangerie) non pas comme une punition individuelle, mais comme un effort collectif.

Joyeux Noël, chère communauté NextPit. Passez de belles fêtes, restez en bonne santé.

Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Derniers Articles

Articles recommandés

12 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Phaeton depuis 4 mois Lien du commentaire

    Ces échanges sont passionnants à lire, tant ils sont bien écrits.
    Respects, messieurs.
    Parvenu au terme de votre débat, je tire la conclusion suivante :
    Il y a 3 sujets désormais devenus des pommes de discordes : la politique et la religion (ceux-là, on le savait déjà) et le Covid-19 !
    Heureusement qu'ici, ce sont manifestement des gens intelligents et cultivés qui en débattent...


    • Yenam depuis 4 mois Lien du commentaire

      Ce qui amène à la question suivante: Pourquoi parler de ce sujet dans la rétrospective d'un site orienté "lifestyle numérique"?
      J'espère que ce n'est pas la direction que va prendre le site en 2022, je ne vais plus sur Numerama pour les mêmes raisons....


  • Jerome69Paris depuis 4 mois Lien du commentaire

    "petit renoncement à un peu de liberté" ?

    Je citerai simplement Churchill : "Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre."

    Les gens obéissent pensant que ça va s'arrêter, alors que c'est au contraire parce qu'ils obéissent que ça va continuer.

    #ExpérienceDeAsch
    #ExpérienceDeMilgram


  • Jerome69Paris depuis 4 mois Lien du commentaire

    "Mais ce qui m'attriste vraiment, c'est une constatation qui a mûri en moi ces dernières années et qui s'est déployée avec force en 2021. Il ne semble pas y avoir de véritable "nous". Au lieu de cela, le "moi" règne de plus en plus. L'égocentrisme et l'attachement à l'instant présent qui en découle, a selon moi conduit cette année tout particulièrement à un manque de réflexion prospective."

    Absolument, mais tout cela a été voulu et sciemment organisé. Diviser pour mieux régner. En 2021, vous avez des milliards d'individualités scotchés à leurs écrans et qui ne réfléchissent plus par elles-mêmes. Mais le plus fort dans l'histoire, c'est que ces gens pensent l'inverse, ils pensent réellement être libres de leurs choix, alors que ceux-ci sont téléguidés à tous les niveaux. Fabrication du consentement à travers les sondages et les médias, le con-sommateur court vers son abattoir le sourire aux lèvres.


    • Fabien Roehlinger
      • Admin
      • Staff
      depuis 4 mois Lien du commentaire

      Jérôme, c'est une thèse très audacieuse. Et pour être honnête, je ne peux plus entendre ces bêtises. Cette pandémie n'est pas organisée par n'importe qui et elle est bien réelle ! Ce sont des faits que l'on ne peut ignorer que si l'on n'accorde aucune valeur à la science et que, de surcroît, on croit à tout prix à la méchanceté de l'homme. En fin de compte, pour moi, ceux qui doutent de quelque chose où il n'y a rien à douter sont ceux qui succombent à l'effet Milgram et s'enfoncent ainsi dans un comportement asocial. L'absence de vaccination n'empêche pas seulement le retour à la normalité, mais dans le doute, elle coûte la vie à des personnes.


      • Jerome69Paris depuis 4 mois Lien du commentaire

        En lisant vos différents commentaires sous les miens, je constate que vous êtes le nez dans le guidon dans une direction diamétralement opposée à la mienne et que rien ne nous rapprochera. Rendez-vous dans 20 ans pour constater que rien n'aura changé au niveau du climat d'ici-là, comme on peut déjà faire ce constat 20 ans après les propos délirants d'Al Gore. Ce qui est fascinant chez les gens comme vous, c'est que la réalité n'a aucune prise. Si Al Gore, ou n'importe quel zozo équivalent en 2021, vous disait de ne plus faire de gosses parce qu'ils constituent une menace écologique, vous le feriez. C'est fascinant.


  • Jerome69Paris depuis 4 mois Lien du commentaire

    "c'est le scepticisme qui prévaut"

    Non, pas le scepticisme, le doute, à force de s'être faits berner depuis de nombreuses décennies (pour ceux qui ont un minimum de mémoire évidemment).

    La tradition philosophique occidentale se considère comme un art de douter : du "je sais que je ne sais pas" de Socrate au doute méthodique de Descartes.

    Douter est sain, gober est douteux.


  • Jerome69Paris depuis 4 mois Lien du commentaire

    "Ce qui me tracasse, c'est que beaucoup d'entre nous ont cessé d'écouter les experts."

    Je dirais plutôt que beaucoup d'entre nous ont cessé d'écouter les experts...lorsqu'ils se sont rendu compte que ceux-ci avaient de nombreux conflits d'intérêts. Enorme nuance... On ne va tout de même pas demander aux populations de tout gober sans avoir le moindre esprit critique et sans se poser la moindre question. Ou alors autant instaurer l'ablation du cerveau à la naissance, ça ira encore plus vite.


  • Jerome69Paris depuis 4 mois Lien du commentaire

    "Il y a pourtant des questions urgentes de notre époque - en premier lieu le Covid-19 et le changement climatique." 😏

    Fabien, votre article part d'un bon sentiment et j'en partage l'esprit, mais lorsque je lis ça...comment dire ? Lorsque je lis ça, je ne peux m'empêcher de me demander comment des esprits aussi intelligents peuvent tomber dans d'aussi gros panneaux. Surtout à 46 ans, vous n'êtes a priori plus un gamin de 20 ans à qui l'on peut tout faire gober avec un peu de propagande télévisée en couleur. Si l'on avait écouté Al Gore il y a 20 ans, toutes les îles qui dépassent à peine de la surface de l'océan un peu partout dans le monde seraient toutes noyées aujourd'hui et leurs habitants transformés en migrants climatiques. 20 ans plus tard ? Que dalle, les îles n'ont pas bougé d'un iota et leurs habitants non plus, pas un millimètre de flotte qui est venu leur chatouiller la plante des pieds dans leurs baraques. Tout n'est que mensonge dans ce monde, ouvrez les yeux. A la fin des années 70, tous les magazines américains titraient sur "l'ère glaciaire" qui arrivait. On sait ce qu'il en a été : que dalle. Ensuite, dans les années 80, on a eu droit au famouze "trou dans la couche d'ozone" qui allait tous nous tuer, dont tous les médias nous serinaient qu'il s'agrandissait en permanence "à la vitesse d'un cheval au galop". On sait là aussi ce qu'il en a été : il a été recousu.
    Bref, foutaises, foutaises et re-foutaises, en permanence. Pas besoin d'être "complotiste" pour le piger, il suffit d'avoir les yeux ouverts, un peu de mémoire et un esprit critique qui ne soit pas influençable par la propagande politico-médiatico-scientifique (comme c'est le cas depuis 2 ans).


    • Fabien Roehlinger
      • Admin
      • Staff
      depuis 4 mois Lien du commentaire

      Jérôme, je crains cependant que vous ne soyez un théoricien de la conspiration. Et, oui, je lis aussi beaucoup de foutaises ici.


  • Jerome69Paris depuis 4 mois Lien du commentaire

    "De nombreux pays dotés d'une presse libre..." 🤔

    Euh...peut-on avoir les noms des pays en question ? Parce que la France ne doit pas y figurer... Quelques milliardaires ayant la même idéologie mondialiste "progressiste" possèdent pratiquement tous les médias papiers, radios et télés. Quant à croire que les journalistes sont libres d'écrire réellement ce qu'ils veulent, en tout cas lorsque leurs convictions profondes vont à l'encontre de la ligne de leur média...hum... "Tiens vieux, regarde, Pôle Emploi c'est là-bas, tout droit sans t'arrêter".


    • Fabien Roehlinger
      • Admin
      • Staff
      depuis 4 mois Lien du commentaire

      Ce n'est pas parce que l'on ne lit pas ce que l'on aimerait lire soi-même que la presse libre n'existe pas. Il se pourrait plutôt que la presse s'appuie sur des faits - ou que l'opinion personnelle ne soit pas partagée par d'autres dans le courant dominant.

      Les explications précédentes me prouvent que dans votre cas, l'un et l'autre sont probablement possibles.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition